Petites annonces
Partagez
Aller en bas
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Sam 23 Avr - 15:39
Après deux ans de dur labeur je suis désormais prêt à écrire ma trilogie "Bionicle Transsheroes".Et contrairement à ce que les autre pense,ce n'est pas dans l'héroïque-fantasy mais de la science-fiction!
Je vous présente les 3 couvertures.donnez votre avis et questionnez moi sur l'histoire je suis là pour ça.
https://i.servimg.com/u/f27/16/27/84/40/couver14.jpg
https://i.servimg.com/u/f27/16/27/84/40/couver15.jpg
https://i.servimg.com/u/f27/16/27/84/40/couver16.jpg


Dernière édition par Antoinenuva le Dim 22 Mai - 12:06, édité 3 fois (Raison : Espace entre la balise et le titre...)
Antoinenuva
Membre du Panthéon
Membre du Panthéon
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Sam 23 Avr - 15:44
Merci de rajouter la balise [Fan-Fiction] au titre du topic !

De plus, je ne vois aucune trace de couverture.
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Sam 23 Avr - 15:54
Là!c'est réglé.
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Lun 25 Avr - 23:10
Je vous présente le début du premier tome de BIONICLE Transsheroes
De quoi vous donner un arrière goût de ce je fais.

Spoiler:



PROLOGUE
PROLOGUE

« 1000ansont passé depuis la victoire contre Teridax,leader de la confrériedes Makuta. Cela pourrait faire dire la fin de nombreuses années qui ont entachés la tranquillité de Spherus-Magna,mais cela n'est qu’une partie de ce que les Toa ont affrontés.
Longtemps après la recherche des Grands Êtres,ceci ont révélés,avant de mystérieusement disparaître,qu'une grande guerre allait se produire et qu'un être deviendrai un Toa et viendrai unir les peuples de leur Univers.
« Un Toa unique,qui bravera milles dangers et batailles,et qui accomplira sa destiné en faisant régner la paix a travers les mondes qu'il parcourra par les pouvoirs que nous lui accorderont grâce à ceci »
A l'endroit où Les Grands Êtres s’évanouirent dans une brume,gisait un Kanohi en or massif parsemé de bronze ainsi qu'un sacoche de cuir brune.
Tahu s’approcha pour ramasser le kanohi tandis que Gali tira du sol le sac et s’apprêta à l'ouvrir quand une lumière aveuglante fit cesser leur action. Que ce passait il ?!...


EN CHACUN DE NOUS
UN BIONICLE Y SOMMEILLE
PEUT ETRE


TOA JOLDIA CALDEX


Dernière édition par Toa CALDEX le Mar 26 Avr - 19:11, édité 1 fois
Shock
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 26 Avr - 9:59
Dans le monde de bionicle, on ne dit pas bionicle, nos chers "êtres biomécaniques" ne savent pas qu'ils sont les produits d'une gamme de jouet portant le nom de leur "chroniques biologiques. (il faudras que je poste ce message à chaque fois qu'on feras cette erreur)

Sinon, pourquoi pas, t'es plutôt confiant, t'as fait la couverture, maintenant faut faire les trois tomes... Et je pense que t'aurais dut t'expréimenter au lieu de te lancer dans un aussi gros truc. Vois Exo-6, lui il a déjà le projet de faire un tome 2 pour legacy depuis longtemps, il a prévu tous les évènements et tout, et ça fait presque 2 ans (???) qu'il ne l'a pas fait... Enfin lui il a plein de boulot, mais si toi t'es motivé, pourquoi pas...

Sinon, là je me demande vraiment ce que tu vas encore faire pour faire durer ton histoire alors que la suite de l'histoire bionicle a été reprise plein de fois...
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 26 Avr - 20:15
Je remercie de t'inquiéter pour moi mais j'ai préparé le scenario depuis longtemps.
Et pour ta question,sache cela se passe dans une dimension tout à fait spécial...
Tu en saura d'avantage au premier chapitre.

PS à Antoinenuva:Chouette le Kanohi,c'est qu'elle pouvoir? [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie 192139
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 27 Avr - 19:08
Et voici le premier chapitre du premier Tome:
Spoiler:





CHAPITRE I
CHAPITRE 1





Le réveil se mit à sonner avec un tintamarre à faire sortir les morts de leur tombe,Quentin peina à trouver l’interrupteur dans la noirceur de sa chambre. Après une bonne minute de bataille,il réussit à faire taire cet engin de malheur. Il regarda l'heure affiché:6h00.
« Allez,un effort,c'est le jour de ton salaire. »s’encouragea il.
D'un pas lent,il se alla vers sa cuisine d’appartement et alluma sa radio pendant qu'il prenait son café.
« ...deux derniers mois,le nombre de chômeurs n'a cessé d'augmenté depuis le retour de la crise en France. Le président a tenté de calmer la population
lors d... »

Quentin éteignit la radio avant d'en entendre d'avantage.
« C'est pas comme ça qu'il nous donnerons envie de bosser ces journalistes »
Il but sa tasse d'une traite,il se mit à pousser un juron,le café était brûlant. Autant dire que sa journée promettait d'être difficile.
Une fois ce petit-déjeuner rapide terminée,il se hâta d'enfiler son costard-cravate et s'examina dans le miroir de sa salle de bain.C’était un jeune homme d'une vingtaine d'année au corps élancé et aux cheveux bruns. Un début de barbe lui mangeait le visage,il s’empressa de la raser.
Il prit sa serviette de travail et prit à la volée un CD avant de sortir de son appart. Dévalant les escaliers,Quentin fut interrompue dans sa course par Catherine,la gardienne de l’immeuble. Une femme d'une quarantaine mais ayant un vivacité de lycéenne,un chignon surmontait sa chevelure blonde lui donnant un aspect jeune malgré ses quelques rides.
« Bonjour Madame Salaison,salua Quentin,comment allez vous ?
-Bien,mais ce sera encore mieux quand vous aurez payé le loyer.
-Désolé,j'ai eu une semaine bien remplis,je vous donne l'argent ce soir,promit !
-Bon d'accord,je peu pas trop vous en vouloir après tout.
-Merci beaucoup,bonne journée à vous ! »
Elle lui répondit par un hochement de tête et retourna dans son appartement.
Quentin n'avait que très peu de temps pour se rendre à son travail,il entra dans sa Ford Fiesta à vive allure et démarra.
La route n'était pas trop occupé ce matin,il rattrapa le retard très vite,pour se detendre,il mit le CD dans le lecteur et attendisquelques secondes avant de pouvoir entendre la musique qui lui remontait toujours le morale:Gravity Hurt. Il commença à chanter les paroles avec une grande aisance.


Tension is rising
Gravity hurt
Everithing's falling apart
Choosing the right side
Choosing our faith
Choosing it what we must do
Everyone's counting on you
Sa mauvaise humeur s'envola comme un nuage de poussières.

For Freedom we rise
Learn to fly
Reach the sky
Legend will carry you...

Après dix minutes de routes il arriva devant l'entrée du laboratoire où il bossait. Le bâtiment avait été rénové grâce au bon-vouloir de la mairie du Puy-en-Velay,les mur étaient d'un blanc éclatant et de jeunes églantiers avaient été plantés autour du parking des employés,ce qui donnait une bonne ambiance.
Il enfila sa blouse blanche et entra dans la salle de travail ou déjà cinq de ses collège s'affairait à recoloniser des culture de bactéries dans des tubes.
« Tiens,Quentin!s'exclama l'un d'eux,On pensait que t'était malade.
-J'ai eu juste une panne d'oreiller,y a pas de mal à ça !répondit Quentin.
-Ben c'est pas le moment. avertit l'autre technicien de labo,aujourd'hui le directeur inspecte notre travail.
-Je pensais que c'était la semaine prochaine ?
-C’était le cas mais il va faire visiter le laboratoire à des inspecteurs du travail. dit le premier ,Et tu connaît le directeur,faut que tout soit parfait sinon...
-L'un de nous à un blâme je sais. interrompit Quentin,Je te signale que je bosse ici plus longtemps que toi. »
Un silence pesant se fit sentir dans le groupe.
« C'est quoi le travail d'aujourd'hui ?reprit il.
-On s'occupe de préparer les bacilles pour les stagiaires du mois prochain. répondit le troisième technicien.
-Et merde!jura Quentin. J’avais encore des tests sanguin à finir. »
La matinée se poursuivit sans nouveauté particulière. Lors de la pause déjeuner,chacun eu le droit de sortir pour''casser la graine''.
Quentin s'acheta un sandwich chez son boulanger favori et s’assit sur un banc du parc municipal,un coin tranquille où on n'était pas oppressé par le brouhaha de la ville.
Dans quelques heures,il allait recevoir sa paye et pourrai enfin rentrer chez lui se vider l'esprit.
« Maintenant que j'y pense... »
Il sortit son portable et téléphona à un vieil ami d'enfance:Geoffrey. Après une minute d'attente,il tomba sur son répondeur.
« Salut c'est Quentin,je t’appelle pour savoir si tu voudrait venir chez moi,j'inviterai Fabien et Yoan au passage,histoire de causer entre copains. si t'est d'accord appelle moi. »

La journée avait enfin prit fin. Le directeur du laboratoire remis le salaire à chacun des employés et avait ajouté un petit plus aux meilleurs travailleurs Quentin en faisait partie.
« Faites vous plaisir ! »avait dit le patron.
Pour notre scientifique,c’était le moment inespéré pour faire des achats.
Sur le chemin du retour il s’arrêta devant un magasin de maquétisme et acheta une vingtaine de pots de peinture métallisé.
« Mes''copains'' avaient bien besoin d'une seconde jeunesse. »se dit il.
Fourbu mais heureux,il arriva à l'entrée de l’immeuble où Catherine Salaison l'attendait,souriante comme dans son habitude.
« Vous avez passé une bonne journée ?lui demanda elle.
-Vous savez il n'y a presque jamais rien de nouveau dans mon travail. répondit il. »
Il commença à gravir les marche de l'escalier.
« Au fait tenez,se rappela il. voici l'argent pour le loyer. »
Il lança une enveloppe contenant la somme mensuel de l'appartement qu'elle attrapa au vol.
« Essayer de vous reposer ce week-end vous semblez éreinté.conseilla elle.
-Je n'y manquerai pas. remercia Quentin. »
Vos avis seront les bienvenues. [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie 660809


Dernière édition par Toa CALDEX le Mer 27 Avr - 22:23, édité 1 fois
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 27 Avr - 20:43
C'est très bien rédigé, appréciable à lire, l'histoire est pour l'instant sympa, impatient de voir la manière par laquelle t'introduira les BIONICLE dans ta fic, du bon boulot ! good
Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 27 Avr - 21:37
Sympa ta Fic,à quand la suite?
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 27 Avr - 22:21
Vos compliment me vont droit à mon cœur de Toa.
Pour votre bonheur,je continu dés demain le second chapitre et plus décidé que jamais.
Je vous demanderai cependant de ne pas envoyer mes écrits sur facebook
ou ailleurs,je vais peut être le proposer à un éditeur comme je l'ai fait
il y à un an et j'aimerai qu'il ne soit pas massacré.
Au nom des trois vertus:DEVOIR,UNION et DESTINÉE.merci
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Jeu 28 Avr - 15:16
Et Voici le second chapitre du roman BIONICLE Transsheroes!!! [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie 463591

Spoiler:

CHAPITRE 2
CHAPITRE 2



Son appartement était le plus élevé de tous,15ème étage.
« Cet architecte ne connaissait pas les ascenseurs ? »pesta Quentin.
Il est vrai que tous ces étages à pied,ça faisait long à monter. Et quand on avait les bras chargé de courses,c'était un vrai calvaire. Mais c’était aussi un bonne avantage:personne dans l'immeuble avaient assez de muscles dans les mollets pour monter jusqu'au grenier situé au dessus de l’appart. Le résultat était que
Quentin l'avait aménagé pour en faire une salle de bricolage et un lieu de réunion pour amis. Personne n'avaient contesté car en plus que personne n'y mettait les pieds a part lui et ses copains,il avait réussi à se débarrasser des souris. Il méritait bien ça comme récompense.

Arrivé devant sa porte d'entrée,il prit une respiration profonde et détendu
afin d’évacuer le stress qu'il avait emmagasiné,et entra.

Il écouta son répondeur pendant qu'il prenait des vêtements plus aérés.
« Vous avez trois nouveaux messages. Pour les écouter,tapez...
Il appuya sur 1.
Message du 6 Mai à 15h17:-Salut Quentin c'est Geoffrey,je te dis OK pour ce
soir. On se retrouve dans ton grenier. Allez,à plus.

Message du 6 Mai à 15h20:-C'est Fabien à l'appareil,je réponds à ton
appelle pour dire que je suis partant dés que j'aurai fini de
changer le frein d'un client. Tchao.

Message du 6 Mai à 16h02:-Bonsoir,c'est Yoan,si tu m'entend,je veux te dire
que je serai présent se soir,j’amènerai mon Donjon & Dragon.
À tout à l'heure.

Fin de la lecture. »
Quentin sourit.
« On peut toujours compter sur les amis ! »
Il s'affaira à tirer quelques sodas de son frigo et des apéritifs pour les monter au grenier. Il tira sur la poignet au plafond du couloir de l'entrée. Un escalier en bois se déplia devant lui. Il gravit les marche et pénétra dans son ''Palace Privé''.
Il avait refait la salle du sol au plafond : les planches avaient été changés par des nouvelles toutes vernies par ses soins (et son porte monnaies!!),les murs ont été peint en blanc pour mieux éclairer sachant que l'endroit ne comportait que deux fenêtre à ses extrémités. Le plafond avait été imperméabilisé et recouvert de planches. Coût total de l’opération:15000€.Une chance pour lui cette année là qu'il y ai eu un vide-grenier. La décoration,quant à elle,reflétait sans nul doute sa passion de jeunesse:les BIONICLE.
Bon nombre de posters ornaient les murs,représentant chaque épisodes de leur histoire,passant des Toa Mata aux Stars,et les figurines ainsi que les encyclopédies de collection ne manquaient pas non plus:elles envahissaient les deux armoires abandonnées des anciens propriétaires qu'il avait récupéré. Mais Quentin était loin d'avoir la collection complète de son Univers favori,bien que d'y avoir passé dix ans de sa vie en leur compagnie.
Une sonnerie retentit en dessous de lui.
« Les voilas ! »s'exclama il.
Il ouvrit l'entrée de son petit studio. Il aperçu devant sa porte d'entrée ses trois vieux camarades.
« Ces messieurs ont réservés ? »dit il avec l'allure et le ton d'un maître d’hôtel.
Ces amis se mirent tous à rire de bon cœur. cela semblait être contagieux car Quentin ne put se retenir de faire de même.
Une fois avoir calmer leur fou rire,bien qu'il n'y avait pas de quoi en faire un sketch,ils se saluèrent avec de grandes tapes dans le dos.
« Çafait un baille qu'on s'est pas revu!commença Quentin.
-c'est sûr,cinq mois ça fait long!approuva Yoan.
-tous ensemble là,ça fait drôle. ajouta Fabien. »
Il eu un long silence quand Geoffrey se décida à prendre la parole :
« Mais merde!On va pas rester ici à se regarder dans les yeux comme des glandus!On entre ?
-Allez y,montez,je vous rejoint tout de suite ! »
Quentin alla dans la cuisine de son appartement et commença à faire cuir un rôti de bœuf avec pomme de terre sauté dans son four.
Une fois la cuisson en marche,il s'affaira à monter les pots de peinture dans le grenier et à les ranger dans un coin.
Ses amis étaient assis à sa table de studio.
Geoffrey était un jeune homme de couleur noir quasiment du même âge que Quentin,Il avait une carrure solide,sûrement dû à la pratique régulier de rugby pendant ses week-end,il ne ratait jamais une occasion de plaquer les copains pour rigoler. C'était un grand dur au cœur tendre. Lui et Quentin se connaissaient depuis la maternelle. Ce qui était surprenant dans tout ça,c'est qu'il faisait des études pour être interprète à L'ONU !
« Il ne manque pas de détermination ! »se disait Quentin.
Fabien,lui,bossait comme mécanicien automobile à la commune de Cayre,il avait presque le même physique que Quentin à ceci prêt qu'il était un peu plus jeune que lui et qu'il avait des avant-bras bien plus musclés. Il partageait lui aussi la passion des BIONICLE,il se posaient même des quiz pour voir s'ils ne ''perdaient pas la main'',Ce qui n'arrivait et n'arrivera jamais à Quentin. Ils restaient toujours fidèles à cette série,malgré sa fin il y a quatre ans,pour montrer cette passion,ils faisaient souvent le signe d'union des Toa Mata:poing contre poing.
Yoan était plus dans le domaine d'Heroic-Fantasy du genre Seigneur des Anneaux et de l'informatique dont il était un véritable surdoué. Ses longs cheveux bruns-clair tombait sur sa nuque et un Triskell décorait sont T-shirt. Mais contrairement de ce que l'on pense des Geeks,il savait s'amuser ailleurs que sur l'ordinateur. C’était un excellent tireur à l'arc,il avait même reçue une médaille d'or et de bronze dans son club.
Le dîner se déroula dans une ambiance festive,on ressortait des vieux souvenirs de jeunesse et racontait les nouvelles de dehors.
« Vous êtes au courant sur la crise?demanda Fabien.
-M'en parle pas!soupira Yoan. On dit qu'elle est reparti de plus belle.
-Attend un peu,c'est que le début de ce qui nous attend. précisa Geoffrey. Le taux de criminalité à augmenté de 3% cette année !
-Si les politiciens arrêtaient aussi de supprimer des postes de police. accusa Quentin.
-Pays de m...!se retint Fabien.
-À qui le dit tu. acquiesça Geoffrey.
-Allez,on n'est pas là pour déprimer mais pour s'amuser. déclara Quentin. Yoan,sort le Donjon & Dragon de sa boite ça va nous changer les idées. »
Yoan hocha de la tête et sortit le jeu d'un sac en plastique pendant que les autres débarrassaient la table.
Les parties s’enchaînèrent pendant trois heures,Yoan avait le rôle du maître du donjon comme à son habitude,Quentin avait choisi d'être voleur,Fabien d'être guerrier et Geoffrey une magicienne elfe. Ils gagnèrent les niveaux rapidement et n'avaient plus de difficultés à gagner contre les orcs de Yoan.
La fatigue se fit sentir au bout d'un moment. La montre de Geoffrey affichait 23h24.
« Il se fait tard. bailla Fabien. je croit que je vais rentrer.
-Moi aussi. répondit Yoan.
-Vous avez raison,acquiesça Quentin. on s'est bien marré quand même. »
Ils commencèrent à ranger leurs affaires. Ils n'oublieraient pas cette soirée avant longtemps.
Avec un geste de la main,ils se quittèrent à l'escalier de l'immeuble.
Quentin prit soin de verrouiller le grenier et retourna dans son appartement. Il prit sa douche,se changea et s’écroula sur son lit en fredonnant les paroles de ByeByeBabylon de Cryoshell.

Je sais qu'on ne voit pas encore les BIONICLE mais faut être patient! Wink
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Ven 29 Avr - 19:26
Et Voici le chapitre 3 de mon roman (on va moins s'ennuyer):
Spoiler:


CHAPITRE 3
CHAPITRE 3

Le soleil était à son zénith,Quentin flânait dans les rues du Puy-en-Velay,faisant du lèche vitrine ici et là. Les vieilles rues de la ville possédaient un grand nombre de magasins,on pouvait y trouver de tout:vêtements,jouets,coiffeurs,...
Mais il devait l'admettre,il n'avait rien à faire malgré une aussi belle journée.
« Autant rentrer. »se dit il.
Il n'avait pas prit la voiture ce jour là,la circulation était dense à ce moment de la journée,en plus,marcher lui faisait les jambes. Il passa par le boulevard St louis,au centre de l’embranchement se trouvait une statue de La Fayette,révolutionnaire et natif de sa bonne vieille région de Haute-Loire,la statue de bronze reposait sur
un socle de marbre entouré de fleurs de toutes les teintes.
Plongé dans l'admiration pour ce monument,Quentin ne se rendit pas compte que sur le côté du trottoir où il se trouvait,des travaux étaient en cours,et qu’un câble supportant un bloc de pierre de 900kg commençait à lâcher.

Un ouvrier vit la scène du haut de l'immeuble,alerté,il cria après l'homme en chemise blanche et pantalon noir qui se trouvait en dessous du bloc.
« RESTEZ PAS LÀ M'SIEUR !! »

Quentin n’entendit pas l'homme sur le toit du bâtiment,les bruits des véhicules étouffaient sa voix. Le câble de métal continua à se détériorer sous le poids de sa charge.
Soudain,pour une raison tout à fait inexpliqué,Quentin leva la tête et comprit le danger.
Le câble se brisa.
Par instinct de survit,il se jeta loin de la menace,mais par malchance,ce fut vers la porte de l’immeuble. Quentin se protégea avec ses bras. Le choc fut si violent que la porte sortit de ses gonds, entraînant le ''bélier'' dans sa chute. Le jeune homme atterrit dans les restes d'un ancien carrelage meurtrit par un
marteau-piqueur.
Un bruit sourd retentit à l’extérieur de la bâtisse,La masse rocheuse avait terminé sa course sur le goudron du trottoir,creusant un cratère d'un demi-mètre.
« J'ai eu chaud ! »haleta il.
Il sentit une vive douleur à son bras droit qui le fit grimacer,de grosses échardes et des coupures le faisaient saigner à vif. Il jura.
« vous allez bien ?demanda l'ouvrier qui descendait des escaliers en trombe.
-disons que j'ai connu des jours meilleurs. répondit Quentin. »
L'homme regarda,les yeux écarquillés,la blessure de Quentin qui saignait à flot.
« Merde!poussa l'ouvrier. bougez pas,j’appelle les secours et j'amène une trousse ! »
Il sortit de l'immeuble à toute vitesse.
Quentin était accroupit,calant son bras ensanglanté contre lui. La douleur était insupportable. Il détourna son regard de la blessure afin de ne pas tourner de l’œil. À ce moment,il vit une poignet de cuir qui émergeait de l'ancien sol carrelé. Il extirpa l'objet de son bras valide et en sorti une mallette de cuir noir,d'ancien modèle en jugeant par l'apparence.

La police arriva,suivit d'une ambulance. Les gens se bousculaient pour
observer la scène,mais les agents leur barraient la voie.
Un médecin examina le bras de Quentin,retirant par la même occasion les échardes fichées dans la chair.
« Vous avez vraiment eu de la chance monsieur !dit le médecin.
-Vous trouvez que se massacrer le bras en défonçant une porte alors qu’un bloc de pierre manque de vous aplatir c'est de la chance?ironisa Quentin.
-Oui,répondit l’homme. J’ai connu des gens qui ressortait d’événements de ce genre dans un état critique. »
Le médecin désinfecta les plaies à l'alcool forte,Quentin avait l’impression qu'on lui brûlait le bras au chalumeau. Finalement,on lui mit un bandage.
« C'est à vous?demanda le médecin à Quentin en montrant du doigt la mallette.
-Oui. mentit Quentin. »
On le crut,il avait quelque peut honte d'avoir cacher le fait qu'il l'avait trouvé sous terre. Mais bon,à qui cela pouvait bien appartenir ci ce n'est à un homme qui,sûrement,était en train de manger des racines au cimetière.
« On va sûrement vous trouver un surnom après ça. sourit le médecin.
-Comme quoi par exemple ?
-Je pencherai pour MATRIX! »
Il se mit à rire.
« Vous devriez vous rendre à l’hôpital pour voir si vous n'avez pas de fractures.
-Non merci,refusa Quentin. je pense que ça ira.
-Vous êtes sûr ? »
Quentin hocha de la tête en signe d'affirmation et repartit chez lui,la mallette à la mains.

Il alluma la lampe de son studio et étudia les détailles de cette mallette. Il trouva la date de fabrication à la base de la poignet:07/08/1950.
« Mais c'est vieux d'une décennie ce truc ! »s'exclama il.
Il n’était pas prêt de trouver son propriétaire,c’était officiel.
« Autant voir ce qu'il y a à l’intérieur. »dit il en retroussant les manches de sa nouvelle chemise,l'ancienne avait la manche déchiquetée et tachée de sang.
Il ouvrit sans mal,la sécurité avait rouillé depuis le temps passé dans le sol.
Quentin découvrit une petite boite,cette fois en parfait état de conservation,fermée par un cadenas d'excellente qualité. Il là prit et là retourna dans tout les sens dans l'espoir de trouver une faille,sans succès,si ce n'est qu'il trouva gravée sous la boite un mot qui ne lui était pas inconnu mais dont l'origine lui échappait: ''ROSWELL''.
« J'ai horreur qu'on me résiste ! »s'impatienta il.
Quentin se souvint alors que parmi les affaires abandonnées des anciens locataires,il y avait un pied de biche,pour une raison qu'il ignorait.
Il posa la boite sur le plancher et prit le pied de biche à deux mains. Son bras droit lui faisait moins souffrir. Il frappa sur le cadenas qui résista au choc. Il recommença l'assaut,elle sembla faiblir.
« Cette fois je t'aurai ! »déclara il en brandissant la barre de métal au dessus de sa tête.
Le coup porté fut si violent que le cadenas vola en éclats. Surpris Quentin perdit l’équilibre et tomba sur le dos.
En espérant de ne pas avoir alerté Catherine,il se releva et vit avec satisfaction que la boite était devant lui,prête à être ouverte.
« Ben voilà,quand tu veux ! »
Il releva lentement le couvercle,soudain,un bruit aigu et assourdissant en sortit. Se bouchant les oreilles,il trouva la source du son:un petit gadget plaqué au bord intérieur de la boite.
Quentin s'en saisit,le jeta au sol et l'écrasa de toute ses force avec son pied. Il finit par n’entendre qu’un petit sifflement ridicule avant de l'achever au talon.
Le calme dura si longtemps qu'il se demanda s'il n’était pas le seul à être resté dans l'immeuble.
Une fois avoir jeté un coup d’œil à l’espèce d'alarme sans savoir qu'elle était sa fonction,il le balança dans la poubelle et retourna vers la carcasse de la boite.
A sa grande surprise,il ne vit que des petites sphères alignés côte-à-côte,elles étaient au nombre de 36 et semblaient être faites en métal. elles étincelaient à la lumière de la lampe.
Quentin en prit une,elles tenait dans sa paume,elle avait la couleur du mercure,comme toute les autres d’ailleurs. Mais le plus surprenant fut quand il la fit glisser sur sa peau:elle émettait un doux son cristallin et ne semblait pas creuse,elle était même lourde.Quentin était prit entre l’émerveillement et le doute.
« Qu'est ce que c'est ? »s'interrogea il.

20h41:Langley(Virginie)
Reçue:signal 025TG59
Date :7/05/2015
Coordonnées:France,Massif central,Puy-en-Velay.

Quentin dégustait un œuf à la mexicaine,à la table de sa cuisine en écoutant Gotta be somebody de Nickelback,Une musique ''démodée'' pour les jeunes écoutant jour et nuit du ''rap de rue'' où les gens chante au lieu de parler.
En prenant une bouchée de son œuf,il continua d'observer les sphère avec un grand intérêt. Pour lui,elle avaient forcement une utilité. Cela ne pouvait pas être
électrique puisque elles étaient reliées à rien,elle ne pouvait pas non plus servir de monnaie,rien de ce qu'il avait cherché sur Internet ne répondaient à ces questions.
« Je finirai bien par trouver ce que c'est. »dit il pour lui même.
Une fois le dîner terminé,il posa la boite de sphères sur sa table de chevet et s'endormit profondément.

La nuit sembla calme...étrangement calme:aucun son de voiture des voitures de patrouille de nuit,ni celle du voisinage d'en dessous.
Soudain,une étrange lumière émana d'un coin de la pièce.
Sur la table de chevet,sans réveiller Quentin,les sphères révélèrent des écritures,chacune d'entre elle comportait une lettre :

ABCDEFGHIJKLMONPQRSTUVWXYZ0123456789.
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Dim 1 Mai - 10:04
J'ai rattrapé mon retard en lisant les 2 derniers chapitres, et j'adore, l'histoire est vraiment bien!
Reildar
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Dim 1 Mai - 11:56
J'ai lu les trois chapitres>. C'est vraiment bien écrit. par contre, fais attention à une faute basique: Dit-tu. On dit dis-tu. Tu l'a faite deux fois il me semble.
Dernière préscision, étant joueur de donjon et dragon, je peux te dire que ce n'est pas plusieurs partie pendant trois heures mais plutot une qui dure plus de trois heures. Enfin, ce ne sont que de petits détails. Good job !
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Lun 2 Mai - 21:38
Je vous remercie pour vos compliment mes frères.
Quand j'ai fait le 3e chapitre alors que je n'ai eu aucune réponse,j'ai cru vous avoir ennuyé,mais vu comme ça,va y avoir de l'action!!!
PS à Matoro85:le fait que tu t'intéresse à mon bouquin me motive!!Que les grands esprits te protège.
Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Lun 2 Mai - 22:51
J'ai fini de lire,je ne demande que la suite...
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Lun 2 Mai - 22:52
@Toa CALDEX a écrit:Je vous remercie pour vos compliment mes frères.
Quand j'ai fait le 3e chapitre alors que je n'ai eu aucune réponse,j'ai cru vous avoir ennuyé,mais vu comme ça,va y avoir de l'action!!!
PS à Matoro85:le fait que tu t'intéresse à mon bouquin me motive!!Que les grands esprits te protège.

L'histoire est captivante good
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 19:05
Voici le quatrième chapitre du roman.
Spoiler:


CHAPITRE 4
CHAPITRE 4






Les rayons du soleil traversèrent la fenêtre de la chambre,éclairant le visage de Quentin.Il ouvrit lentement les yeux,il regretta de ne pas pouvoir dormir plus longtemps.
Dimanche,dernier jour de repos avant le travail et aussi le moment pour remplir le frigo.
Descourbatures parcouraient chaque parties de son corps,sûrement en raison de l'accident.
Il se rappela alors qu'il avait encore le bandage sur son avant-bras. Il se ravisa de le retirer,le résultat devait pas être beau à voir.
« Je le ferai ce soir »se dit-il.
Il bu un café bien frappé et commença à s'habiller,il jeta au passage un coup d’œil sur la boite en métal:elle était vide !
« Et chier ! »jura il.
Il s'accroupit pour voir si les sphères n'avaient pas roulées sous des meubles,mais il faisait trop sombre pour voir quoi que ce soit. En tout cas,elles n'avaient pas été volées,pas de traces d’effractions,et puis,qui voudrait prendre des choses aussi simple alors qu'il y a du liquide dans ses affaires.
Il laissa de côté les recherche et partit faire ses emplettes.

Les vieilles rue de la villes étaient bondées aujourd'hui,mais on y perdait rarement son temps. Quentin entra chez son épicière favorite:Chloé Milette. C’était une vieille femme bien en chair aux cheveux châtains avec des lunette en demi-lune,de nature souriante,sa famille tenait l'épicerie depuis la fin de la seconde guerre mondiale et son fils,Benoît,respectait la tradition. C’était un jeune homme robuste avec une bonne éducation.

« Bonjour Chloé!salua Quentin.
-Quentin!s'exclama elle. Tu va bien?j'ai entendu les infos hier,il paraît que tu a été blessé.
-C'est exacte. affirma il en montrant son bras droit.
-Mon pauvre,tu as toujours le talent pour t'attirer des ennuis.

-Bah!dit Quentin en haussant les épaules. personne n'est à l'abri.
-C'est ça qui est triste justement.
-Allez soyons pas pessimistes et voyons ce que vous avez dans vos rayons. »
Le jeune homme remplit son sac des différentes denrées qui s’entendaient le long des étalages.
« Ça vous affecte pas,la crise?demanda Quentin.
-Pense tu!rit-elle. Tout ce que tu voit est issue des cultures de ma famille,on choisi les prix entres nous,si un fils ou une fille cherche un travail,on lui en trouve un chez nous,on se comprend. Pas comme chez ces entreprises !On s'en sort comme ça.
-Vous devez avoir une grande famille alors ?
-suffisamment pour la faire vivre par nous même en tout cas. »
Chloé était une brave dame et énergique,elle savait donner du fil à retordre à la mort.
Quentin amena ses provisions à la caisse.
« 20 40 10 35...cela fera 105€. »calcula elle .
Il sortit de son porte-feuille un billet de 100 et de 10.
« Gardez la monnaie,sourit-il. et bonne journée à vous.
-Toi de même Quentin. répondit-elle. »

Il rentra chez lui,content d'avoir vu de vieilles connaissances. Il avait à la main un bouquet de fleurs de Lys. Au cinquième étage,il vit Catherine a la porte d'une des locataires et lui offrit le bouquet.

« Joyeux anniversaire d'avance Salaison !déclara il.
-''avance''c'est le cas de le dire,c'est dans quatre jours. précisa elle. Mais c'est gentil à vous d'y avoir pensé merci. »
Il sourit et se remit à monter les marches de l'immeuble.
Une fois dans son appartement,il rangea les vivres et s'attela à retrouver les sphères.
Durant des heures,il chercha dans chaque coin de sa chambre. Il poussa alors ses recherches dans les autres salles jusqu'au recoins les plus improbables. En vain.
Sentent qu'il allait perdre patience,Quentin respira lentement pour faire baisser sa tension.
« Je reprendrai plus tard. »
Il alla dans son studio et prit les peintures. Il recouvra la table d'une vieille nappe mauve et ouvrit une armoire contenant de nombreux modèles de pinceaux et d'équipement de maquettiste. Il plaça tout ceci sur la nappe de travail,mit une blouse et se dirigea vers son armoire de collection qu'il ouvrit.
Les figurines avaient quasiment toutes été repeintes avec leur couleurs d'origine mais métallisé. Les armures luisait à la lumière de la lampe du grenier,donnant l'illusion de voir du métal pur. Les yeux furent encore plus impressionnant:elle étaient phosphorescentes. Quentin,avec sa connaissance en chimie,avait réussi à produire un mélange de peinture liquide simple et de produit fluorescent de sa préparation afin d'obtenir ce résultat avec le moyen de choisir la couleur.
Il prit Hordika Vakama et s’installa confortablement devant sa table.
Avec une grande dextérité,il recouvra soigneusement,pièce par pièce en évitant les jointures,la figurine de peinture. Si une rature apparaissait,il la supprimait en superposant avec une autre peinture ou en déposant de l’acétone. Le deuxième cas nécessitait,en raison de la toxicité du produit,de porter un masque et d'ouvrir la fenêtre. Les flammes de l'arme du Toa bénéficièrent de la peinture fluo,ainsi que les yeux.

En fin d’après midi,Quentin savoura des yeux le fruit de son travail. Le Hordika paraissait réelle (s'ils existaient se disait-il).

Fier de son ''chef d’œuvre'',il le reposa soigneusement parmi les autre figurines de sa collection. Il en avait oublié qu'il avait fait ceci pour passer sa colère.
Il rangea ses accessoires et descendit à l'entrée pour prendre l'air. La gardienne l’arrêta.
« Vous allez quelque part?demanda elle.
-juste faire un petit tour. »
Catherine sortit une enveloppe de sa poche.[/size]
« Vous pouvez en profiter pour poster cette lettre ?
-Bien sûr!répondit-il. »
Il prit la lettre et longea la rue.
Curieusement,il
se sentit moins à l'aise,il avait l’étrange impression qu'on
l'observait. Il pressa le pas. Le soleil était en train de se coucher.

Quentin vit la boite au lettre dans l'angle de la dernière maison,il y déposa l'enveloppe,la rue devenait plus sombre au fur et à mesure que la nuit approchait.
Soudain,des bruits de pas s’approchant le firent sursauter,il se retourna et aperçu deux individus s'avancer vers lui. L'un était noir et portait une veste de cuir noir ,l'autre était blanc,au cheveux bruns avec un survêtement noir,il avait les mains dans ses poches.
A cette heure-ci,c’était source d'ennuis.
Les deux hommes stoppèrent devant lui,par précaution,Quentin recula d'un pas.
« Eh mec!t'as une clope? »demanda le blond.
Des drogués! Il reconnut la méthode qu'ils avaient pour commencer la
discussion. Il devait jouer le jeu,les malfrats lui barrait la voie.

« Non je n'en ai pas sur moi. répondit Quentin.
-Alors tu pourrait nous filer du blé pour qu'on aille s'en acheter ?demanda le noir
-Je n'ai pas d'argent sur moi. mentit Quentin.
-Oh allez!On sait que t'en a,stup!insista le blond.
-Mais arrêtez merde!J'en ai pas ! »
«Oh non»pensa Quentin en se rendant compte trop tard de son ''mot de trop''.
« Eh!t'as vu?Il nous insulte!remarqua le blond à son équipier.
-Ouais j'aime pas ça. acquiesça le noir en crachant par terre. »
La dernière phrase confirma la crainte de Quentin. Instinctivement,il courut dans la direction inverse de son immeuble,il ne savait pas où aller,il prenait les rue au hasard afin d’échapper au deux individus,il savait qu'ils le coursait,il les entendait crier des insulte sur lui. Au bout d'une minute,il ne perçut plus aucun son de leur part. Il s’arrêta et souffla avec soulagement en se voyant hors de danger. Il retourna alors chez lui en passant par la ''rue du Bouillon'',son nom venait du fait que les braves gens à l’époque du Moyen-Age donnait du réconfort et du bouillon dans cette rue.
L'endroit étaient calme,endormit. Il faisait nuit.
A la sortie se trouvait la silhouette d'un homme. Quentin était horrifié,c’était le blond,il était seul et avait sortit les mains de ses poches d'où l'on pouvait voir scintiller dans la nuit une paire de poing américain. En se retournant,il vit son acolyte noir barrer la voie.
Il était prit au piège.
« Raboule ton porte-feuille et on te laisse passer !ordonna le noir.
-Vous allez pas tenir votre parole!contesta Quentin.
-C'est triste,on voulait t'faire la surprise mais bon ! »
Le noir fit un signe de tête,comprenant le but de son geste,Quentin se baissa et esquiva le point du blond. Il contre-attaqua par un coup de coude dans le ventre suivit d'un uppercut gauche. Il remercia ses cours de self-défense.
Il s’aperçut trop tard que le noir s’était approcher,il lui porta un coup sur le crane. Sonné,Quentin s'écroula contre le mur. C’était une rue sans habitations,personne ne pouvait l'aider. Lesagresseurs le rouèrent de coups de pieds.
Ils cessèrent un instant. Le blond cracha un caillot de sang.
« Bien fait pour ta gueule fils de... »
Quentin,allongé sur le goudron,ayant la peau couvert d'hématomes et une côte cassée,sentit une colère sous l'injure porté à sa famille. Ignorant la douleur,il se mit d'un bond sur ses jambes,prit une pierre sortant du mur et la lança sous la ceinture de l'attaquant. Celui ci se plia en deux sous la douleur.
« Bute-le ! »
Le noir frappa Quentin,le faisant tomber. Il sortit un pistolet qu'il chargea. Avec un sourire sadique,il piétina le bras droit de sa victime et tendit le canon vers la tête de Quentin.
Au moment où Il sentit son heure arriver,Quentin remarqua que le noir eu soudain peur.
Tout devint blanc,il avait chaud,très chaud,il voulait dormir,oui dormir,lentement il ferma les yeux. Il n'entendit plus rien,si de n'est qu'un nom,un seul nom qui résonna dans sa tête :

TAHU.


Dernière édition par Toa CALDEX le Mar 3 Mai - 20:44, édité 1 fois
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 19:16
Très bon chap'!
Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 19:29
Bon chapitre,mais il a pas de chance ton héros,le bras cassé,agréssé...J'attends la suite avec impatience.
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 20:48
Merci mais ce n'était pas le bras mais une côte de cassé,un peu plus sévère.
Sinon,pour le chapitre,je m'y atèle dés demain.
Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 20:56
Il s'était pas cassé un bras dans le chapitre 3?
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 21:33
Nan, il s'étais juste bien amoché le bras.
Reildar
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mar 3 Mai - 22:01
vivement la suite.
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 4 Mai - 18:57
Le chapitre 5 est prêt!!!
Spoiler:


CHAPITRE 5
CHAPITRE 5

Bip,Bip,Bip,Bip,Bip,Bip....

Ce son accompagnait les battements de son cœur.
Bip,Bip,Bip,Bip,Bip,Bip....
Quentin ouvrit lentement les yeux,était-il mort ?
Bip,Bip,Bip,Bip,Bip,Bip....
Tout était encore flou devant lui,il ne voyait que des taches blanches et bleus.
Bip,Bip,Bip,Bip,Bip,Bip....
Au bout d'un certain temps,sa vue se restaura,Il distingua une silhouette au dessus de lui,il était allongé sur quelque chose de doux.
Bip,Bip,Bip,Bip,Bip,Bip....
Il finit enfin par identifier les lieux:il était dans un lit de patient. Le bruit incessant provenait d'un électrocardiogramme.
La silhouette était celle d'un médecin,un homme brun,d'une trentaine d'années environ.
Voyant que son patient se réveillait,il sourit.
« Eh bien,vous revenez de loin!dit il.
-Où suis-je?demanda Quentin encore dans les vapes.
-A l’hôpital Emile-Roux,on vous à retrouvé dans le coma dans une ruelle. »
Quentin se souvint alors de sa rencontre avec le noir et le blond.
« Je me rappelle avoir été agressé!expliqua il.
-Je sais. affirma le médecin. Ne vous en faite pas,ils ne vous dérangerons plus.
-Ils ont été arrêtés ? »
Le médecin resta silencieux pendant une minute avant de répondre :
« Ils sont morts. »
Quentin fut surpris.
« Les policiers leur ont tiré dessus?L'un d'eux avait un pistolet dans mes souvenirs.
-Ils étaient mort bien avant. précisa le médecin.
-Mais alors comment ils sont mort ? »
Quentin se demanda si sa curiosité n’était pas quelque peu morbide. Le trentenaire semblais lui aussi surpris par cette question. Il répondit finalement.
« Le premier,de race blanche,à décédé sous un choc qui à briser la totalité de sa colonne vertébrale.
Le deuxième,dont la couleur de peau est resté inconnu par son état,a subit une brûlure au 3° degré sur l'ensemble de son corps. »
Quentin eu une légère nausée suite à cela.
« j'ignore qui est votre sauveur,ajouta le médecin. mais il avait une haine profonde contre eux. »
Le jeune homme peinait à y croire,un homme lui avait sauvé la vie et pour ce venger avait brûlé l'un et abattu l'autre avec une force herculéenne. Cela relevait de l'exploit.
« Je vous laisse,annonça le médecin. des agents de police vont vous interroger dans quelques minutes. »
Il se dirigea vers la sortie.
« Aussi,ajouta il avant de fermer la porte derrière lui,vu votre état vous pourrez sortir de l’hôpital dans trois heures. »
« en état ?!? »
Il avait eu pourtant une côte cassée et de nombreuses hématomes pendant la lutte.
Quentin s'assit dans sont lit et s'observa dans un miroir accroché au mur. Il en eu le souffle coupé par ce qu'il voyait et ressentait:sa peau était impeccable,pas un seul bleu ni bosse,les douleurs sur son torse étaient inexistantes,chaque trace de coup c'était volatilisée comme par miracle. Mais le plus incroyable était sa carrure:sa masse musculaire avait augmenté jusqu'à lui donné une allure de sportif. Il vit cependant qu'il avait encore le bandage sur son bras droit.
Quentin entendit des voix de derrière sa porte. Alerté,il s’allongea de nouveau et cacha ses découvertes sous les draps. Deux policiers entrèrent dans la pièce,képi sous le bras.
« Bonjour monsieur,salua le premier. nous sommes venu vous questionner sur les événements qui ont suivi lors de votre agression.
-Bien sûr. accepta Quentin. »

L'interrogatoire dura une demi-heure. Quentin raconta quasiment tout aux officiers,à l’exception des coups qu'il avait reçu. Les agents étaient bientôt à la fin de leur questionnaire.

« J'ai une photo de la scène de crime,dit le second policier. Nous voudrions savoir si vous savez ce que c'est. »
Il sortit une photo de son carnet et la donna à Quentin.
Il s'agissait du mur plâtré de la rue,au pied,on pouvait distinguer des traces de sang. Mais l’œil du jeune homme fut surtout attiré par ce que son sauveur avait écrit sur le mur,cela avait l'air d'avoir été fait avec une flamme ou du charbon de bois.
La verite se trouve
dans ton sang
Quentin retint son expression de surprise pour éviter que les deux agents n'eurent des soupçons.
« Cela ne me rappelle rien,désolé. mentit-il.
-Gardez la photo,dit le premier fonctionnaire de police. c'est une copie. Si cela vous reviens,appelez nous.
-merci. répondit Quentin »
Les deux hommes en uniformes sortirent après un bref signe de la tête.

Quentin était sans voix. Il relut plus de cent fois l'inscription du mur de la photo. C’était belle et bien de l'écriture BIONICLE,et proprement écrit,chaque lettre avait été faite avec une grande précision,comme ci la personne avait pratiqué cette alphabet toute sa vie. Quentin n'eut aucun mal à décoder :
La vérité se trouve
dans ton sang
Que pouvait bien dire cette phrase ?
Une multitude de questions se bousculèrent dans sa tête. Qui était celui qui l'avait sauvé?Pourquoi avoir prit cette écriture?Pourquoi tant de violence dans la mort de ses agresseurs au point d'enflammer un ?Et surtout,à qui était décerné ce message ?
Il savait qu'il ne pourrait y répondre qu'en rentrant chez lui. Il devait cependant rester encore deux heures dans cette chambre.

L’autorisation pour Quentin fut enfin donné. Il se rendit dans la salle de bain
pour enfiler ses vêtements.

Il redécouvrit ses changements physique en retirant la blouse de patient. Il avait l'impression d'avoir prit des hormones. C'est alors qu'il remarqua davantage de modification,sa peau,autre que son crâne et ses sourcils,avait une pilosité quasi-inexistant,comme rasé de frais. Et les cicatrices des accidents de tous les jours
avaient disparus. Était-ce l'inconnu qui lui avait fait cela ?

Il mit son pantalon et regarda le bandage. Il n'avait pas encore regarder dessous.
Avec précaution,il enleva la bande de tissu qui lui enserrait l'avant bras. Le ruban tomba sur le sol,Quentin aussi. Il était choqué par ce qu'il voyait,il était comme tétanisé. Il ne voyait plus du tout son accident d'ordinaire. Tout lui paraissait se vider autour de lui.
Sur son bras se trouvait fiché,comme une excroissance osseuse,une signature en argent,luisant comme un miroir,que Quentin connaissait depuis bon nombre d'années.
Dix pour être exacte.

Le symbole des trois vertus,UNION,DEVOIR,DESTINÉE,ornait sont bras.

Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Mer 4 Mai - 20:29
Tiens,Tahu a massacrer des Humains...(se n'est que supposition...)
Vivement la suite...(Je suis sur de se Qui va se Passer...)
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Ven 6 Mai - 22:07
Cher amis,désolé pour le retard,j'ai eu des problèmes de connexion sévère.Voici le chapitre qui va justifier mon choix pour la science-fiction.
Spoiler:

CHAPITRE 6

CHAPITRE 6


Quentin resta toute la journée dans son studio. Il ne voulait voir personne,même si on s'était inquiété pour lui.
Il avait même souhaité de travailler à domicile,malgré la réticence de son supérieur.
On lui remit un équipement portable principalement pour les examens sanguin.
Il ne s'était pas encore remit des événements. Il tentait d’éviter de bouger son bras,comme si un serpent venimeux s'y était enroulé.
Il n'arrivait toujours pas à expliquer comment l'inconnu d'hier avait pu lui installer le symbole sans laisser de marques et d’infections. Surtout dans les conditions où il était,il aurait pu se faire remarquer par un passant.
« Un mec musclé équipé d'un lance-flamme et d'un bloc opératoire,ça peut pas passer inaperçu ! »se répétait-il.
Les heures s'écoulèrent lentement,Quentin n'avait presque rien avalé,mais il ne ressentait pas la faim,ni la fatigue. Il continua son travail sans le plaisir qu'il avait l'habitude d'avoir en ces moments-ci.
Une solitude sans égale le dévorait lentement. Il avait quasiment fini les tests sanguins qu'on lui avait demandé de faire.
En ramassant les fiches de résultat,il se coupa le doigt par mégarde dessus. Une goutte de sang s'y échappa.
Il cessa immédiatement son activité afin de ne pas contaminer les tests.
Mais Quentin se rendit compte que quelque chose n'allait pas. Sa coupure le démangea affreusement,comme lors d'une crise d’urticaire. En observant la coupure légère de son doigt,il s'aperçut que celle-ci se refermait doucement et laissait derrière elle un peau neuve.
Cette réaction lui arracha un mot de sa pensée :régénération cellulaire.
Il lui vint alors une idée.
Il rangea les fiches ainsi que les extraits sanguins et s'enleva une petite mèche de cheveux.
Il prit les racines et les étala sur une plaque de verre afin d'examiner au microscope portatif.
Bien que l'image ne fut pas d’excellente qualité,Quentin put se rendre compte que ses cellules avait un métabolisme inhabituelle :Leur paroi avait une double épaisseur et le nombre d'organite servant à leur entretiens avait doublé,ce qui expliquait la vitesse de multiplication. Mais cela ne donnais pas la réponse à ses détails physique.
Il lui fallait un matériel plus perfectionné. Le seul endroit possible était le labo des études génétique de son lieu de travail.

La nuit était tombé. Quentin était devant le bâtiment,verrouillé comme chaque soir. Par chance,Quentin avait un double des clé de l'entrée de service,à l'abri des caméras de sécurité.
Il s'y faufila silencieusement,en souhaitant ne pas rencontré les agents de sécurité. La moindre erreur l'enverrait droit sur la liste des chômeurs.
Il prit sa lampe torche et commença ses recherches dans les laboratoires sombres et vides.
Après avoir fouillé les deux étages et évité de justesse trois gardiens faisant leur ronde,il entra enfin dans la salle des études génétique.
Quentin ferma la porte à double tour derrière lui.
L'endroit contenait un nombre important d’appareils,de scanners,d'ordinateur,et de verreries. Ce qui valait une fortune et était un paradis pour laborantin.
Quentin préleva une bonne quantité de sang et le répartit dans des tubes. Il reprit des forces en engouffrant un sandwich et se mit au travail. En raison du temps que prenait certaines machines pour donner leur résultat,il en utilisa plusieurs en même temps.
Pendant que celle-ci pratiquaient des calcules complexe,Quentin faisait plusieurs essais sur une paillasse. La première fut celle de la densité. Le résultat ne signala aucune différence à celle d'un sang normal. Cependant,ceux sur les changement d’état sous la température montrèrent un maintient à l'état liquide entre -45°C
et 50°C,soit supérieure à la normale.


Quentin regarda sa montre,elle montrait 4h16.Le temps allait lui manquer,les appareil n'avait pas encore finit leur analyse et les premiers employés allaient venir. Il se prépara à prendre la poudre d’escampette si c’était nécessaire. A ce moment,les engins imprimèrent enfin les feuilles. Mais Quentin vit par la fenêtre entrer le directeur. C'était la course contre la montre,Il se dépêcha de laver les tubes,d'éteindre l'électronique et de sortir d'ici au plus vite.

A peine il sortit du couloir qu'aux tournant apparaissait l'ombre du directeur. Dans le sens opposé,une porte de sortit,mais au moment de l'ouvrir,il entendit les bruit de pas derrière.
Il ne voyait qu'une solution.

Le directeur et le gardien se croisèrent devant la porte du labo.

« -Bonjour monsieur. salua l'agent de sécurité.
-Bonjour Corentin,comment va votre fils ?
-Il se remet de sa grippe lentement.
-Je suis content pour vous. »
Le directeur abaissa la poignet.
« Tiens,elle est ouverte !
-Je l'avais pourtant verrouillé!s'étonna l'agent. »
Celui-ci entra en premier et alluma l’interrupteur. La pièce était vide et n'avait pas l'impression d'avoir été utilisé.
Il scruta du coin de l’œil la fenêtre et sortit de la salle.
Il ne c'était aperçu de rien,pas même du bord de la fenêtre où Quentin était suspendu.

« Y a des jours comme ça je vous jure où vaudrait mieux resté couché ! »marmonna il.

Quentin prit sa journée de travail comme ci de rien n'était. Ses collègues eurent cependant des soupçons en voyant de grandes cernes sous ses yeux.
La journée finit,Il rentra chez lui en passant pour voir si l'affaire sur son inconnu avait avancé,la réponse fut négative,à son grand regret. Il monta les étages de son immeuble et se rendit à son grenier après s'être changé.
Buvant son café sur sa chaise,il feuilleta les résultats de son sang en les comparant avec ses anciens examens.
Le nombre de globules blanc et de plaquettes ne donnèrent rien de concluant,par contre les globules rouges étaient deux fois plus nombreux qu'autrefois,sans cependant donner d'effets secondaire.99,6% des nutriments qu'ils transportaient étaient assimilé par son organisme,comme si son corps avait une faim gargantuesque permanent.

Maisle plus intrigant fut le groupe sanguin et son code génétique. Quentin avait un groupe sanguin A+,ce qui était courant,mais le groupe d’après l’agression fut incompréhensible :
ABO+.
« Impossible! »
Mais vu les événements qui se produisaient,il laissa le bénéfice du doute.
Le résultat de l'ADN fut décisif. Il lut sont ancienne feuille,il se contenta des douze principaux gènes car la liste était interminable et compliqué,il les repassa au fluo :
ATGCCGATTAGCTACGATGCATGC...
Mais le résultat actuelle fut complètement délirant pour lui :
ATGCCGATTAGCTACGATGCATGC...
Même s'il ignorait comment l’appareil ai pu connaître cette écriture,il savait qu'il ne pouvait plus garder cette mutation au silence. Il prit son portable et
téléphona :


« Allô Fabien?Ça te dérange si je peut venir chez toi,faut qu'on parle de quelque chose..... »
Matoro85
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Ven 6 Mai - 22:59
La suite est bien, mais il y a juste un truc qui m'a déplu c'est le faite que son groupe sanguin soit ABO+ ce qui est impossible (même si cela a été dis) car on peux apercevoir le groupe O que quand il n'y a aucune présence des 2 autres, hormis cela, une très bonne fic, impatient de voir la suite.
Solok the Baguette Boy
Héros des Stats
Héros des Stats
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Sam 7 Mai - 0:11
Bon chapitre,comme d'Habitude,j'ai hâte de la suite...
Toa CALDEX
Recrue Dynamique
Recrue Dynamique
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie Empty Re: [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie

le Dim 8 Mai - 20:39
Et voici un nouveau chapitre chargé d'action et de mystères:
Spoiler:

CHAPITRE 7

CHAPITRE 7

Catherine était dans sa cuisine,préparant une salade méditerranéenne. Sa journée c'était bien passé,malgré quelques reporteur qui voulait interroger Quentin en essayant d'entrer dans l'immeuble par tout les moyens. Elle en fut à les chasser à coup de balai où en les menaçant d'appeler la police.

On se mit à sonner à la porte du bâtiment,elle redouta encore ses fichus journalistes. Elle prit son balai à pleine main au cas où. Arrivée au rez de chaussé,elle vit à travers la vitre de la porte d'entrée deux hommes en costard cravate noir et chemise blanche impeccables. Ils semblaient particulièrement calme pour des gents qui voulaient faire un article.
Elle entrouvrit la porte.
« Oui messieurs,c'est à qu'elle sujet? répondit elle poliment en redoutant leur réponse.
-Est ce que Quentin Jacques est ici?demanda l'un d'eux avec un accent américain.
-Écoutez bien,répondit elle sèchement. si c'est encore un quiz pour un journal allez vous faire... »

Pendant qu'elle parlait,les deux hommes sortirent chacun une espèce de porte-feuille et montrèrent le contenu. Catherine s’arrêta,les yeux exorbités devant ce qu'elle voyait.
« Maintenant que nous avons fait nos présentation,repris le même homme. je répète:Quentin Jacques est il ici ? »

Quentin était dans le salon de Fabien. Il était debout,devant Fabien,Yoan et Geoffrey,à qui il avait demandé de venir,assis sur le canapé. Ils tenaient dans leurs mains les tests sanguin de Quentin. Il leur avait tout raconté depuis le début.

« Tu n'en a vraiment pas parlé à la police sur...sur ça ?demanda Geoffrey.
-On m'aurait pris pour un fou,répondit Quentin. où on m'aurait fait des expérience comme un vulgaire cobaye.
-On peut pas faire ça sur un humain,tu le sais bien!intervint Yoan.
-Faut que j'en sois encore un au moins.
-Ce qui est sûr,c'est qu'il faut trouver la cause exacte de ta mutation. déclara Fabien pensif. Et remonter un peu plus loin que lors de ton agression. »
Quentin fouilla au fond de sa mémoire,tentant de retrouver chaque détail qui aurait pu jouer sur les événements.
« J'ai eu un accident bien avant cela. se rappela Quentin.
-Tu avait vu quelque chose de bizarre?insista Geoffrey.
-''Vu'' je ne crois pas,mais j'ai emporté une valise de la bâtisse où je suis tombé.
-Il y avait quoi dedans ?
-Une boite en métal qui renfermait des sphères,il y avait marqué Roswell dessus,je... »
Yoan sauta du canapé sous le mot.
« Tu as bien dit Roswell?demanda il avec intérêt.
-Euh..oui. »
Yoan prit son ordinateur portable et commença à taper le mot avec une grande rapidité. Il arriva sur un site d'histoire et mystères.
« C'est bien ce que je pensait!dit il avec satisfaction.
-Tu sais ce qu'est Roswell?demanda Fabien.
-Un peu oui,c'est une ville située au Nouveau-Mexique et qui est réputé pour sa mystérieuse affaire.
-Ça aurait pas un rapport avec un OVNI qui s'est écrasé là-bas?interrogea Geoffrey.
-Exacte!affirmaYoan. cette affaire remonte à 1947,deux ans après la seconde guerremondiale. Un fermier avait trouvé des débris métallique dans ses plantations,à quelques kilomètres du soit-disant site du crash. La base militaire,aujourd'hui un aéroport,avait déclaré qu'il s'agissait d'une soucoupe volante avant de changer par un ballon sonde. Il eut beaucoup de rumeur selon laquelle l'armée ne racontait pas la vérité. Depuis,on y fait des ''chasses à l’extraterrestre''. »
Yoan éteignit l'ordinateur et se tourna vers Quentin.
« Vu ce que tu nous à raconté,j'ai comme l'impression que ces sphères ont un rapport avec cette affaire et ceci »dit-il en désignant le symbole des trois vertus sur son bras droit.
Quentin pensa la même chose que lui. Mais si ces sphères avait causé ces changements,pourquoi les résultats ne se sont montrés qu'à l’hôpital ?Et pourquoi quelqu'un avait enflammer ses agresseurs ? Et pourquoi les trois vertus comme marque ?
« Il faut que je les retrouve,dit il.
-Alors je viens t'aider. déclara Geoffrey. Je n'aime pas qu'on file des emmerdes à mon ami.
-Si vous pensez venir sans moi vous pouvez rêvez. sourit Fabien.
-Je sens qu'il va nous arriver des ennuis,avoua Yoan. mais je vais pas rester ici pendant que vous allez vous amusez. »
Quentin aurait pu refuser leur aide pour ne pas les mettre dans l'embarra,mais leur forte envie d'accompagner leur meilleur ami dans cette enquête eurent le dessus sur son choix.

En sortant de la confortable demeure de Fabien après avoir pris l'ordi portable de Yoan et d'autre équipement,il se dirigèrent vers la Ford de Quentin. A peine allaient ils monter à l’intérieur qu'un 4x4 noir s’arrêta devant eux,trois hommes habillés de noir en sortirent et s'approchèrent d'eux.
« Vous êtes Quentin Jacques?demanda le plus âgé du groupe.
-Oui. Acquiesça Quentin.
-Pourriez vous nous suivre s'il vous plaît ? »
Les deux autre hommes noir se mirent sur les côtés de Quentin,ils n'avaient pas l'air de rigoler.
« Mes amis peuvent venir?demanda Quentin.
-Je suis désolé, répondit froidement l'homme. mais ce ne sera pas possible. »
Geoffrey intervint,furieux :
« Écoute moi bien le pingouin,c'est pas parce que toi et tes gus vous avez une grosse voiture et des fringues de Men In Black que tu va nous interdire de venir avec notre copain,soit on viens,soit vous repartez à coup de pied dans le pétard.
-Soyez poli monsieur,cela ne vous regarde pas. s'indigna l'homme.
-Ça me regarde si je veux,t'es pas l'élite de mon cul.
-Vous ne m’empêcherez pas de faire mon travail.
-Et moi de te faire ça. »
Geoffrey plaqua sur le sol l'homme en noir avec sa force de rugbyman. A ce moment,Yoan et Fabien sautèrent sur les deux gorilles qui tentèrent d'agripper Quentin.
« Cours Quentin!!! »s’écria Geoffrey en lutte avec son adversaire.
Paniqué,Quentin se jeta dans sa voiture et la fit démarrer.

Voyant la voiture de Quentin partir à vive allure vers la nationale,l'homme en noir fit une clé à Geoffrey et lui passa les menottes. Les autres en firent de même.
Il saignait du nez. Il prit son portable :
« Ici unité C6,tentative d’arrêt du suspect échoué,le suspect est dans une Ford fiesta de couleur blanche,il se dirige actuellement vers la place Michelet. Demande au autres unités de l'intercepter. »
Geoffrey se débattait comme un beau diable,mais la pression du genou de l'homme en noir sur son omoplate l’empêchait de se relever.
« Tiens bon Quentin ! »se disait il.

Quentin sentait des sueurs froide couler le long de son cou,le fait que des gens essayaient de l'attraper faisait monter sa dose d’adrénaline à une vitesse folle.
Il devait absolument sortir de la ville et se cacher dans un endroit où personne ne penserai à le chercher. Il attendrait que tout ceci se calme pour récupérer ses amis.
Soudain il vit dans son rétroviseur deux 4x4 le courser. Il fut tellement absorber par ce qu'il voyait qu'il ne vit pas un troisième foncer sur lui au tournant.
Le choc fut si violent qu'il fut projeter hors du véhicule. Il avait oublié de mettre sa ceinture.
Il roula sur une dizaine de mètres puis resta inconscient une minute. Il se réveilla,tremblant,il n'entendait plus rien,ces oreilles saignaient,sa jambe lui faisait atrocement mal. Il sentit alors des démangeaisons le long de son corps. Il n’eut plus une seul douleur,il était frais comme un gardon. Il se retourna et vit l'accident:deux des 4x4 étaient encastrés dans sa voiture. Soudain surgit de derrière les tas de ferrailles le troisième véhicule qui fonça droit sur lui. C'est alors que survint une chose incroyable:le symbole de Quentin se mit à emmètre une lumière éblouissante,d'un geste incontrôlé,Quentin posa sa mains sur les trois vertus. La lumière s’étendit alors en une seconde sur l'ensemble de son corps. Quentin sentit ses os grandir,des particules éparses entrèrent en lui,sa peau se fit plus dur. Une onde de choc légère fit disparaître la lumière. Quentin sentit qu'il n'était plus le même. Il était devenu un être de métal qu'il connaissait très bien,un être capable d'accomplir des exploits irréalisables.
Il était un Toa,il était Jaller !
La voiture n'était plus qu'à un mètre de lui. Jaller fit un triple salto avant par dessus le 4x4 et atterrit accroupit derrière elle. L'engin parcourut une centaine de mètre avant de faire demi-tour avec un dérapage contrôlé.
« Comment il peut faire ça ? »se dit il,souriant.
Jaller sortit son épée dans un bruit cristallin et tendit la pointe vers la voiture qui repartait à la charge. Il se concentra aux maximum,sentant une énergie monter en lui,Il cria à plein poumons :
« Tempête de Feu !!! »
Une vague de flammes sortit de son arme à la manière d'un lance-flamme. Quentin,où plutôt Jaller actuellement,fut émut par le prodige qu'il venait de faire,il manipulait le pouvoir du Feu.
Le jet de flamme frappa le pare-choc du véhicule,la faisant fondre et éclater les pneus. Le 4x4 dérapa et fit un roulez-boulé sur le côté avant de s’arrêter sur le dos à deux mètres de Jaller,droit comme un i.
D'un pas lent et assuré,malgré ce nouveau corps,Jaller s'approcha des voitures. Les occupants etait sonnés mais heureusement pas morts. Il prit le porte-feuille de l'un d'eux.
« Voyons pour qui vous bossez... »[/size]
Il vit à l'interieur un badge d'agent,comme dans les séries américaines,et put lire marqué dessus :
''Central Intelligence Agency united states of america ''[/size]
« La C.I.A !? ».
PS:En raison du travail qui m'attend demain,je ne pourrai pas faire le prochain chapitre avant la semaine prochaine. [Fan-Fiction] BIONICLE Transsheroes trilogie 981596


Dernière édition par Toa CALDEX le Dim 8 Mai - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum