AccueilS'enregistrerÉvènementsCalendrierPublicationsRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ackar1034

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 21
Messages : 3662
Inscrit le : 03/01/2010
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 16:19

Salut BIONIFIGS; en cette journée de grippe, j'ai eu envie d'écrire pour passer un peu le temps. Voilà donc ce que je vous propose, c'était surtout une manière de tester un peu un style d'écriture, j'espère que ça vous plaira. C'est une nouvelle, il n'y aura donc probablement pas de suite, et c'est très court.

Pour situer l'histoire dans le contexte, sachez tout d'abord que ce n'est pas du tout fidèle à l'histoire originelle de BIONICLE; bien sûr, tous les personnages évoqués, ainsi que les lieux sont vrais (merci beaucoup à la Nuvapédia, au passage.), mais c'est surtout dans la chronologie que ça part en live.
______________________________________________


Portés par le Vent



Une journée à Le-Metru, le jeune Le-Matoran Matau testait de nouveaux prototypes de véhicules au circuit de test. Il était Pilote d'Essai pour Le-Metru, mais ne prenait pas à cœur son travail, Matau était trop vif et de nature instable et excitée, sans cesse à plaisanter et ennuyer ses camarades au circuit de test. Ces derniers ne le portaient guère en estime, ils s'étaient arrangés pour avoir des pauses en différées de celles de leur camarade, et ne lui adressaient que rarement la parole, et s'il le faisait, c'était souvent dans l'intention de le ramener à l'ordre. Outre ses plaisanteries abondantes, le Le-Matoran vouait également beaucoup de son énergie au dressage des Oiseaux Gukko – ces grands oiseaux fiers et élégants sillonnaient couramment les cieux de Le-Metru, et il n'était pas rare de se retrouver nez-à-bec avec l'un de ces rahis, affectifs mais plaisantins – qui, malheureusement pour lui, se révélait fastidieux et n'était jamais concluant. Ce jour-ci, alors que le soleil déclinait et que les lumières du circuit de test s'éteignaient les unes après les autres, Matau était resté plus tard qu'à son habitude, contraint par ses camarades de ranger le matériel inutilisable davantage et de préparer le nouveau pour les sessions de test du jour suivant. C'est alors qu'il entendit un chant sinistre, et pourtant mélodieux, qui s'élevait dans les airs au lointain, mais qui se rapprochait petit-à-petit. Un Oiseau Gukko émergea alors de l'obscurité des cieux et se rapprocha délicatement de Matau, qui s'était armé d'une clé à crémaillère à ouverture 70 mm après la première audition du cri. L'Oiseau était plus grand et gracieux que les autres Oiseaux Gukko, il n'était non pas de couleur orange et argentée comme ses congénères, mais dorée et sa cuirasse était faite d'un acier brillant et solide et épais, et ses ailes déployées étaient semblables à de larges couvertures brumeuses tant elles avaient l'air douces et froides, mais puissantes et légères. Le Grand Oiseau tenait dans son bec une lettre parfumée à l'air marin et d'une couleur bronzée, ainsi qu'un petit paquet enveloppé, et lorsque Matau tenta de s'en saisir, l'Oiseau éloigna sa tête vers le haut d'un geste brusque, puis balança son long cou vers le bas en direction du torse du Le-Matoran, et le fit atterrir sur sa cuirasse d'acier, le Rahi Doré déploya alors ses ailes et battit l'air de quelques mouvements gracieux et puissants, et s'envola vers les nuages. Matau faillit perdre l'équilibre lors de l'envol, mais ses réflexes de Pilote d'Essai, acquis après des années de rattrapage in extremis à des véhicules défectueux, lui permirent de s'accrocher fermement à la queue du Gukko et de remonter lentement vers le dos, jusqu'à finalement saisir la nuque du Rahi. Depuis les airs, Matau put contempler nombre de quartiers qui composaient Metru-Nui : il vola par-dessus Ta-Metru, Demeure des Artisans de Masques, et aperçut vers l'Ouest Ko-Metru, le « Metru Silencieux », bordé par Onu-Metru, Maison des Archivistes, lui-même voisin de Po-Metru, Pays des Sculpteurs de la Roche. C'est alors que le Grand Oiseau Doré poussa un cri semblable au son du plus bel instrument de la Maison des Turaga, qui sonnait pourtant comme annonciateur d'une chose. Matau ne fit pas attention à cet aspect du cri, fermant les yeux et se laissant bercer par la mélodie du Rahi, quand tout à coup l'Oiseau rabattit ses quatre ailes sèchement, et se laissa tomber en piquet vers les nuages blancs immaculés qui cachaient sous leur épaisseur le Centre des Savants : Ga-Metru. Matau s'agrippa à la queue du Gukko, qui prenait de plus en plus de vitesse ; l'air fendu par l'Oiseau commença à ressembler à un cri strident, comme le vent qui s'engouffre dans un tunnel étroit.
Après la traversée des nuages, le Rahi étendit soudainement ses ailes, ce qui eut pour effet de stopper nettement sa chute. Matau fit de son mieux pour rester accroché à la queue de l'Oiseau, et il remonta ensuite jusqu'à sa nuque. Après avoir repris son souffle, il leva la tête et regarda droit devant lui ; au loin il distingua une grande silhouette mouvante, et lorsqu'il tourna la tête sur sa droite il aperçu un autre Oiseau Doré, chevauché par un Ko-Matoran alors tout apeuré du fait qu'il n'ait pas prédit ces événements. Regardant de nouveau devant lui, Matau se rendit compte qu'ils avaient rattrapé la silhouette. Elle se révélait être un Grand Oiseau Gukko, bien plus grand et beau que les Oiseaux Dorés que les deux Matoran montaient, il était blanc, sa cuirasse était de Platine et son long bec était argenté. Sur son dos se tenait debout et bras croisés une grande personne, de stature imposante et fière, elle avait une armure bleue et argentée et dans son dos était accrochée une grande larme courbe et recouverte de pointes. Matau la regardait, et alors qu'il avait du mal à garder les yeux ouverts à cause de l'air qui lui venait en contre-sens il se risqua à poser une interrogation au Guerrier apparent.
« Toi qui te caches dans l'Ombre, fier sur ton élégante monture ! Je ne suis qu'un noble Matoran. Qui es-tu et que nous veux-tu, à moi et mon silencieux camarade ? »
La grande personne resta silencieuse durant un moment. Puis elle décroisa ses bras et les laissa tomber sur ses côtés, avant de finalement rompre le silence oppressant qui régnait.
« Je suis de ceux qui furent appelés il y a longtemps, je suis de ceux dont le destin mena à la lutte contre la Grande Bête, je suis détentrice de la Pierre Nui. Je suis celle que l'on accusa de folie, je suis celle que l'on ne peut toucher. Je suis l'Eau au service du Feu dans la lutte contre le Mal d'il y a des années, je suis celle que l'on pense traître, je suis celle dont on entretient l'image noire. Je suis celle qui vous connaît tous et qui vous ai défendus, et vous êtes de ceux qui ne me connaissent pas et pourtant me condamnent. »
Matau resta silencieux. Il tentait de comprendre les paroles prononcées, et de réfléchir comme un Archiviste, mais toutes les informations qu'il avait reçues lui apparaissaient davantage comme de nouvelles énigmes que comme des réponses. Il tourna la tête sur sa droite, en direction du Ko-Matoran, et vit son camarade apeuré, bouche ouverte. Il tremblait comme s'il avait froid – bien que ça soit impossible – et faillit chuter de l'Oiseau d'Or qu'il montait tant il était surpris. Il parla finalement d'une petite voix.
« Il s'agit d'un des 11 Gardiens de la Cité, mon cher ami Vert, appelés il y a longtemps par le Turaga Dume pour combattre la Grande Bête, le Dragon de Kanohi. L'Éviteuse d'Attaques et la Voleuse du Crystal Rouge, la Pierre Nui. Elle n'est autre que Toa Tuyet, folle et traître, sœur des 10 Toa Mangai, dirigés par Toa Lhikan ! »
Alors qu'il prononça ces mots, sa voix se renforça. Toa Tuyet regarda alors le Ko-Matoran, qui se sentit tout-à-coup pris d'une intense peur.
« Vous parlez bien, Maître Lecteur des Étoiles. Je suis en effet Toa Tuyet, désignée injustement par tous ces titres.
- Vous n'avez donc répondu qu'à ma première question, intervint Matau, que nous voulez-vous ? »
Tuyet tourna la tête vers Matau et esquissa un sourire bref. Puis elle se retourna, montrant ainsi son dos aux Matoran, et dit : « Je vous emmène accomplir votre destin. Un destin parallèle à ce qui est écrit dans les astres, quelque chose que le Ko-Matoran ne peut prédire à travers son télescope. »
Alors qu'elle disait ces mots, le Grand Oiseau descendit lentement vers le sol de Ga-Metru, et les Oiseaux Dorés firent de même. « Nous nous dirigeons vers le Grand Temple, où nous retrouverons deux autres compagnons nécessaires à l'accomplissement de votre destin. »
Les Matoran se regardèrent, tous deux à la fois effrayés et intrigués. Ils se turent jusqu'à ce que les Oiseaux foulèrent le sol. Une fois pied-à-terre, Matau eut du mal à trouver son équilibre. Stable, il récupéra la lettre et le paquet dans le bec du Gukko Doré, et le Ko-Matoran fit de même. La monture de Tuyet, le Grand Oiseau Gukko, s'envola de quelques battements d'ailes, suivis des montures des Matoran. Ils étaient aux portes du Grand Temple, qui abritait le Toa Suva ; Tuyet s'écarta du chemin et leur présenta l'entrée d'une main, leur indiquant de passer devant elle. Ils entrèrent dans une grande salle ronde, de nombreuses torches accrochées aux murs s'allumèrent les unes après les autres et des cascades argentées coulaient silencieusement aux quatre coins d'un carré imaginaire au centre de la salle. Dans son fond, en face de l'entrée, se trouvait un autel sacré que l'on appelle communément Toa Suva. Entre les cascades se trouvaient deux personnes qui discutaient. Lorsque Tuyet et les Matoran s'approchèrent d'eux, le Ko-Matoran s'arrêta soudainement, écarquilla les yeux, et cria : « Nokama ! ». Les deux personnes cessèrent de discuter ; l'une était une Ga-Matoran, l'autre était une grande personne, légèrement plus grande que Toa Tuyet, et avait une armure verte et argentée, ainsi qu'une épée dans le dos. Nokama regarda alors le Ko-Matoran, et dit : « Nuju, Observateur du Futur. Je suis heureuse que tu sois ici ! ». Elle avait dans sa main une lettre couleur bronze, et dans sa main droite un paquet, similaires à celles de Matau et Nuju. Tuyet s'avança aux côté de la grande personne Verte, et dit : « Je vous présente celui dont les camarades sont morts, celui qui n'a pu protéger les siens. Celui qui combattit le Frère Fou d'Artakha, celui dont l'honneur fut brisé, et l'amitié fut tuée. Je vous présente Toa Lesovikk le Déchu. ». Alors qu'elle parlait, Lesovikk redressa la tête et se tint droit, comme pour supporter une peine enfouie, ravivée par les titres qui lui sont adressés. Puis il prit la parole. « Tuyet et moi sommes les rejets des histoires et des communautés, les légendes nous décrivent comme traîtres et lâches, nous sommes les Toa pitoyables, errant sans but dans ce monde qui ne nous accorde pas la mort et nous laisse vivre dans le déshonneur. Cela doit cesser, nous entrerons dans les légendes et nos noms seront acclamés et vénérés. »
Matau ne comprenait pas ce qui tenait lieu sous ses yeux, il ne souhaitait qu'une chose : retourner au circuit de test et faire son travail de Pilote d'Essai, mais il savait pertinemment qu'il ne serait pas rentré lorsque le jour se lèverait. Il regardait ses camarades Matoran, Nuju écoutait attentivement ce que les Toa racontaient, et Nokama essuyait ses mains moites sur ses hanches. « Nous allons retrouver notre honneur perdu, dit Tuyet, nous allons fonder un Empire où nous serons les seuls Dieux et gouvernants. Mais pour cela, il nous faut accomplir un acte qui prouve notre détermination et notre pouvoir. ». Matau s'inquiétait de plus en plus, il essaya de parler mais il avait la gorge nouée, aucun son ne se fit entendre. Nokama intervint finalement et dit : « Et qu'entendez-vous par là, exactement ?
- Nous nous rendrons à Daxia, et soulagerons de sa tête le corps d'Helryx, Chef de l'Ordre de Mata Nui répondit Lesovikk. »
Nokama écarquilla les yeux, elle avait désormais la bouche grande ouverte.
« Vous voulez démentir les titres que les légendes vous donnent, mais vous nous donnez là la preuve que ce ne sont que vérités, s'exprima Nuju.
- Nous refusons de vous aider, intervint Matau, votre démarche n'est que folie. Ramenez-nous donc à nos quartiers respectifs, et continuez d'errer honteusement dans ce monde ! »
Tuyet regarda les Matoran. Elle pointa ensuite du doigt la lettre et le paquet dans les mains de Nuju.
« Nous savions que vous diriez cela, dit-elle. Aussi, afin de nous assurer votre coopération, nous souhaitons vous offrir à chacun un titre prestigieux au sein de notre futur Empire, vous trouverez les détails dans la lettre. Les paquets contiennent des Pierres Toa, placez-les dans le Toa Suva, et vous deviendrez de fiers Guerriers Toa.
- Mais pourquoi auriez-vous besoin de nous ?, demanda Nuju.
- Pour nous rendre sur l'Île de Daxia, il nous faudra prendre la mer, et il nous sera impossible de le faire comme nous en avons l'habitude par nos propres moyens, il nous faudra un navire. Ainsi nous avons décidé qu'il nous fallait un Pilote, vif et agile capable de maîtriser le bâtiment, un Professeur, dont la connaissance nous dirigera, et un Lecteur des Étoiles, capable de prédire notre avenir, et donc de le modifier. »
Les Matoran se regardèrent, ils étaient inquiets, mais l'idée d'un titre honorifique dans un Empire qu'il contrôlerait resta dans la tête de Matau. Pilote d'Essai rejeté et sous-estimé, il serait enfin respecté et salué par ses camarades Matoran, qui seraient alors sous ses ordres. Tuyet reprit la parole : « Naturellement, il va sans dire que si vous refusez, vous serez exécutés sur le champ. Nous ne prendrons pas le risque que vous dévoiliez ce que nous comptons mettre en place.
- Joignez-vous à nous, enchaîna Lesovikk, et vous connaîtrez succès et célébrité, vous serez vénérés et vous vous tiendrez à nos côtés. Les générations futures conteront les légendes, et nous en serons les protagonistes. Devenez Toa, et nous serons Frères et Sœurs. Nous serons les Chasseurs de Prime Déchus, plus puissants que les Grands Êtres et plus dangereux que les Makuta. »
Matau regarda la pierre qu'il tenait dans ses mains. Ils déroula la bande qui l'enveloppait, puis regarda derrière lui le Toa Suva. Nokama et Nuju firent de même, puis les trois Matoran se dirigèrent lentement et silencieusement vers l'autel, ils sentaient quelque chose les quitter, comme un sentiment d'abandon : ils s'apprêtaient à perdre leur honneur.




Dernière édition par Ackar1034 le Lun 9 Fév - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forumotion.com/profile.forum?mode=editprofile http://bydieboy.deviantart.com http://www.bionifigs.com/le-blog-d-ackar1034-f100/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Ackar1034
Lecrivaindujour

avatar

Modérateur
Modérateur

Masculin Age : 19
Messages : 1616
Inscrit le : 17/03/2011
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 17:33

Le gros défaut de ta nouvelle, c'est les répétitions. Il y en a beaucoup (surtout dans la première partie du récit), que ce soit pour les noms propres où les noms communs. Pour les oiseaux par exemple, tu peux utiliser de très nombreux synonymes: créature, bête ailée, animal, géant ailé... Matau peut être remplacé par "le Matoran", "le petit être", "la créature bio-mécanique"...
Sinon, c'est très bien écrit, les fautes quasi-absentes (c'est rare de voir ça!) même si je pense que demander à quelqu'un de corriger aurait été utile pour éliminer ce qui reste.
L'histoire est super bien, et j'aime beaucoup ces fanfics qui reviennent sur des détails pas forcément connus de l'univers étendu. J'ai souri quand j'ai reconnu le personnage de Tuyet, et quand j'ai compris qu'on allait lire le prélude à la formation de l'Empire Toa (même si j'ai du mal à voir comment Lesovikk peut devenir un opposant si il est dans le coup).
La fin, audacieuse, est très bien foutue car elle donne une ouverture sur l'avenir et, pour les néophytes, incite ces derniers à aller voir quelle est la suite. C'est un cliffhanger super réussi.
Donc malgré les bémols dont j'ai parlé, c'est vraiment une belle histoire, j'espère en voir d'autre de ce gabarit.


Relecteur de l'esport et modérateur de l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecrivaindujour.wordpress.com http://www.bionifigs.com/f145-le-blog-de-lecrivaindujour
Ackar1034

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 21
Messages : 3662
Inscrit le : 03/01/2010
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 17:43

Merci pour ton message. C'est vrai qu'en relisant une nouvelle fois, il y a quelques répétitions... J'essaierai de corriger ça, merci de m'avoir fait remarquer. Pour les fautes, j'ai essayé d'en faire le moins possible, mais c'est difficile de n'en faire aucune, surtout avec un texte de cette envergure haha. ^^

Merci beaucoup, content que ça t'ait plu. :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forumotion.com/profile.forum?mode=editprofile http://bydieboy.deviantart.com http://www.bionifigs.com/le-blog-d-ackar1034-f100/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Ackar1034
Du7734

avatar

Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS

Masculin Age : 21
Messages : 7527
Inscrit le : 06/06/2010
Pays : ChomeurLand

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 19:47

En me spoilant avec le message d'LDJ, je ne comprenais pas comment tu pouvais raconter une partie de l'histoire de l'Empire Toa en ne la respectant pas. Mais en fait, t'as tout bonnement pris ça comme base d'inspiration pour faire quelque chose d'inédit... Mais au final pas cohérent avec l'histoire de l'Empire Toa comme on la connait (mais en soi, ça peut très bien être univers alternatif à cet univers alternatif, donc bon, osef) =P

Et donc... :
LDJ a écrit:
et quand j'ai compris qu'on allait lire le prélude à la formation de l'Empire Toa (même si j'ai du mal à voir comment Lesovikk peut devenir un opposant si il est dans le coup).
De son Empire Toa ^^
En effet pour Lesovikk : dans la version canon de cet univers alt', il désapprouve et combat directement le régime de Tuyet.

Sinon, pour rester sur Lesovikk, l'idée de l'incorporer là-dedans est intéressante.
On reviendra pas sur le fait du comment Tuyet (même si c'est explicable), Lesovikk, et surtout des Matoran de Metru Nui connaissent l'Ordre de Mata Nui : elle peut très bien ne pas être secrète ici.

Pour ce qui est du récit en lui-même, LDJ a déjà fait une bonne remarque, même si ça ne m'a pas dérangé plus que ça.
Pour ma part, je n'ai pas vraiment aimé les dialogues très théâtraux des personnages : ça ne leur va pas, et dans une telle situation, je ne vois pas leurs intérêts. En bref, même si ça peut donner un style classe, j'ai trouvé ça ici plutôt inapproprié.
Pas fan de la police d'écriture, mais bon, tu fais ce que tu veux x)
On notera le fait plutôt sympa que Matau soit plutôt intéressé par la proposition de Tuyet : je ne sais pas si c'était intentionnel, mais ça fait écho à une part de la personnalité de Matau dans les bouquins (je veux être à tout prix un Héros-Toa puissant, glorieux et écouté, en gros), et au fait que GregF voulait que le Toa Hordika qui trahisse les autres en 2005 soit Matau.

En bref, cette histoire n'est pas inintéressante, cohérente et à un bon potentiel, mais elle ne m'a pas vraiment tapé dans l’œil.



« Je vous condamne à votre sort – une vie dans l'univers que vous et vos semblables avez faits. »
— Tren Krom, Fédération de la Crainte —


Dernière édition par Du7734 le Lun 9 Fév - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/f119-le-blog-de-du7734 http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Geek7734
Ackar1034

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 21
Messages : 3662
Inscrit le : 03/01/2010
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 20:00

Merci pour ton message, j'attendais le tien avec intérêt justement. wink
Déjà, et comme indiqué dans la petite intro, ça n'a vraiment vraiment vraiment aucune cohérence avec tout ce qui a été fait dans l'Univers BIONICLE. Mon but était de créer mon histoire en piochant des personnages que j'aime bien et me basant plutôt sur leurs caractères et situations.
Pour les dialogues, c'est vrai que c'est pas forcément nécessaire, mais c'était pour la beauté du truc. J'aime bien quand c'est travaillé, et pas balancé comme ça sans un minimum de qualité stylistique... Chacun ses goûts !
Enfin, oui, pour Matau c'était voulu. C'est un personnage qui m'a toujours intéressé, je l'ai toujours perçu comme le type un peu lourdingue qui essaie de se faire apprécier des autres. Et c'est sur ce côté que j'ai joué...

Merci pour ton message et ton avis en tout cas. :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forumotion.com/profile.forum?mode=editprofile http://bydieboy.deviantart.com http://www.bionifigs.com/le-blog-d-ackar1034-f100/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Ackar1034
Du7734

avatar

Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS

Masculin Age : 21
Messages : 7527
Inscrit le : 06/06/2010
Pays : ChomeurLand

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent Lun 9 Fév - 20:42

@Ackar1034 a écrit:
Merci pour ton message, j'attendais le tien avec intérêt justement. wink
Ahah, bah de rien ^^

@Ackar1034 a écrit:
Mon but était de créer mon histoire en piochant des personnages que j'aime bien et me basant plutôt sur leurs caractères et situations.
Ce qui est bien le cas, et ça me fait plutôt plaisir : prendre uniquement un personnage pour la figure qu'il représente et faire n'importe quoi avec, j'aime vraiment pas.

@Ackar1034 a écrit:
Pour les dialogues, c'est vrai que c'est pas forcément nécessaire, mais c'était pour la beauté du truc. J'aime bien quand c'est travaillé, et pas balancé comme ça sans un minimum de qualité stylistique... Chacun ses goûts !
Yup ! Mais ça reste tout de même poussé au niveau stylistique ^^
C'est surtout le fait que ce genre de dialogues soient prononcés par Matau qui m'a fait tiqué xP

@Ackar1034 a écrit:
Enfin, oui, pour Matau c'était voulu. C'est un personnage qui m'a toujours intéressé, je l'ai toujours perçu comme le type un peu lourdingue qui essaie de se faire apprécier des autres. Et c'est sur ce côté que j'ai joué...
Ah mais c'est touäfay cela x)



« Je vous condamne à votre sort – une vie dans l'univers que vous et vos semblables avez faits. »
— Tren Krom, Fédération de la Crainte —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/f119-le-blog-de-du7734 http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Geek7734
Contenu sponsorisé





Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fan-Fiction] (Nouvelle BIONICLE) Portés par le Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Funy Bionicle le roman
» [Fan-Fiction] Test Fan fiction de BIONICLE
» [Fan-Fiction] Nouvelle : Infiniment petit, ou Infiniment grand ?
» [Fan-Fiction] Nouvelle: Le soleil ne se lève pas pour nous.
» [Fan-Fiction] Nouvelle : DESTRUCTION.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: Fans-Fictions-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales