AccueilS'enregistrerCalendrierRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama Lun 25 Juil - 14:31

Il y a longtemps de cela a l'époque où les toa mata chercher encore les masques kanohi pour détruire makuta, un le-matoran du nom d'axama fit un étrange découverte qui allait changer sa destinée a jamais. ceci est son histoire.

Acte 1: (Découverte) Éveil (Libération)

Le quotidien d'Axama était celui de tout les Matorans, mais cependant il n'était comme tout les Matorans, il était en effet doté d'une curiosité sans limite ce qui lui joua souvent des tour, mais il n'était guère courageux et cela le navrer. il aurait aimer être aussi courageux que Lewa le Toa protecteur de son village. cette peur cependant avait parfois freiner sa curiosité et lui avait permis éviter le danger. mais aujourd'hui sa curiosité avait dépasser sa peur. au cour d'une promenade dans la foret il avait trouver l'entrée d'une grotte, on l'avait mis en garde contre les Rahis contrôler par Makuta aimer se terrer dans les endroit sombres.mais cette fois les mise en garde ne l’arrêtèrent pas.

Mal lui en pris, il se trouvait maintenant a courir dans les boyau sombre de la caverne a en perdre haleine, poursuivit par des créatures au allure d'insecte. Axama n'avait jamais vu pareil créature, il s'agissait de Bohrok, un essaim entier demeurer endormi dans cette grotte, mais ça Axama ne pouvait le savoir, au détour d'un couloir il avait été repéré par deux d'entre eux qui était charger de surveiller l' essaim quand celui-ci dort. Axama regretta de ne pas être un Toa, il aurait alors pu utiliser son Kanohi Kakama pour les semer facilement mais la il devait s'en remettre a ses jambes et a sa chance. malheureusement ses jambe et sa chance lui firent défaut, il était arriver dans un conduit où l'un des coté s'ouvrer sur un vertigineux précipice, il se retourna pour voir où se trouvait ses poursuivant et il trébucha. Il tomba la tête la première dans le vide, il hurla tout au long de sa chute avant que finalement la douleur ne le fasse taire, il aurait pu jurer quand cette instant son corps était briser e mille morceaux, puis quand il entrevit une lumière devant lui il se dit qu'il était mort. la lumière venait de l'extérieur. Il ne s'était en réalité que très peu éloigner de la surface, il retrouva très vite l'entrée et s'enfonçât dans la jungle pour les semer. après s'être trainer sur plusieurs bio dans la jungle il s'arrêta pour reprendre son souffle au pied d'un arbre. les créature ne semblais pas le poursuivre au delà des limite de la grotte.

- "Mata-nui soi loué j'ai réussit a m'en sortir, maintenant je rentre au village avant que les autre ne s'aperçoive de mon absence"
Axama rentra a Le-koro vaste réseaux d'habitation bâtit sur la cime des arbres. comme a son habitude il prit le temps de contempler les rives du lac Kanae, d'écouter la musique des joueur de flutte et la voix de son supérieur le contremaitre vira.
- Eh Axama ou t'était passé, ça fait 3 heures que je te cherche.
- Eh bien je faisait juste une petite promenade.
- Une promenade? alors que le Turaga nous presse de finir les travaux d'extension avant la prochaine saison de Kohlii, je vais avoir besoin de tout les bras disponibles.. bon sang qu'est que tu as fait pour te retrouver dans cet état.
- Eh bien..j' ai comment dire..un peu explorer.
-"Un peu explorer? Axama bon sang arrête de jouer au Toa, où la prochaine fois on te ramassera a la petite cuillère, je vais demander au médecin de te rafistoler et ensuite remets tout de suite au travail.
- Oui chef.

Les semaines qui suivirent furent très charger pour Axama il n'eut pas le temps de repenser au événement de la grotte. Un mois plus tard les travaux furent achever et Axama eu a nouveau du temps libre. Il en profita pour se promener dans la jungle et par hasard il repassa devant l'entrée de cette fameuse grotte, juste devant celle-ci se tenait un guerrier que tous a Le-koro connaissez, Toa Lewa.

- Toa Lewa que faite vous ici?
- j'ai appris que de dangereuses créatures habitaient dans ses grottes donc j'y suis aller faire tour et j'ai éliminer tout celle que j'ai croiser, et elle était nombreuses.
- Woah c'est impressionnant, c'est vous le plus fort Toa Lewa.
- Il n'y a rien impressionnant a risquer sa vie tout les jour mais si tu le dit. bon je dois y aller d'autre tache m'attende, il vaut mieux que tu ne reste pas la les grotte ont peut être été nettoyer mais elles s'étendent a perte de vue dans les profondeur de l'ile et on pourrait facilement s'y perdre. à bientôt.

Sur ces mot Toa Lewa s'envolât dans les air.
et Axama ne bougea pas il était captivé par ses grottes, comme si elles lui lancer un appel auquel il ne pouvait pas résister. alors Axama fit un pas en avant puis un autre et encore un autre. Le Matoran quitta la quiétude de sont existence pour ce qu'on appel l'inconnu.

C'était pour lui une nouvelle aventure, il avait franchi les frontières d'un monde nouveau.

Même dans ses rêves les plus fou il n'aurait pu imaginé faire pareille découverte, ce n'était pas qu'un simple dédale de caverne c'était un monde sous le monde, doté de sa propre beauté, étrange certes mais beau selon ses propres règles. Les paroi des tunnels étaient recouvert de champignon, de plantes incroyable dont la particularité communes était d'être fluorescente, illuminant les cavernes d'un complexe ballet de couleurs. Tout ceci lui fit oublier la peur de l'inconnu, mais aussi la prudence.
Alors qu'il flâner dans les grottes naturel admirant les incroyable stalactites et autre formation calcaire quand quelque chose attirât son attention, une paroi différente des autres, elle n'était pas d'origine naturelle, on l'avait creuser ce tunnel avec l'aide de quelque machines.
Axama s'aventura dans ce conduit, il lui sembler qu'il s'enfoncer encore plus profondément dans les cavernes mais ce qui l'inquiéter le plus était que la lumière diminuer signe que la végétation se raréfier. C'était cette absence de vie qui l'effrayer.

Le Matoran atteint le bout du tunnel, celui-ci mener a un grande salle plonger dans la pénombre
Au centre de la pièce une grande forme sombre était allonger, Axama n'osa pas s'en approcher.
Sans doute la tanière d'un rahi souterrain, se dit-il mais il était très loin du compte.
A peine avait t-il esquisser un mouvement pour faire demi-tour que la forme se mis a bouger, la
créature se réveillait. Axama était pétrifier de terreur tandis que la bête se redressa dévoilant des formes sans nul autre pareil. Deux pattes trapu la soutenait, ses bras se terminait par des griffes avide de déchiqueter et au bout de son long cou une gueule garni des dents.
C'était une reine bahrag, une souveraine d'un essai de bohrok. Cependant il ne s'agissait pas d'une de celle que les toa allez vaincre dans les années a venir, celle-ci a la carapace de couleur noir se nommer Gannok, c'était la 3éme bahrag. Elle était doublement enragée, d'abord Axama avait pénétrer dans son domaine ensuite elle avait perdu le contact télépathique avec son essaim la faute a lewa qui en avait massacré plus de la moitié.
Axama aller payer pour ces deux affront, il tenta de s'enfuir mais la bahrag rugit si fort que le plafond s'effondra et obstrua l'entrée.

Le matoran était piéger, mais son salut vint de l'autre coté de la salle, il ne l'avait pas vu a premier abord mais maintenant que ses yeux s'était habituer a obscurité il discerné un passage. Jouant le tout pour le tout il fonçât vers gannok et au moment ou ses mâchoire allez se refermer sur lui il glissa entre ses pattes et s'engouffra dans le passage.

La bête était puissante mais lourde, Axama comptait la dessus pour lui échapper mais la Bahrag réagit très vite au changement de situation si bien que le Matoran ne prit autant d'avance qu'il aurait espérer.
Gannok disposait d'un avantage considérable, elle avait un parfaite connaissance des galeries ce qui était loin d'être le cas pour Axama. Il erra dans les tunnels traquer par la Bahrag, finalement il se retrouva acculer dans un cul-de-sac.
Une vaste salle remplit de formation minérale où étrangement il ne trouvât aucun endroit ou se cacher, la vérité est qu'il était pétrifier de peur et qu'il n'avait même pas eu la présence d'esprit de se cacher.
La Bahrag entra dans la salle et braqua ses yeux sur lui, Axama savait que cette fois ci son heure était venu, il n'avait plus aucun espoir de s'en sortir.

Mais Axama se trompais, il y avait toujours un espoir même si celui-ci se manifeste parfois d'une façon des plus étrange. En l'occurrence ce fut un rugissement de trop de la part de Gannok ce qui provoqua la chute des stalactites de la grotte sur sa tête, cela ne la blessa pas mais le choc la sonna.
Ce qui n'avança guère Axama car il se retrouva coincer sous les débris, dans une position plus qu'inconfortable. Alors que le Matoran se demander comment il allait pouvoir sans tirer un éclair de lumière aveuglant attirât son attention. Une stalactite qui était tomber juste a coté de lui s'était briser en deux et a l'intérieur il y avait.

- Une épée?!
Axama était stupéfait, comme une épée avait pu se retrouver là.
Cependant le moment n'était pas a la réflexion, la Bahrag se réveillait et l'épée était a porter de bras.
Sans hésiter Axama s'en saisit, la roche autour s'effrita et il put la dégager sans problème. L'épée en elle même était d'une conception parfaite, sa lame aux courbes fluide, toute faite d'or sertie d'étrange symbole. ce n'était plus une arme c'était un joyau. Mais il n'eut guère le temps de contemplé cette arme car les mâchoire de la bahrag était sur lui, sans même y penser il brandit l'épée devant lui et une lumière éblouissante envahit la caverne, dissipant les ténèbres.

Lorsque que la lumière se dissipa, les mâchoires de la Bahrag c'était refermer sur l'épée, ses dent raclant inutilement sur le métal. mais ce n'était plus axama qui tenait l'épée, a sa place se trouvait un guerrier entièrement recouvert d'une armure doré. Il était immense, plus grand encore que la bahrag. D'un simple revers du bras il projeta la bahrag a l'autre bout de la salle puis d'un seule coup il pulvérisa la pierre qui l'entravé.

- Essaye donc d'affronter quelqu'un de ta taille. dit-il
La Bahrag rugit et repartit, mais le guerrier fut plus le rapide. Il chargea et assena un magistrale coup d'épaule a gannok qui fut repousser au fond de la salle, en même temps il tira avec son épée des salve d'énergie sur le plafond de la caverne.
Celui-ci commençât a s'effondrer, le guerrier s'empara des stalactites qui tombait et les lança sur la bête.

- Tu vas va mourir comme tant d'autre avant toi.

Sous l'effet des tir du guerrier les parois de la grotte s'effondrèrent dévoilant un gouffre béant, cela ne l'arrêta nullement, il empoignât la reine des Bohrok et se jeta dans le vide avec elle. Les deux adversaires s'écrasèrent au sol plusieurs centaines de bio plus bas, cela n'arrêta en rien leur combat qui reprit de plus bel. La Bahrag essaya de riposter mais ni ses croc ni ses griffe ne semblait affecter le guerrier, celui-ci saisit la tête du monstre et coinça son pied a la jonction entre son cou et son corps puis d'une torsion du poignet il tenta de lui briser le coup. Les articulation craquèrent mais ne cédèrent pas, il changeât alors de tactique, il commençât par tirer une boule d'énergie dans la tête de la Bahrag, toute la partie gauche de son visage fut pulvériser.
Avant d'avoir pu riposter le guerrier lui avait trancher le bras gauche, les quelque coup de griffe lancer en représailles ne furent guère utile et ne lui permirent pas d'éviter de se prendre le rayon d'énergie du guerrier. Le choc fut si violent, quelle traversât un mur pour arriver dans la salle mitoyenne.

- Tu as choisie la mauvaise proie.

Le guerrier décider a en finir s'abattit sur son ennemie et plantât son épée dans sa main droite, de sa main libre il martelais sa tête de coup de poing.
La Bahrag tenta une ultime attaque en planta ces croc dans le bras du guerrier, un geste vain, le guerrier agita violemment le bras et resta accrocher son corps pendouillant de façon grotesque. Le guerrier saisit l'une de ses pattes arrière et l'arrachât, sous l'effet de la douleur la Bahrag lâcha prise.
Le guerrier en profita pour planter son épée dans l'articulation de la mâchoire, la gueule traverser de part en part par la lame du guerrier la Bahrag savait que son sort était sceller.
D'un coup sec le guerrier lui arrachât le maxillaire inférieur puis l'empala sur une stalagmite, mais la bête était encore en vie, voyant cela le guerrier assena un violent coup de pied qui brisa la formation rocheuse et la firent rouler sur plusieurs mètres. le guerrier décider a en finir plongeant sa main dans la plait causer par le pic de roche et lui arracha un organe qui semblait vraiment important.
La Bahrag poussa un long râle d'agonie il fallait a présent l'achever.
Le guerrier leva son épée au dessus de sa tête.

- je m'élève...
Il abaissa son bras et son épée s'enfonçât dans la tête de la Bahrag.
- ...et toi tu t'écoule.
Gannok s'arrêta de bouger, plus aucun son n'émanât d'elle, c'était fini.

Une intense lumière émanât du guerrier, illuminant la grotte et Axama réapparut. Le Le-matoran écarquilla les yeux de stupeur, un instant plus tôt il était enterrer sous les gravât prés a être dévorer et la seconde d'après il se tenais debout sur ces deux jambes. Lorsqu'il vit le corps déchiqueter de la Bahrag Axama tressaillit puis il vit l'épée ficher dans le crane de Gannok.

- Mais c'est l'épée que j'avais vu auparavant, mais alors...c'est moi qui a fait ça..
Axama resta debout dans la grotte a prendre la pleine mesure des ses acte, pour la première fois de sa vie il n'avait pas peur.


Dernière édition par reaper le Ven 16 Nov - 20:15, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Tonysan

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 19
Messages : 1908
Inscrit le : 21/07/2010
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama Lun 25 Juil - 16:32

Super, je ne savais pas que t'avais tant de qualité pour écrire.
Il faudrait juste que tu corriges les fautes, ça gâche un peu ^^

PS: 1000e message !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.war-of-powerfuls.com/u637 http://jdrencours.forumactif.fr/login http://www.bionifigs.com/le-blog-de-tonysan-f133/
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama Lun 25 Juil - 16:49

félicitation pour ton 1000e message tonysan. si tu aime mon style d'écriture tu aimera sans doute mon autre fan-fiction:fallen rising qui est un peu plus sombre que celle-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
Reaper

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 24
Messages : 449
Inscrit le : 17/01/2011
Pays : Par delà les étoiles

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama Ven 16 Nov - 20:22

Acte 2: (Surprise) Échec. (Prévision)

Axama était captiver par l'éclat de l'épée, après quelque instant d'indécision il se décida a la toucher.
Au contacte de sa main la lame rayonna d'or, un sensation de chaleur parcouru le bras du matoran tandis que la forme de l'arme changeait pour s'adapter a la petite main de son propriétaire.
D'épée elle était devenu dague sous l'œil ébahit du matoran, mais des problèmes autre que les incroyables propriété de l'arme vint en tête d'axama.

*Comment sortir d'ici?* Se demanda le Le-Matoran.

Entendant son appel silencieux la lame projeta un faisceau de lumière dans une direction précise que le matoran suivi.
Après 10 minutes de marche ininterrompu il sortit enfin de cette caverne pour retrouver les jungle familière de Le-Wahi, sans hésité il courut vers Le-Koro ayant hâte de retrouver les siens et de leur raconter cette incroyable aventure.


*****

Au village de Le-Koro Turaga Matau avait a penser a de nombreuses choses et n'avait sûrement pas besoin d'une autre chose a penser, malheureusement Mata-Nui en avait décider autrement en la présence d'une visite des plus inattendu.

Axama se faisait une joie de rentrer enfin a son village après cette terrible aventure mais l’accueil que l'on lui fit était très loin de ce que l'on imaginait, la surprise véritable se lisait dans les yeux des matorans.
Tous avait le regard de ceux qui voit revenir un fantôme, et lorsque qu'Axama vit cette même lueur dans les yeux du Turaga il su que quelque chose n'allait pas.

- Axama ? C'est bien toi ?
- Oui c'est moi....Mais je ne comprend pas...
- Axama, on te croyait mort.
- Moi mort ?

Axama savait qu'ils vivaient des temps troublés et que sa disparition prolongé aurait pu faire naître des inquiétude mais pas a ce point.
- Je n'ait été absent que 2 jours tout au plus, je peut comprendre que vous ayez imaginez le pire...
- Deux jours ? Axama....cela fait six mois que tu as disparu.
- Quoi ? Mais...je....non....
- Je pense qu'il vaut mieux pour tout le monde que tu nous explique ce qui t'es arriver.

Axama fit alors le récit de tout ce qui lui était arriver dans les cavernes, du moins il essaya.
Il aurait voulu leur raconté comment les créatures l'avait poursuivit, comment il avait du s'enfoncer dans les profondeurs des cavernes, comment il avait trouver cette étrange épée.

Mais il n'aura pas le temps de prononcer le moindre mots, certains dirait qu'il s'agit encore de la volonté de
Mata-Nui ou encore que c'était la sa destinée.
Mais rien des événements qui vont suivre ne sont du fait de Mata-Nui, 6 mois avait passer depuis la
disparition d'Axama.
Entre temps les Toa Mata avait vaincu le Makuta mais une menace plus terrible encore déferla sur l'ile de Mata-Nui, les essaim de Bohrok.

A l'instant précis où Axama allait commencer son récit l'essaim de Nuvohk déferla sur Le-Koro, la panique se répand tels un brasier.
Les Matorans s'éparpillèrent a la recherche d'un abri, le Turaga hurla des instructions aux plus courageux qui était rester pour défendre le village.
Les nuhvok était considérer, a forte raison, comme les plus stupides des Bohrok.
Lorsqu'ils tombaient sur un obstacle qui leur résistait il se contentait de frapper dessus plus fort jusqu'à ce qu'il s’effondre.
Le-Koro était cette obstacle, et les arbres millénaires qui soutenaient le village ne ferait le poids face a leur brutal détermination.

Ici un arbres s’effondrait entraînant plusieurs maisons et ses occupant dans le vide, là-bas des villageois furent capturer, leur masques retirer et remplacer par des krana fusionnant leurs esprit avec celui de l'essaim.
Certain réussirent a fuir le village mais ils n'avait nul pars où ce cacher çà les Bohrok était partout.
Axama avait voulu les suivre mais la voie c'était effondrer, alors le Le-Matoran se réfugia dans une des hutte encore intact.
Il se blottit dans un coin priant pour que les grand héros Toa vienne le sauver, qu'il se réveille de ce cauchemar.
Mais les Toa était occuper a repousser les bohrok aux nord de l'ile, ils ne viendrait pas.

Si les Nuhvok s’efforçaient de saper les fondations du village sur ses défenseurs déferla un force plus implacables encore, les Lehvak.
Si les Nuhvok était la force brutal, les Lehvak était la subtilité perfide.
Considérer comme les Bohrok les plus intelligents ses fin tacticiens aux pinces gorger d'acides firent taire toute résistances.

Déjà ils se massait autour de la hutte d'Axama, dernière vie qu'il n'avait pas écraser ou convertit.
Le Matoran tremblant serrait contre lui la Dague doré, dernier talisman faisant obstacle a sa fin, qui brillait de plus en plus.

Lorsque les Lehvak virent une lumière émaner de la hutte qu'il se préparaient a nettoyer ils eurent tous un mouvement de reculs, ceux qui tardèrent a le faire furent balayer par l'explosion d'énergie qui détruisit la hutte.
Dans les décombres de celle-ci a la place du petit matoran apeurer ce tenait le guerrier doré qui avait mis en pièces son ennemi dans la grotte.

L'essaim réagit avec une prompte habileté et bombarda d'acide le guerrier, celui-ci déploya un bouclier doré devant lui pour s'en protéger.
Leur attaque ayant échouer les Lehvak se dispersèrent tentant de mettre a profit leur capacité tactique et leur nombre pour déborder l’ennemi, cependant cela fut vain, car face a un tels adversaire leurs capacité de réflexions s'avérerait inutiles, pour la simple et bonne raison qu'ils n'aurait pas le temps de réfléchir.

Le Guerrier se jeta sur l’essaim avec un rapidité dont seul un Kakama était capable, les Bohroks furent déchirer par sa lame avant d'avoir compris qu'il était sur eux.

Des tactiques furent ébaucher pour tenter de le stopper, mais le guerrier était loin d'être stupide.
Les tentatives pour le prendre a revers s’avérèrent inefficace tant il semblais connaître a a l’avance la position de chacun d'entre eux.
Certains, muni du Krana Vu, qui tentèrent de s'éloigner de sa lame meurtrière furent carboniser par le jet d'énergie qui s'en dégageât.
D'autre essayèrent de se dispersées furent traquer et éliminer un par un avec précision et méthode, lorsque les Lehvak firent fondre le sol sous ses pieds ce dernier se contenta d’effectuer un large saut avant de déchirer les instigateur de ce piège.
A chaque seconde qui passait le village se rapprochait un peu plus de la ruine la plus total, que se soit par les terribles assaut du guerrier doré, qui ne semblais pas connaître la notion de dommage collatéral, que des coups de boutoir des Nuhvok contre les arbres qui soutenaient le village.

Ni le Guerrier ni les Lehvak, et encore moins les Nuhvok, ne virent les épais nuages noirs s’amonceler dans les cieux, a ce moment précis il ne restait que 50% de l’essaim de Lehvak.
Aucun d'entre eux ne vit donc qu'il s'agissait des plus étranges nuages qu'ils verraient de leur existence, ils étaient noirs comme une nuit sans lune, ils se tordait et s'agitait en de fluides mouvement tels les reptations d'un titanesque et sordide serpent, zébrer en permanence de silencieux éclair d'un blanc laiteux.
Nul ne le vit emplir le ciel en quelque instant, étouffant la lumière du soleil et plongeant la forêt dans une noirceur malsaine.

Puis, comme lorsque que se masse dans le ciel de si lourds nuages d'orage, il se mit a pleuvoir sauf que, une simple pluie aurait été une chose si banale et plaisante pour de tels nuages.
Non ce qui plut ne fut pas de l'eau mais une matière floconneuse, de la neige alors ?
Cela aurait été très étrange dans cette forêt tropical, et cela aurait été encore trop beau, non ce qui tombait n'était pas de la neige mais, de la cendre.
Mais plus étrange encore était la façon dont cette cendre tombait, tout autour du village mais pas sur le village lui même, si bien que le guerrier et le lehvak poursuivirent leur combat comme si de rien n'était, il ne restait alors plus que 25% de l’essaim.

Par contre la centre tomba en gros paquet sur les Nuhvok qui s'affairait aux pieds du village, bien entendu ils ne s'en soucièrent pas le moins du monde, pas plus que le fait que les plantes autour d'eux viraient du vert au gris.
Pourtant ils durent vite s'en rendre compte, bien que pour les Nuhvok la vitesse soit un concept relatif, car ils se retrouvèrent bientôt dans l'incapacité de faire le moindre mouvement, la cendre s'étant logé dans leur articulation les bloquants par la même occasion.
Les Bohrok comprirent , un peu tard encore, que la cendre se solidifiait les emprisonnent définitivement, comme le reste du paysage d'ailleurs, dans une gangue d'un gris morne.

De son coté le guerrier doré continuait son massacre, les Lehvak restant, moins de 20% de l’effectif initial, l'avais encercler dans une dernière attaque désespérer.
Soudain un événement que l'on pourrait qualifier fort bien d'étrange se produisit, il eut comme
claquement sourd qui fit vibrer l'air autour de lui.
Dans la seconde qui suivit la totalité des Lehvak autour de lui furent déchiqueter par quelque chose qu'il ne pouvait pas voir, dans la deuxième seconde qui suivit il perçut ce quelque chose entre fugitivement dans son champ de vision, mais le temps qu'il brandisse son épée pour l'intercepter la chose, qui s'apparentait a une sorte de long ruban, changeât brusquement de trajectoire.

Le Guerrier eut le réfléxe de porter sa main libre devant son visage ce qui eut pour effet de dévier la trajectoire du « Ruban » lorsque celui-ci passa au travers de sa main, frôlant sa tête plutôt que de la transpercer.
Le silence s'était soudainement abattu sur les ruines du village, le guerrier constata que si le « Ruban » l'avait frôler cinq centimètre plus haut son œil aurait été emporter.
Profitant de l'avantage de l'avoir près de lui le guerrier ne mit pas longtemps a déterminer la vrai nature du « Ruban », il s'agissait d'une sorte de chaîne, ou de fouet peut-être, composer d'un grand nombre de segments taillé en V dont les extrémités étaient aiguiser a l’extrême.

Un long rire bas rompit le silence tandis que la chaîne se rétracta rapidement passant en sens inverse au travers de la main du guerrier a l'exception de sa pointe qui vint se ficher dans la blessure, le puissant effet de traction qui s'imposa par la suite trahissait l'aspect réfléchi de la précédente manœuvre, la chaîne s'improvisait grappin a présent et tirait le guerrier en avant.
Cependant a ce jeu là le Guerrier était le plus fort, il attrapa la chaîne et tira d'un coup sec pour amener a lui son manieur.

La suite se passa très vite, une forme avait jaillit des ombres a tels vitesse qu'elle en était floue, avant même qu'il ne s'en rende compte la chaîne qu'il tenait c'était enrouler autour de son bras et le tirait maintenant en arrière.
Le guerrier tenta de contrer l'assaut en tirant dans la direction opposé quand le claquement retendit a nouveau, il eut juste le temps de se pencher quand une autre chaîne fendit l'air, manqua sa tête encore une fois, et traça une profonde entaille dans son épaule gauche.

Enfin la forme diminua sa vitesse cessant pour le coup d'être floue, et elle se posa devant le guerrier.
Jamais le Matoran Axama n'avait vu pareil créature de toute son existence, et même la savoir millénaires que renfermait l'épée ne trouvait que peut de correspondance avec sa morphologie.

Pour un œil exercer cette créature a l'aspect rachitique était a mi-chemin entre le Rahkshi et le Zyglak, mais au fond des ses yeux de couleurs citrine, brillait la lueur d'une intelligence malsaine qu'aucune des deux espèces n'égalerait jamais.
Les deux chaînes qui avait attaquer le Guerrier sortait des paumes des ses mains mais une dizaines , au bas mot, s’entremêlaient sur son corps tels des ronces sordides.
Ces armes et son armure était d'un Jaune-Ocre, de ce ton si particulier qu'il vous donne la nausée.

Sur le dos de sa main droite, un détail que le guerrier ne remarqua pas tout de suite, était graver un chiffre, le « 7 »
La chose s’exprima alors d'une voix aussi sec que son corps, la voix d'un mourant de soif.

- Tu as du pouvoir, mais je sens encore le petit Matoran peureux et pathétique en toi.
- Je te détruirai, créature. Rétorqua le guerrier.
- Ce jour n'est pas celui de ma chute, mais de la tienne.

Ainsi le vrai combat pu commencer, le guerrier trancha de sa lame la chaîne qui était toujours attacher a sa main et dans le même mouvement tenta de faire de même avec la créature.
Cependant elle s'était déjà lancé dans les airs avant même qu'il eut lever son épée, les chaînes sur son corps se déroulèrent alors qu'elle se mit a tournoyer dans les airs se changeant en une vortex barbelée auquel le guerrier en réchappa uniquement en plaçant sa lame devant lui.

Le choque fut terrible, le guerrier fut projeter en arrière par la force des impact qui tracèrent de large sillon sur son armure, pour finalement s'écraser contre le tronc d'un arbre qui fut assez épais pour absorber le choc.
Le combattant l'avait sentit passé mais sa lame avec bloquer les coup qui avait visé ses points vitaux, il avait acquis une certitude de cette échange cependant, c'était des Fouet et non pas des chaînes.
Alors que que l'entité autrefois connu sous le nom d'Axama se remettais sur pieds l'être marquer du 7 restait a distance comme si il attendais quelque chose de lui.
Il porta alors le premier coup sous la forme d'un rayon sortant de son épée, comme si il avait attendu cet instant précis depuis le début l'être a l'armure ocre esquiva l'attaque d'un simple pas de coté avant de contre-attaquer.

Il brandis son bras droit vers le guerrier et de chacun de ses doigts jaillit un fouet, le combattant doré fit tournoyé son épée devant lui pour parer l'attaque.
Cependant cette manœuvre fut vaine car son ennemi avait une tels maîtrise des ses projectiles que ceux-ci ce déployèrent en cône, décrivirent un arc de cercle dans les airs, contournèrent le bouclier de fortune du guerrier avant de le transpercer a l'unisson.

L'Être doré fut littéralement cloué au mur derrière lui par la dizaines de fouet qui traversait son corps, son ennemi marqua alors alors une pause semblant attendre une action qui ne vint jamais, un sourire condescendant déchira son visage.

- Shh, une masse d’instinct et de réponses automatisées.
- Tu l'a eu récemment pas vrai ? Bien sur devrai-je dire, cela avait été prévu.
- Quel dommage, un peu plus de temps et cette formalité serait devenu quelque chose de plus intéressant.
- Nos missions ne sont jamais des formalités mon frère, et avec le temps elle deviennent des échecs.

Le monstre vêtu d'ocre poussa un sifflement des plus déplaisants a l'oreille alors que l'autre voix s'était mise a parler, une voix qui semblais venir de partout a la fois.
Les nuages cendreux se contractèrent lâchant une bordé d'éclair qui illuminèrent les ruines du villages, changeant l'être en une ombre aux contour indistinct et aux yeux brillant tels des lanternes.
La voix qui avait parler, qui était ni grave ni aigu, avait un ton monocorde dépourvu d'émotion mais doué d'une force qui transparaissait a chaque mot prononcer.
Pourtant cela ne suffit pas a intimer le silence a la créature, celle-ci s'avança vers l'être doré qui s’appelait jadis Axama pour mieux lui murmurer a l'oreille ses mots :

- Tu a entendu la voix hein ? Mais ce ne sera pas la dernière que tu entendra, la dernière qui parviendra a tes oreilles sera la mienne.
Et les derniers mots seront le nom de celui qui t'a vaincu : Whiprak...Whiprak The Wipe.

- Tu parle un peu trop mon frère, et c'est là le moindre de tes défauts.

Une tornade se forma derrière le dénommé Whiprak, une tornade de brume vomit par les nuages qui, une fois qu'elle toucha le sol, s’aggloméra pour former un nouvel individu, le propriétaire de la voix précédemment entendu.
Il était plus grand que Whiprak, bien que la créature se tenait naturellement voûté on pouvait voir qu'il le dépassait d'une demi-tête.
Il portait une armure gris cendre recouverte d'un ensemble tunique-manteau bleu cobalt dont les couture était faites d'or pale.
Le coté droit de son visage était recouvert d'un morceau de métal faisant partit intégrante de son armure, du coté gauche l'on voyait une mâchoire décharner garnit d'une rangé de dent taillé en épieux qui s’emboîtait les une dans les autre, faites d'un métal a la fois noir et rutilant, ainsi qu'un œil couleur de rouille dans lequel brillait l'éclat d'une authentique folie.

Whiprak daigna se retourner pour lui répondre.

- Gâcher le plaisir des autres est la moindre des tiennes.
- « Plaisir », cette chose si surfaites.
- ...Trêves de bavardage, nous devons en finir avec lui.
- JE vais en finir avec lui, son corps est vaincu mais peut être pas son esprit.
Un détail dont je vais m'assurer sur le champ.

L’être sortit du nuage approcha sa main du corps du guerrier, on pouvait voir distinctement gravé au celle-ci le chiffre Trois, et lorsque sa paume entra en contact avec l'armure doré une multitude de faisceaux de fumée parcoururent cette dernière tels les nervures d'une feuille.
Il eut un long moment de silence puis les deux individu se raidirent tels des serpent prêt a mordre, leur sens de prédateur en alerte.

- Tu l'a sentit toi aussi. Dit l'être a l’œil de Rouille.
- Oui, est ce ..
- Oui, c'est la Résurgence
- Chaque Élu laisse son empreinte dans l'Artéfact.
- Exact, et toutes ces traces sont sur le point d'émerger dans son conscient.

L'être a l'armure de cendre retira précipitamment sa main tandis la carapace du guerrier se mit a briller d'une telles intensité qu'elle semblais faites d'or liquide.

Les deux combattant numéroté respectivement trois et sept firent un bond en arrière pour éviter d'être pris dans la déflagration d'énergie qui marque l'éveil d'un nouveau guerrier qui n'était ni Axama ni l'esprit de la Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/u627 http://www.bionifigs.com/f156-blog-de-reaper
 

[Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Short-story: Le destin d'axama
» [Fan-Fiction] Short-Story: Toa Xakkar
» [Fan-fiction] Short Story : The sacred thunder
» [Fan-Fiction] Short-story : Precursa
» [Fan-Fiction] Short-story : Tactica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: Fans-Fictions-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales