AccueilS'enregistrerÉvènementsCalendrierPublicationsRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Sam 19 Nov - 18:14

Cette Fan-Fiction a pour but de raconté le passé et le futur de mon premier perso de Wop Makuta zevan.
Cette Fic sera diviser en deux cycle, le premier racontera les événement se déroulant avant son sacrifice en tant que Hagah: Le jour de sa naissance, comment il est entré au service de Lothos, tout ce qu'il accomplit sous ses ordres et enfin comment il lui a échappé.
Le second cycle racontera ce qui lui arrivera après sa mort et détaillera sa croisade vengeresse contre Lothos.
Je vous souhaite une bonne lecture.



Premier cycle: Lothos


Chapitre 1:Le Grand saut

Toute chose a un commencement, tout être une naissance, toute légende une origine.
L'univers matoran est en proies aux feu de la guerre, les puissant prit dans une guerre sans fin font désormais face a leur vanité.
Le maitre, se jouant de leur conflit mesquin les utilisa pour ajouter une nouvelle pièce dans l'échiquier: le Protectorat de l'Ombre.
Supériorité technologique, supériorité numérique et pour finir supériorité en terme de puissance.
Les plus grand dirigeant furent tuer, face a cette menace cependant les puissant continuèrent de se liguer les un contre les autres.
Ourdissant savant complot, allliance trahison et défaite cuisante.
Jour après jour le nombre de victime ne cessait d'augmenter, jour après jour les dirigeant changaient et les guerrier de valeur tombaient.
Teridax le maitre et créateur de l'empire makuta tomba sous les coup du Maitre, Phantrakk le fantôme de Nynrah prit sa place et tua Icarax qui avait osé prétendre au trône.
Puis estima que le nombre de makuta vivant était trop faible pour tenir le coup contre le protectorat alors il décida d'en créer de nouveau, des Makuta dons la seule destinée était la guerre aussi longue soit t-il.
Ils reçurent bientôt de leur créateur le sobriquet de « War Makuta » Makuta de guerre.
En ce jour nous allons voir la naissance du dernier d'entre eux....

*****

Une chambre obscure enfoui a des Bio sous la terre, au centre un lac d'une substance noir-verdâtre, de l'antidermis.
Devant deux être en armure, l'un debout dans une armure noir-rouge délavé parlant d'une voix métallique dépourvu d'émotion, c'était Phantrakk le souverain de l'empire.
L'autre portait une armure au reflet de gris et s'agenouillait devant Phantrakk.

-Que suis-je? Demanda t-il.
-Un makuta.
-Qui suis-je?
-Tu es un soldat de l'empire ni plus ni moins
-Quelle est ma destinée?
-Servir l'empire, me servir moi et mourir si il le faut pour ces deux choses.
-Quel est mon Nom?
-Ton nom est.... Mais Phantrakk ne put finir car le makuta avait répondit avec une rapidité et une dureté peut commune
-Zevan...Makuta Zevan.
-Que...ce n'est pas a toi de définir ce que tu est! La voix de l'empereur était devenu glaçante mais Zevan se releva tout de même et le regarda droit dans les yeux.
-Ceci est mon nom, aucun autre que moi en décidera et Vous qui êtes vous?
-Je suis Phantrakk, Souverain de l'empire makuta et fantome de Nynrah.
-Je vois....je suis a vos ordres...votre majesté.
En ce jour Phantrakk sut que ce Makuta serait différent mais qui d'autre en ce jour s'en était rendu compte?

*****

Quelque temps plus tard Zevan fut placé sous l'égide d'un instructeur, un Makuta au tempérament hargneux du nom de Derzak, Zevan ne s'intéressa pas a son histoire personnel et d'ailleurs il s'intéressait a peut de choses.
Il allait au combat, tuait des ennemi parfois des innocent, regardait le protectorat gagner du terrain et les dirigeant de l'alliance criminel se succéder mais cela l'effleura a peine.
Cela coulait sur lui comme la pluie sur son armure, toute cette indifférence lui valût le surnom de « L'inconnu », Zevan l'inconnu, celui que personne ne connaissait et que personne ne voulait connaître.

C'était un jour pluvieux, la pluie ne tombait pas mais des nuages gris occultaient le ciel.
Les quelques rayons de soleil qui arrivait a passer lui donnait des ton surprenants, le vent soufflait de façon continue.
Zevan aimais ce genre de temps, là où ombre et lumière ne faisait plus qu'un.
Derzak n'était pas de cette avis, il héla Zevan de sa voix rocailleuse et de sa démarche boiteuse.

-On regarde la météo? Vous ferez mieux de voir si une lame n'est pas sur le point de vous transpercez...

Joignant le geste a la parole, l'instructeur brandis une lame et tenta de poignarder Zevan avec, celui-ci la para d'une main et braqua la sienne sur la gorge de Derzak.
Le Makuta sourit:

-Vous apprenez vite mais votre voyage n'est pas encore achever.
Il utilisa son pouvoir de destruction moléculaire pour briser la lame de zevan, celui-ci fit de même.
Les deux makuta se firent face un moment, l'inconnu contre le vétéran, puis ils rompirent leur bras de fer visuel.
Et le vétéran instructeur se fendit d'une dernière pique:

-Retenez bien ça Zevan, ce n'est pas le protectorat, les seides, le maitre ni même les illuminer de la triade mais bien moi qui aurait votre peau.
-Et vice-versa...
-Vous parlez comme un vrai makuta, mais voyons si vous survivrez a la bataille a venir.

Le vieux makuta s'en alla et Zevan retourna a ses pensées

*****

Une bataille contre le protectorat, encore une. Zevan et Derzak sont sur le front, en première ligne.
Les soldats protector ses infatigable machine de mort, il en vient par centaines une véritable marée de métal.
Pour un robot détruit deux viennent les remplacer, ne serait ce que par le nombre les lignes de l'empire cèdent déjà.
Mais derrière les lignes de tueur mécaniques se trouvaient les chars du protectorat qui de leur tirs réduisaient en miette les quelque machines dérisoires que l'empire avait jeter dans le combat.

Le ciel aussi était déchirer par le combat que se livrait le croiseur de l'empire et les essaims de chasseur protector.

-Il nous faut détruire ces chars ou je ne donnne pas cher de notre peau.Hurla Derzak
-Il nous faudrait l'appuie du croiseur mais avec tout ces chasseur c'est impossible.
-Alors on va faire en sorte de lui dégager la vue.

Derzak utilisa ses pouvoir de contrôle de la météo pour déclencher un terrible orage, de nombreux chasseur furent foudroyer et de nombreux autres furent englouti par des tornades.

Ce bref moment de répit permis au croiseur de cocentrer ses tirs sur autre choses que le ciel, les rangs des soldat du protectorat largement clairsemée ouvrant une voix royale vers la ligne des chars.

Les deux makuta saisir l'occasion et chargèrent, mais les chasseur lourd prenait déjà la relève frappant durement le croiseur et descendirent en rase-motte pour mitrailler les combattant au sol
Derzak slaloma entre les tirs et sauta sur l'un des chasseur, il le roua de coup, le transperça de ses lames et pour finir le mis en pièces avec la puissance combiner du son et du magnétisme.

Deux autres avait pris pour cible Zevan mais le vieil instructeur les fit s'écraser avec ses pouvoir de gravité.
Alors que Zevan se frayer un chemin jusqu'au chars une horde de robot protector fondirent sur lui comme une meute de rahi enrager, Derzak se jeta sur celui de tête pour détourner leur attention.

Une lutte féroce s'engageât alors, il arracha le bras du robot qu'il tenait pis lui sectionna la jambe et
fit fondre sa tête avec sa vison calorifique.
Il s'empara d'un autre robot qui lui fonçait dessus et retourna son arme contre les autre membres de son bataillon, la technologie très avancer de cette armement fit des ravage mais les munitions virent a manquer alors il lui défonça la tête d'un violent coup de genou puis il fit a trois maxilos qui était rester en retrait d'exécuter un tir de barrage.

Une pluie de missile s'abattirent sur les lignes ennemis, certain atteignirent même les chars mais leur épais blindage limita les dégâts.
Zevan poursuivait sa course, évitant le tirs de toute son agilité.
Une tactique étrange qui s'expliqua par ce que le makuta tenais dans sa main, toute sa puissance obscure condenser dans son poing.
Le souffle d'ombre, l'une des techniques les plus puissante qu'un makuta peut utiliser, une véritable bombe qui n'attends que d'être libéré, a proximité des chars de préférence.

Derzak abattit son glaive sur le robot qui avant tenter de le prendre en traitre, la froide machine trancher en deux exhala un dernier râle mécanique avant de s'éteindre.
Un autre faillit le toucher a la tête mais il lui fit subir le même sort.
Un troisième tentant de le saisir par derrière mais le makuta lui passa sa lame au travers de la tête puis le découpa en morceaux.
Mais la situation tournait a l'avantage de ses adversaire de plus en plus nombreux, il coup l'atteignit aux flancs, un autre a bras gauche mais il en fallait plus pour percer son armure.

Le combat redoubla d'intensité, les lames s'entrechoquèrent, les têtes volèrent.
Le makuta invoqua des pics d'ombre pour empaler les robots qui l'encerclait, mais l'un d'entre eux plus chanceux réussit a passer ce barrage d'ombre et lui assène un puissant coup de pied retourné qui l'atteint en plein visage.
Il se rétablit rapidement et le responsable se retrouvent déchiqueter par les tir d'un exo-toa, les soldat protector lancèrent alors une série de missile sur Derzak.
Le makuta utilisa sa télékinesie pour faire exploser les missile en vol mais l'un arriva trop près de lui et quand il explosa il endommageât son bras.
Un exo-toa situer près de lui tira dans toute les direction mais fini engloutit par la nuées de machine, un autre fut abattu par un tir de char.
Le vétéran s'empara du lanceur sur la carcasse encore fumante du serviteur mécanique puis s'en servit pour mettre en pièce autant d'adversaire qu'il pouvait atteindre, cela dura jusqu'à la nouvelle salve de tirs des char du protectorat.

Il reçu un tir direct qui l'envoya dans les airs, son corps s'écrasa plusieurs mètres plus loin, inerte, l'amure fracasser et l'antidermis commença a s'échapper par les multiples brèches de celle-ci.

Zevan lui ne se soucia pas de la chute de son mentor, il se contenta d'avancer au travers des ligne ennemi non sans une certaine furtivité.
Finalement il arriva au niveau des chars, c'est a se moment qu'il libéra l'énergie qu'il avait accumuler.
Ce fut la première fois qu'il libéra une nova d'ombre et il n'oublia jamais la sensation qu'un tels pouvoir lui avait procurer même si il fut par la suite incapable de le décrire.
L'ombre enfla comme une bulle obscène, recouvrant tout.
Le blindage des char partit en poussière, les puissantes machine du protectorat suffoquèrent sous un tapis d'ombre sans fin.
Le bataillon de robot protector fut briser en deux par cette tempête silencieuse et dépourvu de la moindre lumière.

Alors que la lumière du soleil commença a nouveau a éclairer cette terre dévaster le makuta Derzak se tenait debout mettant en pièces les dernières machines encore debout, il tailla, trancha, découpa et pour finir arracha en deux la tête du dernier robot debout.
Il s'adressa alors Zevan:

-Excellent, vous êtes plus que prometteur makuta zevan, ma sagesse vous a été utile mais dites moi aurez vous la force de supportez une nouvelle fois ma sagesse?

Zevan s'attendait encore a un de ses test où il devait faire en sorte de ne pas se faire tuer par son instructeur mais alors qu'il envisageais ses options quelque choses dans l'atmosphère changeât, c'était imperceptible et brutal au même moment.
Ce silence glaçant fut briser par une voix, une voix que Zevan ne connaissait pas. Et que son supérieur non plus.

-Ta sagesse? Bêtise que cela, votre espèce en est dépourvu, vous n'êtes pas un instructeur mais un supérieur et surtout vous ne nous êtes d'aucune utilité.

Avant que Derzak ne put réagir une lame le transperça par derrière il ne put non plus voir l'être qui l'avait attaquer.
-Cela a été ton dernier combat...meurt maintenant.
Cette lame émis une sorte de flash énergétique qui incinéra son antidermis et fit volé son armure en éclat.
C'est la que zevan vit celui qu'il allait le plus hair au monde mais donc pour l'instant le nom et le visage lui rester parfaitement inconnu.

L'être en question était légèrement plus grand que lui, son habillage étrange était une sorte d'armure fait d'en un métal étrange qui ne semblais pas en être un, un cape l'envelopper partiellement.
Son visage était a moitié couvert par un masque singulier totalement opaque, la partie a découvert exhibait un sourire sadique.

-Qui êtres vous, un Seide?
-Oh non loin de là, très loin même.
-Alors qui ou plutôt qu'êtes vous?
-Je suis ta délivrance, regarde.

Il désigna le ciel et soudain un essaim de bombardier du protectorat apparu, ils rompirent la formation et lâchèrent leur sinistre chargement.
Le champs de bataille devint un océan de feu, le croiseur de l'empire noyer sous les bombes était en train de rendre son dernier soupir.
Et au milieu des flammes se tenait le makuta et son interlocuteur, celui-ci continua de parler calmement.

-Et voilà vous être mort
-Mort?
-Oui mais cela n'est pas une grande perte, votre existence aurait été des plus ennuyeuse, vous n'auriez jamais pu être autre choses qu'un petit espion médiocre, aucun de vos acte n'aurais eut plus de poids qu'un grain de sable dans le désert.
La grandeur ne vous est pas destinée, j'ai mis fin a la grotesque et médiocre mascarade qu'était votre vie.
A présent que je vous ait absous du voile de l'hypocrisie apposer par vos pairs votre véritable destinée va pouvoir commencer, petit makuta.
-Que voulez vous dire?
-Trop de question et pas assez de réponse vous le saurait bien assez tôt, médiocre.

Sur ces mots il disparu puis Zevan compris ce qu'il voulait dire, le croiseur vaincu allait s'écraser...sur lui.
Vidé par son combat et encercler par les flamme il ne pouvait y échapper, l'imposant vaisseau explosa a l'impact et le makuta fut emporter dans une tornade de feu et de débris.


*****

Mort...Néant.....Dommage armure 90%.....Dommage antidermis inconnu....Qui suis-je...Qui suis-je...Qui suis-je.....Récupération imposssible......Makuta Zevan....mort au combat....avec les honneur.

*****

Destral, la nuit tombe, un container échoue près des falaises de l'ile, une forme s'en échappe en rampant......Zevan....illusion de la mort ou miracle? Il l'ignore devant une forme sombre.....elle lui hurle ces mots:
-C'est toi même qu'il faut vaincre.

*****

Il cours dans une ruelle de Le-Metru, sa course est futile et il finit dans une impasse.
Derrière lui l'être sombre l'appelle:

-Inutile votre destinée est une impasse
-Je changerais cela...
-Ne soyez pas si arrogant, vous n'en avez pas les moyens.
Considérez ceci comme la loi du grand esprit, il est futile de vouloir changer les choses.
Dans ce système fermer le moindre paramètre a été soigneusement calculée, chaque action peut être anticipé et chaque riposte calculée.
Toute forme de rébellion dans ce système sans la clé de l'équation de ce monde ne peut mener qu'a la destruction.
Votre seul chance de briser ses chaines est de vous exclure du système, partir...et nous rejoindre.

-Vous rejoindre? Et devenir votre esclave? JAMAIS!!!!!!!

Zevan dégaina son sabre et se jetta sur lui mais celui-ci d'un revers de main brisa sa lame en mille morceau.
-La naïveté sied a un Toa pas a un Makuta, esclave de Mata Nui, esclave des Makuta et enfin esclave de nous...vous n'allez quand même pas briser cette belle continuité avec votre insipide baroud d'honneur si?

Zevan sortit les lames cacher dans ses avant bras et revint a la charge.
-Je réclame le droit de mourir...
-Ce droit vous a été refusé.
Il le repoussa a nouveau et il alla s'écraser contre le mur au fond de l'impasse.
-Vous êtes au pied du mur, il n'y a pas de solution possible, pas de vérité, pas d'issue.
-Vous parlez comme un maitre mais je vois que vous n'êtes qu'un laquais.
-En effet, les êtres qui se tiennent derrière moi me sont infiniment supérieur cependant vous m'êtes inférieur et cela me donne le droit de vous torturer a ma guise.
De toute façon il n'a jamais été préciser que votre consentement était nécessaire.

Zevan fonçât a nouveau sur son adversaire, celui-ci déploya des ailes immenses qu'il l'enveloppèrent.
Le monde devint un tourbillon de ténèbres, son armures se désagrégea, son antidermis se consuma en un éclair écarlate.
L'accompagnant dans cette chute les derniers mots de son adversaire:

-Prêt pour le grand saut?
Le monde devint un chaos de forme, son essence un éclair ardent.
Il flottait dans un magma de nuage ocre en direction d'une sphère de lumière qui irradier loin devant lui.
Plus il se rapprochait plus il allait vite, a la fin il traversa ce soleil miniature.
Et sombra dans une sinistre obscurité.


Dernière édition par reaper le Dim 9 Sep - 1:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Ven 17 Fév - 2:18

Chapitre 2: Réveillez vous...

L'obscurité, encore et toujours l'obscurité. Un makuta née et vit dans les ténèbres, il ne saurait craindre celle-ci...ce ne serait pas logique.

Le Makuta Zevan qui demeure dans cette salle obscure, retenu au dessus du sol par des chaines qu'il ne peut briser craint t-il la noirceur de sa prison?
Ou seulement se rend t-il compte que laissé ainsi dans cette solitude et ce silence ce qui l'effrai le plus est les tréfond de son propre esprit?

Il ne trouvera pas de réponse a ses question en ce jour car une voix venu du néant interrompt ses réflexions.

-Réveillez vous, Makuta Zevan...Réveillez vous.

Le makuta releva la tête cherchant la source de cette voix dans ces vastes ténèbres.
-Un makuta ne dort pas...Il ne peut donc pas se réveiller...
-Il y a bien des moyen de mettre en veille la conscience d'un être, Makuta Zevan.
Mais a quoi bon chercher le repos? Alors que vous avez accomplit si peut.

Un être surgit des ténèbres, vêtu de noir et d'on le visage n'est qu'un masque lisse et opaque, un spectre de plus venu le railler.
-Qui êtes vous?
-Un nom...Nous en avions un autrefois....Je ne suis qu'un simple observateur...et je vous observe depuis bien longtemps.
-Que me voulez vous?
-Disons...Eh bien que vous su retenir l'attention des mes...Employeurs.
-Que fais-je ici, qu'attendez vous de moi au juste?
-Et vous Makuta Zevan qu'espérez vous? Vous échappez? Nous tuez? Et au nom de quoi je vous prit? Votre fierté de Makuta?

Allons, en dépit de tout vos pouvoirs vous ne pourrez briser ses chaines...Tout comme Miserix.
En dépit de votre force vous ne pourrez tuer aucun des être présents en ces lieux.

Et au nom de quel fierté de Race? Vous n'êtes pas un véritable Makuta juste une bête de guerre, un atout jetable..

Souvenez vous...Votre destinée n'a pas changer, seulement votre allégeance.

Le Makuta enregistra toutes les informations qu'on lui avait fourni et aboutit a la conclusion suivante: Ces individus l'avait capturer dans l'intention qu'il servent leur intérêts, mais de ses êtres il ignorer tout et il n'était pas disposer a devenir leur serviteur.
-Il y a une chose que vous ne semblez pas comprendre, ma loyauté va a la confrérie et surement pas a vous.
Pourquoi rejoindrai-je une organisation dont j'ignore tout?

Le makuta était persuader d'avoir vu plus d'une forme remuer dans l'ombre, ils étaient plusieurs mais un seul semblais parler.
-Une Organisation? Nous rejoindre? Oh je pense qu'il doit vous manquer des donnés a votre équation...Hum regrétable.

Eh bien..Disons juste que votre heure...est venu.

Les Ténèbres autour de Zevan se mirent a onduler, avant de s'étirer violemment comme un tube l'emprisonna dans un flux étrange.
Il poids des chaines sur son corps disparurent, des points de lumière passèrent a coté de lui comme autant d'étoiles étirer par une vitesse iréel.

Et il était là, l'homme en noir, ni proche ni lointain, suspendu dans ce néant comme si il ce qui l'entourer n'avait d'emprise que sur le Makuta.

-Plutôt que vous donner l'illusion d'un choix, nous avons pris la liberté de choisir pour vous.
Ne soyez pas choquer par cette mesure arbitraire, il viendra un temps où...

Les lignes de lumière s'étirèrent encore jusqu'à devenir de larges bandes multicolores.
-L'homme qu'il faut, là où il ne faut pas, de l'histoire il peut décider du tournant.
Alors,Venez...Makuta Zevan...

Les bandes prirent du relief, elle dévirent des montagnes, des fleuves, des jungles, des déserts.
Un monde prenais forme devant lui, et l'énigmatique être sombres comme en surimpression dans cette réalité lâcha ses dernière parole.

-...Venez et....L'odeur de la cendre.

Le makuta ouvrit les yeux, il se tenais dans les environs de ce qui semblais être un village.
Le sol était rocailleux, les vents qui soufflaient était violents.

Cette endroit ne disait rien a Zevan mais il était sur d'une choses, une tempête approchait et elle allait être terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Tifan

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 21
Messages : 1128
Inscrit le : 29/11/2011
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Ven 17 Fév - 2:32

Waw, t'es tardif toi, poster tout ça à 2h du matin ^^

En tout cas, bravo c'est bien rédigé mais ça manque un peu de piquant, je veux dire, donne de l'action si tu veux pas que les lecteurs s'endorment, mais sinon.
J'ai un torticolis a force de lire de travrs, pourquoi tout mettre en italique ?
Bravo quand-même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bioniclop18

avatar

Vétéran du Forum
Vétéran du Forum

Masculin Age : 19
Messages : 4712
Inscrit le : 07/09/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Ven 17 Fév - 18:56

Pour l'italique c'est parce qu'il est sur WOP et il en applique les codages. Pour plus de renseignement sur ces codages :
http://www.war-of-powerfuls.com/t548-didacticiel-les-personnages

Sinon cette fic' est intéressante, surtout si elle révèle toutes les zones d'ombres sur tes personnages, j’attends tous de même la suite pour juger.


« Les mots ne sont que des mots seuls les gestes comptent.  » Rouage, WoP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u628 http://bioniclop18.blog-actif.net/index.htm http://www.bionifigs.com/le-blog-de-bioniclop18-f70/ http://www.brickshelf.com/gallery/bioniclop18/
Reildar

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 22
Messages : 351
Inscrit le : 15/08/2010
Pays : Dans l'anti-matière

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Ven 17 Fév - 19:27

Un bonne fic', j'aime le style. par contre, je note un opeu trop de faute d'accords verbaux. Je sais que tout le monde fais des fautes, moi aussi, mais il y en a un eu trop pour moi.
J'aime beaucoup l'histoire.




Si quelqu'un arrivait à prouver que les crapauds sont des grenouilles, alors toutes les maladies

transmissibles par les crapauds n’existeraient plus et cela permettrait de sauver pas mal de monde

(il faut dire que les maladies seraient alors transmissibles par les grenouilles... C'est pas forcément mieux...)

C'est échanger un mal contre un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Dim 24 Juin - 3:13

Chapitre 3 : ...Esclave.

  Le vent soufflait. C'était un vent nouveau, un vent de dévastation. Rien ne serait plus jamais comme avant quand il tomberait. Le long des falaises de la côte de l'île de Voya Nui, se frottant aux dents acérées que formaient les récifs et remontant en hurlant vers le haut de la falaise, le vent annonçait des évènements dramatiques. Un cyclone se dirigeait vers l'île.  Mort et destruction allaient s'abattre sur l'île damné, brisant encore un peu plus la volonté des Matoran qui y vivaient.
Au cœur de la tourmente se tenait un guerrier en armure argenté.  Soudain, le titan se figea.
 Il venait d'apercevoir deux petits êtres au bord d'une falaise.
Déjà, le vent les emportait.
Ils allaient mourir.
 Il fallait qu'il agisse.


*****


Le Makuta Zevan marchait dans une plaine rocailleuse balayer par le vent quand une voix l'assaillit dans son esprit.
-Bienvenu...Bienvenu a Voya-Nui.
Après avoir entendu le nom de l'endroit Zevan pensa être revenu dans son monde pourtant il avait l'intuition que quelque chose était sensiblement différent et pourtant imperceptible.
Avant de pouvoir mettre le doigt dessus la voix revins dans son esprit.

*En avez vous enfin pris conscience ? De la vacuité de votre être ?
Pourquoi exister ?
Quel est votre rôle dans tout ceci. ?
N'avez vous pas une destination ?
N'avez vous pas...quelqu'un a Tuer? *
Partiellement désorienter par ces soudaines interrogations, Zevan conclut que suivre les instructions qu'on lui donnait était la seul solution s'il il voulait obtenir des réponses.
Alors le Makuta se mit a la recherche de celui qu'il devait tuer.

* Tuer....Enfin de compte c'est la seul chose que vous êtes capable de faire. *
*****

Axonn courait dans la forêt, sans remarquer qu'il était épié. Soudain, sans que le guerrier comprenne ce qui arrivait, ses deux jambes se dérobèrent sous lui.
Un liane avait été tendu entre deux arbres, causant sa chute.  Silencieusement, une sombre silhouette se dressa derrière lui, le dominant de toute sa hauteur ; se moquant de cette pitoyable créature vaincue si facilement. Oh, oui, le Makuta riait.
 Un pitoyable serviteur de la lumière allait tomber aujourd'hui.
En fait, il se délectait tellement de cette apparente victoire qu'il ne vit pas la main du titan bouger.
Saisir sa hache.
Et la renvoyer sur le Makuta.
Le Makuta pensait déjà qu'Axonn était vaincu, mais il en fallait plus pour vaincre le coriace membre de l'Ordre de Mata Nui.
Au dernier moment, Zevan se rendit compte de ce qui se passait, et évita la hache de peu.
La fureur déchira ses traits.
On avait osé l'attaquer, lui, le puissant Makuta Zevan ?
 Qui était donc cet Axonn pour se permettre de faire un tel affront ?
Ne connaissait-il pas l'immense étendue de son pouvoir ?

 Dans sa colère, Zevan se prépara.  La foudre crépitait dans ses mains. Avec un sourire sadique, de longs éclairs commencèrent à converger vers Axonn.
Malheureusement pour le Makuta, tout à son œuvre de destruction, il avait oublié la hache d'Axonn. Or, il s'avéra qu'Axonn s'était placé exactement de façon à ce que la hache fauche les jambes du Makuta en revenant à lui.
La surprise se lut dans les yeux du Makuta lorsqu'il se retrouva à terre.

Il semblait que son adversaire était beaucoup plus doué que ce qu'il avait initialement prévu. C'était hautement improbable, décida Zevan.
Utilisant son pouvoir de camouflage, le Makuta disparut dans un ricanement fou.

« Tu ne peux pas vaincre un Makuta, pauvre hère inutile ! »

Axonn ne répondit pas verbalement. Cependant, il planta sa hache juste à côté de la tête du Makuta.  
Celui-ci ne put retenir un gloussement de surprise.  Celui-ci ne put retenir un gloussement de surprise.
De nouveau, la hache en protoacier se planta juste à côté de sa tête. Aucun doute n'était possible. Voilà qui était fâcheux pour le Makuta, et assez inattendu. Il n'avait pas vraiment prévu cela.  
Mais qu'à cela ne tienne.  Après tout, ce n'était pas la seule possibilité qu'il avait.
Dans un hurlement sauvage, le Makuta déchaîna son pouvoir du Plasma. Axonn vit le gaz bouillonnant foncer vers lui.  
Le Makuta ne semblait pas avoir compris qu'il faudrait plus que cela pour le tuer.
Lentement, Axonn commença à faire tournoyer sa formidable hache.
Elle était en Protoacier. Elle résisterait au plasma.
De plus en plus vite, la hache d'Axonn tournait, formant un bouclier impénétrable pour le plasma.  Bloqué, celui-ci finit par retomber au sol, formant un immense fossé entre les deux guerriers. : 
Le Makuta ne s'attendait pas du tout à cela.
D'habitude, il aimait le Plasma pour sa capacité à détruire rapidement ses adversaires.
Cela le dérangeait légèrement qu'un être inférieur ait pu esquiver son attaque, quelle que soit la manière utilisée.

De nouveau, Axonn lança sa hache sur le Makuta. Traversant l'abîme qui les séparait, l'arme vînt se planter dans l'épaule du Makuta. Douleur ignoble de l'Antidermis fuyant au travers de l'épaisse armure de Protoacier entourant son essence !
La furie du Makuta s'empara de son être. Soudainement, il déchaîna son pouvoir de vision Laser, faisant partiellement fondre la hache d'Axonn, et refermant son armure à l'aide du Protoacier fondu.
Puis, hurlant sa rage infinie, le Makuta lança un cri puissant. Cri horrible, qui résonna dans toute l'île, plus fort encore que le vent, bravant la tempête. Cri d'une puissance incommensurable.
Étourdi, Axonn chancela.
Le bord était proche, il fallait qu'il s'accroche à quelque chose, qu'il...
 Riant de la manière la plus sadique qui soit, le Makuta déchaîna son pouvoir de contrôle des plantes. Soudain, toute la jungle de Voya Nui semblait vouloir pousser Axonn dans le gouffre béant au fond duquel restait toujours du plasma, continuant à creuser un puit sans fond dans les profondeurs de l'île.
Le guerrier à l'armure argenté était puissant, mais il ne pouvait pas vaincre la nature.

*Rien ne peut vaincre la nature, en fait,* pensa Zevan.
Dans un ultime cri d'agonie, le membre de l'Ordre de Mata Nui plongea dans le gouffre sous la poussée de centaines de lianes, rencontrant son ultime fin, son anéantissement.
Zevan observa le gouffre, puis remua son épaule douloureuse.

*Et une bonne chose de faite*, pensa-t-il.

*****

Kazi se précipitait vers la falaise pour sauver Dalu, le cyclone croissait en taille et en force tandis que les autre matoran s'était réfugier dans une grotte proche pour échapper a la tempête.

*****

Zevan se téléporta au abords du village mais il était désert, les matoran avait déjà tous évacuer dans les grottes.
Le makuta désireux d'étancher sa soif de destruction et de satisfaire la voix utilisa son contrôle de la météo pour renforcer la puissance du cyclone.
Une pluie d'éclair réduisit le village en cendre, d'autre éclair frapèrent les arbres environnant e tla forêt commença a prendre feu.
Finalement il sentit les esprit effrayer des matoran dans une grotte a proximité de sa position, Zevan s'y rendit en un souffle par téléportation.
Se refusant a les faire sortir ou a les débusquer dans les cavernes il se contenta d'utiliser son pouvoir de fragmentation pour faire s'effondrer la grotte.
Les matoran furent enterrer vivant, leur agonie fut longue mais aucun d'entre eux n'en réchappa.
Zevan resta un moment pour sentir leur esprit s'éteindre peut a peut, parcourut d'un frisson de sadisme en les imaginant suffoquer, essayer de creuset pour s'échapper et pour finir mourir.
Cette frénésie de destruction l'avait caractériser depuis son arriver sur cette ile bien qu'il soit incapable d'en déterminer l'origine, mais cela ne le dérangeait nullement.


*****

La forêt, la foudre tombait, les arbres brulait, la fosse dans laquelle était tomber Axonn bouillonnait encore du plasma verser plutôt.
Soudain tout s'arrêta, le bruit du vent, l'ardeur des flammes, la foudre cessa de tomber.
Le monde retenais son souffle, un murmure résonna dans le silence.
Un bloc d'ombre solide sortit des ombres des arbres, ce bloc s'affina pour devenir une créature a la silhouette vaguement féminine.
Le murmure se changeât en un râle rauque, une brume glacer recouvrit le sol et se déversa dans la fosse.
Les formes de la créature se précisèrent, elle était envelopper d'un long manteau qui était un assemblage complexe de fils noir qui semblait sortir de son ombre.
Une large masse de fils sortait de sa tête pour former ce que certain appellerait une « chevelure », en guise de visage un opaque masque de verre noir poli sans aucun détail si ce n'est quelque ligne formant les angles d'une mâchoire supposer.

La créature s'avança jusqu'à la fosse, le bruit de ses pas résonnant dans le silence, elle tendit ses bras, ils était recouvert d'une chitine métallique, ouvrit ses mains, ses doigts était d'une tels finesse qu'ils n'était guère plus que des tiges de métal amovibles.
Elle parla, son ton et sa respiration était si hacher qu'on aurait dit quelle suffoquais, ce qui était peut être le cas, ou tout du moins que l'acte même de respirer lui était un effort insoutenable.
Pourtant elle parla, et sa voix résonna dans le silence, se dispersant tels un nuage de cendre dans l'air.

-Non non non. Elle secoua la tête en signe de dénigrement. C'est trop...C'est trop tôt...c'est trop simple...C'est tellement précipité.
Ses bras se convulse, ses avant-bras se gonfle de façon grotesque, la chitine se déchire pour permettre le passage d'une myriade de fils qui plonge dans la fosse.
-C'est tout? C'est vraiment tout?
D'un prompt geste des bras, les fils se raidisse et commence a remonter quelque chose de la fosse.
-N'avez vous pas un ordre a servir?
Un bras sortit de la fosse et agrippa la terre meuble.
-N'avez vous pas une mission a accomplir?
Le corps d'Axonn émergea, les multiples filament noirs courait le long de son corps briser, renforçant ses muscle, comblant les brèche de son armure et empêchant son corps de tomber en morceau.
L'ancien guerrier de l'ordre s'appuyait sur sa hache pour se relever, mut par une effroyable volonté qui n'était plus la sienne.
Son regard vide braquer sur celle qui l'avait réanimer, il émit pour toute parole un long râle enfumer
La créature se contenta de tenir fermement d'une main les fils qui restait attacher a son corps énonçant un dernier ordre/question.

-N'avez vous pas quelqu'un a sauver?

A la suite de cette dernière injonction elle relâcha les fils qu'elle tenait en main.
Ceux si se brisèrent quand Axonn sortit de la fosse d'un bond gigantesque suivi d'un course effrénée au travers de la forêt renversant plusieurs arbre sur son passage.


*****

Zevan marchait a travers le village en ruine, les matorans était tous morts, sa mission était accomplit pourtant ce qu'il devait a présent lui était inconnu.
Il avait essayer de fouiller sa mémoire mais en vain un voile obscur l'empêchait de remonter au-delà des événements de l'île.
Le makuta n'eut cependant pas le temps de poursuivre plus loin sa réflexion car un concert de craquement et de grondement sourd lui fit tourner la tête en direction de la forêt, juste a temps pour voir la forme massive qui fonçait sur lui.
Juste a temps pour éviter une hache de protoacier qu'il ne connaissait que trop bien de heurter sa tête, il reconnut alors alors que le guerrier qui le chargeait était Axonn, juste avant d'éviter une nouvelle fois ça hache.

*Lui? Mais je viens de le tuer. Comment a t-il pût survivre a ça?*
La Hache s'illumina et envoya un rayon électrique qui projette le makuta contre un mur.
Alors qu'Axonn s'apprêtait a réitérer l'action Zevan canalisa en lui la force de l'orage pour déchaîner un vortex électrique.
Les deux forces s'opposèrent un moment avant de s'annuler mutuellement.

*Un nouveau pouvoir? Il est devenu plus puissant mais comment? *
Le makuta prit conscience de cette puissance quand la hache du guerrier le frôla, a peine le temps
que ses yeux se détourne du projectile qu'Axonn était déjà sur lui.
L'enrager referma sa main sur sa tête et cogna avec sur le mur avec un tels force que celui-ci fut pulvériser.
Ce coup aurait été fatal face a la plupart des adversaires mais le protoacier de l'armure de Zevan tient bon.
Il arma son bras et posa le bout des doigts sur le poitrail du guerrier tout en libérant son pouvoir de fragmentation.
Un courant d'énergie parcourut le corps d'Axonn sans causer outre dommage, le makuta fut pris de stupeur voyant que son pouvoir n'avait eut aucun effet.
Il tenta une nouvelle fois de le blesser en plaqua la paume de sa main cette fois-ci et en libérant son pouvoir de désintégration.
Une fois encore cela resta infructueux, malgré sa situation Zevan eut le temps de voir les modification physique qui s'étaient opérer sur son ennemi depuis leur dernière rencontre.
Son corps était parcouru d'une myriade de fils noir de nature inconnu, ceux-ci semblais être fusionner avec son armure, ces yeux posait un regard sans vie et il ne s'exprimait plus que part des grondement rauque.
Zevan frappa du poing avec son pouvoirs de destruction moléculaire mais l'attaque fut stopper comme les autres, cependant il put noter que les fils s'illuminèrent un instant.
Le makuta compris alors que ses fils avait l'étrange propriété de contrer ses pouvoirs, il devait trouver une autre solution.

Axonn poussa alors un rugissement féroce et commença a courir en faisant racler la tête du makuta sur le sol.
Dans un dernier élan de rage Zevan se saisit des doigts d'Axonn et les écarte suffisamment pour déchainer sa vision laser qui emporta plusieurs extrémité au guerrier.
Celui-ci déstabiliser s'écarta d'un saut ce qui permis au makuta de se redresser a temps pour éviter la hache du guerrier qui revient dans sa main valide.

Axonn fit un tour sur lui même et asséna un puissant coup de taille, le makuta activa son pouvoir d'esquive ce qui lui permit de se soustraire a l'attaque.
Le guerrier lança un coup verticale qui fut esquiver de façon parfaite par Zevan grâce a son pouvoir, la hache s'enfonça profondément dans le sol sous la force de l'impact.
Profitant de cette ouverture Zevan bloqua la hache de son pied, courut sur le manche de celle-ci puis porta de son genou un coup a niveau de la tête du guerrier.
Mais cela resta vain, la tête ploya a peine sous la force du coup avant de repousser violemment sa jambe.
Axonn attrapa Zevan par la jambe, le lança de toute ses forces en direction d'une autre habitation ainsi que sa hache a sa suite.
Zevan fut épingler sur le mur par l'arme au niveau du cou, si son armure n'avait pas été entailler ses mouvement étaient désormais entraver.
Son adversaire avançait lentement vers lui sur de sa victoire, les fils dansait au niveau de sa main mutiler.
Ce détail n'échappa nullement a Zevan qui se rappela comment il avait infliger cette blessure.

*Une toile, c'est une toile pas une armure, je dois frapper entre les fils pour atteindre son corps.
Je doit frapper a un point où ils sont plus espacé et concentrer toute la puissance de mon coup dessus, si l'énergie se disperse elle sera absorber par les fils.*

Zevan agrippa la hache a deux mains et commença a ce dégager, Axonn voyant cela chargea dans sa direction.
Le makuta réussit a se dégager au moment où le poing du guerrier pulvérisa le mur contre lequel plus tôt il se tenait, mais par ce geste il exposa son dos ce qui permis a Zevan d'enfoncer le manche de la hache, qu'il avait garder a la main, avec une précision absolu et ce malgré les réflexe du combattant de l'ordre.
Malgré ses réflexes largement au dessus de la moyenne Axonn se retrouva transpercer par le manche de sa propres hache.
Poussant un grognement assourdissant le guerrier posa un genou a terre......saisit son arme par le manche et réussit a l'extraire de son corps.
Cependant le Makuta avait viser juste, car il ne se releva pas dans l'instant.
Mais au moment où Zevan s'approcha pour l'achever celui-ci s’échappât en faisant un bon gigantesque en direction de l'est, le Makuta se lança alors a sa poursuite.


*****

La falaise, le vent a souffler trop fort, la roche n'était pas assez solide, deux matoran se tenait là, Dalu la guerrière et le realiste Kazi.
Ironie du sort ce fut Dalu l'imprudente mais ce fut Kazi qui tomba, kazi qui git briser en bas du mur de roc.
La Matoran demeura tétaniser jusqu'à ce qu'une voix sifflante comme le vent ne traverse tout son être.

- Oui...il est mort...par votre faute..
Dalu se retourna et l'instant d'après regretta d'avoir fait cela car l'être qui se trouvais face a elle ne pouvait exister.
Pas même dans ces pires cauchemar, pas même depuis qu'elle affrontais la faunes ignoble de cette île de damnation même là un tels créature ne lui était pas concevable.
Apparition vaporeuse, une chape de fils noir battant a chacun de ses pas, ayant pour seul visage a présenter au monde un morceau de verre noir poli et opaque.

- Vous vouliez savoir, comment une force si puissante puisse naître de rien ?
L'effroi avait depuis longtemps balayer toute forme d'instint de survie dans l'esprit de la matoran, elle faisait face a une chose qui la dépassait et qui marchait vers elle d'un pas léger.
- Comment savez vous cela ?
- Oh...Dalu....Ma chère...très chère Dalu....Les être les plus puissant de la création sont sortit du néant.
L'univers est est née dans un hurlement et mourra dans un murmure mais eux sont née dans un murmure et ils disparaîtrons....dans un hurlement.

Dalu prostrée contre l'arbre regarde la créature se pencher vers elle et lui susurrer a l'oreille. :
- Vous êtes un merveilleux mensonges mais nous...nous sommes la douloureuse vérité.

Elle passa ses doigts au travers de la tête de la Matoran et la vie la quitta peut après elle furent toutes les deux engloutit par les ombres.

*****

En bas de la falaise repose parmi la roche humide le triste Kazi pourtant malgré son corps briser la vie ne l'a pas quitter, il parvient même a bouger comme si le destin lui même se refuser a le voirb mourir.
Hélas le destin était impuissant face a la grande silouhette a la démarche claquante, a la large cape cachant son corps, au large chapeau cachant sa tête et au masque cachant la partie supérieur de son visage.
Il s'avance vers lui avec une démarche d rapace et lui parle sur le ton de la conversation.

- Retenez bien ceci, cette arme fait des trous au travers de l'Univers.
Sa main de métal argenté tiens un arme faite du même alliage.
- Ce trou deviendra un chemin pour tout ceux qui nous suivent.
Il la brandis.
- Les souhaits et les espoirs de tous ceux qui nous suivent, avec ces deux pensées, avec ces trillions de destins tissés entre eux, nous ouvrirons un chemin vers le monde a venir...le monde de demain!
Il vise la tête.
- C'est ce que nous faisons, c'est ce que la vie fait !
Il appuie sur la détente.
- Mon Colt est l'arme qui fendra les cieux !
La balle se loge dans la tête du Matoran, la vie le quitte.

A l'ombre de la falaise elle sort des ténèbres le cadavre de Dalu dans sa main, non sans dédain elle le jette a la mer puis fait un signe de tête a celui qui porte un chapeau.
L'intéresser range son arme et d'un râle de mépris se détourne du corps de Kazi, a leurs yeux désormais ils n'ont pas plus d'importance que les pierres.

- Un effort inutile, la course du temps ne peut être stopper.
Une obsession a son paroxysme voilà tout ce que c'est.
Elle parle a son tour.
- Ils arrivent.
- Ils ?
- Mon nécrotique et le joyau déchu.
- Ah oui, le Joyau, Celui par qui tout peut être accomplit. Ce sera donc un combat de l'Innée contre l’Acquis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Du7734

avatar

Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS

Masculin Age : 20
Messages : 7525
Inscrit le : 06/06/2010
Pays : ChomeurLand

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Lun 2 Juil - 15:13

Tout simplement épique, ta manière de décrire les combats est juste parfaite =D
Je suis totalement fan, mais si je suis quelque peu paumé ne savant pas ce trop se qui se passe sur WOP.
Es-ce la véritable histoire où quelque peu amélioré/étoffé ?
Quand se passe t'elle au niveau de la chronologie de WOP ?
En tout cas super boulot, j'adore.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/f119-le-blog-de-du7734 http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Geek7734
Armorial

avatar

Bizut Actif
Bizut Actif

Masculin Age : 17
Messages : 235
Inscrit le : 01/12/2010
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Lun 2 Juil - 15:32

Ça a l'air bien je vais essayer de trouver un moment pour le lire.


Merci Shock ! ^^
Manga ou Boinicle, j'en reste pas moins un fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.war-of-powerfuls.com/u554 http://bionicle-after-line.forumgratuit.org/ http://www.bionifigs.com/f148-le-blog-de-armorial http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Armorial
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Mar 16 Avr - 18:40

Chapitre 4 : L'innée contre l’Acquis.

Voya-Nui, une falaise où deux matorans innocent connurent une fin tragique qui, en d'autre temps et d'autre lieux, avait pu être évité.
Où était donc leur sauveur ? Où était Axonn le vaillant servant de Mata-Nui pour les sauver ? Entendait vous au loin ce chant sinistre, entendait vous mugir cette féroce bête alors que la forêt, que dis-je, toute forme de vie végétale aspirent a la tuer ? C'est Axonn, oui cette abomination décharnée qui déchiquette son cocon de plante a coup de hache et de foudre était autrefois un être doué de raison.
Puis il croisa la route d'un Makuta, et il mourût, jusqu'à ce qu'une plus grande abomination encore ne recolle les morceaux de son corps briser par quelque art d'on elle seule avait le secret et ne le dote pour seul force de vie que d'une haine dont seul les morts sont capable, avant de la lancer aux trousse de son meurtrier qui entre temps avait ôter quelque vie innocente de plus.

Ce même meurtrier qui, voyant que la forêt elle même ne pouvait l’arrêter déchaîna un cyclone si puissant qu'une bonne partie de cette forêt fut raser et que son adversaire fut projeter a plusieurs Kio de là jusqu'à cette fameuse falaise.
Ce meurtrier, ce Makuta, a un nom, et c'est Zevan.

Il est a présent au bord de l'hystérie, difficile a dire lequel des deux hurle le plus fort.
Est ce Axonn, ce qu'il en reste du moins, qui fend l'ouragan en deux avec sa hache ?
Ou Zevan qui se téléporta pour mieux enfoncer son pieds de toutes ses forces dans la tête de son adversaire ?

Le guerrier a la hache recule un peu plus vers le bord de la falaise, les fils qui maintienne la cohésion de la grotesque marionnette pulsèrent doué de leur volonté propre, fragment d'une entité bien plus grande, et elle changea tête baisser.
Le Makuta hurla a nouveau, il montra le talent inné de son espèce pour changer toute chose a sa disposition en une arme de destruction.
Son cri devint une ode au meurtre, une force si puissante qu'elle arracha des pans entier de la falaise allèrent se fracasser dans la mer.
Mais Axonn ne fut qu'a peine ralentit dans son élan, sa volonté vengeresse et la pouvoir qui l'animait ne pouvant être refréner.
Après tout, comment tuer un mort ?
Il n'y que deux façon d'éteindre un feu, l'arroser d'eau ou créer une explosion assez puissante pour le souffler tels une bougie.
Le Makuta pourrait être cette explosion ? Pourrait t-il haïr plus que lui ?
Bien sur que non, de toute les couleurs de la Haine celle de la vengeance est la plus puissante et il n'y a pas plus puissante vengeance que celle des morts.

Zevan hait t-il ? Sans doute, mais c'est là une haine bien ordinaire, a peine une haine, juste la rage de la bataille et une pointe de cette haine mesquine qui va si bien a son espèce.
Non il n'y a décemment aucune chance que Zevan puisse l'emporter, n'est ce pas ?

Pourtant il persiste, le cri laisse au braiser ardent qu'éructe le Makuta par les yeux, cela semble avoir un peu plus d'impact.
Oui, il ralentit un peu plus, mais cela ne l’arrête pas.
Il tends le bras devant lui, vous savez comme quand on est éblouit par le soleil, et il continue d'avancer.
Sa grosse main se referme sur la tête de Zevan, un air de déjà vu pour le Makuta, puis le mort encastra cette fameuse tête dans le sol, encore, et encore, et encore, et ainsi de suite jusqu'à ce que le sol explose.
Le Protoacier est un métal si dur, on se demande toujours ce qu'il faudrait pour le briser, mais que voit t-on apparaître sur le crane du Makuta ? Des fissures, tout a une limite, il faut juste cogner suffisamment fort dessus.

Mais aucun des deux combattant n'a cogner assez fort pour que l'autre cèdent, ainsi voici le poing de Zevan, fendant la terre tels un Takea fendant les flots, prenant son envol tels un majestueux gukko le voici qui fracasse le menton d'Axonn.

Un sublime uppercut chargé de Gravité, une superbe inversion d'une des loi fondamental de ce plan d’existence qui aboutit a la dislocation complète de la formation rocheuse sur laquelle ils se tenaient, le mort décolle en même temps que quelque fameux morceau de roche.

Déjà le Makuta se téléporte pour son prochain assaut, mais le sixième sens ainsi que les réflexes on peut moins naturel d'Axonn lui permette de bloquer cette assaut du plat de sa hache.
Qu'a cela ne tienne, le Makuta réitéra a plusieurs reprise le même assaut, chaque fois sous un angle différent.
Il cherchait une faille, un angle mort, il pensa l'avoir trouver lorsqu'il porta un coup niveau du dos mais a nouveau cependant il rencontre a nouveau la hache qui s’improvisait bouclier.
Cependant ce ne sont pas ses poings mais ces pieds qui la touchèrent, ce détail intrigua suffisamment Axonn pour qu'il relève la tête.
Erreur fatal, ou presque, Zevan percher sur son arme abattit ses poing de chaque coté de la tête du mort, ses poing qui envoyèrent une rafale de son si puissante qu'elle réduisit ce qu'il restait de son cerveau en une bouillit noirâtre qui dégoulina des ses yeux et sa bouche.
Hélas, trois fois hélas, les fils eux n'eurent rien, les fils continuèrent leur œuvre, toujours, mais la distraction suffit a Zevan pour charger ses pieds, et la hache par la même occasion, de magnétisme.
Deux polarité inversée sont à l’œuvre, celle du Makuta l'emporte et le mort est propulser vers le sol.

Zevan invoque alors la gravité pour ce propulser tels une fusée sur son adversaire, ce dernier toujours en pleine chute n'aurait jamais pu paré un tels coup a temps, mais c'est sans compter sur les fils, plus rapide que quiconque.
Axonn brandis sa hache tels un joueur de Kohlii sur le point de faire le but du millénaire, mais Zevan était un Makuta et non pas une balle de Kohli.

Il cessa en un instant de manipuler la gravité, ouvrit le poing pour présenter une paume ouverte, une paume charger de magnétisme.
La hache se figea en plein élan, avant de repartir dans l'autre sens.
La poussé magnétique conjugué a celle de la gravité eurent raison des forces du Géant mortifère, les fils qui animaient les derniers vestiges de son corps furent tranché par la seul arme qui le pouvaient, la sienne.

Victime de ce triste paradoxe son corps, guère moins qu'un pantin désarticuler a présent, s'écrasa lourdement dans ce qu'il restait du sol.
Sa hache le précéda et Zevan le suivit, le combat était fini...n'est ce pas ?

C'est ce que devait se dirent le Makuta Zevan alors qu'il s'éloigner de la dépouille de son ennemi, on dit qu'en ce monde rien n'est unique, que tout n'est que répétition avec juste qu'elle que infime changement de variable.
A cet instant a nouveau Axonn est mort, et a nouveau il va se relever.

Si le Makuta respirait encore il pousserait un profond soupir, mais il se contenta d’émettre un son identique a celui d'un crabe ussal en train de rôtir quand le mort se releva a nouveau.

Cela pourrait être ironique, il est mort après tout, mais il ne s'en était pas sortit indemne.
Une entaille partant de l'épaule pour courir jusqu'au bas-ventre le coupait quasiment en deux, une tels blessures aurait signer l'arrêt de mort de n'importe qui, peut-être même d'un mort.

Mais cela n’arrêta pas les fils, ils jaillirent, torrent furieux de vers filiforme, des deux pan du corps diviser, créant des pont entre deux, le recousant littéralement avec la dextérité d'une tisserande Ga-matoran.

Le Makuta ne pipa mots pendant toute l'opération, tendu comme un serpent près a mordre il attendait l'action décisive, l'erreur qui conclurait enfin se combat.
Un rapide tour d'épaule plus tard le mort appela sa hache a lui revenir, c'était l'ouverture que Zevan attendait.

Il en appela au magnétisme, non pas pour propulser la Hache plus en avant encore mais au contraire pour la retenir.
Pourquoi avoir choisit l'attraction plutôt que la répulsion d'ailleurs ? Personne n'avait choisit, car l'objet du combat était tout autre.
Ce n'était pas un combat entre un Makuta et un Mort.
C'était un pari, un duel de probabilité contre le destin lui-même.
Zevan ne pouvait gagner contre cette créature, c'est écrit, et pourtant...
Un bras de fer s'engagea alors entre les deux être pour savoir qui obtiendrait l'arme, mais personne
ne l'emporterait car en réponse aux deux forces contraire qui s’exercèrent sur elle la Hache décolla très haut dans les airs.
Pour la majorité ce ne serait rien de plus qu'un objet dangereux se promenant dans les airs, mais pour les quelque rares initié c'était un dé qui avait était jeter et qui, lorsqu'il retomberait, scellerait a jamais l'issue de ce combat.

Les deux protagonistes de ce combat dans une dernière mêlée, sans armes, sans pouvoirs, rien si ce n'est la seul force de leur poing.
Métal de leur corps s'entrechoque en une danse sans fin qui n'aura pas de vainqueur.
Cette ultime empoignade, cette symphonie de percussion brutale, où chaque coup marque la mesure, le compte-a-rebours avant qu'enfin les dés ne retombe.

Tels une guillotine céleste la Hache descendant des cieux s'interposa entre leur deux poing tendu, le puissance du choc la fit vibrer, une noté irréel surclassant le silence, le chant du destin.
Mais ce n'était pas suffisant, le dé était tomber mais le résultat ne serait connu que si quelqu'un prenait la peine de le voir, il demeurait un ultime instant d'incertitude, d'espoir.
Zevan envoya son poing restant se fracasser sur le manche de la hache, le Mort fit de même.

Le couperet devait tomber, le couperet tombe toujours...le couperet ne tomba pas.
Les dés ne furent jamais lancé, jamais ils ne purent alors retomber, jamais ils ne purent donner le moindre résultat.

Ce n'était qu'un Makuta, ce n'était qu'un Mort, ce n'était que vengeance, ce n'était que justice.

Le couperet ce brisa, tout comme le manche de la hache, tout comme la main du mort.
L'Ombre, La Mort, Le fil, La Lame.
Tout tourne, tous n'est que Chaos, tout a voler en éclat.
Ni gagnant, ni perdant, que reste t-il alors ? Il reste...un geste.

Le Geste de Zevan qui s'empare de la lame a main nue, elle ne le tranchera pas il le sait, pour l'enfoncer dans le flanc du Mort.
Il prend appuie sur sa jambe pour donner l'impulsion, elle traverse son corps, tranche métal, chair, fil, jusqu'à la sinistre volonté qui l’anime, avant de ressortir, avant de trancher le bras impudent qui tenta de stopper l'initiateur du Geste, car nul n’arrête le Geste.

Elle vole a présent, mortel disque d'argent, elle vole et le Makuta s’effondre a peine conscient de qu'il a accomplit, presque surpris qu'un tels effort puisse l'avoir épuiser, ignorant qu'il a en ce jour affronter bien plus qu'un mort, et qu'il avait gagner.

Il n'y rien de plus dangereux qu'un mauvais perdant, rien de plus meurtrier que celui qui attaque pendant que tous s'enivre de la victoire.
Le Mort est toujours debout, mais la victoire de Zevan a révéler ce qu'il était vraiment, il n'est pas un mort, juste une forme.
Un cadavre manipuler a distance, une marionnette dont les fils qui l'anime peuvent dévier en parti les pouvoirs élémentaire et encaisser une somme colossale de dégat.
Mais cette créature a atteint sa limite, seul quelque faisceaux de fils maintienne encore son corps en un seul morceau, là où son bras avait été un torrent de fils convulsait tenta vainement de recréer le membre perdu.
Le Pantin se secoue dans tout les sens comme pour exhorter son propre corps a bouger sans grand résultat, il n'est désormais a peine plus qu'un Vahki défectueux cherchant des cibles imaginaire.
Pourtant il devait être achever, c'était l'ultime acte que Zevan devait accomplir.

Le Makuta le savait, son instinct le lui hurlait, il était épuiser mais pourtant il trouva la force de se relever.
La Lame avait voler loin mais pourtant il trouva juste devant lui.
Il tissa l'ombre autour d'elle pour la recréer, l'arme de sa victoire.

Une nouvelle Hache, une armature d'ombre pour tenir la Lame de Protoacier qui avait conduit le Geste, le symbole que le Geste était siens
Il s'avance vers la créature, elle n'est plus que cela, plus de haine en elle, juste quelque grognement.
Elle le sent, elle se tourne vers lui, elle gronde, c'est son épitaphe.

Il léve son arme bien haut, la Hache du geste, il porte un coup unique, décisif, finale.

Il le tranche en deux, dans le sens de la longueur, symétrie parfaite, il entends les fils hurler quand ils périsse tous sous le tranchant de la Lame.
Le terre s'ouvre en deux, la falaise s'effondre, les restes de l'ennemie privé de tout pouvoirs tombe avant d'être happer par la mer.

La Lame se brise, tels était sa mission, accomplit elle n'a plus de raison d'être, le Geste est unique mais absolu.

Le Makuta s’effondre, écraser par un combat d'on il ne mesure pas la porter mais qui, a l'échelle du monde a été déterminant.
A nouveau le décor semble se fondre dans un grand tout, une vaste peinture dépourvu de tout sens, il revoie l'être sans visage, il parle mais il entend a peine ses mots.

Le revoici enchaîner dans sa cellule, sa mémoire en bouilli il doute que tout ceci se soit vraiment passé mais dans les ténèbres il voit un éclat argenter.
Les fragment de la Lame qui atteste de tout, le Geste est absolu.


*****
Sur l’île demeure les deux être, la femme aux fils et l'homme au chapeau, il contemple leur œuvre tels des charognard près a déguster quelque cadavres.
- C'est ainsi que cela s'achève...Dit la femme.
- La victoire de l'Innée contre l'Acquis. Repondit l'Homme.
- Que va t-il arriver a ce monde a présent ?
- Sans Axonn pas de salut pour Brutaka.
- Sans salut pour Brutaka la quête du Masque de Vie sera bien plus ardu pour les Toa.
- Sans Matoran pour leur servirent de Main d’œuvre les Piraka aussi auront du Mal.
- Aucun des deux camps ne trouvera le masque a Temps, cette univers est condamner.
- Juste un peu plus tôt, son destin sera identique que si Matoro hésite.
- Détrompez vous il y aura une petite variante oh combien divertissante.
- Laquelle?
- Les Makuta pourrait avoir le dessus ce coup-ci.
- Nous aurions donc un Royaume du Grand Makuta ?
- A peu près, a ce sujet, ce monde est un excellent moyen de distinction.
- De distinction ?
- Oui, voyez-vous, Le Ténèbreux, Roodaka, de belle vermines a une époque, mais dans ce monde ils sont d'indéfectibles alliés.
- Hilarant.
- C'est la subtile différence entre de la vermines et des Monstres comme Teridax, la voyez-vous ?
- Oh oui je la voie, les Monstres sont notre fond de commerce après tout.
- En parlant de cela, que pensez vous de celui-là ?
- Il est le plus effrayant d'entre tous, Makuta Zevan.
- Celui qui a vaincu le Destin.


Dernière édition par reaper le Lun 22 Avr - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Du7734

avatar

Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS
Responsable Encyclopédique du Club BIONIFIGS

Masculin Age : 20
Messages : 7525
Inscrit le : 06/06/2010
Pays : ChomeurLand

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan Mar 16 Avr - 22:46

J'ai dû me relire quelques passages des chapitres précédents pour me remettre dans le bain ^^"
Toujours aussi bon, j'adore toujours autant ton style qui a été vraiment à son apogée, pour le coup: scène tournée dans l'épique par toute la poésie utilisée pour décrire, narrer... C'est juste énorme Very Happy
J'aime beaucoup la perspective d'univers alternatif créé par Zevan, aussi ^^
Et punaise... Binjour, j'ai vaincu la Destinée parce que c'est moi le plus fort... Juste surpuissant.

Mise à pars ça, j'ai remarqué des fautes (et qui m'ont pas mal achevé): Kohlii et pas Kohli, Roodaka et pas Roodahka. J'ai vu aussi quelque oublies de lettre ici et là (et pas que dans ce chapitre).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/f119-le-blog-de-du7734 http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Geek7734
 

[Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Les Mille Vies de Makuta Zevan
» [Fan-fiction] Comédie : The Makuta Show !
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» [Fan-fiction] les toa mata entre dans la royaume de makuta version marrante
» [Fan-Fiction] Short-story : Le Tar'kan et le Makuta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: Fans-Fictions-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales