Petites annonces
Partagez
Teridax the new UM
Teridax the new UM
Membre d'Élite
Membre d'Élite
http://www.les-guerres-de-spherus.com/
08102011
Jeu de Rôles Bonjour/Bonsoir à tous/toutes/autre (rayon les mentions inutiles)!

En cette belle journée d'Octobre, je vous annonce officiellement que la guerre contre le Protectorat est terminée!
Après un magnifique topic, qui a duré plus d'une quinzaine de pages de RP, après plus de deux ans, le Maître est enfin vaincu.
Ainsi, War of Powerfuls entrera sous peu dans une phase de Mise à Jours, pour voir l'apparition de nouvelles factions, de nouvelles sections, de nouveaux véhicules, de nouvelles unités, de nouvelles règles, de nouvelles espèces, bref...Que du bonheur (Pour être très honnête, Xanos est en train de travailler sur un nouveau design). À la clé, l'apparition de la nouvelle planète tant attendue, j'ai nommé, Bara Magna!
Toutefois, petit bémol (il en faut un): le RPG sera donc fermé pendant quelques temps, afin de procéder à cette mise à jour en toute sérénité. Mais rassurez vous! Le RP qui clôturera ce chapitre, déjà entamé, va encore se poursuivre un peu avant que le tout ne ferme, pour inaugurer...Le Chapitre 5 de la Guerre des Puissants!

*Mais c'est tout ce que tu as à nous dire? Même pas dix lignes de message?*

Hé non! Beaucoup me l'ont demandé, je l'ai promis, voici donc pour vous, chers membres, le RP qui s'est déroulé au centre du Codrex, où le Hagah a tenté de résoudre les énigmes du Protectorat (établies par l'équipe administrative) (mis sous spoiler, c'est un long RP). Merci à Makuta Zevan, Eminax - Rouage pour les intimes - et Rohrak, sans qui je ne serais pas là pour écrire cet article, coincé sur le champs de bataille. Mais rendons à César ce qui appartient à Céser; à part un peu la mise en page, je n'ai pas touché aux textes, pour que vous puissiez reconnaître les styles de chaque joueur:

Spoiler:
Après que toutes les armées du Protectorat soient finalement sorties, le Codrex fut laissé désert. Aucun bruit. La porte s'était refermée derrière le Hagah, qui était resté immobile et en alerte depuis bientôt une quinzaine de minutes.
L'intérieur du bâtiment était noir; un toa n'y aurait pas vu à trois mètres. Fort heureusement, composé de deux Makuta, et guidé par les puissances de l'Ignika, le gardien put avancer sans problème. Jusqu'à ce que survienne un problème, justement.
Une grande porte bloquait l'entre totalement. Il n'y avait pas de battant, on eut dit un mur, si lisse qu'il semblait avoir été poli par des puissances hors de ce monde.
D'un noir d'ébène. La porte en elle-même était une merveilleuse ingénierie, d'une technologie telle qu'elle semblait irréaliste dans l'Univers Matoran. Des lettres semblaient flotter sur la porte, disparaissant et réapparaissant constamment, formant des phrases à déchiffrer, un texte; il faudrait bien au moins cinq minutes pour pouvoir tout déchiffrer...
Le hagah Observa les lettres, il prit une grande respiration et commença a travaillé sur le déchiffrage de ses codes. Un travail pénible, mais facilité par la présence de plusieurs esprits. (l'énigme arrive dans 5 minutes, alors?)
Cela faisant plus de cinq minute que le Hagah c'était pencher sur le mystérieux texte, après de longue acrobatie mental il avait finalement réussi a le déchiffrer Le texte était écrit dans le dialecte matoran, sans la moindre faute. L'écriture était svelte et pourtant agressive, aisée de lecture mais quelque part désagréable à l'esprit. Sous les yeux du Hagah, voici ce qui apparaissait et disparaissait:

" Des trois constituants unis, chaque réponse compte.
Chaque valeureux ne peut parler qu'une fois pour donner une clé à l'énigme.
Si les voix discordent, les esprits eux ne le doivent pas...

Cinq, puis sept,
Tous Maudits,
La Mort est leur outil,
Le Silence leur bruit
Et la Pénombre leurs fruits
Serviteurs de la Violence,
Se nourrissant de la Souffrance,
Émissaires Déchus,
Corrompus par le créateur exclu.. "


Le Hagah s'avança, posa la main sur la porte et dit
-Ceux que ce texte décrit sont: Les Seides du Maitre.
Il venait de formuler sa première réponse
La porte sembla alors réagir, mais sans bruit. Derrière, des mécanismes semblaient s'activer. Alors que le Hagah reculait d'un pas, la porte se sépara en quatre parties parfaitement égales, se divisant là où aucune fente ni même irrégularité n'était visible une seconde plus tôt, glissant dans le plafond et le sol, qui ne laissèrent pourtant ensuite apparaître aucune cavité. C'était comme si la porte n'avait existé que pour cet ultime moment où elle disparaîtrait enfin.
Parcourant les couloirs sans fin du Codrex, qui étaient inhabituels, de forme circulaire plutôt que rectangulaire, le gardien put découvrir une seconde porte, identique en tout points à la précédente, à une exception près; les inscriptions semblaient différentes.
On aurait dit que la porte était constituée d'eau, ondulant à sa surface, les mots à l'intérieur, éclairés par de faibles reflets parfois, difficiles à lire.
Une deuxième porte, un très, très légers bruit de ruissellement parvenu aux oreilles de l'élu, un bruit presque inaudible, mais apaisent un peu l'atmosphère lourde et ténébreuse du Codrex, des ténèbres des plus denses.
L'élu regarda un a un les reflets miroitant a la surface de la porte reconstituant les mots aussi bien qu'il pouvait. Selon toute vraisemblance il y aurais trois portes. Une pour chacune des faces de l'élu?
Tous ce qui importait pour le moment était de résoudre les énigmes, le plus vite possible.
Les mots se déroulaient, blancs comme l'écume des vagues, reflet de lumière au cœur des Ténèbres; ils semblaient parfois prendre des formes extravagantes avant de ne disparaître et reparaître, comme la mer se retirant, formant ici une hache, là une fenrakk ou un kanohi. Mais outrepassant cet obstacle, l'Elu put lire distinctement:

Second parmi Ses serviteurs,
Dépourvu de toute trace de peur,
Aimant à semer la douleur,
Mais n'en étant pourtant pas l'annonciateur.
Le masque est tombé, la porte s'est refermée.
Nul autre voyage désormais.
Que celui pour lequel on l'a dénaturé.


L'élu posa sa main sur la surface liquide et dit
-La réponse est: Moi, L'élu, le Hagah ou tout autre nom que l'on peut me donner.
C'était sa réponse et il se tut
La porte vibra, agitée. Les mots disparurent, l'encre se perdit dans les flots qui se mirent à tournoyer.
Soudain, elle devint solide. Repassa à liquide en un instant.
S'illuminant soudain, elle lança une colossale colonne d'eau au Hagah, qui aurait été mortelle si l'Ignika n'avait pas soudain érigé une barrière miraculeuse, protégeant son élu contre l'attaque qui l'aurait sinon écrasé par la pression énorme. Ayant livré son attaque, la porte reprit sa forme initiale, les mots revenant comme auparavant.
Le Hagah put remarquer qu'une autre phrase était apparue;

Vous n'êtes pas Ses serviteurs
Vous n'obéissez pas à celui qui a trahit l'univers...


Une autre voix sortit de la bouche de l'élu, qui reprit ses esprit après quelques instant
- Serviteur Du Traitre, il est, sans peur il sème le chaos, la rage est son repas, il se reput de la guerre, Je répond a votre question a nouveau, je répond le nom d'un de ses serviteurs je répond Violence.
Alors un murmure fut prononcé de la bouche du hagah, sans savoir s'il appartenait a Eminax, Zevan ou Rohrak, ou a une autre conscience. Un murmure, qui disait:

- Brutaka -

L'eau ondula de nouveau. Mais cette fois-ci, différemment. Ne redevenant plus solide. Elle bouillonnait, des bulles remontant vers les lettres comme s'il s'agissait de la surface, comme si la porte était le fond, d'où remontait l'air.
Les bulles grossissaient, une à une. Un bruit, derrière le Hagah. Tournant la tête, ce dernier put remarqué que la première porte s'était refermée derrière lui. Aussi lisse qu'avant. Regardant à nouveau devant lui - ou elle? -, le personnage remarqua avec étonnement que les bulles...S'assemblaient.
Formant soudain un passage, un trou dans le liquide, juste assez grand pour que le gardien puisse passer. Et dès qu'il le fit, la porte se referma. Devant lui, à quelques cent pas, il y avait une très forte lumière et un crépitement.
Avançant, il vit alors la troisième porte; une barrière électrique.
L'élu marchât vers la barrière et s'arrêta juste devant elle, légèrement aveugler par l'éclat de celle-ci. Soudain il tressaillit, quelque chose dans l'ordre même de l'univers avait changer, il pouvait le sentir même en ce lieu, de manière assez diffus. Une ombre de moins et une lumière de plus

*Rien ne surclasse la réalité, ils vont bientôt s'en rendre compte*

Il continuât de contempler la barrière réfléchissant a la marche a suivre
Pendant ce temps, à l'extérieur du Codrex.
Tanika était pour le moins bouche bée. En vol stationnaire, la jeune fille observait l'immensité de la flotte du Maitre. Elle n'aurait jamais cru voir ca un jour. Les flottes tamaranienne (pourtant représentant les forces armées de toute une planète) pourrait difficilement faire mieux.
Les combats continuait et elle vit successivement le griffon et l'Orion tomber sous les coups ennemi. La situation devenait critique. Elle espère que l'élu arrivera à temps au centre du Codrex. Elle a confiance en lui.

Et à l'intérieur du Codrex.
l'élu s'approchait encore de la barrière électrique sans la toucher, il ne voudrait pas se prendre une décharge de 20 000 volt. le hagah cherchait, il devait certainement y avoir un autre message, une nouvelle énigme à déchiffrer, sinon, comment passer cette barrière éléctrique.
Le hagah cherchait, il cherchait toujours l'énigme. Il avait perdu notion du temps, alors qu'il essayait divers pouvoirs makuta, tous sans succès. le Métal, L'eau, puis la foudre; que cela voulait dire?
L'Elu remarqua soudain, alors qu'un éclair, touchant la surface du sol, noircissait ce dernier; la foudre était agencée de telle sorte qu'elle forme un message à elle seule.
Après un examen plus rapide que les deux précédents - car commençant à s'habituer, et s'aidant de l'Ignika pour s'éclairer, le Hagah put lire distinctement le message, imprimé quelques pas au devant de la porte par des éclairs qui ne frappaient pas de manière si aléatoire...

Compagnon de la Violence,
Liée par des chaînes à la guerre,
Symbole de peur,
Ou de Purification,
Les épines ont brisées,
Tant d'armures et d'épées.
La haine sera déclenchée, mais le coeur toujours blessé,
Par cette si puissante entité,
Qui a le pouvoir de torturer.


A l'heure où le Soleil point rouge,
Xénon sur sa planète de fer lève son arme
Omettant le fait qu'elle appartient à celle de son ami perdu.
Ne tourne jamais tes yeux, petit toa!
Ne sois jamais détruit par la vérité que tu défends ni par le trésor que tu protège!


A l'extérieur du codrex:
Trois capsules de sauvetage s'écrasèrent sur le sol, Tanika en sortit de la première et en voyant le Brême s'effondrer, elle cria.
-Mon vaisseau, noooon.
Le Brême fut un très grand vaisseau, d'une grand importance pour la triade. Il était le QG de l'escouade alpha, équipe d'élite comprenant Rohrak et Tanika. Il était comme une maison pour eux et il n'est jamais tombé...jusqu'à maintenant. Il avait été même été modifié par la jeune fille elle même qui avait notamment installé un module d'hyperespace que plus personne ne pourra utiliser désormais. Mais comme les êtres vivants, les vaisseaux non plus ne sont pas éternels.

Dans le Codrex:
l'élu réfléchissait à l'énigme. Rohrak était intrigué par le second paragraphe. Il semblait lui être adressé. Un message lui disant que bien qu'il aie vécu des choses merveilleuses, notamment avec Tanika, il doit maintenant regarder de l'avant et seulement penser au futur et à sa destinée qu'il est sur le point d'accomplir.
C'était Rohrak qui à travers l'élu parla.

-Je répondrai sans hésitation, quand bien mal cela ferait quelque chose ou pas, je répondrais le séide qui aime torturer ses proies et aime les voir hurler de douleur, je répond le séide Souffrance.

Un éclair fusa vers l'Elu. Comme précédemment, l'Ignika protégea son porteur contre le coup qui se serait autrement révélé fatal, et aurait réduit en cendres le Hagah en l'espace d'un quart de seconde. Le bouclier lumineux était la protection même de l'Ignika, protégeant son essence même, la Vie. L'éclair, rebondissant, frappa le mur puis rebondit sur le sol, gravant de nouvelles lettres

Le matoran chérit le premier mot qu'il a jamais dit
Comme le toa chérit son propre Kanohi.
Mais qu'est-ce qui importe, des mots ou des lettres?
N'est-ce pas le respect de l'Ordre qui surclasse l'Union?


La makuta observa les premières lettres de chaque phrase, puis s'apperçut que cela faisait un nom. Elle fut surprise, la solution de l'énigme. Elle cria haut et fort:
- Je répond AXONN
Immédiatement, les éclairs se stoppèrent. Passant rapidement, le Hagah put noter que comme auparavant, la barrière électrique se refermait derrière.
Après une marche qui dura une bonne heure, le Gardien de l'Ignika déboucha dans un vaste salle. Dans cette dernière, qui était d'une forme circulaire parfaite, quatre portes (l'entrée venait de se refermer derrière le gardien).
Quatre portes absolument identiques. Tout comme la première.
Le Hagah se plaça au centre de la salle et se mit a réfléchir
*Quatre portes, doit je choisir la bonne parmi les fausses ou bien toute me mèneront a une nouvelle énigme*
Et il demeura immobile plonger dans ca réflexion
Le Hagah s'approcha de plus près, scrutant la porte. Alors, sous la lumière si particulière de l'Ignika, lumière elle-même emplie de tant d'énergie vitale, la première porte, la plus méridionale se mit à trembler; comme s'animant elle-même, s'agitant avec une puissance et une intensité telle qu'on eût cru qu'elle allait sortir à tout moment de ses gonds. Les autres portes se mirent à s'agiter une à une, et bientôt les quatre s'agitaient en cadence. Un bruit de lourdes chaînes s'éleva au-dessus du boucan provoqué;
traversant soudain la matière même, s'enroulant autour de la porte septentrionale, comme si elle renfermait un secret à garder absolument.

Sur les autres portes, qui cessèrent alors de bouger, des inscriptions apparurent comme suivait, dans des lettres cuivrées:

Le Destin s'acharne,
Dans la Pause finale,
Dans l'Obscurité complète,

Contre celui qui un jour tomba,
Rendant Justice dans l'Abîme,
Dirigeant l'Ordre lumineux

Trahi par ses frères,
Serviteur de la lumière,
Montre le chemin au toa

Corrompu par le Traître,
Aujourd'hui émissaires du Chaos,
Qui ne trouvera nul repos.


L'élu avait longuement réfléchi, toute les hypothèse se bousculaient dans sa tête, d'abord il pensa a Helryx l'ancienne chef de l'ordre de Mata-Nui mais en remarquant que l'énigme était dans le désordre il finit par arrivé a la conclusion qu'il s'agissait de Miserix le premier chef de la confrérie, mais quel seide était t-il devenu? après avoir chercher les sens cacher il finit par s'attarder sur un mots précis "pause" une courte pause dans le bruit du monde, Le Silence. Il approchât la main de la porte, si il se trompais il ne savais si le masque pourrais le protéger une nouvelle fois, sa main trembla, l'esprit de zevan refit surface. Il revit toute sa vie défiler devant lui,sa naissance, sa première armure, sa première mission, une boule rouge incandescente qui l'enveloppa, une voix mécanique prononçant des parole qu'il ne comprenais pas, un oiseaux ailée au ton acerbe et cruel, un monde rouge, il tombe du haut d'une tour, un salami, un individu avec une cape, le rassemblement, le masque de vie. Et maintenant il était devant cette porte et de quelle que mots le destin du monde allait être décider. Il prit une grande inspiration et parla(enfin)

-Celui qui a été trahi par ses frères, celui qui jadis dirigeai un ordre de lumiere depuis bien longtemps déchu, son nom était Makuta Miserix, aujourd'hui devenu un émissaire du chaos sa seul vérité est celle qu'il appris plonger dans l'abime Le silence, a présent par ces mots je te libère de tes chaines et ton âme connaitra enfin la paix. Séide Silence par ton nom véritable je te libère Makuta Miserix.
C'était sa réponse, il garda la main sur la porte, il retint son souffle tous était figer, dans quelque seconde la prochaine énigme serait révéler ou il serait anéanti, il était presque sur d'avoir entendu un battement d'aile...
Les portes ne bougèrent pas. Pas d'un centimètre.
Toutefois, sur le sol, s'étendant jusqu'au plafond, des lettres apparurent, reflets de la lumière de l'Ignika;

Manipulant dans l'Ombre,
Brisant les rêves sans un bruit,
Happant tout espoir dans le Vide Isolé.

Involontairement responsables,
Oubliés de l'Histoire;
Enlevés par le Détestable.

Sans le Passé
Tout n'a pas lieu d'être
La Solution pour se tourner vers le futur réside dans le Flux.

Emprisonnés dans les geôles glacées,
Amenés de force,
Rachetés et détruits.

Retrouvez la Clé.
Rendez les noms des captifs et des gardiens.
Y compris ceux qui ne furent que peu prononcés.

Impardonnable sera l'erreur commise.
Xénophobe ne sera jamais gagnant.

Xanos et ses confrères, qui à tort pensèrent pouvoir se soustraire doivent être.
Renvoyés à l'Abîme, dans les profondeurs glacées, au sort qu'ils ont amplement mérité


Les énigmes se compliquaient.
Toutefois, le Hagah put remarquer avec soulagement que, cette fois, la porte n'avait pas réagit et tenté de le tuer. Mais cela signifiait-il pour autant un succès? L'élu avait réfléchit pendant longtemps, il avait fini par trouver la solution entre les anagramme et les métaphores.
D'un pas décider il s'avançât et posa la main sur la porte

-Seide Silence jadis tu fut le guerrier Botar
Seide Penombre jadis tu fut la dirigeante de l'ordre de mata-nui Helryx
Seide Maudit jadis tu fut le Makuta Miserix maint fois trahi.
Par ces mots je vous libères, ceci est ma réponse.

Il y eut une sorte de grondement sourd. Sur la quatrième porte les chaînes se mirent à se décrocher, une à une, fondants sur elles-mêmes ensuite, disparaissant en crissant. Sur les autres portes, à chaque chaîne disparaissant s'effaçaient également quatre paragraphes jusqu'à ce qu'il n'en reste plus. La porte, libérée de ses chaînes, dévoila alors son secret; une autre énigme apparemment...


Créateur repoussant,
Part de son domaine,
Libéré puis emprisonné dans un corps étranger,
Enfermé dans l'essence du bienfaiteur capturé,
Serviteur premier du Maître,
Dans le lieu des âmes aveuglées.


L'élu posa sa main sur la porte

-Celui qui se fait appeler Mort est en réaliter l'un des être les plus puissant de ce monde, son nom est Tren Krom. Tels est ma réponse.

Et il se tut La porte ne bougea pas. Aucun bruit dans la pièce, à part la respiration du Hagah.
L'élu fixa la porte, porte argenté lisse en tout point, les lettres, les écritures matorans. Mort, l'Elu savait qu'il s'agissait du séide, donc il devait trouver l'identité. Déchu, ou mort, s'était les deux séides restants Déchu était arrivé après les autres séides. Comment savoir? Mort était puissant, le plus puissant séide, plus puissant que les autres réunit. Qui? Qui, était plus puissant que les autres? Qui pouvait tous les battre a la fois. Un créateur, crée était la vie, quelqu'un donnant la vie, d'une puissance phénoménal, n'ayant pas participer aux conflits entre les puissants. Qui avec une telle puissance aurait pu être enlevé sans que l'on sans aperçoive?
L'élu ne voyait qu'une personne, aussi invraisemblable que cela paraissait. Le Maitre aurait fait ça? Son absence pouvais passait inaperçu, sa puissance est supérieur a celle de tout les êtres natifs de cet univers. Il aurait était perverti?
Personne ne se serai doutai de qui il était... Personne...
L'élu, la voix hésitante quand à la réponse, dit alors, scellant peut être son destin et celui de l'univers:

- Mata nui... L'esprit de Mata nui, est Mort...

Il attendait, bien que cela pouvais correspondre, il sembler perplexe, si ce qu'il pensait était justifier, que deviendrai l'univers? Comment pourrait-on le réveiller?
Le devoir de l'élu est de réussir, mais a quel prix?
La porte émit un craquement. Comme du bois qui, exposé trop longtemps au Soleil, se dessèche, se fissure et finalement cède. Mais elle ne céda pas. L'une des trois autres porte s'ouvrit, ses deux battants arrachés puissamment du mur, glissant plusieurs mètres plus loin.
Un grand animal se tenait là. Un monstrueux rahi, qui semblait familier, ressemblant, quoi que le Hagah ne put dire comment, aux Séides. Peut être ce regard, cette lueur éteinte de celui dont la volonté a été réduite à néant.
Peut être simplement le fait d'avoir perdu toute raison de vivre, à part la servitude.

Il n'était que très peu identifiable, seulement éclairé de la lumière diffuse de l'Ignika, qui traçait au sol un cercle de lumière autour du Hagah, mais disparaissait après quelques mètres, dévoré par l'obscurité ambiante.
On distinguait sans la voir une grande queue qui se balançait derrière son corps de quadrupède. Au cliquetis qu'elles produisaient, on songeait à des griffes tranchantes, montées sur des pattes musclées.

La respiration rauque et chaude de la bête dévoilait un surplus inquiétant d'énergie.
Ce n'était pas n'importe quel rahi. C'était une création du Maître. C'était un dévoreur de toa, un tueur de Makuta. Il était le chasseur, et le Hagah la proie, si cela continuait ainsi.
L'élu fixa du regard son adversaire et il sourit, il avait enfin l'occasion de tester ses capacité au combat
-Lorsqu'il n'y a aucune réponse possible on appelle cela un paradoxe, la voici donc la vérité qui apporte le désespoir aux vaniteux. La vérité est qu'au bout du chemin c'est la mort qui nous attends, voyons si nous pouvons changer cela.
L'élu libéra son pouvoir, il fut entourer d'une aura doré, il le concentra dans sa main et une épée se matérialisa, une lame fine au reflet doré, l'arme d'un épéiste. Le Hagah chargeât la bête en assenant plusieurs coup d'estoc mais son adversaire été rapide , il les esquivât puis se déroba sur le coté pour le prendre a revers. L'élu fit volte-face pour lui assener un coup de taille mais la queue du rahi assenât un coup puissant qu'il eut juste le temps de parer avec la plat de son arme. Il fit glisser deux de ses doigts sur la lame qui se teinta d'or puis frappa d'un coup sec sur le tranchant de celle-ci, une onde d'énergie émanât de l'épée mais la Bête l'évita en sautant dans les airs pour ensuite s'abattre en tournoyant sur celui qui l'avait générer. Le hagah esquivât de justesse les griffes acérer d'un salto arrière puis brandit sa lame en avant au moment où les mâchoire de la bête allez se refermer sur lui, elle mordirent la lame mais ne lâchèrent pas prises alors rassemblant toute ses forces il envoya valser son adversaire au travers de la salle, celui-ci retomba sur ses patte bien qu'un peu sonné. L'élu profita de cette ouverture pour lancer une nouvelle attaque, il frappa le pommeau de l'épée et la lame s'allongeât démesurément en direction du rahi, avec la trajectoire quelle prenait il y avait de bonne chance pour qu'elle le transperce.
L'obscurité sembla se faire plus lourde et pesante. Elle sembla prendre, pendant une seconde, consistance, comme devenant matière, alors que le cri de l'animal résonnait; perçant, strident et à la fois grave, faisant vibrer l'acier, fissurant la pierre. Le Codrex ne fut pas touché, trop solide. Mais le Hagah, désarçonné par cette terrible attaque, fut envoyé plusieurs mètres en arrière, traversant un mur, atterrissant durement sur le sol maculé d'une autre pièce, tout aussi circulaire que la précédente.

La différence était que, en partant du centre, il y avait six lignes tracées au sol, qui allaient chacune dans une direction, écartées les unes des autres de 60° environ.
La bête passa par le trou béant formé dans le mur en grognant. Dans l'obscurité, elle était parfaitement invisible.
Seuls ses yeux l'étaient. Ils brillaient comme deux braises dans le noir, d'une couleur jaunâtre. Le balancement de la queue était perceptible, produisant des perturbations dans l'air que le gardien ressentait sans problème.
L'Ignika lui indiquait une puissante source vitale non-loin sur sa gauche; la position du rahi.

On entendit un craquement sonore. Elle s'apprêtait à repasser à l'attaque, cela ne faisait nul doute. Se retournant pour se mettre face à elle, l'Elu se sentit alors décoller du sol, simultanément une forte douleur l'empoigna au ventre. Propulsé au bout d'un couloir, heurtant le mur du fond durement, il vit avec surprise que la pièce se mouvait; devant ses yeux apparurent un Axalara tel qu'il n'en avait jamais vu. Il ne s'agissait pas là de n'importe quel Axalara; le métal brillait, et sur le côté du Cockpit était gravé en lettres d'argents...Axalara T-9.

Ce que l’Élu avait devant lui était le plus puissant Axalara de cet univers, que nul ingénieur, même le plus doué, n'eût pu reproduire. Il s'agissait d'une œuvre du grand créateur Arthaka. Il s'agissait de l'Axalara Originel.
Le rahi grogna de fureur de l'autre côté de la pièce.
L'élu était surpris de l'attaque soudaine du Rahi, mais réussi amoindrirent les chocs utilisant, le pouvoir combiné de son Kanohi Crash et de son Kakama, lui permettant de se remettre immédiatement en position de combat, sans pour autant subir un nombre trop important de dégâts. Sa rapière fut détruite alors qu'il l'utilisé pour se mettre en garde. Il n'y a pas de doute, se rahi ne serait pas facile a défaire...
L'élu essaya de voir la créature, mais les ténèbres l'entourant était de loin plus noir qu'un makuta pouvait voir, n'apercevant que ces yeux malsain... L'élu avait aussi pensé se servir de l'Axalara, mais la pièce était trop petite pour une manœuvre.
Il fallait agir.
L'élu matérialisa une épée, cet arme noble utilisé par tant de guerrier, pour sa puissance, sa finesse, et sa grande manœuvrabilité.
Il s'approcha de la créature, d'un pas rapide, mais s'apprêtant a riposté au moindre mouvement... Finalement ce fut lui qui attaqua le premier.
D'un geste précis et brusque, il donna un puissant coups sur la nuque du rahi, du fil de sa lame.
L'élu fit aussitôt un saltot arrière; se positionnant a côté du vaisseau, entrant rapidement des instructions, pendant que le rahi était encore étourdi de l'attaque (?).
L'Axalara rejoindra les survivants de l'assaut, leurs permettant une manœuvre en plus...
Ils étaient encore en vie, sinon l'armée du Maitre serait revenue. Mais si l'Axalara T9 était ici, cela signifier que le Rockot T3 et le Jetraz T6 était ici aussi... Il fallait les envoyés aussi.
Mais pour l'heure la créature se relevait. L'élu repris son épée, la lavent a auteur du Rahi.
Puis le Kaita fonça sur lui, et grâce au Kakama, lui asséna une série d'une douzaine de coups d'épée.
Puis il utilisa son Kanohi Crash, serrant un peu plus son épée, il fit une répulsion entre le rahi et le sol, le propulsant dans les airs, Le Hagah sauta alors, et il attaqua le rahi pendant sa chute.
Le hagah sauta en arrière, s'écartant d'environ deux bio du Rahi...
Il observa ou ce trouvait la console de commande, il fallait ouvrir l'endroit ou se trouvait les autres véhicules, sans doute d'en ces deux énormes boule trônant dans la pièce.
Le Hagah se précipita vers la console, saisissant des commandes, plus au hasard qu'autre chose, et finit par ouvrir les deux boules, dévoilant les deux autres véhicules... Le rahi venait alors de sauté vers l'élu, qui fit glissa sur la gauche pour éviter l'attaque.
Il fallait maintenant programmer les véhicules, et donc distraire le rahi. Dommage qu'il n'y avait pas de corps a réanimer. Mais a défaut de ralentir le rahi, il pourrait s'accélérait lui même.
L'élu courut, se dirigeant sur un mur a l’opposé du rahi et des véhicules, le rahi le suivit, prêt a donner une attaque au moindre signe de relâchement. Le Hagah activa, a la dernière seconde, son Kakama, grimpant sur le mur, puis son Crash, se propulsant au dessus du rahi, et lui permettant d'atterrir prêt du Rocko T3.
L'élu programma rapidement le départ du rocko sur le front. Alors l'élu regarda en direction de la bête et s’aperçut qu'elle sautait sur lui... Ces secondes sembler durait une éternité.
L'élu vit ces trois vit défiler devant ses yeux, craignant que tout les sacrifices soit vînt, il allait utilisé l'Ignika, il n'avait plus le choix, quand un son bref mais violent lui parvenu a ses oreilles mécaniques, L'Axalara, en partant du Codrex, venait de projetait le Rahi contre un mur, il ne restait plus que le Jetraz a programmé...Puis de répondre a cet énigme, dont il venait de mettre un autre nom.
La créature grognait de douleur. Sa queue se balançait furieusement dans l'air, démontrant un énervement croissant. Qui était donc cette petite chose qui osait lui résister? Jamais un de ces repas ne lui avait fait si mal! La rage s'entendait dans le souffle de l'animal même. Chacune de ses respirations émettait une vibration haineuse qui ne faisait que croiser à mesure qu'elle fixait le Hagah.

L'Axalara l'avait propulsé contre le mur avec une terrible force. Des épines dorsales se révélèrent sur le dos du Rahi de cauchemar. Ils tremblaient simultanément, s'agitant comme des griffes sur la colonne vertébrale de la bête. Par un mouvement brusque, elle s'élançait de nouveau, ses griffes raclant le sol avec un bruit désagréable. Un dernier crissement. Et elle quittait le sol, effectuant un bond phénoménale qui mesurait presque la moitié de la salle! Le Hagah aurait eut le temps de faire une roulade sur le sol, si malheureusement des pics projetés n'avaient pas coupé court à toute tentative d'évasion; des grands pics aux teintes violacées, trempés d'un liquide qui, à la quantité d'à peine quelques gouttes, rongeait déjà le parterre.

Avec un hurlement redoutable, toutes griffes dehors, crocs prêts à mordre, épines hérissées, le rahi allait sous peu écraser le gardien sous son poids! Quelle solution, si la fuite ne fonctionnait pas?
La créature du Flux semblait à ce moment présent n'appartenir à aucune époque, alors qu'elle se révélait totalement aux yeux de l'Elu; des yeux sur toute la longueur de son corps, pas uniquement sur son hideuse tête. Des épines, comme on l'avait deviné. Des sortes de tentacules pourpres se balançant le long de son corps d'un noir ébène. Ses multiples rangées de dent, d'une couleur jaune terne se rapprochaient de plus en plus...
L'élu était paralyser, la bête fondait sur lui a une vitesse irréel, il vit ses crocs se refermer sur sa tête. Soudain dans son esprit un ancien souvenir ressurgit, a qui il appartenait il l'ignorer mais il pencha pour Zevan.

Il se trouvait sur une ile inconnu, de nuit, les étoiles brillait de mille feux, il marchait dans des champs d'herbe haute au coté d'un être encapuchonner. Celui-ci lui parlait d'une voix usée par le temps

*N'oublie pas, dans ce monde il existe des êtres bien plus fort ou plus intelligent que toi, des êtres qui d'une simple décision peuvent faire basculer le destin du monde et jour tu devra les affronter...mais lorsque ce jour arrivera tu possédera un pouvoir plus grand que tout, un pouvoir qui surpassera même la vérité. Certain l'appel "espoir", d'autre "folie" mais nous nous l'appelons "Esprit du Combat".*

*L'esprit du combat? c'est un comme la force alors?*

Là l'individu se retourna et lui assena un crochet du droit.

*Non, ce n'est pas comme la force*

Il pointa du doigt les étoiles

*L'esprit du combat c'est comme un doigt tendu vers l'avant, tendu vers la victoire*

Sur ces mot il se réveilla, les dents du rahi figer a cinq centimètres de sa tête, puis les crocs furent littéralement tordu par une force invisible et la bête fut catapulter dans les airs.
L'élu matérialisa alors une lance dans ses mains tandis que le rahi heurta les murs de la salle, il se rétablit rapidement et lança une nouvelle salve de pique.

L'élu se contenta de faire un pas en avant et avec une vitesse que seul et Kakama pouvait offrir et une dextérité plus qu'inhabituelle il détourna tout les projectiles avec son arme, se fut un mouvement fluide sans aucun geste inutile.

La bête enrager se prépara a charger a nouveau, le Hagah braqua sa lance vers lui.

-Je sens comme tu es faible, ton organisme doit compenser en permanence pour gérer tout ces dégats. Je sens que tu as peur, tu as peur que je n'ai plus peur et je n'ai plus peur.

L'élu chargeat et son adversaire fit de même, lance contre croc qui allait gagner?...
Les deux ennemis n'était plus qu'a quelque centimètres.
*L'esprit du combat est comme un doigt tendu vers l'horizon, il montre toujours l'aube de la victoire*

Les crocs ne touchèrent jamais le corps du Hagah, par contre sa lance s'enfonçât dans sa gueule béante et transperçât sa gorge de part en part mais il ne s'arrêta pas la, pousser par la puissance de son kakama il traversa littéralement le rahi, son arme et son bras ressortirent de l'autre coté de sa tête, laissant une large meurtrissure le long de son corps. Elle s'écrasa lourdement sur le sol, inerte, mais il sentit quelle était encore vivante.

Cependant pour l'instant il l'avait neutraliser et il profita de se moment de répit pour s'approcha de la dernière boule, activa quelque commande pour en déclencher l'ouverture révélant le Jetrax t-6. Il manipula quelque dispositif intégré dans le chasseur pour le programé afin qu'il apporte son aide aux puissant. Le rutilant appareil décolla alors dans un sifflement mélodieux et partit a pleine vitesse hors du codrex.

Le Hagah jeta alors un coup d'œil fugitif dans la salle pour savoir ou se trouvait la porte de l'énigme, derrière lui le rahi cauchemardesque se mettait a convulser.

-Et maintenant? Dit-il.
Ironiquement, il n'y avait personne pour répondre à sa question, dont il connaissait d'ailleurs déjà la réponse.Il n'avait toujours pas résolue l'énigme. Et tant que cela serait le cas, la porte resterait fermée.
Par quelques pas, le Hagah put rejoindre la salle où il se trouvait avant;
la porte était toujours là. Les mots étaient gravés au plus profond de la pierre, et la surface en était pourtant parfaitement lisse. Les phrases résonnèrent à nouveau dans l'esprit du Gardien:

Créateur repoussant,
Part de son domaine,
Libéré puis emprisonné dans un corps étranger,
Enfermé dans l'essence du bienfaiteur capturé,
Serviteur premier du Maître,
Dans le lieu des âmes aveuglées.


Il avait déjà livré un nom. Aucune réaction. Cela signifiait-il que la réponse avait été fausse, ou bien...Incomplète?
L'élu s'approcha alors de la porte. Maintenant, plus rien ne pourrais l'arrêter, plus rien ne pourrait l'empêcher de répondre à l'énigme. Le Hagah savait déjà quoi répondre, maintenant cela lui semblait évident. Il savait déjà que la première partie de la réponse était le séide Mort, séide qui est arrivé bien avant les autres et comme le dit l'énigme est le serviteur premier du Maitre.
Une phrase avait attiré l'attention de l'élu "part de son domaine" ce qui veut dire que celui qui a été perverti en séide a laissé son territoire sans commandement. ce roi est aussi un créateur d'une puissance colossale. Mais ce n'était pas tout. Ce créateur devait être repoussant mais aussi libéré puis enfermé dans un autre corps que le sien. Oui, le Hagah savait quoi répondre.
Il s'approcha de la porte et posa sa main sur le métal dur et froid.

-Voici ma réponse: le séide Mort est en réalité un puissant créateur et roi de son domaine, il a créé les véhicules présent dans cet endroit mais possédé par l'esprit d'un être répugnant et tout aussi puissant que lui, le séide Mort est Arthaka possédé par l'esprit de Trem Krom. Ceci est mon dernier mot.

les paroles du gardien résonnait dans la pièce suivit d'un long silence.
La porte, sans autre forme de cérémonie, céda sur elle-même, tombant en sables.
Le couloir était à présent droit et rectangulaire. Divers tuyaux filaient autour du passage, remplis pour la plupart de liquides, des flux défilants. Alors, comme par réflexe, le gardien tourna les yeux derrière lui; de l'un des tuyaux se déversait un liquide. Ou était-ce un gaz? Cela n'était pas définissable; flottant dans l'air même, semblant en même temps s'évaporer et se condenser à la fois, intangible et pourtant existant. En touchant la porte, celle-ci sembla être amenée en arrière, avant que l'énigme n'eût été résolue. Un bruit de chaînes. Elles étaient sans doute réapparues. La porte avait elle été reconstruite par le Temps? Ou bien était-ce encore autre chose de cette mystérieuse technologie du Protectorat?

On n'entendait plus les bruits de la bataille, trop profondément enfoncé dans le Codrex. La fusion sentit dans son corps même - chose qui avait de quoi surprendre un Makuta, peu habitué à la substance organique - la sensation de se trouver près de quelque chose d'important. Une antique puissance, très vieille et respectable.
Il s'arrêta, alors que devant lui se dressait une porte magnifiquement décorée, et pourtant immonde, apparemment vivante. Elle s'agitait, bougeait. Respirait.
Sur son mur de chair, formé par ses rayures, des motifs enroulés sur eux-mêmes. L'énigme finale.

Le Masque du Flux qui défile fut utilisé
Contre le Grand qui était tombé,
Dans son dernier sommeil il aurait pu à jamais reposer,
Si par le Traître il n'avait été ramené.

Le touché fut fatal, et la punition finale.
Donner la vie oui, mais à tout ce qu'il vit.
Et aussi ce qui l'entourait. Par les cris de la lumière,
La folie le prit. Entouré par ses frères,
Enfermé par ses confrères, à présent il rit.

Sa première expérience fut la Mort. Dénaturant un esprit arrivé là par accident
L'envoyant quérir un autre innocent. La monstrueuse transformation s'opéra.
Et son serviteur enfin il nomma. Cherchant un par un ses envoyés, formant peu à peu son armée.

Se faisant ensuite passer pour leur Maître, il ne fit en fait que leur promettre,
Quelque chose qu'il avait depuis longtemps oublié, dans ses réflexions démentes et torturées.
Son esprit bouillit, établissant un plan. Qui lui permettrait sur tous de prendre sa revanche.
Trahissant l’œuvre que ses compères et lui avaient accompli, décidant de se l'approprier pour lui,
Pour enfin anéantir ceux qui un jour l'avaient trahi.
Pour anéantir toute forme de vie.


L'élu avançât dans le couloir, jamais un couloir ne lui avait paru aussi long, chacun de ses pas était plus lourd que les autre, il sentait le poids de sa destinée, "sentait" cela faisait longtemps, peut être jamais, qu'il n'avait pas employer se terme.
Et pourtant il "sentait" a travers ce corps a l'essence solide et cela ne lu était pas désagréable loin de là.

*Ah je n'avait pas remarqué a quel point le vide de mon âme était immense jusqu'à ce qu'on le comble*

Sa lance était lourde dans son bras, il s'en débarrassa, il n'en aurait plus besoin désormais.
Il se tenait a présent devant la porte de chair, l'ultime énigme défilait devant lui.
Une fois résolue leur sort serait sceller, peu a peu les trois esprit qui composer le Hagah refirent surface, l'un après l'autre il firent le bilan de leur vie.

Ce fut Zevan qui en premier se remémora la sienne, ce fut une vie bien étrange, rien ne le destinée a tout ceci, il n'aurait du être qu'un simple soldat au mieux un espion. Mais jour tout bascula, le jour ou ce "monstre" était venu, le jour ou cette ignoble oiseaux l'avait emporter.

Lorsqu'il se réveilla il était dans un lieu bien différend, dans un monde bien différent de celui qu'il connaissait.
Et c'est la que l'enfer commença pour lui, il était devenu l'esclave d'une entité se faisant appeler Lothos, chaque jour passant Lothos lui assignait une mission et un "observateur" charger de le tenir en laisse, cette observateur était son ravisseur un étrange rahi intelligent se faisant appeler Laserbeak.

A chaque mission il montait d'un cran dans l'horreur, assassinat, massacre, torture et tout cela n'était qu'une partie de ce qu'il a fait. Il compris plus tard que ses acte avait une signification, il changer les choses, il changeait l'histoire, il créer des paradoxes, il détruisait le temps.

Un jour son tortionnaire lui révéla quelque information, il était devenu ce qu'on appeler un "Evil Leaper" et qu'il y en avait d'autre prit dans les filet de lothos mais aussi des "Erazer" charger de traquer ceux qui fuyaient. Ils comprit alors que l'on pouvait s'échapper.
Mais le jour ou il s'éveilla fut lorsqu'il rencontra cette homme, un être bien plus puissant que Lothos, il l'entraina, il lui permit d'échapper a la vue de son geôlier, il lui appris que si il voulait être libre il devait retourner la ou tout avit commencer et défier sa destinée.

Il se retrouva dans son monde d'origine fort d'une connaissance nouvelle, il alla au rassemblement, l'Ignika l'a choisit et la suite était connu de tous, ainsi un simple espion devint une partie du salut de l'univers et il compris comment échapper définitivement a lothos.

Avait t-il des regret? non car ce n'était que le début d'un plus grand voyage.

L'esprit de Rohrak s'exprima a son tour, des regret? il en avait, le bilan de sa vie? elle avait été bien remplit, mais toute ces mission, tout ces événement occupaient une place secondaire dans son esprit car tout était occulter par un feu immense " l'amour" .

Il se rappelle encore des missions qu'il a fait, de Cordax, de Vorona mais surtout de Tanika et de sa vie avec elle.
Il aimait tant Tanika, il avait vécu une vie magnifique avec elle, il avait prévu de partir sur la planète de Tanika avec elle mais l'ignika en avait décidé autrement.
Cependant une fois arriver aux portes de la fin il ne regrette pas ce qu'il a vécu avec elle et son seul désir est que Tanika, Cordax et Vorona continueront à accomplir ce que tous ensemble avaient commencé.
à savoir chasser les criminels et rétablir la paix dans le monde.

Ce fut a Eminax de refaire surface, son éternel pessimisme faillit tous les emporter, elle elle en avait des regret.
Elle n'a pas put sauvé qui elle voulait. Elle n'a pas eu le temps de finir ce qu'avais commencer son prédécésseur... Elle espère que celui qui l'a suivra pourra terminer ce qu'ils ont commencer...

Quand elle était dans la confrérie a travailler avec Amanax (aujourd'hui connu sous le nom de destruction) il s'agit de son "amour perdu", elle se souvient de ce jour sombre, ou Amanax s'est transformé, et ou elle a fuit... Elle a poursuivit Destruction, espérant le ramener a la raison, mais Il lui échappa. Eminax travailla alors auprès de Rouage incognito... Eminax repense également, a ce fameux Skakdi poursuivant destruction et se demande s'il serra a la hauteur.

C'en était finit des regret a présent, libérer de leur fardeau les trois esprit s'unir a un niveau jamais atteint par quiconque a ce jour. Ils étaient "tout" et "un" a la fois.
Sans un mot ils touchèrent la porte d'une main et la vérité les assaillit sous la forme d'une vision sans commune mesure, les mots de l'énigme défilèrent devant ses "leur" yeux, accompagner de vision épileptique.

Le Masque du Flux qui défile fut utilisé
Contre le Grand qui était tombé,
Dans son dernier sommeil il aurait pu à jamais reposer,
Si par le Traître il n'avait été ramené.

Le masque du flux, le flux de la vie, le grand, un être au pouvoir défiant l'imagination, il a été déchu, LE TRAITRE!!!

Le touché fut fatal, et la punition finale.
Donner la vie oui, mais à tout ce qu'il vit.
Et aussi ce qui l'entourait. Par les cris de la lumière,
La folie le prit. Entouré par ses frères,
Enfermé par ses confrères, à présent il rit


Le décor changeât, un monde inconnu, l'univers le contemple, autour de lui une foret d'étre sombre, si grand si sage, une nova de lumiere attire leur attention, au centre de celle-ci l'un des leur hurle, il touche la source de tout, il brule, tout lumiere vomit a lui d'odieux anathème, ses frères lève la main vers lui, tout son cesse, il recule, il tombe, figer par delà tout, jamais plu son nom ne sera prononcer, dans le feu de son exil il ri et tous se mette a trembler car il savent qu'il n'a pas oublier.

Sa première expérience fut la Mort. Dénaturant un esprit arrivé là par accident
L'envoyant quérir un autre innocent. La monstrueuse transformation s'opéra.
Et son serviteur enfin il nomma. Cherchant un par un ses envoyés, formant peu à peu son armée.


Le dieu avant le dieu,le très ancien, son esprit vagabonde, bien trop loin, il rencontre ce que jamais il n'aurait du voir, son esprit dévorer par des mâchoire de feu, lâcher tels une bête sauvage vers le sage bienfaiteur, il hurle, se déforme, jamais plus il ne créera a jamais il hurlera, MORT!!!
C'est un chaos rampant, un feu que rien arrête, tous tombe, celui qui vit dans l'ombre: MAUDIT!!!, celui qui ne voyait que la vérité: SOUFFRANCE!!!, celui qui toujours pouvais s'enfuir: VIOLENCE!!!, celui qui en toute heure traquait leur ennemis: SILENCE!!!, celle qui ne voyait que le bout du chemin et jamais le périple: PÉNOMBRE et enfin celui qui clôt la boucle, le souverain de jadis grand parmi le grand jamais égaler: DÉCHU!!!

Se faisant ensuite passer pour leur Maître, il ne fit en fait que leur promettre,
Quelque chose qu'il avait depuis longtemps oublié, dans ses réflexions démentes et torturées.
Son esprit bouillit, établissant un plan. Qui lui permettrait sur tous de prendre sa revanche.
Trahissant l’œuvre que ses compères et lui avaient accompli, décidant de se l'approprier pour lui,
Pour enfin anéantir ceux qui un jour l'avaient trahi.
Pour anéantir toute forme de vie.

En ce jour la fin commence, ceux qui sont tomber se relève de leur cendres, aujourd'hui ils tremble car a nouveau son rire retentit, ils trésaille car il savent qu'il est de retour, leur rêve dénaturer, cauchemar ultime somme de toute les peur qui se dresse a l'aune du soleil noir, ceci est son avènement...LE MAITRE!!!!!

Le Hagah fut pétrifier par cette vision, il tomba a genoux puis face contre terre, puis il se releva avec la réponse.
Il posa les deux main sur la porte et parla:

-Le Maitre, celui qui a amener cette univers a la ruine, est un grand être maudit par le masque de vie, déchu par ses frères, emprisonner dans la dimension des âmes aveugle, il s'est libérer et il veut a présent se venger et retournant ce monde contre ses créateurs, Le Maitre est ce Grand Être tels est ma réponse et la juste vérité.

suite a ces mots solennel il se tut.
La porte animée frémit, puis s'ouvrit vers l'extérieur; en passant, le Hagah put voir les battants, palpitants de vie, dans sa forme la plus étrange. Totalement organique. Agitée de pulsations, parcourue de grosses veines rougeâtres. Il la dépassa, s'enfonçant vers la mort. Elle se referma derrière lui. Le Poing de l'Ombre venait alors d'exploser. Le destin de tout l'Univers était à présent scellé.
Trois noms resteraient à jamais gravé dans la légende. Trois qui n'avaient pourtant pas l'étoffe de héros, loin de là. Rendant simplement leur justice, selon leurs points de vue. Trois unis pourtant par la seule motivation de la survie, et dans une fusion plus parfaite que Teridax l'eut lui-même rêvé, liés par les puissances dirigeantes de ce monde.
La gloire à présent les attendait. La gloire, et la résolution finale. Les énigmes étaient résolues. Le Maître vaincu. Mata Nui pouvait à présent être éveillé. Le Temps pouvait reprendre son corps, le robot son fonctionnement. Le Hagah pénétra vers le centre du Codrex. Une pièce circulaire, sobre de tout ornement. Et pourtant ô combien plus importante que toutes les autres. Au centre, un unique cercle parfait.
Il détacha l'Ignika de son visage, nullement altéré par le contact du masque. Et le déposa au centre.
Des énergies partirent du masque, dans tous les coins de la pièce. Désormais, le réveil de Mata Nui commençait.

Pour le RP de conclusion, il a commencé à Karda Nui, rattaché pour le moment au topic de la bataille, mais en sera bientôt séparé sous la forme d'un nouveau.
J'espère que vous vous êtes tous autant amusés que moi-même pour écrire ces énigmes. On ne dirait pas comme ça, mais il y avait en général un à deux jours avant d'avoir une réponse à une énigme. Et encore, je devais moi-même aider, livrer des indices etc! (Mais que voulez-vous, la survie de l'univers en dépendait). Toutefois, pour cette splendide prestation, et le fait que leur mort ait été forcée, disons le, les trois membres ont un avantage sur les autres joueurs qu'eux seuls connaissent, ainsi qu'un bonus de + 250 makoki pour leur prochain personnage, pouvant être dépensé dans les boutiques de leurs choix!

Bonne journée, en espérant vous voir peut être sur War of Powerfuls!


Dernière édition par Teridax the new UM le Sam 8 Oct - 11:28, édité 1 fois
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Antoinenuva
C'est un sacré RP ça. J'ai vraiment bien aimé, moi qui suit pourtant complètement étranger à WOP, j'ai accroché.

Bravo à tout les Joueurs, c'était franchement un bon truc. J'espère que le Staff vous fournira un Chapitre 5 aussi bon, même si ça va être dur. >=P
Teridax the new UM
le Sam 8 Oct - 11:38Teridax the new UM
Ah ça c'est sûr, sans l'imagination de Exo-6 et Shas'ui, on aurait rien pu faire!
Merci à ces deux là, qui nous on fourni un bon fil conducteur pour le scénario!

Et merci à tous les joueurs ayant participé à cette bataille meurtrière (rappelons que tous les croiseurs engagés ont été détruits, que la moitié des Puissants y sont morts, des dizaines de robots détruits, et j'en passe)
Exo-6
Pas mal comme développement, plein de fautes à corriger, mais pas mal.

Ça fait bizarre de voir un récit se raconter quand vous en avez écrit le scénario sans l'avoir développé vous même.

C'est quand même agréable d'y retrouver son imagination même si je n'avais plus les disponibilités pour y participer moi-même avec l'influence de Feu mon personnage Tramor. [Partenaire] L'actu du mois d'août 2010 sur WoP 800803
Teridax the new UM
le Sam 8 Oct - 11:53Teridax the new UM
J'ai volontairement laissé les fautes, qui sont presque les signatures de certains joueurs.

Du reste, c'est sûr on est loin du niveau des énigmes précédentes, mais bon...

Grâce à nous, tu découvre des ressentis que tu n'aurais jamais pu trouver ailleurs! Very Happy

(Soit dit en passant, Tramor n'est toujours pas mort...Et si quelqu'un a l'adresse de Shas'ui...)
bioniclop18
Ah, Le rp du Codrex, (version censurée !) !
Personnellement je me suis plus amusé contre le rahi, les énigmes ont en a baver, j'ai même abandonné à un moment.

Bon moi faut que je termine le testament de Rouage maintenant.
Reaper
Ah oui que de bon moment ou aura passé, a présent il ne me reste plus qu'a achever la fin de Zevan et go pour mon nouveau perso.
Rohrak
Oui, pour les énigmes, on en a vraiment bavé, c'est sur.
Au départ, je disais que c'est dommage que Rohrak a été fusionné car il devait mourir mais bon, Shrecki en a décidé ainsi, c'était pour le bien du RPG.
Et puis quoi de plus beau que de mourir en héros...si ce n'est ne pas mourir.
Teridax the new UM
le Sam 8 Oct - 14:10Teridax the new UM
"Bavé", c'est vite dit, c'est juste que vous cherchiez pas au bon endroit...Je crois d'ailleurs que tu as fait appel à maxim21 pour t'aider, Zevan, n'est-ce pas?

Mention spécial à Artakha et Tren Krom, qui sont tout de même parvenu à faire sécher tous les membres. Merci à Phantrakk également, qui a beaucoup aidé sur la Chatbox les autres joueurs, de ses nombreuses lumières, et dont le niveau RP quasi-irréprochable a donné lieu à un savoureux duel entre lui et Mort (joué par moi-même).
Reaper
Chacun est libre d'utiliser son arme secrète tant que cela se fait en dehors de la structure de BU.
PhantomDisaster
le Sam 8 Oct - 17:44PhantomDisaster
@Teridax the new UM a écrit:Merci à Phantrakk également, qui a beaucoup aidé sur la Chatbox les autres joueurs, de ses nombreuses lumières, et dont le niveau RP quasi-irréprochable a donné lieu à un savoureux duel entre lui et Mort (joué par moi-même).

Beacoup aidé ? Tu exagère un peu là ^^. La seule fois où je les ai vraiment aidé, c'est pour l'énigme conçernant Mort et encore, je suis sûr qu'ils auraient pu trouver la solution sans moi (Ils avaient déja trouvés Tren Krom et Rohrak avait pensé à Artakha sans avoir suivi la conversation qui avait eu lieu la veille sur la Chatbox). Et bien que je te remercie du compliment, je ne pense pas que mon niveau RP soit aussi bon que ça. Sinon, j'admet avoir apprécié ce petit duel entre Mort et Phantrakk, bien qu'il n'ait pas duré très longtemps.

Je dois dire aussi que je suis fier que ce soit Phantrakk qui ait porté le coup de grâce au Poing de l'Ombre, bien que je dois m'avouer déçu de ne pas avoir pu Falcon Puncher le Maître.
Teridax the new UM
le Mar 25 Oct - 20:43Teridax the new UM
Chers membres, c'est avec plaisir que je vous annonce la fin de la Mise à Jour de War of Powerfuls! Une maintenance de 24H00 a eu lieu hier afin que je puisse faire tout ce qu'il restait sans vous "déranger" trop. Il me reste encore un peu de travail, mais rien de bien important.

Les nouvelles espèces sont là! De Bara-Magna, toutes belles, toutes fraîches!
De nouvelles armes, que vous découvrirez en même temps que la planète!
De nouveaux véhicules, quelques nouvelles règles!
Et naturellement, de nouvelles sections! De quoi vous donner encore longtemps à RP en notre compagnie!

Notez que les nouvelles sections ne seront visibles pour les peuples de l'Univers Matoran que quand Bara Magna sera découverte, et inversement!
maxim21
Je dois avouer que l'absence des Fossoyeurs comme espèce m'a un peu surpris, mais les Glatorian-Skrall-Agori-Vorox ne m'ont pas l'air mal... Ça donnerait presque hâte de mourir pour commencer un nouveau personnage.
bioniclop18
Je me demande quand tout le monde découvrira la grande vérité.
Et comment on va avoir accès a Bara magna.
Teridax the new UM
le Dim 20 Nov - 17:25Teridax the new UM
Force est de constater que les annonces ne s'achèvent jamais vraiment...

Un nouvel Event est lancé! Les espèces/véhicules/armes sont désormais équilibrés parfaitement...

Seul point noir hélas, il en faut un: le nombre de membres inactifs. Tous ceux inactifs et n'ayant pas au préalable prévenu de leur absence indéterminée seront tout simplement tués...Vous avez 24H pour les Makuta, le triple pour les autres espèces.
jala
... tiens, je suis mas encore modo sur BU moi ? Dommage, j'aurais put éditer le truc que tu viens de dire ...
Donc : OMG ! WtF ? BBQ !
En clair, je trouve que c'est légèrement radical ... je veux dire : ça n'a jamais été fait, et puis c'est quoi cette non-définition de "inactivité" ?
Je comprend personnellement très bien les membres qui pendant une semaine, ou un mois, n'ont pas spécialement envie de poster, ça arrive à tout le monde ...
Pareil pour ce qui est d'un oubli de signalisation : je ne dis presque jamais quand je suis absent ...
Alors oui, je ne suis pas actif en tant que rôliste, mais ce n'est pas pour autant que, malgré mon inactivité, je ne préfère pas retrouver mon perso intact quand j'ai tout d'à coup envie de RP ... franchement, je ne vois pas pourquoi déclarer quelqu'un mort. (même si c'est pour le virus ...)
Encore, pour ce qui est des personnages qui se sont inscrits puis qui ne sont presque jamais intervenu, je comprends, mais pour ce qui est des persos qui ont déjà eu deux-trois RP, puis qui ont arrêté, là je proteste, ça arrive très bien d'arrêter un truc, ou de ne plus rien y faire, et puis qu'un beau jour on ai envie de recommencer avec SON perso ...
'fin voilà, l'abaissement des stats, je comprends, mais la mort de perso, là je proteste ...
Teridax the new UM
le Dim 20 Nov - 19:34Teridax the new UM
Quand je dis inactivité, j'entends "N'a pas RPé depuis un an voire plus". Là franchement, c'est vraiment trop peu actif.
jala
Ah, dans ce cas là ...
'fin bon, supprime pas non plus ceux qui sont dans le groupe "légende" tel Tramor ou autre ... Juste ceux n'ayant quasiment jamais participé ... ce serait mieux disons ...
Teridax the new UM
le Dim 20 Nov - 21:58Teridax the new UM
Je les ai pas mis dans un groupe exprès pour eux pour les supprimer ensuite!
Mais pour les membres à la (ceci est un exemple aléatoire de nom inventé) "maluksupra2345544", avec 0 messages, je pense qu'on peut s'en passer.
Teridax the new UM
le Dim 15 Jan - 20:52Teridax the new UM
Passage au chapitre 6 terminé!
L'Univers Matoran retrouve quatre des six anciennes factions qui le composaient; la Main d'Artakha, l'Ordre de Mata Nui, la Confrérie des Makuta et les Envoyés des Grands Êtres, qui s'opposent aux Fantômes des Sables et à l'Empire Skrall. Mais cette coalition durera-t-elle longtemps?
Une nouveauté pour le RPG: introduction aux pouvoirs élémentaires, aux caractéristiques d'espèces, aux attaques physiques, et aux pouvoirs de Kanohi!
Vous rêviez de lancer une colonne de flammes sur un ennemi? C'est à présent possible! Vous rêviez, avec cinq amis, de faire une prison de protodermis sur un adversaire un peu gênant? C'est aussi possible!

J'annonce également l'entrée de Phantrakk dans la team admin, Phantrakk sans qui la MàJ n'aurait sans doute pas fini avant la semaine prochaine. Félicitation à lui!

Nous vous attendons sur War of Powerfuls, Chapitre 6!
bioniclop18
Un peu en retard mais je poste.
Les rééquilibrage des techniques ont commencé et c'est relativement plaisant de pouvoir se battre contre quelqu'un qui est juste un tout petit peu plus fort sans risqué de s'en prendre plein la tronche. Après cela redonne un nouvelle attrait à l'XP.
Malgré cela j'ai l'impression que je ne vais pas pouvoirs me passer du didacticiel pour exécuter les action avant un bon moment. Mais pour vraiment juger les améliorations il va falloir attendre sur le long terme. La plupart des idées sont bonne en tout cas, il manque plus que plus de joueurs actifs...
Teridax the new UM
le Mer 14 Mar - 14:47Teridax the new UM
Annonce spéciale, l'apparition d'une nouvelle espèce: les Kraata!
Là où les Makuta sont le mode "Facile" grâce à leur départ supérieur aux autres espèces, le Kraata est tout l'opposé, et s'adresse aux joueurs recherchant une difficulté augmentée. Des paliers d'évolution disposés en un total de sept niveaux, avec des pouvoirs exclusifs à l'espèce; peut être une des espèces qui sera la plus jouée dans le futur?

Sur une note moins importante mais remarquable tout de même, les chefs de faction peuvent à présent incarner des personnages officiels, qui ont donc des statistiques plus élevées que la moyenne.
Les missions sont désormais autorisées dans les listes jusqu'au niveau 3. Pour les deux derniers niveaux, seul le Master Game peut les donner (ce seront donc exclusivement ou presque des Events).

Enfin, félicitation à bioniclop qui entre dans l'équipe administrative de War of Powerfuls! Quelques jours seulement qu'il est là, et il fourni déjà une aide précieuse, on l'applaudit bien fort!

C'est tout pour l'instant! Mais ne vous inquiétez pas, on vous réserve encore d'autres choses!
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum