AccueilS'enregistrerÉvènementsCalendrierPublicationsRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [MOC] Breezeblocks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toa Leewan

En ligneavatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 21
Messages : 8686
Inscrit le : 06/03/2009
Pays : Oui

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: [MOC] Breezeblocks Jeu 4 Fév - 22:52

Pfiou, je suis content de pouvoir vous le présenter celui-là. C'est un MOC sur lequel j'ai commencé à travailler en Novembre ou Décembre, et que j'ai fini il y a quelques jours.

puce Avant-propos

Depuis quelques temps, j'avais envie de faire des MOCs inspirés des chansons d'alt-J. C'est mon groupe préféré, et leurs chansons ont quelque chose de spécial que j'avais envie d'essayer de représenter avec des Lego.

Pour commencer, j'ai choisi de construire une scène inspirée par Breezeblocks :


La scène est basée sur la fin de la chanson, où le narrateur répète avec insistance Please don't go, I love you so (Je t'en prie, ne pars pas, je t'aime tellement) :

Please don't go, Please don't go
I love you so, I love you so
Please don't go, Please don't go
I love you so, I love you so
Please break my heart...
Please don't go, Please don't go
I love you so, I love you so
Please don't go, Please don't go
I love you so, I love you so
Please break my heart...
Please don’t go, I’ll eat you whole
I love you so


Loin d'être un moyen d'écrire une chanson sans se casser la tête, comme savent très bien le faire Maître Gims, Black M ou Kenji Girac, la répétition des mêmes vers traduit ici l'obsession du narrateur pour la femme qu'il aime. En lisant attentivement les paroles, on se rend compte que le narrateur est prêt à tout pour la garder auprès de lui, même le pire (les paroles suggèrent qu'il séquestre / a tué sa compagne, une idée qui est reprise dans le clip, avec quelques différences). Un brave type, pas vrai ?


Ma vision est plus ironique et cruelle (et plus simple aussi) : la femme voulait partir, le narrateur voulait tout faire pour la retenir, ils en sont venus aux mains, et sa tête a malencontreusement heurté le porte-manteau. Un tragique accident qui arrive malheureusement bien trop souvent (c'est comme s'engueuler sur le bord de la route, ça se finit rarement bien).

C'est sur cet instant que se focalise la construction : le narrateur n'accepte pas ce qu'il vient de se passer, et supplie sa compagne de rester, même si, en voulant la retenir, il l'a perdue pour toujours.

puce La construction du MOC

J'ai eu l'idée de ce MOC en Novembre / Décembre, mais j'avais aucune idée de comment m'y prendre. J'avais la scène précise en tête... mais je ne savais pas du tout comment la construire. Le point le plus important était les personnages. Pour m'entraîner, j'ai choisi de construire un sujet que je connais bien. Ça m'a permis d'appréhender les proportions humaines et les techniques de construction relatives. Le style global est inspiré des figurines «neo-Miniland» de Letranger Absurde (qui est d'ailleurs un MOCceur Roumain).

Une fois les bases de la construction des personnages acquises, j'ai construit le décor, en commençant par le sol. Ensuite, la mise en place des différents éléments a été plus chaotique, puisque j'ai d'abord construit la valise :


Puis le porte-manteau :


Note : Les crochets sont faits avec des manches de rouleaux à peinture. Je me suis trompé de pièce quand j'ai fait la mise au point (je voulais la faire sur le crochet du milieu), mais au final, c'est le crochet sur lequel s'est cogné la femme qui est net, ça le fait ressortir donc l'échec n'est pas total.

J'ai ensuite construit l'interrupteur (qui ne bénéficie pas de son propre rendu, mais qui est visible ici, tout comme la porte, que j'ai construite juste après).
Ensuite, j'ai finalement fait le mur, et avant de faire les personnages, j'ai construit la commode et le miroir :


Les tiroirs peuvent être ouverts, mais ils sont vides. La commode est construite à l'envers, la partie supérieure est simplement calée entre plusieurs briques, afin de ne pas glisser. J'aime bien le motif du dessus de la commode (pour ça que j'ai fait un rendu haha). On ne le voit pas ici, mais les supports des cadres photo sont en fait des dents.

J'ai ensuite construit l'homme :


C'a été plutôt simple, seul le cou (il fallait que la tête soit inclinée) m'a donné du fil à retordre. Les mains sont bizarres quand même. Et j'ai fini par construire la femme :


Là, c'a été plus compliqué, surtout les cheveux et la pose, et j'en suis pas satisfait à 100%. J'ai l'impression qu'elle est trop large d'épaules, et que ses jambes sont trop fines. On dira que c'est parce qu'elle porte un gros manteau. :p D'ailleurs, pour ne pas qu'ils apparaissent trop brillants au rendu, le manteau et le pantalon de la femme sont en caoutchouc, un matériau plus mat que le plastique.

puce Le MOC dans son intégralité

1056 pièces plus tard, voilà le travail !


Vous pouvez, comme d'habitude avec les MOCs Mecabricks, voir la scène sous toutes les coutures grâce au lecteur 3D :


Tous les rendus se trouvent dans l'album flickr. Pour voir comment le MOC est construit, c'est par ici.

Si vous avez tout lu, bravo. Si vous avez des remarques, des questions, des commentaires, n'hésitez pas. Le prochain de la série arrivera sans doute d'ici quelques semaines / mois, et sera certainement plus gai.

Anjoie !


l...flickr...l...shapeways...l...Spehss Truhk...l

«I have no patience for useless things.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/f69-le-blog-de-toa-leewan http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Bio-Brothers
AAVA

avatar

Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé

Masculin Age : 26
Messages : 702
Inscrit le : 16/08/2009
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [MOC] Breezeblocks Ven 5 Fév - 19:01

Whoo whoo whooo c'est juste clairement im-pre-ssio-nant :O :O :O !!
Quel travail ! La scène est remarquable et vraiment captivante, c'est même plus trash que ta source, on recent vraiment ce que t'as voulu nous montré, pour moi le rendu est réussi et juste énorme. T'as vraiment donnée un regard différent d'un MOC, ca me rappelle ce que faisait LEGO à l'époque pour ses parks, le coté émotionnel en plus ^^
En tout cas bravo, c'est du sans faute sur tous les points, ta construction est bourrée d'astuce et de technique, les briques sont intelligement utilisées et bordel tous ces détails ! Ca captive vraiment.
Pour la fille c'est difficile de faire mieux, en tout cas en restant sur de la grosse brique pour les cheuveux. Pour le coté trappu c'est vrai que si on regarde dans le détail ça saute aux yeux, et le ventre est assez plat mais je t'avoue que c'est très difficile de faire mieux à cette échelle et avec de la brique tout simplement ^^
Pour conclure bravo et hâte de voir la suite Razz


Ma galerie =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[MOC] Breezeblocks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: MOC & Refonte-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales