Qui est en ligne ?
Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 55 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Exo-6

Voir toute la liste

Partagez
Aller en bas
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Jeu 25 Avr 2013 - 18:14
Vous aimiez Koli ?
Vous aimiez BIONICLE?
Peut-être que vous allez lire cette fiction alors.
J'ai dis peut-être parce qu'il vous faudra un certain recul pour comprendre, tout n'est pas à prendre au premier degré ici. Je module en effet à ma façon une ancienne saga que j'aimais quand j'étais gosse. Rien de personnel envers les membres férus de leurs science bioniclesque. J'écris à partir de ce que je pense être le plus important dans BIONICLE, à savoir la passion.
Je vous aimes.



|Jimmy|
Conne[x]ion
Prologue



Journal de Bord du Lewa.
Jour n°0988. 6ième heur
e.

Dans un univers lointain, indistinct et sensationnel, plusieurs maitres dans leurs domaines se sont imposés. Dans cette histoire qui vous semblera impossible et irréels, je vous raconterais, chers matoran, mes nouvelles aventures. Malheureusement, je crains que ce récit ne soit à jamais perdu dans les limbes et dans l'oubli. Aujourd'hui, le monde n'est plus ce qu'il était. Tout le monde ce souvient de ces temps magiques ou les héros existaient. Mais dans mon aventure, j'ai bien vu que ces temps étaient révolus. Je ne suis plus digne de porter mon titre d'aventurier, mes chers matoran. Vraiment, je vous l'affirme, ce jour où j'écris ces dernières lignes restera à jamais dans la mémoire de mes amis. Je me demande juste si vous, qui lisez ces lignes, savez ce qu'est un matoran. Il est possible que ce texte soit égaré, et dans ce cas je vais rapidement me présenter et essayer de faire de mon possible pour que le peu de temps qui me soit donné dans ce monde puisse venir au votre, habitants de Spherus.

Je m'appelle Koli.
Je suis un matoran quelque peu spécifique. Il y a environ 30 ans, j'ai acquis des facultés qui auparavant n'étaient attribuées qu'aux héros que l'ont nommait les Toa. Lors de mon voyage avec mes amis et mon équipe, nous avons du emprunter des passages dimensionnels, traversez des mers oubliées, et nous avons rencontrez des créateurs incroyables qui nous permettent aujourd'hui de vous envoyez ces mots. Nous nous trouvons en ce moment même à la croisée des chemins entre les mondes. La mission que l'on m'avait confier était de faire revenir la paix sur l'univers. Mais je n'ai jamais su si j'y étais parvenu. Mon dernier voyage m'a beaucoup endommager. Les seules forces qui me restaient m'ont servies à protéger ceux que j'aimais.
Si vous n'êtes pas de cet univers, sachez qu'avant, le monde se déclinait en région. Et que bien souvent une région était contrôlée par un peuple. Un peuple unis qui apprenait à maitriser son territoire afin d'en faire sa spécialité. Ensuite, vint un grand temps de guerre et de troubles, et puis vint le temps de mon voyage. Ces peuples dont je vous parle étaient très souvent organisé de la sorte : Il y avait les matoran, ils étaient le peuple et la vie en ce monde. Les Toa étaient les guerriers protecteurs qui aidaient les Matoran. Et les Turaga étaient d'ancien Toa qui guidaient les peuples.

J'espère que je ne vous apprends rien. Et je pense que si vous êtes vraiment intéressés par ce qu'était de tels êtres avant vous, vous n'hésiterez pas à cherchez dans les archives pour y découvrir votre histoire.

Je me trouve actuellement au sein du vaisseau de guerre amiral, que l'on nomme le Lewa. C'est un hommage à un ancien guerrier. Un Toa.
Je me suis réveillé à bord de ce vaisseau il y a trois jours. Sans comprendre comment j'avais pu y arriver. Trois êtres sont venus me parler. Ils voulaient que je les aide à rétablir la vérité de l'Histoire à travers le temps. J'ai au départ refuser d'écouter des Trois majestueux personnages puis j'ai réaliser que mes amis m'attendaient. Ils attendaient que je fasse le premier pas. "Rétablir la vérité", comment pourrais-je faire un truc pareil ? Je suis un vieux matoran à présent. Et c'est ce que je me suis empressé de dire à ces trois rigolos qui voulaient que j'aide encore cet univers que je ne comprenais plus. Et je.. je crois que l'on arrive dans ma cabine. Je ne sais pas si ce machin à enregistré ce que j'ai dis. Ce vieux..coquillage.




Fin de l'enregistrement.
Jour n°0988. 6h3
0.
-Dois-je vous répéter le processus? Maître Koli ?

Mon œil fit un tour vers le plafond avant de retomber dans le creux de ma paupière. Je soupirais un oui. En espérant que ce journal de bord avait cesser d’enregistrer tout ça. Je serais frustrer si cette chronique était ratée à cause de l'interruption de l'ingénieur technique.

-Allez-y Ratoo. Je vous en prie. Peut être que j'aurais oublier un truc.

-On va vous allonger. Puis vous relier au système technique spatio-temporel. Vous allez devoir vous concentrez pour vous imaginer mentalement. Et nous allons envoyé cette image dans le passé pour pouvoir nous aider dans le futur.

Je n'avais absolument rien piger à la dernière phrase. Mais si je lui disait, Ratoo allait encore se mettre à râler. Je voyais déjà son masque rougeoyer de colère avec sa petite natte de fils électriques qui pendouillaient derrière sa tête accrocher à son masque s’agiter en tout sens.

-Je vais devoir faire quoi ?

-Tu vas devoir allez dans une dimension similaire à la notre, que les Créateurs ont trouver , pour ..pour.. je sais pas.. tu verras.

Je me demandais si ce processus ressemblerait à ce genre de film ou le héros est vivant quelque part mais ou il risque sa vie ailleurs.

-Je vais donc dans une dimension ou tout est pareil? Pour arranger le court du temps?

Ce que j'avais l'air bête quand je dis cela. Surtout que je venais de m'allonger sur le dos à cette espèce de table qui à peine en ma présence me ventousait. Et qui m'envoyais des aiguilles partout dans les systèmes nerveux pour que je puisse partir sans soucis.

-Ne vous en faites pas Koli ! C'est un simple Voyage. C'est une grosse téléportation.

Cette voix. C'était l'un des trois Créateurs.
Je sentis une pression sur ma tempe. Avant de voir un gros visage au dessus de ma tête.

-Courage Koli. Nous comptons tous sur toi. Tu es brave. Enseigne lui tout ce que tu sais. Forme le. Fait le devenir un vrai héros.

J'ignorais de qui il parlait. Et la dernière chose que je reçus fut un paquet entre les jambes, la voix rassurante me disant " On reste en contact", avant de voir un gros masque qui ressemblait à un Vahi ( un masque du temps) se fondre sur mon visage, et de partir, je ne sais où.


Me yeux clignotèrent un moment avant de s'habituer. Je ne sais pas ou j'étais mais c'était étroit.

Et lorsque je compris, c'était trop tard. J'explosais.

J'avais été mis dans un canister.


Dernière édition par Jimmy Prelude le Sam 11 Mai 2013 - 16:06, édité 2 fois
Exo-6
Fondateur de BIONIFIGS
Fondateur de BIONIFIGS
À propos de l'auteur : Fondateur de BIONIFIGS.com en 2006 puis du Fanclub francophone de l’univers BIONICLE en 2012, à l’époque des forums et avant les grandes surfaces de l’Internet. LEGO Ambassadeur officieux au moment du reboot de la G2, organisant des Conventions nationales de fans, concours internationaux et autre projet de Wiki encyclopédique sur le lore de la saga...
Créateur de projets qui voient grand pour les fans, qui n'en a pas fini avec le monde des Toa et des Makuta.
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/pages/Exo-6/112411465593911

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Jeu 25 Avr 2013 - 20:21
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je lirais quand le titre sera dans ma langue. Et dans celle du texte... plus haut
Du7734
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/brice.torti.3

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 26 Avr 2013 - 1:41
J'en bave.
Tes choix de musique d'ambiance n'ont pas pris une rides, mon Prelude.

Je ne me souviens plus vraiment où c'étais arrêté la Fan-Fiction sur Koli, même si j'ai bien remarqué que tu as bien sur ellipser (ouaip, j'invente des verbes) une bonne partie des aventures qui n'ont jamais été narrées, malheureusement.

Bon bah, ton style n'a pas pris une ride non plus. Même si je suis un peu paumé vu que je me souviens plus où on s'était arrêté, j'aime :)

Et ouai, change le titre Razz
Piruk
Administrateur
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateurhttp://piruk.tumblr.com/

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 26 Avr 2013 - 17:25
Hoho
Ça donne l'eau à la bouche !
Enfin, comme d'habitude quoi.

Dis Talon... Ryooo... Ha voila, Jimmy, tu sais que trop de bonnes choses peuvent créer une monotonie ? Fais un chapitre pourris par ci / par là histoire de changer un peu..
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Jeu 9 Mai 2013 - 20:10
Valentin Boomes- MANA feat Julie Elven - Musique d'accompagnement

Chapitre 1, Première partie. Réalité Augmentée #1


" Devenir un héros"

Comme si c'était déjà pas assez compliqué de vivre normalement. J'entrais dans un monde que je ne connaissais pas, et j'avais pour mission de trouver une personne ... une personne dont je ne connaissais même pas le nom. Nom d'un vahi... mais j'étais qu'un matoran moi.. Je ne pouvais pas tout faire.
Mais même si j'amorce cette mission avec un petit ronchonnement, je ne vais pas nier qu'elle me rend bien heureux. Et cette friction de pièce s’emboitant les unes après les autres pour former mon corps me donnèrent une énergie et un espoir infini.

Enfin mes nerfs optiques furent connectés. La lumière m'aveugla un milliseconde avant de découvrir un paysage tout à fait somptueux. J'étais en haut d'une colline d'herbe en hauteur d'une montagne, surmontée d'une couche de neige sur laquelle le soleil glissait. Le vent soufflait doucement une mélodie appréciable, et mes capteurs frémirent. L'odeur de la flore était pur, et aucun mal ne planait à l'horizon. Apparemment, mon oeil droit avait été équipé d'un programme de réalité augmentée. Un oiseau chanta une forte note dans le ciel, comme pour m'accueillir de mon arrivée sur cette plaine paisible, ou l'herbe verte était tendre à mon pas. La réalitée augmentée m'informa que cet oiseau était une maman Hykta. Un Rahi dont les territoire s'étendaient dans les plaines et les montagnes. Ils avaient des nids perchés et ils avaient un ordre précis suivant leurs couleurs. Les Noirs et Bleus étaient des femelles chasseuses. Les Gris et Rouges, eux, était les mâles guerriers. Les Beiges et vert clair, était les jeunes Hykta, mâle et femelle. Ils devenaient ou rouge , ou bleu lors du passage à l'âge adulte. C'est alors que je me suis demandé, si l'on m'avait envoyé ici pour enseigné un oiseau ou pour...

La réalité augmentée clignota et fit un zoom sur un tas de neige qui bougeait. La mise au point fut rapide et nette. Malgré tout, je plissais les yeux comme ces vieux Turaga, comme pour y voir mieux.

La neige frémit encore.

Un carré violet entoura la cible sur ma vision.

La neige se secoua, et une petite frimousse apparue.

Mes sourcils firent une vague d'étonnement soudain , et je me surpris à tombé sur mon derrière tant la découverte était .. suffocante. Enfin, façon de parler. Parce que l'air était très doux, et très appréciable. Cependant, ce que je venais de voir sortir de la neige, c'était.. c'était impossible. Je n'en croyait pas mes yeux.

J'avais vu...

Je refis un zoom. PAs de doute. C'était un Matoran. Il était de taille normale. Sa couleur était bleu foncé et clair. Ses yeux par contre lançait une lueur joyeuse d'un jaune scintillant. Son masque était arrondi, et sa forme m'était inconnue. Il formait un visage d'une expression béate. Je le vis se retourner vers moi et me faire de grands signe, alors je répondis d'un geste de doigts de la main.

Un grand bruit sourd retentit. Le jeune Matoran s’agitait encore plus. Et un grand choc m'emporta en avant...mon canister. Mon canister ! J'avais oublié de refermer le s.a.s et donc, de mettre le frein manuel d'arrêt ! Et la colline étant en pente..le canister avait rouler et m'avait percuter de plein fouet m'envoyant bouler dans la neige. Comme si c'était le moment de.. Non ! Je n'étais quand même pas maladroit au point de..Nom de..

La dernière chose que je vis avant de ré-ouvrir les yeux, fut ce visage tout heureux de matoran.

J'esquissais un petit sourire niais avant d'essayer de me relever. J'avais été mis dans un lit fait de branche d'arbres, et j'avoue que ça piquait un peux mes capteurs fessiers.

-Bonjour , ou suis-je ? S'il vous plait ?

Je restais un poil dans les vapeurs de protodermis quand même. Mais j'avais pu relever mon cou et voir une foule de petit matoran à mon chevet. Celui qui m'avait fait signe sur la colline était là , tout sourire et il venait d'appeller une , ou un matoran qui venait vers moi. J'hésitais, parceque.. parce qu’il avait un masque très masculin, mais..faut pas forcément se fier aux apparences.

-Bon-Jour. Bonjour ! Bon-JOUR. Exultait le petit matoran qui m'avait sans doute ramener dans son village. BON-jouuur. BONJOUR. Bonjour !

Il ne connaissait pas le mot bonjour avant que je le prononce ? ça c'est bizarre, je savais pas que la langue universelle n'allait pas être parler ici.

Et, alors que je me demandais comment j'allais me présenter aux habitants, le matoran étrangement féminin me prit le poignet par la main et pencha amicalement sa tête sur la droite. En prononçant des syllabes totalement nouvelles à mes oreilles.

-Touahta. Touhata. Danou ! Danaou ! Danaaaou ? Hykta ?? Hykta fapalala Fusss.

Il, puisque maintenant j'avais la certitude avec sa voix que c'était un mec, enfin un matoran masculin, fit des geste avec les mains pour symboliser les oiseaux magnifiques que j'avais vu tout à l'heure. Avec son insistance et ses geste je me risquais à demander au hasard :

-Tu..Tu penses que je suis..je suis envoyé par les oiseaux?

Il me fit de grand yeux.

-Oiseau ! Oiseau ! Fapalala Fussss. Hykta !

J'eus un petit sourire, embarrassé. Avant de me ré-allonger dans ce lit de fortune, sans doute si gentiment préparé par la population locale.
Je me demandais vraiment ou est-ce que j'étais bien tombé.

Enfin, une chose était sûre.

Il n'y avait aucun mal en ce pays.
Du moins, pour le moment.

"Nous comptons tous sur toi".

Moi aussi, j'aurais aimer pouvoir me dire ça.

Le petit matoran bleu au masque rond fit une pirouette avant de partir comme tout les autres, sans doute pour me laisser me reposer.
Il s'inclina en disant " Bon-jouur !" et parti en courant.

J'allais sans doute avoir du travail. Pour trouver un héros ici, et pour découvrir ou j'étais tombé. Et surtout, pourquoi est-ce qu'on m'y avait envoyé.
X-Hawk
Bizut Actif
Bizut Actif
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 0:01
Bon comme je te l avais promi au Festibiricks, j ai lu ta Fic...
Et je dois avouer qu'elle est super bien...

Je suis presser de voir la suite des aventures de ce Matoran.
Skröll
Administrateur
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.youtube.com/user/Skrall7899https://www.facebook.com/kevin.pradines

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 0:25
Cette fic est devenu un coup de coeur. Aussi bien pour l'histoire que les choix de musique d'ambiance qui sont d'ailleurs une merveille pour les oreilles.

J'attends la suite !
Du7734
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/brice.torti.3

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 12:14
T'as toujours eu le don pour les musique d'ambiance, mon Prelude u_u

Bon, à pars le fait qu'un être ne se retrouve pas en pièces détachés dés qu'il fait un voyage en Canister ('fin, tout dépend du voyage, même si là, c'est de l'ordre d'un voyage galactique, non ?), j'ai rien à redire par rapport à l'aspect canonique (et encore, je sais même pas si tu veux le respecter ou pas, donc bon x) ).

Bref, petit chapitre introductif sympa, j'attends la suite !
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 14:52
Ahaha Merci les gars =)
Tom8596
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.youtube.com/user/Tom9876543210ful

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 16:50
Je me rappelle plus vraiment où j'en était avec l'histoire de Koli sauf la dernière fois qu'il était sur un vaisseau en compagnie de Lewa. =s

En tout cas, ce prélude ainsi que ce commencement est vraiment bien écrite et entraînante avec les musiques que tu choisis qui vont si bien avec tes textes. J'ai hâte de lire la suite des événements! Very Happy
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 10 Mai 2013 - 17:50
Up On Gods Shoulders - Musique d'accompagnement

Chapitre 1, Seconde partie. Réalité Augmentée #2


La sensation était très agréable. Très étrange. Très décomposée. J'avais l'impression de m'envoler. N'était-ce qu'une impression ? Ce souffle sur ma joue?
Une caresse? Mes capteurs s'intensifièrent, cela devenait de plus en plus réel. Je voyais maintenant des doigts fin et doux longer ma joue d'un revers agréable et un petit soupir heureux parvint à mes oreilles.

-Calm' ? Calm' est-ce que c'est toi ? Est-ce que tu..

Lorsque je repris vraiment conscience mon dos craqua et le lit de bois grinça, tandis que la lune rayonnait au dehors de la petite hutte dans laquelle on m'avait installé. J'avais encore rêver.. J'avais été transporter dans un monde incroyable. Ou ..Elle était encore en vie ? Mon poing se serra contre lui même.
Ce que j'étais stupide. Comment est-ce que j'avais pu croire qu'elle...pouvait être là.Le calme de la nuit était tellement envahissant. Ma respiration, bien que calme, me paraissait assourdissante. Le moindre craquement du lit marquait mon attention. Je n'allais pas pouvoir dormir cette nuit encore. Et pourtant..
La lune était si attendrissante, elle flottait dans le ciel, brillant dans un éclat parfait. Ce soleil de la nuit vers lequel je me tournais n'avais pas toujours été si lumineux et resplendissant.

Je glissais mes pieds sur le sol dans un petit bruit léger avant de partir sans trop connaitre ma destination. J'avançais en regardant la lune, un peu perdu dans mes pensées. Entre heureux d'avoir repenser à Elle et triste de connaitre la vérité. Malgré mes différence notoires, au tout début de ma vie de matoran, Calm'end avait toujours été très sympathique et très attendrissante. Aucune personne ne pouvait imaginer le lien d'amitié qu'il y avait eut entre nous. J'avais lu, une fois une histoire d'un Toa déchu de sa position à cause de ce sentiment. Mais jamais je n'aurais songer un jour , que ce dernier refasse surface dans mes rêves à un moment tout aussi particulier que maintenant.

J'étais je ne sais où. Téléporter par les Hauts Créateurs. Je ne connaissais pas leurs langues. Mais au moins. Eux aussi. Ils étaient comme moi. Bio-mécanique.
Je me repris à divaguer encore une fois en repensant à cette nuit calme ou la lune apaisait de sa lueur mon âme. Je m'étais assis sur un petit rocher, en hauteur d'un cour d'eau d'argent. En vérité, c'était la lueur de la lune qui lui donnait cet aspect particulièrement magnifique. La nuit était d'un noir très clair. Les étoiles des Toa étaient bien disposées... Les étoiles..des..Toa.. ?
Je secouais mes tempes, surpris. Comment était-ce possible que ce schéma d'étoiles soit ici. Si nous étions dans un univers parallèle ou une autre dimension. ça n'avait pas de sens !

Un bruit me sorti de ma réflexion et j’aperçus percher en haut d'une sorte de pommier fragile, le petit matoran bleu de tout à l'heure. Il glissa, pomme en main, et retomba devant moi tout sourire. Il resta assis à coté de moi, sans rien dire. Puis, à un moment il se leva en me faisant signe de le suivre. Comme mon petit moment de réflexions nocturne était passer je le suivis.
Il me guida le long du ruisseau, et m'emmena vers un renfoncement de terre, ou une grotte naturelle c'était formée. Il stoppa sa marche amusante, et se pressa vers un vieux drap. Il tira dessus pour me montrer...

Non.. ce ne.. ce n'était pas possible. Encore un élément totalement.. impossible venait de se produire.

Devant mes yeux, il y avait là, un robot, qui déjà pour moi datait de plusieurs milliers d'années. Le Robot était recroquevillé sur lui même les genou sur le torse. Il avait été amélioré, poli, repeint, mais ses yeux étaient éteint et son cou pendait entre ses jambes. Ses pieds étaient larges. Ses épaules bien carrées, et ses mains sans vie étaient dévisser à coté de ses pieds. Sa tête était fournie de grand yeux, et sa bouche tait juste auverte sur le haut, avec trois dents. Il affichait une expression plutôt aggressive.

Le Jeune Matoran Bleu grimpa sur un pavé pour tirer le dos du robot en arrière et me montrer la zone centrale. Il faisait des gros yeux en agitant ses sourcils comme pour me dire " Il me manque ça ! pour le faire marcher".

Je n'osais à peine y croire.
Ce que ce gamin venait de me montrer. C'était..

Un Rahkshi.


Mon œil de réalité augmentée vibra et m'envoya des informations plus précises.

-Type : Vorahk.
-Année : Inconnue.
-Source : Inconnue.
-Aucune trace de Kraata.
-Note : Le sujet à été repeint par l’autochtone. Couleur approximative virtuelle : #340867 - Violet très foncé. Le Sujet porte également une trace, ou une écriture sur le coté droit de son dos. Impossible de le déchiffrer.

J'étais un peu abasourdi.
Juste un petit peu.

Le Petit venait de prendre le bras du Rahkshi et l'agitait pour me faire coucou.
Il y avait tant d’innocence dans son geste qu'on comprenait parfaitement qu'il ne savait ce que ce truc était. Pourtant il l'avait reconstruit et il savait qu'il fallait mettre un truc dans son dos pour le faire démarrer.

Je devais vraiment découvrir ou j'étais tombé !



Prochain Chapitre : Pièces détachées !
Du7734
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/brice.torti.3

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Sam 11 Mai 2013 - 10:45
Hum, intéressant.
J'ai déjà mes petites hypothèses, mais je préfère me taire, histoire de profiter de la suite et pas gâcher le plaisir aux autres ^^
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Sam 11 Mai 2013 - 20:28
Fais moi part de tes pensée par Facebook ou mp :) je serais très curieux de ce que tu pourrais imaginer. ^^
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 17 Mai 2013 - 13:21
Chapitre 2, Première partie : Des pièces détachées ? Un mystérieux individu à l'horizon !

Never Found - Musique d'accompagnement

Les BIONICLE pouvaient-ils pleurer ?

Je n'en savais rien. Rien du tout. J'étais simplement perdu. Depuis le début, les Créateurs avaient eut une mission précise. Alors c'était simple pour eux d'envoyé des personnes ici et là accomplir des missions. Mais..est-ce qu'ils ne c'étaient jamais demandé ce que c'était. Que d'être loin de ses amis ? Que d'être juste seul, dans un monde totalement différent?
J'étais habitué à des vestiges d'un monde. Au vestiges de Metru-nui. J'étais habitué à Spherus-Magna. J'étais habitué aux légendes et aux mystères.

Mais ici je ne trouvais rien.

Il n'y avait rien de tout cela. Ce monde était calme. Tranquille. Personne ne semblait savoir ce que catastrophe signifiait.

Ce matoran, avait reconstruit un..un rahkshi. Il jouait avec. Il l'appellait TyTu. Ce qui semblait vouloir dire " Mon ami". J'avais remarquer que le Tu désignait un lien d'union proche. J'avais traduis ça par Ami. Comme si..comme si ce n'était qu'un jouet, un simple robot, un compagnon sans âme. Un Ami.

Pouvait-on réellement devenir ami avec un être..qui..qui dans mon monde avait été créer par la plus méchante de toute les âmes qui virent le jours?

Il n'y avait rien. Je ne le trouverai jamais. Il n'y avait pas de héros possible. Puisqu'il n'y avait aucun mal. Personne n'essayait de tuer l'autre. Les petites bagarre étaient des jeux. Cela faisait environ six jours que je vivais avec eux. Ils m'avaient montrer les mont neigeux, la rivière d'argent, les rochers de sang, et les grandes cimes de la forêt. Mais, au delà, au delà de ce village , qu'y avait-il ?

Pourquoi, dès que je cherchais à partir plus loin du chemin de la forêt, pourquoi trois ou quatre matoran me suppliaient de ne pas y aller. Et quand j’eus posé la question à la chef du village, une magnifique matoran à l'armure d'or et aux peintures bleue et blanches, elle me répondit avec difficulté :
"Koli..ne peux.. passer la ligne" " Trop boom".

Trop boom...
Qu'est ce qu'elle essayait donc de me dire. Que j'allais finis exploser si je partais des limites du territoire qu'ils connaissaient ? Et de quel ligne parlait elle... Je ne voyais pas de ligne. Même en réalité augmentée. Alors j'avais bien essayer de contacter les autres via mon canister. Mais rien n'y faisait. Le message " Connexion impossible" s'affichait tout le temps.

Et cette nuit.. J'avais décidé de.. de me lever et d'aller voir ce qui se tramait là bas. J'étais déjà bien trop curieux de nature. Alors..pourquoi me privé d'y aller. Et si ça explosait.. j'avais des capacités..j'étais quand même loin d'être un matoran sans défense. Je fixais solidement mon armure, qui était aussi mon corps. Et pris un petit sac, avec deux capsules de soins, et une capsule de nourriture venant de mon canister. Je pris une sorte de petit pain rond, fabriqué par la localité au cas ou j'en aurais besoin pour éloigné une quelconque créature.

La nuit n'allait pas tarder à partir pour laisser le jour prendre sa place. L'air frais et vigoureux du matin m'encourageait à marcher, d'un petit pas déterminé alors que les autres matoran dormaient encore. L'ambiance était plutôt mélancolique. Même si au fond, je me disais que ça me ferait du bien de bouger un peu.

J'arrivais à la forêt. Des arbres magnifique s'élançaient pour piquer le ciel nuageux. Les nuages de la rosée du matin créaient une brume calme et magique autour de la cime de ces grands conifères. Le parfum délicieux d'une sève éclatée me fit rêvasser un court moment. Certaines arbres, étaient si majestueux, que des cabanes y avaient été construites. Les matoran devaient y aller, quand le soleil se levait. Et , je me demandais bien pourquoi mettre des cabanes aussi haut perché. Mes mains crissèrent à la rencontre de l'écorce contre mes doigts de métal. Je me lançais dans l'escalades délicate de l'arbre géant. Je faisais bien attention à ne pas abîmer l'écorce , les branches ou les quelques nids de créatures que je pouvais croiser. La force était de mise, et les muscles que j'avais réussis à entretenir jusqu'ici me permettaient d'arriver à mon but rapidement.

C'est alors que ma bouche resta ouverte pendant une bonne minute sans pouvoir se refermer.

Au delà de la forêt s'étendait des milliards de pièces détachées. C'était une grosse décharge de couleur. Des bras, des armures, des plaques de fers, des véhicules démantelés et assemblés, des rotules à tout vas, des corps vide et sans personne dedans, des robots désossés.

-Nom d'un...Bah Kinerd alors.

Kinerd était un mot vulgaire que je n'employais presque jamais. Il faisait allusion à un rahi, qui vivait dans ses excréments. Aussi, l'expression " Kinerd" renvoyait à insulter tout et n'importe quoi. Mais que je l'emploie spontanément marquait ma surprise.

"BOOM"

Parlait-elle de mon cœur qui commençait à battre très fort? C'était..
C'était impensable ! Comment..comme il y avait pu y avoir autant de.. C'était un champ de bataille ? Tren-Kramme le gros mécano aurait-il fonder sa base ici ... Nom d'un p'tit matoran. ça frisait la folie tout ça. Les pièces s'étendaient à perte de vue. Je plissais les yeux. Mais qu'est ce que.. c'était que .. ce..


Franky Theme - Musique d'accompagnement. (Dédi musicale à mon personnage qui arrive..xD..)


-KKKKKKKK.OOOO !

Et Vlam ! Une plaque en moins ! C'était Trop bien ! J'adorais mon métier ! Yeah !
Encore une ! Et une autre ! ET cella là ! ET oui ! Il me faut ce BRAS ! Viens là coCo ! Viens ma petite ! J'vais te dé-fon-cer !

-C'st bien moiii ! L'invincible Métamétamétaloooo ! Le plus fou de toute la région. Yeah !

Aller ! Un p'tit peu de musique ça f'ra pas de mal à tout ces briques de malades qui ont franchis la ligne sans faire attention ! Non mais je t'assure. Quelle idée.
Gloria les prévient tous pourtant. Qu'il font BOOOOOM s'ils viennent ici. Ahhhhaha..

Mais qu'est ce que.. Je rêve ou..

Il avait l'air bien blasé celui là ! Ahahah c'est moi qu'il regarde ? Mais qu'est ce que c'est que ce truc. Il à l'air totalement dérouiller ce pauvre type. Vraiment bizarre ! Je me demande s'il me voit.

-Hé-Ho ! Le gros lard sur le ponton numéro 6 ! C'est moi que tu regarde ?

POurtant je parlais la langue universelle ! J'pigerais jamais rien à ces gens. Il me comprennent pas ou quoi. Azy ! J'allais utiliser la langue de Gloria pour voir.

-GOOOOOOGOUUUUU ! LU Ti frafrag dia moro number 6 ! Cequi Tume aft TU ?

Toujours pas de réponse. Et le mec.. Bah il avait la bouche ouverte . IL avait du clamcer en me voyant. Ahaha le pauvre. C'est sur qu'on ne voit pas un aussi beau métaaaalo tout les jours. Mais laissons le cliché du mécano beau gosse. Non. Moi jesuis, plus .. intellectuel. Mouhaha Oui. C'est le mot. Et un peu schizo ? Non nonono ! Pas du tout.

-HEY ! LA BANUNA ! TU te MagNES ! J'ai BIEN envie de voir ta sale tronche dans mon ATELIER !

BRef.. ça avait pas l'air de l'ramener ici. Qu'est ceque j'pouvais faire. Ah ouias ! ça c'était cool ! J'allais faire ça !J'avais trouver l'idée de créer une immense flèche avec écrit " Je suis là". Comme ça ce minus pourrait me trouver facilement. Et avec toutes les pièces que j'avais démontée de matin ça le ferait rapidement.
D'ailleurs, je devais réfléchir à comment me présenter à ce type. C'était p'têtre un mec différent. Oui forcément. Il ressemblaient à ces idiot qui ont passés la ligne. Donc.. Peut être que je pouvais dire mon nom.

"Bonjour, je m'appelle Yokiko LuLu, mais les intimes m'appelle METTTAAALLOOO"

Non. Il fallait trouver mieux que ça.

"Bonjour, j'suis le métalo du coin, mon boulot c'est de ranger tout ce bazar avant qu'ils reviennent piocher dedans pour refaire du grabuge. Je m'appelle Lulu, Yokiko LuLu précisément. Et je suis désolé de t'avoir effrayé p'tit bonhomme. JE savais pas que t'étais sensible. Je pensais que t'étais une pouille mouillée comme les autres idiots qui ont franchis la ligne sans savoir ce qui se passerait. Mais t'as l'air plutôt solide mon gaillard, nan? "

Oui, ça c'était bien trouver. Et ça me donnait un air..vraiment..trop..cool.
Mais je devais pas me prendre la têt avec ça. De toute façon le petit bougeait pas d'un poil. Il était vraiment mystérieux. Pourtant ça faisait trois fois que je lui faisais coucou. Peut être que Gloria l'avait pas prévenu.. Faut dire que j'allais jamais au village maintenant, Gloria s'en sortait très bien en temps que chef.
Elle réussissait chaque année, à l'apparition des Torans à les garder bien éveillés et à les discipliner correctement. ça faisait un moment que j'lavais pas vu Gloria. J'aurais bien aimer lui reparler. Vraiment.. Qu'elle petit bombe de pièce celle là.. Elle adorait mon énorme tête, mes petit yeux en traits illuminés de joie, et mes grosses épaules bien carrées.. Mon corps était assez costaud vaut bien l'avouer, mais j'avais autant de puissance qu'un gros dragon pour tout défoncer sans soucis. J'étais fait avec des pièces d'armures raccommodés, j'étais toujours accompagné de mes outlis dans mon dos, et mon ProtoBag était toujours le mieux de toute la région. Mon armure , je l'avais bien améliorée, et en temsp que Forgeron Toran de métier, j'métais construit de sacré prothèse pour faire la taille d'un petit Toa. J'avais quelques petites choses cachées ici et là qui pouvaient servir un jour. Je me suis toujours préparé au pire. J'étais Jaune et Bleu. J'avais malheureusement pas chois mes couleurs. Ma tête sans masque était d'un rouge amical. Mais Grâce à une mise à jour de l'adaptateur des couleurs que j'avais retrouvé dans la Décharge je pouvais maintenant changé la couleur de ma tête. Elle était surtout vert clair et bleue claire quand j'allais bien, et quand ça allait pas je passais en mode furax.. J'pense que ça.. c'est clair pour tous. Mes prothèses me rendaient fier et heureux, toujours plein d'entrain dans la vie.

Bref. J’espérais bien que Gloria me l'ai envoyé pour m'aider. Il avait pas la même constitution de pièce que les autre celui là.
Il était grave intriguant. Et mon boulot de métalloooo, m'obligeait à avoir encore les yeux fixer sur lui.

Il avait la classe ce mec. Yeah.
Mystérieux et classe. Il me plaisait bien.

-KOOOOLI ! KOOOOLI ! Tu es où ? Tu es où ?

Tiens, un matoran du village fonçais droit sur la ligne.
Nom de nom. Je devais l’empêcher de la franchir. Il cherchait Koli. Mais c'était qui ça. Koli.

-Hey ! Le Matoran Bleu ! Dégage de là ! Tu vas .. ..

Et si.. le mystérieux mec en haut c'était..

-HEY ! KOLI ! Descend de là ! Y'a ton pote qui te cherche ! IL va faire boom Si tu te grouille pas ! T'as d'autre truc à faire que de me MAter nan ?


Arf.. mon accent était encore prononcé. J'accentuais trop les premières syllabes. Mais .. en tout cas.. Il avait disparu. Alors que j'arrivais à la limite du chemin, Le mec chopa de coté le matoran avant qu'il ne franchisse la ligne.

Il se retourna vers moi et me cria dessus :

-Mais qu'est ce que t'es ? Et qu'est ce qui se passe ici ! K'NERD !

J'eus un sourire.

-Toi. Tu viens de SPhérus, ça se voit de suite. Enchanté. MOn p'tit.


Il écarquilla grand les yeux et balbutia un truc avant de reculer de trois pas en écartant le matoran de la ligne.

-Co..Co..comment vous..

-Ramène le Mato" au village, et rejoins moi ici une fois que t'aura aider Gloria et les aUtres à faire leurs corvées matinales, okay. Et t'inquiète pas. Tu vAs pas faire " Boom" toi. T'es tRop classe. Yeah. Enfin je veux DIre, la ligne te fera rien.

-D'a..d'accord. Mais faut vraiment m'expliquer ce que vous êtes et ce qui se passe ici. Je comprends rien.

-Pas de soucis. A t'alleur.

~

Je rêve ou ce macaque géant venait de m’appeler par mon nom, de me parler en Universel, et de parler de Spherus. J'étais en plein délire. C'était pas possible.

C'était un truc de dingue.
Tom8596
Membre d'Élite
Membre d'Élite
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.youtube.com/user/Tom9876543210ful

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 17 Mai 2013 - 16:34
Le clin d’œil de One Piece! xD

Je me demande comment sa va se passer entre ce Mécano et Koli. joy

En tout cas change rien, tu est le meilleur pour faire des fans fics! good
Du7734
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/brice.torti.3

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Sam 18 Mai 2013 - 10:37
Intriguant, j'aime :)
Du Bio' avec un thème à culture Jap'... j'ai jamais aimé (par gout et par bon sens), et ce cas fait pas exception, même si le côté déjanté est présent dans le musique comme dans le texte.
Je tiens d'ailleurs à te féliciter pour le monologue du mécano: tellement long que je commençais à m’habituer à ces pitreries x)

La seule chose où j'aurais à redire, c'est la première phrase du chapitre: le mot 'BIONICLE' n'est utilisé par personne, étant donné que c'est le nom de la gamme et non d'une espèce. 'Matoran' serait plus approprié, je pense. 'fin bon, c'est un détail.
Et on dit aussi plus communément le Langage de Programmation, pas l'Universel, mais y l'appellation n'a jamais été vu dans des œuvres écrites par GregF, donc simple remarque encore une fois.
Piruk
Administrateur
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateurhttp://piruk.tumblr.com/

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Sam 18 Mai 2013 - 23:37
J'ai rattrapé mon petit retard de lecture, et j'avoue bien me plaire dans l'univers que tu installes. Un peu flou pour moi cette histoire de décharge, où je ne sais plus qui parle et qui est où, mais bon.
Lecrivaindujour
Modérateur
Modérateur
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lecrivaindujour.wordpress.com

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Dim 19 Mai 2013 - 17:53
M'hello Very Happy
Déjà, j'aime bien l'univers. Et ce "mécano" a l'air sympa et intriguant, surtout ^^
Pour le dernier chapitre, j'ai pas tout de suite compris qui parlait, mais ce n'est pas très grave.
Les deux premiers sous-chapitres sont un peu courts quand même (environ 2 pages Word chacuns, et même si ma propre fanfic est encore plus courte, un certain Ikorih m'avait dit sur une fanfic CL "Longueur Is Better".). Mais le sous-chapitre 2.1 fait dans les quatre pages, donc je n'ai rien à dire :p
Sinon, y a beaucoup de fautes de conjugaison, des confusions entre p.passés et infinitif.
Ce n'est pas vraiment gênant pour la lecture, mais je ne porte pas mon pseudo pour rien, et je suis un parano de l'orthographe.
Bref, en conclusion, une fanfic sympathique, que je vais continuer à suivre ^^
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Ven 24 Mai 2013 - 12:48
(Merci =).. Petite partie du Chapitre2 wink Avec des clins d’œils à Geek.)

Chapitre 2, Seconde partie : Aidons les Autres. Souvenir d'un autre temps.

Time-Remix ( Hans Zimmer) Musique d'accompagnement

Au fil des années, certaines choses avaient été modifiées. L'unique soucis du gouvernement de Tahu avait été de faire vivre dans un semblant de paix l'ensemble de Spherus-Magna. Mais diverses organisations avaient toujours exister pour détrôner la paix mondiale. Les scientifiques les plus renommés , avaient décrétés que tout être composé de métal mais aussi de matière organique pouvaient porter le titre simple d'être Bionique. Quelques année
s passèrent, et la majorité des personnes avaient associé d'autre c de leurs vieilles coutumes au sens du mot Bionique. Les enfants bafouillaient les termes en BIONICLE. Cela devient le terme populaire et commun. Mais comme il ne voulait rien dire, on l'associait à la recherche scientifique et au progrès que les Matoran les plus vertueux faisaient chaque jours. Parmis toutes les recherches, l'une était appeler , le projet Trois. Ce projet était soutenu par plusieurs individus, suivant le célèbre professeur Lodjik. C'était l'un des ami de Koli.
Lodjik ne se montrait presque plus, il restait enfermé dans son laboratoire, jusqu'au jours, ou il avait mystérieusement disparu. Il travaillait sur un système de transport moléculaire très puissant, intégré dans plusieurs canisters différents. Les Canisters, ou Canettes, étaient des engins de hautes technologie à l'aspect rudimentaire. On avait eut vent , il y a déjà des années, que Lodjik , Koli et sa bande avaient passés un accord avec l'une des Créateurs suprême. Cet accord, personne ne savait en quoi il consistait. La seule chose que l'on pouvait supposé, c'était que le Professeur était parti, en même temps que Koli pour travailler avec ce Créateur, et que le seul dossier manquant dans ses recherches, était le Projet Trois.

Je me demandais bien ou était Lodjik en ce moment même. Je me demandais ça , parce que lui, il aurait eut la solution au problème auquel j'étais confronté. Comme me l'avait demandé l'individu à la décharge, j'étais rentrer au village.
Moi, le petit Koli, j'étais confronté à un problème de nourriture. La chef du village, la sympathique et jolie Gloria, m'avait confié un groupe de matoran. Je devais les accompagner. En fait, je servais surtout à porter le gros panier, plus qu'a autre chose. Ils avaient de grands champs, et des plantations. Et ils passaient chaque jours prendre tout ce dont ils avaient besoin pour l'ensemble des matoran vivant dans cette partie du village. En tout, le village étaient divisé en trois parties. Le Nord, le Sud et L'Est. Vers l'Ouest c'était la forêt, et donc, plus loin la décharge.

Et j'étais pas spécialement doué pour la récolte de vivre. Alors j'en étais venu à penser à Lodjik. Ce vieux compagnon. Qui aurait trouver un moyen rapide sans aucun doute pour communiquer avec les villageois. Cela me rappelait aussi, le reste de mes amis, que j'avais laisser..là bas.. Pour venir ici. Sans trop savoir...ou cela allait m’amener.

Les gens ici, parlaient tous un langage qui n'était pas l'Universel. Pourtant..le " Métallo " de la décharge lui me comprenait parfaitement. Je me demandais si, si en utilisant d'anciens mots du Langage de Programmation... ça semblait tellement loin pour moi. Tout le monde avaient abandonné cette langue il y avait longtemps pour l'Universel. Plus fluide, rapide et compréhensible.
Le LdP ou langage de Programmation était une sorte de Latin perdu que l'on apprenait parfois en études de Scribes, de Chroniqueurs, ou en compagnie d'un Vétéran.

-Gloria. Gloria, est-ce que tu me comprends? énonçais-je vraiment maladroitement.

Elle se retourna et me fonça dessus. Me prenant par les épaules et me serrant contre elle.

-Tu connais ..mon ..nom !

Je n'avais vraiment pas prévu cela. Qu'elle vienne me serrer en pleine récolte d'un champs d'une sorte de ..citrouille.. En plus tous les matoran autour nous nous fixaient maintenant avec de gros yeux admiratifs. Sans doute parce que leurs chef venait d'être super contente que j'ai prononcé des mots d'une langue perdue.

-Comment tu connais mon nom ? Explique moi. Qui te l'a dis. Comment peux tu enfin parler ?

-Je..je parle mal le langage de programmation. Pour moi, c'est très ancien.

-Ancien ?

-ça veux dire que c'est du passé pour moi. Les gens chez moi l'utilisaient il y a bien longtemps.

-Oh. Je vois. Pour parler avec mon nom, tu as du parler avec Lulu. Non? Comment tu as fait pour le trouver ? Il vit si loin et je ne peux plus aller le voir du fait que je m'occupe de la vie de tous ces matoran.

-Lulu ? Oui. J'ai rencontré l'être de la décharge. Il, il semble vraiment vous connaitre bien.

Je venais de comprendre. L'accent du Métallo. L'accentuation des premières syllabes. C'est parce qu'il était né avec le Langage de Programmation. Et non L'Universel.

-Gloria. Il m'a demander de vous aider, et ensuite de le rejoindre. Mais..peut être que.. vous pouvez venir ?

-Venir? avec Toi ? POur voir Lulu... Oh..oui.. j'adorerais ça. Mais ..mais très peu de temps, parce que sinon, ils seront seuls.

-J'ai besoin de savoir ou je suis Gloria, et j'aimerai vraiment que toi et Lulu puissent m'aider à comprendre...comprendre ce qui se passe ici, pourquoi il y a cette immense décharge. Cette ligne, et cette ambiance si calme et reposante.

-Tu sauras tout , Koli. Nous n'avons rien à te cacher. Tu es le bienvenu.

"Le bienvenu"..."Enseigne lui ce que tu sais".."Héro"..

Je n'y comprenais plus grand choses. En temps normal..Ma.... enfin Calm'end aurait trouver un truc à dire pour me remonter le moral. Même Adventuro aurait pu m'aider ici. Tous mes amis.. Que j'avais laisser derrière moi, sans les revoir.. Tout ceci à cause du Projet Trois.

Et de cette fichue Connexion.

[Parting- MitiS (Musique de rédaction, Bonus pour les curieux.)]
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Jeu 6 Juin 2013 - 20:57
[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  645140 Je n'ai pas eut l'occasion d'écrire la suite du chapitre. Cela dit, j'ai débuté. Je le terminerais dans les nuits disponibles ce week-end, et il arrivera Lundi, avec le Chapitre 3 en entier. Cela vous fera beaucoup de lecture, si vous êtes lecteur de la fan fiction. Désolé du désagrément. [Fan-Fiction] Conne[x]ion .  800803


Chapitre 2, Troisième partie : Je suis un métallo. Et toi , t'es qui?

Musique d'accompagnement - Emerge , KPM music.


Habituellement, lorsqu'une décharge est à ciel ouvert, on peut la voir de n'importe où. Du moment qu'on est à la bonne hauteur. Mais cet endroit était si bien creusé et si bien amménagé, que cet immense surface ou s’amoncelait les pièces détachée, cassées parfois usées. Pour résumer la situation, Koli était arriver dans un village environnant une forêt et une montagne. Non loin de ce village, existait cette décharge, cachée et entretenue par un étrange personnage. Ce grand et costaud biomécanique s’appelait Yokiku Lulu.

En ces instants de découvertes et de curiosités, Koli se retrouve obligé d'assister Gloria, une jeune et belle biomécanique dirigeante du Village matoran.
Ces matorans parlent un ancien dialecte, appelle Langage de programmation.

Koli pourra-t-il trouver ce qu'il est venu chercher dans cet endroit bien mystérieux ? Découvrira-t-il ou il est atterrît ? Sera-t-il en mesure de comprendre sa mission ?
Destroyerze
Nouveau Fan
Nouveau Fan
Voir le profil de l'utilisateur

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Jeu 6 Juin 2013 - 21:18
Bravo pour toi,j'ai lu les deux et elles m'ont beaucoup plu [Fan-Fiction] Conne[x]ion .  192139!
Du7734
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.facebook.com/brice.torti.3

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Dim 9 Juin 2013 - 13:32
J'aime tout ces détails qui se mettent en place ^^
La suite, vite Very Happy
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Mer 12 Juin 2013 - 10:17
Chapitre 2, Troisième partie : Je suis un métallo. Et toi , t'es qui?

Liquid Cinema -Set in motion (Musique d'accompagnement conseillée pour votre lecture)

Habituellement, lorsqu'une ''décharge'' est à ciel ouvert, on peut la voir
de n'importe où, et ce n'est pas agréable parce que cela répand des odeurs infamantes et des produits dangereux.Mais cet endroit était si bien creusé et si bien aménagé, que cet immense surface ou s’amoncelait les pièces détachées, cassées parfois usées. Du moment que l'on était à la bonne hauteur , on pouvait apercevoir cette décharge. Autrement, elle n'existait pas pour les autres personnes. Pour résumer la situation, Koli était arriver dans un village environnant une forêt et une montagne. Non loin de ce village, existait cette décharge, cachée et entretenue par un étrange personnage. Ce grand et costaud biomécanique aux couleurs Bleues et Jaune s’appelait Yokiku Lulu. L'unique raison de la venue de Koli dans cette décharge était de comprendre un peu plus la situation dans laquelle il c'était retrouvé.

Et j'y étais presque. J'aurais pu tout apprendre en une après-midi. Car après tout, j'étais un digne Matoran choisis par les créateurs eux même pour venir ici. Ce qui ne signifiait pas rien. L'idée même de cette petite découverte faisait grandir en moi l'espérance de revoir un jour mes amis , bien lointains maintenant. Lorsque Gloria me proposa de nous rendre à la décharge, sur le dos d'un petit Poney , je ne pu m'empêcher de dire :

-Je, je préfère y aller à pied. Je suis endurant, vous savez.

Elle se mit à rire. Et commença à trotter vers la forêt, puis se retourna et annonça avec un sourire radieux :

-Croyez moi, Jeune ami, Les Fourrey seront de précieux alliés dans les longues distances.

Les longues distances? Allons bon, nous n'allions pas à la décharge de tout à l'heure? Voyant ma perplexité, elle rajouta mélodieusement que ce qui était le plus petit était le plus précieux, et que nous ne pouvions savoir ou le chemin se terminerait. Et je n'écoutais pas la fin de sa phrase, puisque je m'attelais à grimper sur le poney. Enfin, le Fourrey. Un animal à sabot, munit de 4 pattes, d'une queue légère, et d'un gros dos robuste, avec un cou et une tête allongée, Sa chaire semblait plus importante et resistante que ses pièces métalliques ou protodermisée, ou je ne sais en quoi les os et la peau de cette chose était faîte...(Je ne venais pas d'ici après tout) Des petites oreilles, ou antennes sur les cotés de la tête. Celui de Gloria était d'un blanc neigeux gracieux. Le mien était un petit gros marron.


-Avance GroMarron !

Il renifla largement dans ses narines imposantes et secoua son cou gras, dont les pièces métalliques semblaient recouvertes.
Nous partîmes tôt dans l'après midi. Le soleil était de mise. Et le vent agréable. Le petit Matoran Bleu qui m'avait vu le premier lorsque j'étais tombé de
mon canister sur la montagne agitait ses bras comme s'il ne me
reverrait plus jamais. Il cria qu'il continuerait à construire TyTu , et qu'a mon retour, il pourrait enfin bouger tout seul.
Gloria me fit un grand sourire, ses yeux étincelaient.





*******
****
***
~Journal de Bord du Kopaka .
Jour n°1000. 3ième heur
e.


C'est l'heure de dormir, mais je n'ai pas sommeil. Cela fait douze jours qu'il est partit. Cela fait douze jours que le Créateur Nuwhak l'a envoyé je ne sais où. Je ne peux pas dormir sans lui.
Je repense sans cesse à cette période ou nous étions de jeunes matoran, soudés, dans une équipe. Et ou nous affrontions les dangers tels qu'ils venaient. Je me souviens d'un temps ou le dernier des Toa mata connu, Tahu, gouvernait Spherus d'une main de fer. Je me souviens de tous nos amis que nous avons perdus, mais aussi gagné.J'étais à bord du vaisseau de transport scientifique. Le Kopaka.
Il suivait le trajet du Lewa. Mais ne comptait à son bord principalement que des matoran de recherches, ou des cabines pour loger ceux qui travaillaient sur le Lewa. Le Kopaka était la sécurité du Lewa ...en quelque sorte.

Je me souviens le Vieux Vakama. Que nous dirait-il de faire en ce moment. Que me dirait-il?

Je suis quelque peu perdue. Personne ne s'attendait à ce qu'il parte sans revenir quelques moments après. Lorsque l'ingénieur eut crié,
"Nous avons un problème de liaison ! Elle a été déconnectée ! Nous devons verrouillé le processus, cela pourrait engendrer un dysfonctionnement du système, et pourrait engendrer la perte de conscience de l'individu envoyé au delà des sphères. " , j'ai eut envie de le tuer. Il venait d'envoyer la personne la plus proche de moi, je ne savais où. Et j'avais l'impression qu'il ne connaissait même pas le nom de celui qu'il avait désigné pour cette mission.

Il s’appelait Koli.






Fin de l'enregistrement.
Jour n°1000. 3h16
.





- KOli, GLoria, je sUis vraiment content de vous Revoir. Vous n'avez pas eut d'ennuis en chemin? Même si la route est petite , le chemin peut être difficile.

A tiens. C'était ça que Gloria avait dit tout à l'heure. Je me disais bien que j'avais loupé quelque chose. Enfin bon, Lulu ( je vais l’appeler ainsi) nous offrit une place au sein d'une cabane aménagée qui ressemblait plus à un grand atelier gigantesque qu'autre chose.
L'ambiance ensoleilé, semblait s'être calmée, et le ciel devint d'un gris terne lorsque le métallo commença à parler.

-Koli, je sais que j'étais très emballé, mais faut dire en te voyant là bas Mec t'avais tellement d'allure que..enfin, mec, peu importe. Ce que je vais te dire peu te faire swinguer. Tu t'accroches hein. Et pas à Gloria.

-Je..euh, n'en ai pas..

Gloria me fit un grand sourire niais en vacillant la tête.

-L'intention. Je n'en ai pas l'intention. Je la respecte, elle m'a aidée et protêgée lorsque je suis arrivé ici. Et j'aimerai que l'on m'explique un peu mieux ou est-ce queje suis tombé.

-Tout cela, tu le découvriras de tes propres yeux. En vérité, mon cher Koli, je ne sais pas. Ce lieu n'a pas de nom. Et s'il en a un, alors je ne le connais pas. Mais j'appelle cette terre, Terre des Bannis.

-Des..Bannis?

-Tu n'es pas le premier à venir. Et tu ne seras pas le dernier.

-Tu veux dire que.. Toute les pièces dehors..ce sont..

-En quelque sorte. Quand je suis arrivé ici avec Gloria, et notre équipe, nous n'avons trouvé que cette décharge, cette forêt et une grotte remplie de canister, ou d'anciens Matoran reposaient.

-Pourquoi êtes vous venus ici? Et comment ce fait-il que Gloria ne sache pas parler l'universel?

Le métallo me lança un regard direct. Empli de pitié et de calme. Comme pour me demander d'attendre. Gloria en effet venait de tourner la tête vers moi, et son regard, n'était plus tout à fait chaleureux. Il était triste, fade et glacial.

-Koli.. Pouvons nous. Reparler de cela..

Je ne comprenais rien. On m'avait demander de venir pour parler et lorsque je posais des questions, voilà que l'on me disait de me taire.

-D'ou viens tu Koli ?

Le son cristallin de la voix de Gloria était tinté d'émotion qu'elle essayait de retenir. Ou du moins, faisait semblant d'avoir.
J'eus un petit sourire. Autant je savais que Lulu m'avait dit la vérité. Autant, mes sens m'indiquait que Gloria cachait maintenant quelque chose.

-J'ai été envoyé ici, par un Créateur, celui du nom de Nuwhak. Je dois trouver une personne, et lui apprendre ce que je sais. Pour en faire un Héros.

Gloria sursauta des épaules.

-Tu as la Connexion? Est-ce que tu as la Connexion? répéta-t-elle avec insistance.

Alors que je ne savais pas vraiment à quoi elle faisait allusion. J'eus un petit sentiment m'indiquant qu'en fait, Gloria semblait désespérée.

-Et bien.. Non. Je ne sais pas si on parle de la même chose, mais, je ne peux plus rentrer en contacts avec mes amis, ou le vaisseau qui m'a envoyé ici. J'aurais aimé savoir justement, si vous saviez ou nous étions et s'il existait une ville, ou un lieu qui me permettrait de recontacter mes proches.

Gloria secoua sa tête.
Lulu soupira.

-Nous appelons cette Terres, la Terre des Bannis, parce que nous y sommes arrivés sans notre volonté et que nous ne pouvons pas en partir.

J'eus un léger frisson.
En fait, je 'attendais à une discussion beaucoupl plus optimiste. Et je m'apercevais que ces deux là était totalement déprimé.
Et.. Je leurs fit un sourire.

-Vous en faites pas. Je trouverais un moyen. IL y en a toujours un. Quelque soit la situation. Et puis ..vous savez.. Je suis pas tout à fait normal alors.. bah..ça ira. Si ça se trouve, j'suis là pour vous ramener chez vous ?

Gloria passa un bras sur son visage , essuyant la faible timidité qui c'était emparée d'elle.

-Vous savez, je ne suis que Koli. Mais.. je suis certain que .. qui que vous soyez, on y arrivera. Et on repartira. Ou on découvrira pourquoi on est ici. Après tout.. Peux importe la taille du chemin que l'on emprunte, qu'il soit petit ou grand, il sera par moment facile et par d'autres difficile. Mais qu'importe le chemin, si l'on peux toujours marcher.










Note : Désolé du retard, j'espère que vous appréciez ma fic'.
La suite continue d'être rédigée. Bientôt, le chapitre 3. =)
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Mar 30 Sep 2014 - 0:50
[Reprise de la fiction]

Chapitre 3, Première partie. Vérité et Vétari.
[+ résumé rapide de la situation pour les nouveaux lecteurs]

Musique d'accompagnement - The Giver.

"Courage Koli. Nous comptons tous sur toi. Tu es brave. Enseigne lui tout ce que tu sais. Forme le. Fait le devenir un vrai héros. "
...
"La dernière chose que je vis avant de ré-ouvrir les yeux, fut ce visage tout heureux de matoran. "
....
'Bonjour, je m'appelle Yokiko LuLu, mais les intimes m'appelle METTTAAALLOOO""
.....
"Je n'y comprenais plus grand choses. En temps normal..Ma.... enfin Calm'end aurait trouver un truc à dire pour me remonter le moral. Même Adventuro aurait pu m'aider ici. Tous mes amis.. Que j'avais laisser derrière moi, sans les revoir.. Tout ceci à cause du Projet Trois."


Savez-vous qui je suis ?
Savez-vous qui vous êtes ?
Étais-je le seul à avoir sombrer dans la connexion ? Y-en-avait-il d'autres ?

Mais pourquoi autant de questions venaient si tardivement ?

Et si ? Et si j'essayais ? Juste une fois ? Peut-être que j'en avais encore la capacité.

Vous rappelez vous dans les temps anciens ? La capacité à lire dans les esprits ? La capacité à discerner la vérité du mensonge ? La télépathie et la télékinésie qu'apportait le Komau et le Matatu ? J'étais Koli. Je pouvais le faire. C'était.

Gloria et Lulu me regardait bizarrement. Lulu gicla un rire peu soigneux et me gratifia d'une tape dans le dos.

-On VAAAA t'expliquer tout c'quon sait ! M'vant ! Faut manger !

Je repris mes esprits. Je m'étais égaré. J'étais effectivement en compagnie de deux nouveaux amis. Lulu, alias un grand et fort Matoran mécanicien. Et Gloria, une belle et mystérieuse Matoran , chef du village au sein du quel j’étais arrivé dans mon canister.

Lulu, Yokito luLu, était quelqu'un de jovial, de confiant et de fort. Il gardait précieusement des milliards et des milliards de pièces détachées d'êtres biomécaniques, de véhicules et d'autres pièces dans sa décharge immense de plusieurs hectares à vue d’œil.
Avant qu'il ne me coupe dans mes pensées, j'avais l'amer sentiments de vouloir contacter mes amis que j'avais du laisser pour partir sur ordres des Créateurs. Calm'end, Lodjikk et Adventuro me manquaient terriblement dans cette situation. J'aurais bien aimé raconter à Gloria et à Lulu toutes les aventures que j'avais vécues avec eux. Le courage d'Adventuro , l'ingéniosité et l'intelligence de Lodjikk, et l'amour que j’avais pour Calm'.

~Journal de Bord du Kopaka - Session de Calm'End .
Jour n°1003. 5ième heure [Nuit].

Mais.. Où-es-tu. Koli... Depuis que ce maudit ingénieur et que toute sa bande de techniciens incompétents t'ont perdu, je ne sais pas ou te trouver. La vie dans les vaisseaux s'enchainent sans vigueur.
J'ai reçu les condoléances d'un grand maitres. Adventuro est hors de lui. Il n'admet pas le fait qu'un Créateur puisse faire confiance à des machines aussi déféctueuses. Un message holographique d'un conseiller de Spherus à même été reçu. Me conseillant de faire un rapport préis de mes relations avec le sujet de l'expérience.
Cela me dégoute amplement. Ils ne devraient pas avoir à traiter Koli comme ça. Le gouvernement n'a aucun respect pour notre convoie dans l'espace.

Ce bon vieux Kopaka, , nous dorlote paisiblement , en étant stationné en orbite d'une Lune, attendant le retour de la Connexion. Avec le Lewa à coté, on dirait un port spatial. Les matoran que j'ai vu aujourd'hui m'ont rappeler que Koli n'était pas mort. Que l'interface et que la Connexion se referait bientôt.

Kopaka. C'était le nom d'un toa de Glace. Mais est-ce pour ça que ce vaisseau est aussi glacial ? Je demanderai si l'on peu rajouter des degrés dès demain dans les cabines.

Tss. Les Toa. Je me demande bien ce qu'il fichent. Voilà bientôt des décennies qu'on ne les a pas réellement rencontré. JE ne devrais pas dire cela dans mon journal de bord. Si le Turaga le lit, il va devenir furieux. Mais , actuellement, peu importe les Turaga.

Car j'ai reçu une réponse de Lodjikk. Il arrive dans deux jours sur le Kopaka. Avec lui, la connexion devrait se rétablir, et nous allons sans doute pouvoir revoir Koli bientôt.

La nuit est courte. Je dois préserver mes forces.
J'espère que Lodjikk à la solution.

[right]Fin de l'enregistrement.
Jour n°1003. 5:15 [ Nuit][/right]

///

-Le projet-Trois ? N'est-ce pas cela? Matoran ?

-Je vous pris de me laissez passer.

-Réponds -nous. Matoran.

-Je n'ai guère d'instruction à recevoir de vous. Mon rang de professeur vous force à m'écouter. S'il vous plait. Messieurs les Agents.

-Ohoh. Intriguant. Tu penses que nous sommes des Agents ?

-Tout à fait. Maintenant. Laissez moi passez. Le couloir est étroit.

-Écoute moi. Bien. Précisément. Si tu tiens absolument à rentrer dans ce vaisseau, il va nous falloir une réponse précise.

-Je n'ai pas le temps.

-Le temps ? Nous en avons pour toi. Nous avons même une requête te concernant.

-Mes amis m'attendent.

-Voyez-vous ça.

-Dîtes à vos supérieurs que je les aiderai si vous me laissez aider mon amie d'abord.

Le sourire au coin des lèvres. L'être se pencha en avant du matoran.
Et il lui susurra à l'oreille.

-Tu devrais faire attention. Je m'appelle Vétari. Et l'on me surnomme...

-Le Joueur de mots.

Dans un rire sifflé entre les lèvres, Vétari passa sa main sur son grand front découvrant ses yeux de serpent.

-Bien renseigner à ce que je vois.. Mon petit Matoran.



|||| Dans la suite, découvre un peu plus de choses sur cet étrange personnage qu'est Vétari. Va-t-il empêcher le Matoran d'aller aider ses amis ? Qui peut bien être ce matoran ? Calm'End pourra-t-elle revoir Koli ? ET ce dernier va-t-il réussir à comprendre comment aider Gloria et LuLu , coincé sur une Terre mystérieuse appeler la Terres des Bannis ? |||

=) J'espère que ça vous plait/Oupas/ xD
Ryooo
Légende
Légende
Voir le profil de l'utilisateurhttp://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forumttp://www.facebook.com/jimmy.prelude

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Empty Re: [Fan-Fiction] Conne[x]ion .

le Mar 30 Sep 2014 - 13:46
Chapitre 3, Première partie , Vérité et Vérati.

Musique d'accompagnement - Lisa Lynne


Pendant que Koli, Gloria et LuLu discutaient et faisaient plus connaissances, pendant que Calm'End attendait ses amis, et pendant que Vérati harcelait un Matoran aux portes d'un embarcadère à vaisseau spatial, pendant tout ce temps là, le petit Matoran bleu qui avait trouvé Koli et lui avait montré un Rakshi était parti à l'aventure.

Depuis toujours certains Matoran aspirent à l'aventure. Ils sont curieux, joyeux et courageux. Digne d'un Takua, le petit Matoran au masque bleu gravit un arbre, jusqu’à sa cime et regardait au loin. Il regardait l'immense décharge de pièces. Il était persuadé que la pièce manquante du Rakshi était là. "TyTu", le nom amical que le Matoran avait donné au Rakshi, n'avait besoin que d'une source d'énergie puissante pour le remettre en fonction. Le petit Matoran au masque bleu espérait tant voir son ami violet fonctionner. Au fond de lui, il savait que TyTu pouvait peut être l'aider , lui et son village. Il descendit une partie du chemin de la forêt, flânant dans ses idées. Il n'était qu'a moitié du chemin entre la décharge et le village, qu'il entendit un étrange bruit. Curieux, il détourna son chemin vers le milieu de la forêt. Il gallopait maintenant depuis plus de trente minutes entre des arbres immenses et une flore des plus exotique. L'étrange bruit refit surface. Mais qu'étais-ce ? Le son était calme. Admirablement beau. La mélodie lançait des airs de berceuse. Notre ami Matoran au masque bleu passa sa tête à travers un bosquet. Avant de laisser ses yeux briller sous le faible soleil qui disparaissait sous les cimes des arbres. Il ne..C'était magnifique. Mais. Il savait pas ce que c'était. ça ressemblait à...  à une boite carrée ? Et le son qu'il entendait sortait de deux grosses autres boites carrées.

Il fronçait les yeux. Une boite qui faisait de la musique ?

Curieux comme toujours le Matoran prit la petite boite dans ses mains. Il la secoua, mais le son ne s'arrêtait pas. Le Matoran gratta sa tête incompris. Il attendit. Attendit encore. Et , il sentit son épaule bougée. Le rythme de la musique commençait à s'en prendre à lui. Dans un petit moment euphorique, il se mit à danser autour de cette étrange boitier musical.  Il trébucha alors sur une câble caché dans l'herbe de la clairière. Intrigué, il suivit le fil tout le long des arbres, jusqu’à trouvé un petit générateur d'énergie, du même type qu'on en avait dans les maisons de Matoran pour faire les tâches quotidiennes.  Il aperçu alors le nom du propriétaire.

" Yokito LuLu "

Le Matoran eut un grand frisson. (Si l'on pouvait appeler ça un frisson ( Terma-choc électrosensible?) ) Puis il se souvenut que LuLu était peut être impressionnant, il n'avait pas fait de mal à Koli. Ce qui signifiait qu'il n'allait pas lui faire de mal non plus. Ce qui signifiait.

Le Matoran eut une lueur dans ses yeux. Il se mit à courir vers la boite carrée et à la trifouiller de partout. Un écran finit par s'allumer.
Une sourire au masque, Le petit commençait alors à chercher, il devait bien y avoir quelques chose d'autre à écouter. Au village la musique était faite avec des instruments, cependant ici, elle sortait droit d'un appareil révolutionnant l'imagination de ce petit Matoran.
Il glissa son doigt et une mélodie débuta par une basse douce et répétitive. Il aimait ça, ce rythme. Il essaya de lire les lettre sur l'écran.
Mais c'était dans le langage de Koli, pas dans le langage du Matoran.

[Fan-Fiction] Conne[x]ion .  Azeaze11

-A-a-a. R.r.r. Ark ?

Le matoran eut un immense sourire. Il tapota son masque et d'un air joyeux :

-Je suis Ark !

Sans réellement s'en rendre compte, Ark venait de se trouver un nom en langage Universel.
Il était si fier et si content de lui. Qu'il resta sur place à écouter en boucle la même musique.
Une fois rentrer au village, il passait voir chacun de ses amis et de ses connaissance, et il se mettait à leurs expliquer qu'il était Ark et que la musique lui avait donné un nom.

Un Matoran, plus âge visiblement que les autres, le frappa sur la tête avec son bâton et lui demanda de le suivre dans sa maison. Ark fut si joyeux qui bondissait derrière le vieux Matoran vouté.Une fois chez lui, le Vieux s'arrêta de marcher, se retourna et bondit sur Ark pour le serrer dans ses bras. Très surpris, Ark fut émut. Le Vieux Matoran esquissait dès lors un immense sourire. Fier et heureux.

-Tu nous amènes la Joie, et tu nous amènes le rire. Tari-Kirya. Tu as trouvé un nom qui te va bien. Ark est un joli nom pour toi. Ce sera le nom de ta confiance et de ta force. Continue Kirya. Et si tu le peux. Aide Gloria à trouver ce qu'elle cherche. Nous avons besoin d'aide pour survivre, mais nous avons aussi besoin d'aide pour vivre. Tari. Va et reviens. Explore et ramènes nous d'autres moments de joie et de bonnes humeurs, je sais qu'ils n'ont pas compris ce que tu disais mais ils ont vu ton sourire et ils ont sourit avec toi. Tari. Peut-être est-venu le moment pour moi de te laisser ma place. Je suis bien âgé au siège de cette vieille maison. Tari, n'hésite pas , chaque choses ici appartient à celui que je choisis pour devenir , le Numéro 4.

La lueur dans les yeux du vieillard resplendirent. Dans le langage de Kirya ( le matoran au masque bleu) Tari signifiait Fils.
Au même moment, à des années lumière de là, Nuwahk, le créateur qui avait envoyé Koli sur la Terres des Bannis eut un sourire.
Et dans la même seconde ou le vieillard Matoran eut dis ces mots. au fond de lui même quelque chose changea. Une force immense lui apparut à l'esprit. Son ventre bouillonnait d'impatience. Il venait de dire des choses à Kirya comme s'il était important et qu'il allait devenir quelqu'un d'incroyable. Il ne savait plus réellement ce qu'il disait, son esprit devient brouillé, quelque chose d'autre arrivait, ses circuits crépitaient. Kirya ou bien Ark penchait sa tête sans comprendre réellement la finalité de tout ceci.

C'est alors qu'un flash ce fit dans les yeux du vieillard. Et un sourire sournois apparut. Ses yeux, habituellement vert venait de viré au rouge.

Kirya frotta l’arrière de son masque bleu. Tout en reculant légèrement. Dans un petit soupir et un claquement de vertèbres , le MAtoran au dos vouté se redressa totalement. Il soupira légèrement quelques mots.

-Je suis..enfin.. de.. retour.

Son sourire se brisa dans une expression réfléchie. Et il interrogea Kirya.

-Toi là ! Ou suis-je ?

Kirya prit peur. Le vieux venait de parler en Langage de Koli, en langage Universel.

-J-e..sui-s A-Ark.

-Ark ? Parfait. Bien que ton bégaiement sois particulièrement désagréable, j'ai besoin d'un serviteur ici bas. eT d'une cape. Noire? ou bien Rouge. Peu importe. Va m'en chercher une.

Kirya acquiesça sans avoir compris réellement ce que voualit ce.. mince.. ce n'était plsu le Vieux Toran que Kirya connaissait. Et Kiryua avait déjà vu ce flash de lumière . quand le canister de Kolir était arrivé ici. Cela voudrait-il..dire.. que..que quelqu'un d'autre venait.. de..se ..connecté?

Une cape noire. Il voulait une cape noire. Kirya se retourna vers la maison du vieux Toran.
Un jeune matoran lui sauta dans le dos et lui cria dnas les oreilles : " JE SUIS ARRRRK". Mais cela n'eut aucun impact sur le " Ark" , Kirya en question.En fait, Kirya avait peur.


***

-Ainsi donc, il a réussit à y aller tout de même ?

-Il a forcer le passage, et sa puissance à surmonter les autres.

Vérati soupirait légèrement.

-C'est un problème. Je n'aime pas les concurrents.

-Ce..Makuta..semble être puissant, Véra'.

Les yeux de Vérati s'illuminèrent d'une fureur passagère.

-Rien ! Rien n'est plus puissant que moi !

Cette scène se déroulait sous les yeux, d'un Matoran. Un Ami de Lodjikk, et de Calm'End. Qui venait d'être capturé par Vérati, le Joueur de Mots.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum