Petites annonces
Partagez
Aller en bas
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty [Fan-fiction] Une île

le Ven 15 Nov - 18:57
A l'origine, Funy BIONICLE était une série en stop-motion de quatre saison + un film de 7 minutes parue en 2010-2011. Je l'avait rebootée pour deux nouvelles saisons en 2012-2013. Maintenant, j'ai envie de développer tout un univers que j'avais plus ou moins conservé dans ma tête.
Pour commencer la lecture, il faut savoir que cette fanfic se déroule dans un univers parallèle où seuls les noms des personnages subsistent. On se retrouve sur une nouvelle planète, Terra Nuva (et pas Nova, ha ha), composée de plusieurs îles & amas d'îles. Celle qui nous intéresse ici est Funy Island. Dans les faits, c'est juste parce que je voulais appeler la série Funny BIONICLE sauf que j'ai oublié un n, donc après j'ai justifié comme j'ai pu. Dans le fond, c'est une île créée par Toa Funy, un des Septs Fondateurs de l'Ordre, pour accueillir des réfugiés de guerre. Voilou, passons à l'histoire, en vous souhaitant une bonne lecture:

Chapitre 1:

Chapitre 1 : L’arrivée de Spiky
[Fan-fiction] Une île Barraki%20ehlek1
Elhek était un Barraki. Son espèce toute entière n’existait plus désormais. Il était l’un des seuls survivants de la victoire des Toa dans la mer de Deragua. Un groupe de plusieurs centaines de guerriers corrompus par le pouvoir de Makuta, qui avaient attaqué leur royaume paisible, les contraignant à prendre les armes. Mal préparés, ils n’avaient rien pu faire contre ces guerriers à la puissance totalement démesurée, qui avaient rédui leurs espoirs de victoire à pratiquement rien du tout.
Ainsi Elhek allait s’exiler. Ce téléporteur qu’il empruntait l’emmenerait sur Funy Island, où il pourrait vivre en paix, à ce qu’on lui avait raconté. Cette île éloignée des grandes cités Matoran et Agori avait su se construire une réputation de paisible, bien que cela commençait à devenir étonnant. Il  entra les coordonnées de son lieu de destination, et se sentit soudain happé par une force invisible. L’eau disparut, et fut remplacée par de la verdure. Il venait d’apparaître au beau milieu d’une forêt. Il eut à peine le temps de regarder autour de lui qu’il se prit en pleine figure la paroi d’un grand véhicule. La machine s’arrêta soudain en même temps que le pauvre Barraki tombait à terre avec l’impression qu’on lui avait enfoncé une épée en plein visage.
Se relevant péniblement, il considéra le vaisseau qui l’avait percuté de plein fouet. Une grande taille, une couleur rouge clair, des réacteurs à l’arrière. Il s’en souvenait. Il l’avait déjà vu il y avait de cela plusieurs décennies, lorsque l’Empire Barraki n’était pas encore formé et qu’il considérait encore les Toa comme une force du bien. L’Axalara-T9 de Lewa.
Ce dernier leva la tête et aperçut l’Objet Mou Non Identifié qui venait de faire connaissance avec la paroi de l’Axalara. Il s’en souvenait.
-Hé, mais je te connais, toi ! dit-il. Comment t’appelle-tu, déjà ? Euh… Spalek ?
-Spiky, corrigea l’intéressé pour éviter qu’on ne connaisse son vrai nom. Ce que la bataille dont il sortait lui avait enseigné, c’était de ne pas faire confiance aux Toa. Je t’ai déjà rencontré, il y a longtemps. Vos frères ont détruit mon royaume, j’ai fui ici.
-Les Fô-Toa ne sont pas « nos frères ». Ce sont des créatures corrompues par Teridax, et elle ne sont plus des Toa depuis très longtemps. Tu es venu ici pour chercher le repos ?
-C’est exact, opina Elhek.
-Alors tu risques d’être très déçu. Tu ne trouveras ici rien d’autre que la guerre. L’endroit a été envahi par les armées de Teridax, et la réputation de Funy Island n’a plus raison d’être. Même Supergarden n’est plus sûr.
Le Barraki se sentit désabusé. Bien qu’il n’avait pas la certitude que Lewa lui racontait la vérité, Supergarden était quand même la demeure de Toa Funy, l’un des Sept Fondateurs du Monde , et si sa demeure elle-même n’était plus sûre, plus rien sur cette planète ne l’était également.
-Et toi, que fais-tu là ? demanda-t-il.
-Nous sommes venu prêter main forte aux habitants de l’île.
-« Nous » ?
Je précise au passage que c'est une intro à l'histoire, donc assez courte, la suite sera évidemment plus longue. wink


Dernière édition par LDJ le Sam 24 Jan - 18:31, édité 5 fois
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Dim 17 Nov - 19:27
Hello, aujourd'hui, chapitre 2, entrée en matière, premiers ennemis, toussa. Par rapport à la série, j'inclus les Bohrok, des ennemis qui n'y étaient pas présents. Enjoy!
Chapitre 2:

Chapitre 2 : L’attaque des Bohrok
[Fan-fiction] Une île BAC%20the%20bohrok%20attack

A ce moment-là, Elhek remarqua la présence de plusieurs individus somnolents derrière Lewa :  Tarix, un Glatorian bleu,  un Av-Matoran, Tanma, ainsi que le petit Agori Crotesius.
-On est arrivé… ? demanda ce dernier.
Avant d’avoir obtenu de réponse, l’Agori rouge sauta de l’Axalara et sortit se dégourdir les jambes après un long voyage. Tous descendirent et Lewa commença à expliquer à Elhek la gravité de la situation.
En effet, cela faisait environ 50 ans que le Makuta Teridax avait débuté une extension de son influence hors de la zone où il avait été confiné, Terra Ignis. Il avait corrompu une armée de Toa et détruit l’Empire des Barraki, avant de s’attaquer aux grands archipels habités de Terra Mato. Une forte résistance s’était vite installée, ainsi l’armée Toa s’y trouvait encore, et les Makuta avaient envoyé leurs propres bataillons de robots au sud, passant ainsi par Funy Island et Supergarden. Un des Makuta les plus dangereux, Mabunta, bras droit de Teridax, avait reçu pour mission d’annexer Funy Island et Supergarden, ainsi que de tuer Toa Funy. Les avant-postes de l’île avaient été détruits, mais avaient envoyé un message de détresse à Islandiae, et l’équipe Deta-5 dirigée par Lewa avait immédiatement été dépêchée pour aider les habitants de l’île.
-Nous sommes actuellement en route vers Funy Village, pour éclaircir la situation avec les habitants, mais nous allons faire une escale à Kapla Citatis, pour nous ravitailler et leur fournir des armes.
Le Barraki hocha la tête en signe d’appréhension, et le toa de l’air décréta que cet endroit serait parfait pour monter le camp. Mais à ce moment, des bruits étranges se firent entendre à l’orée de la forêt. Ils n’étaient clairement pas naturels, ainsi chacun prit ses armes et l’équipe se mit en cercle, afin de détecter toute arrivée ennemie et ne pas être pris par surprise. Elhek, qui se refusait par principe à toute action menée avec un Toa, malgré la possible bonne fois de Lewa, tourna sa tête à droite et à gauche, et identifia cette direction comme étant celle d’où venait les bruits. Des bruits de roulements qui se rapprochaient. Qui venaient droit vers eux. Soudain, cinq formes surgirent dans les petite clairière où ils se trouvaient. Des formes rondes qui s’élevèrent dans les airs et retombèrent au milieu du cercle formé par l’équipe Deta-5. Des Bohrok. Avant qu’il n’ait pu tenter toute action indésirable, Lewa enfonça immédiatement son épée dans le corps de l’ennemi le plus proches. Mais il en restait encore quatre.
-Ils ne sont pas très nombreux, ce n’est qu’une patrouille. Nous devons les vaincre et fuir après, avant qu’ils ne puissent alerter tous les autres Bohrok aux alentours.
Le combat s’engagea. Crotesius et Tanma ne savaient que partiellement se battre, ainsi ils restèrent en arrière. Elhek laissa sortir de ses mains des griffes pointues puis sauta sur un Bohrok bleu pour l’assaillir de coups. Mais la créature resta immobile, en boule. Le Barraki la roua de coups de griffe, sans succès, du fait de la paroi trop dure. Lorsque ce dernier comprit que ses efforts étaient vains, et arrêta et fit un bon en arrière, puis souffla un peu. Mais il ne vit pas que le Bohrok s’était redressé et fonçait sur lui. Il prit un coup de plein fouet qui l’envoya valdinguer contre un arbre. Son ennemi s’avança rapidement vers lui et leva un bras pour lui briser la nuque, mais il fut arrêté par Tardix, qui le repoussa d’un coup de pied puissant, avant de sortir son arme et de lui couper les bras. Incapable de continuer à se battre, le monstre tenta une sortie, mais fut intercepté par un tir de Crotesius : l’Agori rouge visait très, très bien.
Lewa, de son côté, affrontait plusieurs adversaires en même temps. Identifié par les Bohrok comme le plus puissant du groupe, trois d’entre eux s’étaient dirigés vers lui.
-Je voudrais pas vous embêter hein, loin de moi cette idée, mais bon, si vous pouviez m’aider, ce serait vraiment sympa ! renchérit-il.
Tardix se dirigea vers les monstres, mais fut stoppé dans son élan par un des trois, qui le prit en chasse. L’un courant après l’autre, Crotesius visa, tira, mais manqua de peu sa cible.
-Maaais, arrêtez de bouger !
-Tais-toi et tire !
Le sauvetage du Glatorian vint finalement de Takua. Allumant son jet, il s’éleva dans les airs, puis retomba entre Tardix et le Bohrok, qui se déplia et lui envoya un coup de poing que le Matoran réussit à esquiver. Immobile un cours instant, ce laps de temps fut profitable à Crotesius qui fit mouche cette fois-ci.
-Rattrapez-les ! cira soudain Lewa.
En effet, les derniers survivants, ayant compris que plus rien n’était à tenter sinon sauver leur peau, commencèrent à fuir. Leur grande mobilité et leur vitesse étaient inégalés, ainsi ils étaient irrattrapables, et seraient déjà loin avant que quiconque ait eu le temps de monter sur l’Axalara-T9.
-Je matérialise ma moto ! scanda soudain l’Agori Rouge.
-Inutile, intervint le Toa de l’air. Ils sont déjà partis.
-Euh… C’est grave ? risqua Elhek.
-Ils vont revenir plus nombreux et mieux armés.
-Partons, dit Tardix, qui n’était pas enclin à prononcer beaucoup de mots en général.
Le groupe remonta vite à bord de l’Axalara-T9 et s’apprêta à démarrer.
-Je te conseille de venir , Spiky… dit soudain Lewa au Barraki, qui hésita un moment avant de monter à bord, préférant retarder le moment de sa mort.
D’ici quelques minutes, un nouvel essaim d’une trentaine de Bohrok allait venir, et au soir, toutes les forces chaotiques de l’île seraient au courant de la situation : les renforts venaient d’arriver.
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Lun 18 Nov - 18:53
Troisième chapitre, introduisant à nouveau des ennemis non présents dans la série (enfin, dans les quatre premières saisons quoi), les Vahki.

Chapitre 3:

Chapitre 3 : La chute
[Fan-fiction] Une île 8614_brickset

L’Axalara-T9 filait à toute allure dans les airs.
-Où allons-nous ? demanda Elhek au Toa de l’air.
-A Funy Village, le siège de la résistance.
-On n’était pas censés aller à Kapla Citruc ? demanda Crotésius dont la géographie n’était pas le point fort.
-On est passé devant il y a cinq minutes, mais tu dormais. Tous les habitants sont partis, probablement vers notre destination.
La machine vola pendant plusieurs heures, mais un imprévu se produisit.
Tout était parti pour se dérouler à peu près normalement. Mais une heure environ après cette brève discussion, le vaisseau sortit de la forêt pour arriver dans une plaine, à découvert… remplie de Vahki prêts à tirer.
-OH MERDE !
Le juron poussé par Lewa n’empêcha pas plusieurs dizaines de tirs des robots en furie d’arriver vers eux. Un premier fit mouche, le véhicule tint bon. Un deuxième, il fit un looping, mais les occupants se cramponnèrent aux parois. Le troisième tir toucha le conducteur qui vola hors du vaisseau et se réceptionna sur une roulade. Il eut le temps de voir son appareil se crasher à quelques dizaines de mètres, avant d’être assaillit par les créatures de Teridax. Sa résistance de quelques minutes fut malheureusement vaine, et il s’évanouit après une dizaine de secondes de lutte inutile.
De leur côté, les passagers se dégagèrent péniblement de ce qui restait de l’ex-Axalara-T9. L’engin sophistiqué de Lewa ne volerait plus.
-Qu’est-ce que c’est que ça ?! s’exclama Elhek, en proie à une grande terreur.
-Oh, rien du tout, juste une armée de Vahki qui nous fonce dessus ! ironisa Takua, sur les nerfs.
En tournant la tête, il virent que leurs ennemis s’étaient désintéressés d’eux et se dirigeaient vers le Toa de l’air, qui était leur cible prioritaire.
-Bon, faut qu’on s’en aille ! rappela Crotesius. Il appuya sur un bouton encore valide de la carcasse du vaisseau, et une moto se matérialisa à sa droite. Le véhicule de Crotesius ne valait certes pas l’Axalara-T9, mais pouvait encore facilement distancer un Vahki, et n’était dépassée que par certains autres appareils, ou des Bohrok.
Crotesius monta à bord de l’engin et le fit démarrer, mais avant qu’Elhek et Tardix n’aient pu monter, un vibrement sonore se fit entendre. Une seconde plus tard, deux individus se matérialisèrent en face des fuyards.
-Eux… murmura le Glatorian.  ENFUIS-TOI, CROTESIUS ! PART TOUT-DE-SUITE !
D’un naturel couard, bien qu’il ne fût pas du genre à abandonner ses coéquipiers, l’Agori du feu ne se fit pas prier et décampa. Les deux inquiétants personnages en face eurent l’air de s’en moquer royalement, et ne regardèrent même pas la moto s’éloigner.
Le Barraki n’en pouvait plus. Il n’avait de toute façon aucune raison de suivre ces gens qu’il ne connaissait que depuis une heure, et qui de toute façon étaient voués à mourir, contrairement à lui.
-Annulation téléportation, dit-il avec appréhension, avant de disparaître dans un petite lumière blanche.
Personne n’y fit attention, et soudain l’une des deux personnes prit la parole. C’était une créature de couleur noire, avec une armure épaisse et une grande massue à la main droite. L’autre était un robot qui portait un masque très similaire à celui de Lewa, et le mot « symétrie » semblait ne pas faire partie du vocabulaire de son concepteur, car il était totalement dépareillé. Ses bras et ses jambes se pliaient dans tous les sens, et chacune des pièces de son corps semblait avoir une origine différente : une sorte de patchwork de Toa au service de son voisin.
-Tardix… « Blue »… Cela faisait longtemps…
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Mer 1 Jan - 21:58
Hello! Aujourd'hui, un petit chapitre spécial, centré sur Elhek/Spiky.
Chapitre 3.5:

Chapitre 3.5: Le retour du Barraki
Le royaume des Barraki était tombé. Quelques formes se mouvaient dans l'ombre de ces eaux, mais il ne s'agissait que de gros poissons. Le gros de l'armée de Teridax avait disparu du territoire et se dirigeait vers les archipels, pour y étendre l'empire de Teridax. Le Grand Totem de Téléportation était à moitié détruit, et seules les "appels entrants" étaient autorisés. Quelques cadavres de Barraki jonchaient le sol, et certains corps bougeaient un peu. Des survivants agonisaient un peu partout, mais il était bel et bien trop tard pour sauver qui que ce soit. Le royaume des Barraki ne reviendrait plus jamais. Il avait duré, cependant. Les anciennes alliances aveitn porté leur fruit pendant 2500 ans. 2500 ans de prospérité d'un Empire aquatique paisible, qui n'avait jamais recherché la guerre et ne s'entendait pas trop mal avec les autres peuples. Et tout cela avait disparu en l'espace d'une semaine. Une semaine dont avait résulté la désolation, la mort, la destruction du rêve. C'en était bel et bien fini.
"Téléportation entrante en cours" annonça l'ordinateur du Totem à travers des hauts-parleurs. Un Toa n'aurait rien entendu, seuls les Barraki, où les poissons, qui pouvaient percevoir les sons et les vibrations aquatiques, le ressentaient. Quelques mourrants tournèrent la tête à la vue de la lumière qui se propagea. Dans un grand bruit, Elhek réapparut devant Etenorivia, la capitale. Il contempla, à nouveau, la plaine de Barhak, qui autrefois était belle et remplie de corraux, détruits par le passage de l'armée Toa.
-E...lhek... gémit une voix.
L'intéressé se tourna et remarqua un Barraki bleu qui tentait de bouger un bras.
-Eromhes! Attends, je vais t'aider!
Il quitta la plateforme du Grand Totem, et se dirigea vers son ami. Il aurait pu le sauver, mais à son départ, il était poursuivi par un contingent de l'armée Toa, et n'avait pas pu prendre sur ses épaules son ami aux jambes broyées par une pierre détachée d'un édifice. Il se précipita sur l'agonisant, fit quelques pas encore, et entreprit, péniblement, de soulever le gros rocher sur lequel il était. Pour lui faciliter la tache, Eromhes rampa comme il le put et Elhek lâcha le tout.
-Nous allons nous enfuir, tu vas voir!
-Tr... Trop tard...
-Comment ça?
Le Barraki vert tourna la tête dans la direction désignée par son ami, et remarqua une dizaine de silhouettes à quelques 200 mètres.
-Encore des Toa! Ils sont encore là! Ne t'inquiète pas, mon ami. Nous allons prendre le téléporteur, et fuir cet endroit!
-Pas... possible! Ils... ont détruit...
-J'ai réussi à revenir ici, j'arriverai bien à repartir!
-Pourquoi... as-tu quitté... Funy island?
-Ils sont envahis. Tout comme nous. Et puis, je ne fais pas confiance aux Toa qui y habitent.
Elhek se plaça sur la plateforme, et y tira son ami, qui se recroquevilla pour ne pas sortir de son champ d'action.
-Nous allons nous rendre à Terra Mato. Eux, au moins, ils doivent être en paix, et ils sont protégés.
Mais lorsqu'il tenta de lancer la téléportation, un "bip" suivi d'un message lui répondit: "Impossible lancer téléport. Appareil endommagé."
-Quoi? Mais c'est im... possible. Oh, non!
Le groupe de Toa était très près maintenant, et déjà les soldats brandissaient des lanceurs, prêts à faire un meurtre de plus. Elhek insista et appuya sur le bouton à nouveau, puis le refit à plusieurs reprises.
-Fuis... Elhek... Fuis!
-Non, pas sans toi! J'ai l'occasion de te sauver cette fois, je ne vais pas te laisser tomber.
-MORT AUX BARRAKI! scanda un des Toa possédés en se rapprochant.
-Non! Non! Noooooooooooon!
Et la tête de Elhek retomba lentement sur le sol aquatique. Le Royaume des Barraki était définitivement éteint.
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Dim 21 Sep - 18:28
Hello! Après plusieurs mois, on reprend l'histoire avec ce quatrième chapitre:

Chapitre 4:

Chapitre 4 : Retrouvailles
[Fan-fiction] Une île Set_Stronius

-Qu’est-ce que tu fous là, Strobos ? demanda Tardix.
-C’est moi qui pose les questions ici, Glatorian.
Le Stronius était plutôt à son avantage. Nos héros étaient entourés de plusieurs dizaines de Vahki, l’avant-garde de l’armée de Teridax. L’imposant antagoniste fit quelques pas et approcha sa tête de Lewa.
-Un Toa… Ces répugnantes créatures nous ont toujours mené la vie dure. Mais pas cette fois. Je vais te poser une simple question. Tu habites cette île, n’est-ce pas ? Alors tu connais forcément la réponse, au vu de ton rang dans votre inutile hiérarchie. Où est la Tête ?
-Casses-toi… répondit Lewa en défiant son ennemi du regard. Je dois rien aux puants d’Ignis comme toi.
-Je vais reformuler ma question.
Il leva sa massa et frappa Lewa. Ce dernier ne broncha pas pour autant, malgré la douleur évidente.
-Où est la Tête ? répéta Strobos.
-Je ne sais pas de quoi tu parles…
Le Stronius fronça les sourcils, et se retourna.
-Vahki… Feu !
Les robots chargèrent leurs munitions. Cela dura quelques secondes. Une lumière blanche s’intensifia au niveau des griffes de leurs « bouches ». Puis ils tirèrent. Lewa reçu une, puis, deux, puis trois, puis quatre décharges. Il se tordit sous l’effet de la douleur, mais se remit en place presque aussitôt.
-Bon… Voyons si tes amis seront aussi loquaces… Lework !
La créature dépareillée se plaça en face de Strobos.
-Torture celui-là. Jusqu’à ce qu’il crache le morceau.
Il désigna du doigt Tanma, qui enfonça la tête dans ses genoux pour ne pas croiser le regard de son agresseur. Ce dernier commença à se diriger vers lui.
Une gigantesque explosion se produisit soudain. La poussière fut soulevée et aveugla tout-le-monde, des Vahki au Toa.
-Tenez-vous par la main ! ordonna Lewa.
Tardix et Tanma s’accrochèrent au guerrier de l’air. C’est alors que, dans ce moment d’incompréhension générale, que le bruit caractéristique de la moto de Crotesius se fit entendre. L’Agori rouge et son véhiculent traversèrent la fumée et il s’arrêta juste en face de ses coéquipiers.
-Montez vite ! cria-t-il. Ils s’exécutèrent, et l’engin eut tôt fait de repartir dans la direction opposée.
Il fallut quelques minutes pour que la fumée commence à disparaître. Strobos secoua la tête avant de constater l’absence des prisonniers. Il se tourna vers son bras droit et hurla :
-Lework, pars à leur recherche. Vahki, avec moi. Je…
Il ne termina pas sa phrase. De nouvelles explosions retentirent là où se trouvaient les robots. Une tête tomba vers le subordonné de Mabunta qui la dévia d’un coup de poings. La poussière se dissipa de nouveau pour laisser apparaître un nouvel individu. Un Glatorian -du moins en apparence- à l’armure dorée, avec une épée en or à la main droite, et dans l’autre, un bouclier ressemblant à un insecte géant. Sa tête, ou plutôt son masque, était très familière au Stronius, qui reconnut directement son adversaire.
-Quelle surprise… Mata Nui.
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Dim 23 Nov - 19:05
Voici maintenant le cinquième chapitre, avec pas mal de baston. :)
Chapitre 5:

Chapitre 5: Ténèbres et lumière
[Fan-fiction] Une île Funyis10

La machine motorisée appartenant à Crotesius alla s’encastrer bien vite dans un mur, suite à une collision avec une roche de quelques centimètres. Tout en se relevant, Tardix exprima alors la pensée générale :
-Dernière fois que tu conduis…
-Ta gueule.
Le Glatorian bleu se tourna ensuite vers Lewa.
-Tu penses qu'il nous poursuit toujours ?
-Ouais… Faudrait éviter qu'il prenne mon Avohkii…
-Ton… Tu l'as amené ? s'inquiéta Jet.
-Fallait bien, j'en suis le gardien.
-T'aurais pu facilement désigner quelqu'un d'autre !
-Pas pour celui-là. C'est le masque le plus puissant de cette planète… Et puis, en combat, il me donnera un large avantage sur un Makuta. Et je soupçonne ce patchwork qui me ressemblait un peu d'être assez puissant aussi. Vu qu'il nous poursuit, ça pourrait s'avérer utile.
-M'ouais… répondit le petit Agori du feu, moyennement convaincu.
Soudain, un projectile de deux mètres de hauteur s'écrasa juste à côté des trois compagnons, qui fermèrent les yeux sous l'effet de la fumée. On put entendre le hurlement de Black dont l'intensité baissa progressivement au fur et à mesure qu'il s'éloignait. A ce moment, dans la stupeur générale, un rayon lumineux sortit de nulle part à la vitesse de l'éclair et transperça Takua.
-NOOON ! cria  Lewa avant se courir vers son ami. Celui-ci ne bougeait plus, et la moitié de sa tête avait été vaporisée par l'attaque.
-Je… Le… wa…
La petite lueur émise par son globe occulaire s'éteignit paisiblement et le silence se fit pendant quelques secondes. Le Toa de l'air continua de tenir le corps inanimé dans ses bras pendant un petit moment, avant de le poser au sol et de regarder dans la direction de la lumière. En sortit le pseudo-Toa, bras droit de Strobos.
-… Toi… grinça Lewa.
-Nous connaissons l'information selon laquelle l'individu Toa Mata Lewa possède le Kanohi Avhokii. Nous exortons l'individu Toa Mata Lewa à nous remettre le masque. Si l'individu refuse, nous nous engageons à exterminer l'individu Glatorian Tardix dit Blue.
-Va en enfer… gronda Lewa avant de mettre le masque de lumière sur son visage.

Mata Nui et Strobos, comme la représentation de deux factions ennemies, se faisaient face et se scrutaient. Ils semblaient analyser chacun l'autre, pour détecter immédiatement tout mouvement hostile qui signifierait le début du combat. Mata Nui se dit qu'il était préférable d'attaquer le premier, avant que Lework ne revienne pour aider son maître. Il devait éliminer ce stupide Stronius rapidement, pour ensuite aller à la rescousse de Lewa, et ensuite utiliser sa force pour redonner l'avantage à son camp dans ce combat. En effet, les Créateurs possédaient une importante puissance dans leurs corps d'origine, qui, bien qu'en partie limitée lorsqu'ils prenaient une force terrestre, restait largement au dessus de la moyenne. Le combat s'engagea. L'être à l'armure dorée fut vite à quelques centimètres du Stronius pour lui asséner un coup de poing brutal au niveau du ventre. Son adversaire fut soulevé dans les airs avant de retomber lourdement sur le sol. Il resta inanimé. Mata Nui commença à s'approcher de lui pour lui donner le coup fatal quand soudain il se releva pour lui mettre un coup de coude dans le menton. Le Créateur recula de deux pas avant de repartir aussi sec à l'attaque. Il se baissa soudain, effectua un saut, passa derrière son ennemi et plaça un coup de pied puissant qui envoya une nouvelle fois Strobos valser. Mata Nui se dirigea en courant vers lui, sauta et dégaina son arme qui devait se planter dans le corps du Stronius, quand soudain un coup de pied venu de nulle part l'envoya dans le décors. En se relevant, il vit que Lework avait déjà rejoint son Maître, et portait sur la tête… l'Ahvokii.
-Toi… gronda le Créateur.
Mais avant qu'il n'aie pu faire quoi que ce soit, le patchwork vivant leva la main et une rayon bleuté s'en dégagea pour aller, telle une tête chercheuse, se fixer sur le Kanohi Ignika.
-N… Non…
Mata Nui résista quelques secondes avant que le masque lui soit arraché. Une onde dorée se dégagea du corps qui, telle une carcasse vide, tomba et se décolora peu à peu.
Lecrivaindujour
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
http://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Mar 20 Jan - 23:42
Chapitre six! L'intrigue se noue!
Chapitre 6:

Chapitre 6 : Un masque pour un Titan
[Fan-fiction] Une île Avohkii_In_Movie
Lewa se positionna devant le corps sans vie de son ami tué lâchement, et se posta de manière défensive, comme pour défendre cette carcasse même si elle n'intéressait pas son adversaire. L'Avohkii brillait, posé sur sa tête, d'une lueur qui aurait intimidé n'importe quel être ténébreux. Mais Lework était purement robotique et raisonnait de manière binaire. L'émotion faussait ses données et il ne la concevait pas.
-Nous exhortons l'individu Toa Mata Lewa à nous remettre le Kanohi Avhokii.
Pour unique réponse, le guerrier de l'air lui fonça dessus, avant de disparaître à une distance très proche. Il réapparut à gauche et frappa le robot à l'abdomen. Ce dernier fit un pas en avant, sans tomber, et répliqua avec un coup de pied vers l'arrière qui ne toucha pas l'adversaire déjà volatilisé. Ce dernier réapparut au dessus de la tête de Lework, puis, avec ses pieds, commença à l'étrangler. Il cherche ensuite à arracher son masque, mais celui-ci tint bon. Il eu un moment d'hésitation, moment dont Lework profita pour donner un coup de boule dans le ventre du Toa qui alla s'effondrer sur le sol. Se relevant, il constata la présence du patchwork à quelque centimètre de lui, et disparut in extremis. Réapparaissant quelques mètres plus loin, il se retourna pour engager à nouveau le combat. C'est alors qu'il nota la présence d'une forme dorée dans les mains du serviteur de Strobos. L'Ahvokii. Se touchant le visage, lewa comprit que ce dernier lui avait été arracher.
-MERDE ! Cria-t-il.
Pour toute réponse, la création mortelle leva la main, de laquelle s'échappa un rayon qui vint frapper le ventre de Blue, qui se cabra sous la violence du choc. Lework avait appliqué sa cruelle sentence. Mais pour autant, Lewa ne devait pas reculer. Il courut, prenant une grande vitesse, vers son ennemi, se baissa avant de lui donner un fort coup de poing à la pointrine, que le robot encaissa sans ciller, avant d'envoyer un coup de genou dans la tête du Toa de l'air qui cracha une gerbe de son fluide vitale. Il tenta de porter un coup de pied mais Lework avait déjà disparu, emportant l'Avhokii avec lui.

Plusieurs décennies plus tôt, un monstre nommé Tuma était apparu. Cette bête inhumaine était arrivée sur l'île Funy et avait troublé la tranquillité de ce havre de paix, si bien que les Créateurs avaient dû intervenir. Après avoir rapidement mis le titan hors d'état de nuire, Mata Nui, à défaut de pouvoir détruire son masque chaotique, plongea celui-ci sous l'unique montagne de l'île, et laissa un enchantement d'invisibilité dessus, empêchant quiconque de le retrouver. Mais Mata Nui n'avait pas pensé à ce qui se produirait si son masque lui était arraché. La lecture de la mémoire du Kanohi Ignika avait amené Strobos jusqu'à ce pic, et ce dernier, prononçant des mots en langue Makuta, commença à faire trembler le sol, qui vint à se craqueler puis laissa sortir l'objet. La première partie du travail était faite, et la chance avait été de son côté. Lework, revenu avec l'Avohkii, avait de plus accéléré le processus et augmenté les chances de réussite de l'opération. Les trois masques furent posés, au sol, très proches l'un de l'autre. Le contact entre trois Kanohi puissants les rendit instables, une forte lumière dorée en émana. Elle devint aveuglante, et d'autres couleurs s'y mêlèrent. Dans un bruit gigantesque, une tornade se forma. Les masquent fusionnèrent et le résultat s'éleva dans le ciel : le Kanohi de Tuma, gorgé d'énergie, fit apparaître un corps de deux fois la taille d'un Toa. Dans une main, il tenait une épée de plusieurs mètres de long. Il retomba au sol dans un bruit sourd, observa ses libérateurs, puis émit un grand rugissement.
Il allait enfin avoir sa revanche.
MaTakanuva
MaTakanuva
Membre d'Élite
Membre d'Élite

[Fan-fiction] Une île Empty Re: [Fan-fiction] Une île

le Sam 24 Jan - 17:34
Pour l'instant je n'ai lu que le chapitre 1 et 2, mais déjà je trouve que l'histoire est très bien construite et particulièrement agréable à lire. D'autant plus que le nom des île ainsi que d'autres noms employé donne un petit cotés humoristique à l'histoire qui, malgré cela, semble sérieuse. En tous cas j'aime beaucoup good .
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum