Petites annonces
Partagez
maxim21
maxim21
Héros des Stats
Héros des Stats
À propos de l'auteur : maxim21 est un des plus anciens membres de BIONIFIGS.com, à qui fut confié la reprise du projet de créer une encyclopédie collaborative tout en français sur l'univers BIONICLE. Celui-ci aboutira à la réalisation d'un wiki parmi les plus complets sur BIONICLE, toutes communautés linguistiques confondues : l'excellente Nuvapedia.
01072016

[Blog] L'Évasion du Monde Souterrain Empty [Blog] L'Évasion du Monde Souterrain

Réputation du message : 100% (2 votes)
Avant toute chose : ce billet parle de BIONICLE : Escape from the Underworld. Et ça va spoiler sur son contenu.

Donc, BIONICLE : Escape from the Underworld a été publié il y a quelques jours, le 28 juin. C'est le cinquième livre de Ryder Windham à être publié pour BIONICLE, et le dernier annoncé à ce jour. Les précédents livres publiés donnaient quelques espoirs pour celui-ci :

  • Le premier roman, BIONICLE : Island of the Lost Masks, n'était qu'une redite des animations. Bien que le roman devienne franchement inintéressant passé la moitié du livre, devenant un simple script des animations, la première partie présente des points de vue alternatifs sur l'histoire, et on doit surtout à ce livre les noms des Protecteurs actuels, le fait que Korgot soit une femelle, et le personnage de Bingzak.
  • La première nouvelle graphique, BIONICLE : Gathering of the Toa, racontait encore une fois la même histoire que les animations et le premier roman, mais avec des points de vue différents. Elle est constitué des BDs actuellement diffusées en français dans le magazine officiel BIONICLE. L'idée n'est pas très originale et peu de nouvelles informations sont passées par cette nouvelle, mais les Toa y sont particulièrement bien caractérisés. La nouvelle est également desservie par des dessins des personnages franchement ignobles.
  • Le second roman, BIONICLE : Revenge of the Skull Spiders, est probablement un des médias les plus intéressants de la G2 à ce jour. Le livre décrit l'histoire des Protecteurs durant le voyage des Toa dans la Cité des Créateurs de Masques. Ce livre a introduit le personnage d'Harvali, représente la première mention des Créatures Élémentaires dans l'histoire, et commence à donner une explication sur l'origine des Masques d'Or.
  • La seconde nouvelle graphique, BIONICLE : Battle of the Mask Makers, est un autre média des plus intéressants, se centrant sur la période juste avant la bataille entre Ekimu et Makuta. Des détails sur les masques élémentaires, les Protecteurs, Ekimu, et Makuta sont inclus, mais le livre est malheureusement de nouveau desservi par des dessins de mauvaise qualité.


De plus, un extrait diffusé sur iBooks quelques temps avant la parution du livre avait donné de grands espoirs pour obtenir des informations sur l'histoire de Kulta, le Crâne Broyeur.

Mais assez d'introduction et de suppositions sur le contenu du livre : résumons-le.

L'histoire se passe avant que les Toa aient leurs armures d'Unificateurs, et la couverture n'a aucun rapport avec le contenu.

Le livre s'ouvre sur l'extrait publié sur iBooks, avec Kulta dans sa cellule sous la Forge d'Ekimu priant Makuta de le délivrer, et Ekimu qui arrive et discute un peu avec le Crâne Broyeur, laissant supposer qu'ils se connaissent d'avant la Bataille des Créateurs de Masques.

Après cela, on retrouve les Toa en train de nettoyer le Tombeau d'Ekimu à l'aide de leurs pouvoirs élémentaires, souhaitant le transformer en centre d'accueil/musée. Ekimu arrive, puis Vizuna et un groupe de villageois les rejoignent. Une villageoise, Melea, explique que ces deux neveux ont été capturés par un faucon contrôlé par une Araignée Squelette, et Ekimu et les Toa décident de partir à la recherche des deux enfants, prénommés Ako et Oda.

Pendant que les héros quittent la cité, une Araignée Squelette s'infiltre à l'intérieur.

Les héros arrivent dans la ravine où le faucon a attaqué, elle est couverte de brouillard, Lewa et Tahu coopèrent pour l'évacuer, Pohatu suit une piste, Lewa part en éclaireur pour tenter de trouver le nid du faucon, il réussit et se fait capturer par le faucon et son masque est arraché et tombe au sol. Les autres Toa remarquent le faucon transportant le corps de Lewa, Pohatu essaye de le sauver et se fait poutrer par le faucon.

Les Toa pistent le faucon jusqu'à une grotte, réussissent à arracher l'Araignée Squelette, et le faucon s'enfuit. Les Toa vont chercher Lewa dans la grotte, tombent dans un piège, se retrouvent dans une pièce avec des inscriptions étranges. Ekimu annonce que ces écritures sont dans la langue des Voleurs de Crânes (VO : Skull Raiders).

L'Araignée Squelette qui est entrée dans la cité libère Kulta.

Les Toa et Ekimu se font capturer par un groupe de Voleurs de Crânes menés par un guerrier nommé Axato, qui les force à déposer leurs armes en menaçant de lâcher Lewa et les deux enfants dans une source de lave. Ekimu explique brièvement que les Voleurs de Crânes sont un ancien groupe de pirates menés par Kulta. Ekimu, Makuta, et les Protecteurs de l'époque les avaient combattus et repoussés dans les montagnes.

Les Toa sont amenés à une arène dans une ville souterraine où sont également gardés Lewa et les enfants. Les Toa sont enfermés en cage près d'une fresque expliquant l'histoire des Voleurs de Crânes, et Axato révèle qu'après leur défaite, Makuta était venu les voir et avait conclu un marché avec eux pour conquérir Okoto, mais que la Bataille des Créateurs de Masques les avait piégés dans une grotte dont la sortie n'avait été découverte que récemment.

Gali défie Axato en combat pour détourner l'attention de ses camarades, qui s'échappent pour libérer Lewa et les enfants. Ils sont répérés par Kulta qui est revenu dans sa cité, une grosse bataille s'ensuit, les Toa réussissent à libérer Lewa et les enfants avec une magnifique utilisation du Bouclier de Givre de Kopaka en mode balle à hamster, la sortie est bloquée par Kulta, Ekimu imite la technique de Gali et défie Kulta en duel, mais triche en utilisant le Marteau Sismique d'Onua et gagne. Les Toa s'enfuient alors que la grotte où se trouvait la cité des voleurs de crânes s'effondre. Une fois sortis, les Toa scellent la grotte.

Les Toa retournent à la cité et rendent les enfants à leur tante.

Kulta, coincé dans les décombres, prie Makuta de lui venir en aide.

Et voilà, fin.

Et c'était plutôt intéressant. Les caractères des personnages sont franchement bien rendus, des informations intéressantes et nouvelles sont données, le personnage de Kulta est pas mal développé, l'unité des Toa est bien montrée par leurs combinaisons de pouvoirs élémentaires et d'attaques, sans pour autant que ce soit particulièrement appuyé.

Le livre n'est cependant pas exempt de défaut. On y trouve plusieurs petites erreurs d'éléments ou noms de personnages inversés. Un point qui m'a pas mal frappé est l'utilisation quasi-abusive de l'expression biomécanique. L'exemple le plus flagrant est sans doute lorsque Windham parle des « plumes biomécaniques » du faucon. C'est en soit un concept extrêmement intéressant qu'une plume mi-biologie mi-mécanique, mais soit trop est dit, soit pas assez. Franchement, ça ressemble à quoi une plume biomécanique ?

Si je devais donner une note au livre, je lui donnerais dans les 8/10 : c'est une bonne lecture assez solide, mais que j'ai trouvé tout de même légèrement inférieure à Revenge of the Skull Spiders.s
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Du7734
Sympathique résumé qui donne envie de lire le bouquin pour en apprécier toutes les interactions entre personnages qui semblent bien construites, de ce que tu en dis. Un gros pouce en l'air pour les nouveaux personnages exclusifs, ainsi que leur nom.

Toute l'idée des Voleurs de Crânes est très intrigante. Le fait qu'ils soient décrits comme des pirates me fait penser à la possibilité qu'ils soient arrivés sur Okoto par la mer. Y a des éléments/allusions qui pourraient indiquer cela ? Et d'ailleurs, ils sont tous décrits comment étant des sortes de squelettes/zombies, comme les Crânes qu'on a déjà pu voir en sets, dans le bouquin ?

Par contre, question subsidiaire. Tu t'es donné la peine de faire un résumé dans un billet de blog plutôt conséquent parce que tu ne traduiras pas le troisième roman ou tu comptes bien le faire ?

@maxim21 a écrit:La nouvelle est également desservie par des dessins des personnages franchement ignobles.
Éh. Toujours mieux que Sayger.

@maxim21 a écrit:Lewa part en éclaireur pour tenter de trouver le nid du faucon, il réussit et se fait capturer par le faucon et son masque est arraché et tombe au sol.
Windham, plz...
Au delà des univers et au-travers du temps et de l'espace, Lewa sera toujours celui qui se fait bolosser x)

@maxim21 a écrit:Un point qui m'a pas mal frappé est l'utilisation quasi-abusive de l'expression biomécanique. L'exemple le plus flagrant est sans doute lorsque Windham parle des « plumes biomécaniques » du faucon. C'est en soit un concept extrêmement intéressant qu'une plume mi-biologie mi-mécanique, mais soit trop est dit, soit pas assez. Franchement, ça ressemble à quoi une plume biomécanique ?
Juste dans l'extrait iBooks, je crois que le mot « biomécanique » apparaissait pas mal de fois, ouais. Marrant qu'il mette autant l'accent là-dessus, même si c'est pas pour me déplaire.
Histoire de digresser sur la plume biomécanique, j'imaginerai bien des cristaux/morceaux solides avec des formes très géométriques contenus dans une enveloppe souple/molle/presque gélatineuse. Ou d'une tige/racine métallique prolongée/enrobée d'une membrane organique. Ou, plus conventionnellement, toute une armature métallique supportant des toutes petites mais nombreuses pales, formant les « plumes », reliés par des ligaments/tissus.
maxim21
@Du7734 a écrit:Toute l'idée des Voleurs de Crânes est très intrigante. Le fait qu'ils soient décrits comme des pirates me fait penser à la possibilité qu'ils soient arrivés sur Okoto par la mer. Y a des éléments/allusions qui pourraient indiquer cela ? Et d'ailleurs, ils sont tous décrits comment étant des sortes de squelettes/zombies, comme les Crânes qu'on a déjà pu voir en sets, dans le bouquin ?

Le premier événement mentionné les impliquant est la bataille contre Ekimu, Makuta, & co. Donc rien sur leur origine même.

Ils ne sont pas vraiment décrits comme des êtres squelettiques, mais portant des masques en forme de crânes, de couleur noir.

@Du7734 a écrit:Par contre, question subsidiaire. Tu t'es donné la peine de faire un résumé dans un billet de blog plutôt conséquent parce que tu ne traduiras pas le troisième roman ou tu comptes bien le faire ?
Réponse 3. J'ai fait le résumé après la traduction.  ^^^
Exo-6
Très sympa ce résumé sous cette forme, @maxim21.

@maxim21 a écrit:Les Toa sont amenés à une arène dans une ville souterraine où sont également gardés Lewa et les enfants. Les Toa sont enfermés en cage près d'une fresque expliquant l'histoire des Voleurs de Crânes, et Axato révèle qu'après leur défaite, Makuta était venu les voir et avait conclu un marché avec eux pour conquérir Okoto, mais que la Bataille des Créateurs de Masques les avait piégés dans une grotte dont la sortie n'avait été découverte que récemment.

Il n'y a que moi qui fasse un parallèle avec Teridax et la Ligue des Six Royaumes, enfermée dans le Puits ? Je sais que c'est peut-être un peu capillotracté et il n'y a probablement pas de lien réel, mais la G2 me donne toujours, en bien des points, l'impression d'être un Gloubi-boulga de références tacites, d'influences et de réinterprétations d'événements issus de la G1 pour en ressortir une nouvelle version édulcorée - et plus fade - de l'univers Bionicle...

Ceci dit, il y a du positif, et un univers propre qui semble prendre forme à travers ces nouvelles lectures. Un peu de mieux, donc.

@Du7734 a écrit:
@maxim21 a écrit:La nouvelle est également desservie par des dessins des personnages franchement ignobles.
Éh. Toujours mieux que Sayger.

Eh. Stuart Sayger a beaucoup de talent, il a juste fourni des dessins d'un niveau de finitions pour Bionicle qui correspondaient, probablement, à la médiocre rémunération que lui a proposé LEGO pour ce travail... ÀMHA. #TeamSayger
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum