Petites annonces
Partagez
Aller en bas
makuta nui
Nouveau Fan
Nouveau Fan
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers Empty [Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers

le Dim 8 Avr - 10:40
Cette version diverge de la version bionicle après la mort de l'équipe de Lesovikk.
I hope you'll enjoy it! Au fait, désolé de la mise en page du chapitre 4, elle est merdique mais j'ai tout éssayé et j'ai galéré pendant 1 heure sans pouvoir faire quelque chose.

CHAP 1
Lesovikk sentit la présence d’une autre entité, tapie dans la brousse... Trop tard. Il hésita, un instant, un seul. Les Zyglaks chargèrent, ne laissant aucune chance de reddition à l’équipe. Il vit Nikila se faire broyer par une de ces créatures. Son cri, non pas un son rauque, mais le tintement d’une voix cristalline, bien audible cependant, retentit dans l’esprit de Lesovikk à n’en plus finir, tel le son strident d’une vie qui s’éteint. Les Zyglaks partirent. Lesovikk était seul. Seul, avec le cadavre de ses amis les plus chers. Seul, avec le cadavre de Nikila. Et il était le seul responsable de ce carnage. Cette idée lui était insupportable. Nikila, qui avait toujours été avec lui, Nikila, qu’il aimait plus que lui-même, plus que tout au monde. Il tomba à genoux, et pria Mata-nui pendant des heures. Puis, il prit le trident de Nikila, en murmurant ces mots : «Pardonne-moi. ».Le sang se mêla aux larmes en dessous du toa.

Il se réveilla le lendemain, un horrible goût de sang à la bouche. Il se souvint de tout. Des larmes amères coulèrent de ses yeux bouffis. Ce matin-là, il jura vengeance devant l’univers, prenant Mata-nui à témoin. Un jour, l’univers matoran sera débarrassé des Zyglaks, leurs cadavres sècheront au soleil de ce monde purgé de toute la lice qui grouille dans les fières cités toa. Il se mit en route, sa blessure suintante de pus s’infectait à chaque pas de plus, et une douleur aigüe se répandait dans tout son être, tant physique que morale.

Quand il arriva enfin à Metru-nui, tout lui parut changé, mais à peine eût-il cette impression qu’il entendit des hurlements. Il tourna la tête et vit un matoran à terre, qui pleurait et qui saignait, accablé de coups de pieds par ce qui semblait être un skakdi, ou du moins à l’image que les légendes font des skakdis, un horrible sourire lui collant à la face. Il repéra le toa, mais ne s’en préoccupa guère. Alors, Lesovikk, envahit par la haine envers cette vermine, lui sauta dessus. Il poignarda le skakdi, et jubila à chaque flot de sang provoqué par son arme. Le skakdi, laissant derrière lui une longue trainée écarlate, tenta de s’enfuir, mais le toa ne lui laissa pas cette chance. Il avança d’un pas lent et décidé jusqu’au renégat et, ignorant les supplices de ce dernier, lui transperça la chair avec rage :
«-Ton espèce est en elle-même une hérésie, et je vais purger ce monde de toutes ses hérésies. A commencer par toi.
-Hé, j’ai rien de personnel contre toi mon vieux! Alors ça m’arrangerai, si, comme les autres toa, tu me laissais faire mon business tranquille, ok ? »
Lesovikk resta sans voix. Ses frères, laisser ces choses faire ce qu’elles voulaient des matorans ? Oui, ses frères, mais pas lui. Alors, dans un hurlement guttural, il s’appliqua à déchiqueter tous les membres de ce stupide skakdi. Ce dernier s’éteignit dans un râle, les yeux révulsés. Lesovikk se releva et pataugea dans le sang jusqu’au matoran.
«-Merci, dit le matoran. Les autres toa… Ils ont beaucoup changé dernièrement. Ils sont à la recherche de quelqu’un… Et ne se préoccupent plus de nous. Toa,quel est ton nom ? Moi je me nomme Avnua. C’est…plutôt inhabituel qu’un toa tue, non ?
-Je…Heu, mon nom ne t’intéresse pas. Dis-moi, ou pourrais-je rencontrer un autre toa ?
-Je vais vous accompagner, la demeure de Toa Tuyet ne se trouve pas très loin.»









CHAP 2
Spoiler:
Une fois à ladite demeure, Tuyet leur ouvrit.
«-Oh, Avnua, c’est toi. Entre je te prie. Tu as ramené un ami toa ? Bien, que veut-il ? C’est le premier de mes confrères que je vois depuis longtemps.
-Je veux savoir pourquoi ils sont tous partis.
-C’est simple : une rumeur circule, disant que les chasseurs de l’ombre auraient investi Ta-metru. Les agressions de matorans se multiplient. Tenez, pas plus tard que la semaine dernière un matoran nommé Matoro a été retrouvé mort là-bas. Un certain Jala l’a retrouvé, mais que faisait-il là ? C’est triste, qui sait, ce matoran aurait peut-être eu un grand avenir ?
-Personne ne fait-il dont rien face à ce problème ?! Et vous à 500 mètres du lieu de l’agression de ce pauvre Avnua, il se serait fait tuer si je n’avais pas été là !
-Croyez-vous que c’est si facile ? Je rentrais d’un sauvetage quand vous êtes arrivés ! »
Lesovikk tomba alors par terre, la blessure qu’il s’était infligée la veille n’avait pas réussi à le tuer, et il l’avait jusque-là dissimulée, mais elle s’était gravement infectée. Il convulsait maintenant sur le sol.
«Un médecin, vite ! » Avnua courut jusqu’au cabinet plus proche, heureusement, à Ga-Metru, les médecins sont nombreux. Il trouva une ga-matoran très douée et réputée dans son domaine, Nhala, et l’emmena au chevet du toa souffrant.
«-Comment s’est-il fait ça ?demanda Nhala.
-Je...Je ne sais pas, je n’ai vu la blessure que quand il est tombé. »

Nhala soigna Lesovikk avec prudence, et cela dura longtemps avant qu’il ne reprenne conscience. Dès lors il partit, sans dire un mot. Mais Avnua et Nhala étaient bien décidés à ne pas le laisser : une dette de vie pour Avnua, et une urgence médicale pour Nhala. Tuyet resta à ga-metru, prétextant la protection des matorans.

Ils le suivirent longtemps, et ils arrivèrent à Ta-metru. Le quartier était vide, dénué de toute forme de vie. Ce qui était inquiétant, pour un quartier d’ordinaire très animé, qui vivait du commerce des kanohis. Lesovikk ordonna aux deux matorans de le suivre en toute discrétion. Ils entendirent soudain des bruits de pas, et se turent pour écouter. Il virent alors un makuta bleu et argent, et un hybride qui avait tout du Vortixx normal, a l’exception que celui-ci avait une cage thoracique à l’air libre, qui produisait un horrible son quand une légère brise s’engouffrait dedans. Il avait deux grandes dents noires, similaires à celles des bohroks. Pour finir le tableau, il avait une main monstrueusement grande, et il tenait dedans un matoran inconscient. Ils parlaient avec animation, mais Avnua trébucha et tomba bruyamment. Les individus tournèrent lentement leur regard glacial vers lui. Le Makuta le visa avec une hache lance-disque, mais Lesovikk s’interposa, et reçu le disque sur sa blessure. Il resta pourtant debout, impassible. «-Fuyez, dit-il aux matorans. Aussi loin que possible. »









CHAP 3
Spoiler:
Le vortixx bâtard attaqua en premier, balançant le matoran comme une poupée de chiffon. Il chargea et percuta Lesovikk violemment, et ce dernier fut soufflé par cette attaque et projeté contre le mur d’une habitation vide, qui s’écroula sur lui. Alors l’hybride prit sa longue lance et avança vers Lesovikk. Ce dernier lui planta son épée dans ce qui lui servait de ventre. Alors le vortixx rigola.

« -Allons, tu n’es pas raisonnable ! Tu ne vas pas me tuer comme ça, après toutes ces années ou j’ai survécu. Après que ma partenaire m’ait laissé me faire bouffer par la montagne de notre île, que les makutas m’aient ressuscité pendant le cours laps de temps ou ils possédaient le masque de vie, après que j’aie échappé au ténébreux lui-même ! Il est temps pour toi de finir tes jours.»

Alors il brandit sa lance et entama le geste qui allait être fatal à Lesovikk, et, soudain, il s’écroula dans une convulsion. Lesovikk vit alors Tuyet accompagnée des deux matorans. Le comparse makuta du défunt vortixx entra alors dans une rage folle, et chargea Tuyet. Grossière erreur : Avnua et Nhala récupérèrent le matoran inconscient, et Lesovikk défendit Tuyet. Le makuta se rendit compte de sa grosse erreur tactique et battit en retraite avant de s’éclipser.

« -Eh bien, c’était moins une !, dit Tuyet.
-Oui, effectivement, mais quelque chose de bizarre se passe ici, et ce matoran est peut-être au courant de quelque chose. Regardez ! Il se réveille !
-Il !!? Sachez, monsieur le toa, que je suis Hira, une humble matoran de la foudre ! Et selon ces renégats, j’étais même destinée à devenir toa ! Comme mon idole toa de la foudre, la bienveillante Nikila !
-…Bien, alors je te laisse, toa-matoran, et je te souhaite de devenir comme Nikila. »

Et sur ces mots, Lesovikk prit la route, mais un toa l’empêcha de passer. Ce toa courait dans tout les sens, et n’arrêtait pas de dire que tout s’était mal passé, et qu’un matoran allait mourir par sa faute. Il ne fut calmé que quand il vît Hira. Alors il se mit à expliquer les raisons de son affolement.

« -Je m’appelle Nidhiki, toa du vent. J’étais de service avec Lhikan, pour garder les portes de Ta-metru, quand une matoran nommée Hira st venue soi-disant rendre visite à son ami : j’ai proposé à Lhikan d’aller chercher l’ami en question. L’endroit était désert, je suis donc revenu, mais ni Lhikan ni Hira n’étaient plus là.
-Mais…Nous n’avons retrouvé qu’elle. »
Le toa blanchît alors, se leva, et courut dans Ta-metru en cherchant son ami et coéquipier.



CHAP 4
Spoiler:
Ils laissèrent Nidhiki chercher, n’ayant pas pu l’arrêter,
et rentrèrent à la modeste demeure de Tuyet, qui renfermait bien des secrets.Plus
tard, Lesovikk revint à la recherche de Nidhiki. Il trouva celui-ci sur une
pierre en train de se lamenter sur le sort de Lhikan.


« -Il ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, encore
moins quand on a des recherche à faire.

-Mais…Il n’est nulle part dans la cité, et j’ai cherché
partout !

-J’ai de bonnes raisons de penser qu’il est à Odina,
forteresse des chasseurs de l’ombre. Il n’y survivra pas longtemps, car il y a
deux scénarios possibles : Soit il détient des informations ou tout autre chose
qui les intéresses et il refuse de collaborer ; il se fait donc descendre, Soit
il détient des informations ou tout autre chose qui les intéresses et il
collabore ; et il se fait descendre aussi. Nous devons y aller. Mais j’hésite à
quitter Metru-nui, elle sera alors sans surveillance.


-Ne t’inquiète pas, Tuyet est forte, elle saura protéger les
matorans. Mais... N’a tu pas des amis ici ?


-Mes amis sont morts. J’ai sauvé Avnua, point barre. Tout
comme nous allons essayer de sauver Lhikan. Nous partons demain. »


Le lendemain, cachés dans le bateau de pêcheur d’un matoran
caractériel empestant le poisson coupant, ils accostèrent clandestinement Odina
en échange d’une certaine somme d’argent dont le matoran les avait « soulagés
». Ils ne firent que quelques pas sans embûches, croisant ensuite le makuta
qu’ils avaient récemment mis en fuite et dont ils avaient récupéré l’otage.
Celui-ci ne fut pas ravi de les voir, mais n’avait d’autre choix que de faire
équipe avec eux, n’étant pas un dark hunter. Ce trio pour le moins étonnant fit
route vers le centre de l’île. Alors une alarme retentit, et des muakas furent
lâchés à leur poursuite. Personne ne court aussi vite qu’un muaka. Surtout pas
si il a de l’herbe jusqu'à la taille et qu’il a marché une journée sous un
soleil de plomb. Mais dans ces moments là, personne ne se soucie des
statistiques ou des possibilités de s’en sortir. Non, dans ces cas là, on
court, on court et on croise les doigts pour que le muaka trouve autre chose à
manger. C’est ce qu’ils firent, et mal leur en prit : le muaka les rattrapait,
et la sanction semblait être inévitable. Il se rapprochait de son but, et,
inconsciemment, eux aussi : jamais personne n’avait été aussi près de la
forteresse des chasseurs de l’ombre. Mais ils risquaient de finir dans
l’estomac d’un muaka. Lesovikk prît alors un risque énorme en se retournant, et
envoya bouler le muaka d’une tornade créée par son épée. Mais cela n’a pas
suffi, et le Muaka progressait inexorablement, bien que blessé. La nuit tomba,
et leur course lente fut éclairée à la lumière de la lune. Un vent frais
soufflait sur le visage de Lesovikk, visage reflétant l’anxiété de ce dernier.
Après tout, pourquoi n’abandonnerait-il pas ? Ses amis étaient tout ce qu’il
avait, ce pourquoi il continuait à vivre dans ce monde d’absurdités. Si on
enlève à quelqu’un sa raison de vivre, pourquoi subsiste-t-il ? Il se posait
ces questions-là, et son visage s’assombrissait peu à peu. Il avait fait une
promesse, débarrasser l’univers matoran du mal. Ce mal-là était à tout près de lui,
en train de marcher à ses côtés. Soudain, et sans explication plausible, il
envoya le Makuta au Muaka. Dans un rituel silencieux, le Muaka déchiqueta sa
proie, et les yeux affolés de ce dernier roulèrent dans leurs orbites, il
poussa un léger couinement, et s’éteignit sans savoir la raison de son
meurtrier pour un tel acte de trahison. Oui, quand même un makuta parle de
trahison, c’est qu’elle est de très haut niveau. Le Muaka resta sur place et se
délecta de ce savoureux met. Lesovikk continua son chemin, sous les yeux
horrifiés de Nidhiki, qui essaya de parler mais en vain, il ne réussit pas à
articuler ne serait-ce qu’une syllabe. Lesovikk continua sa lancée, en privant
tout les alentours d’air. « Tu es fou !
Et si Lhikan était ici ? Il suffoquerait ! Et puis…Ce n’est pas non plus une
façon convenable de se débarrasser de ses ennemis ! », lui reprocha Nidhiki, en vain. Lesovikk continua à
asphyxier les alentours de la forteresse, et prononça alors pour défense ces
seules paroles : « Maintenant, ils savent qu’un toa est ici : si nous ne les
tuons pas, ils nous tueront, eux. ». Il se stoppa net, et vît pour la première
fois la forteresse des Dark hunters. Un bâtiment d’architecture gothique aux
proportions titanesques. Il se demanda comment des mercenaires pouvaient être
si raffinés. De splendides gargouilles ornaient les lieux, et un mirador de
pierre prenait place au milieu de la construction, des fines formes sculptées
prenaient place sur les murs, et, pour finir, une porte de quatre mètres de
haut décorée avec les scénes de leurs principales victoires permettait l’accès
à l’intérieur de la forteresse millénaire, ultime rempart de la protection des
Dark hunters. Les toa restèrent devant, bouche bée.
Pholko
Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers Empty comment trouver un Lesovikk

le Lun 15 Juil - 11:25
Makuta nui,

Toi qui parle si bien de Lesovikk
j'aimerai savoir si tu conne un site
ou ils en vendent ???????? 
Car je voudrai en acheté un .

Merci d'avance,


Lesovikk.
Exo-6
Fondateur de BIONIFIGS
Fondateur de BIONIFIGS
À propos de l'auteur : Fondateur de BIONIFIGS.com en 2006 puis du fanclub francophone de BIONICLE en 2012. LEGO Ambassadeur officieux au moment de la G2, organisant des Conventions nationales de fans, concours internationaux et autre projet de Wiki encyclopédique sur le lore de la saga... Créateur de projets qui voient grand pour les fans. N'en a pas fini avec le monde des Toa et des Makuta.
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/pages/Exo-6/112411465593911

[Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers Empty Re: [Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers

le Lun 15 Juil - 17:26
[Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers Stop
Sujet presque parfait ! wink

Les conventions typographiques du Forum de BIONIFIGS sont de mettre un espace entre la balise titre entre [crochets] et le titre en lui-même.

Merci d'éditer le sujet afin de séparer « [Fan-Fiction] » et « Lesovikk, descente aux enfers » par un espace.

L'équipe Modératrice
maxim21
Héros des Stats
Héros des Stats
À propos de l'auteur : maxim21 est un des plus anciens membres de BIONIFIGS.com, à qui fut confié la reprise du projet de créer une encyclopédie collaborative tout en français sur l'univers BIONICLE. Celui-ci aboutira à la réalisation d'un wiki parmi les plus complets sur BIONICLE, toutes communautés linguistiques confondues : l'excellente Nuvapedia.
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers Empty Re: [Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers

le Lun 15 Juil - 19:10
Heu, ça a quasiment aucune chance d'être fait, hein... Makuta Nui ne s'est pas connecté depuis quasiment 1 an, et le sujet a un an et quart...

@lesovikk : pour ce type de questions, je te conseille de t'orienter vers ce forum, plutôt que sur une fan-fiction ; )
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum