AccueilS'enregistrerÉvènementsCalendrierPublicationsRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Sam 4 Sep - 14:06

Bah ce serait cool si je pouvais te parler sur MSN, là j'essaie mais tu réponds pas. U_U

Je finis le chapitre aujourd'hui et je le poste demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Dim 5 Sep - 13:47

Voici venir le temps des cathédraaaaaa... Euh, de la suite.


CHAPTER IP: VC0703

Germal bailla à s'en décrocher la mâchoire tout en s'étirant. Il put constater que Podel, Hulgon et Faston dormaient encore. Flenus, à son habitude, n'avait pas fermé l'oeil de la nuit et avait passé son temps à revoir ses notes prises pendant ces derniers jours d'exploration de systèmes variés. De temps à autre, il semblait marmonner qu'il faudrait qu'il refasse le thème de sa tablette, mais Germal n'y prêta guère attention. En effet, il était plus intrigué par sa fille-soeur et Julnus, qui se fixaient de la même façon depuis des heures et qui n'avaient sûrement pas dormis non plus vu la façon dont leurs lits respectifs étaient en ordre. Cependant, les pensées de l'Être des Couleurs furent soudainement écartées en un millième de seconde: le millième de seconde nécessaire à ce que l'odeur d'un ragoût atteigne son odorat et transmette l'information à son cerveau. Il se leva tellement vite que le sol trembla un instant, réveillant en sursaut le Toa Nova et le Toa de...

- Mais ça va pas la tête ? hurla Hulgon, qui n'avait pas apprécié d'être réveillé ainsi.

Germal n'écoutait pas et se rua vers la cuisine, où un serviteur de Poroth préparait le petit déjeuner que chacun avait commandé avant d'aller se coucher. Il traversa les trois étages de la grande maison en un clin d'oeil, puis il se posta à quelques centimètres de la marmite où cuisait son met favori. Les autres descendirent de façon plus calme, accompagnés d'un Poroth assez stupéfait de l'attitude de Germal. Une petite explication à l'oreille de la part de Flenus lui fit comprendre que c'était tout à fait normal, et qu'il n'y avait pas là raison de s'inquiéter. Suite à cela, tout le monde se mit à table pendant que l'Être des Couleurs finissait de cuisiner son ragoût à la place des cuisiniers.

- Quand même Poroth, c'est une sacré maison que vous avez là... dit Podel pour engager la conversation.
- Merci de votre compliment, Podel... c'est bien ça ?
- Oui, d'ailleurs inutile de me vouvoyer.
- Comme tu voudras. Sache que si j'ai cette maison, c'est en partie grâce à l'Or que m'a vendu Flenus... En effet, ce matériau est assez rare ici, donc j'ai pu le revendre une fortune.
- N'oublie pas de faire appel à moi si t'en as encore besoin d'ailleurs. répondit Flenus.
- Je garde l'offre en mémoire, cher ami.
- Mais ce que tu fait est légal ? demanda Faston.
- Ah ah ! Ton ami a de l'humour, Flenus. Tu sais, ici, vendre ne serait-ce qu'une pierre est illégal, donc si notre bien-aimé tyran devait l'apprendre...
- Un tyran ? Ça ne m'étonnerais pas, vu le comportement des soldats... répondit Hulgon.
- En effet, ce système solaire est dominé par un pseudo-empereur qui cherche à absolument tout contrôler, d'où les espèces de tuyaux que vous avez sûrement déjà vus.
- Tiens, il me rappelle quelqu'un à ce niveau là... pensa tout haut Germal.
- Le pire, c'est que ce guignol a mystérieusement disparu il y a quelques années déjà... Mais il semblerait que, par un évènement inconnu, il soit de retour. Ça fait tellement d'années que j'ai même oublié son nom...
- Ça encore, c'est pas trop grave, répliqua Flenus.On sait où il habite, donc y a plus qu'à laisser Germy lui marrave la gueule pendant que je lui piquerais tout ce qui a de la valeur !
- Ton enthousiasme est plus grand que ta raison, mon ami ! Il est protégé comme personne !
- Et tu ne serais pas au courant de deux trois petits détails qui pourraient nous aider ?
- ... D'habitude je prends des risques pour faire mon métier, mais là c'est trop gros. Je ne peux pas m'aventurer sur ce terrain là...
- Même contre un stock d'Or ? Bien sûr, je te laisse réfléchir tout le temps qu'il faudra... Tu peux prendre tout ton temps, l'offre n'est pas temporaire. conclus Flenus, arborant un sourire sadique. Poroth gémissait, essayant de réfléchir calmement.

La réflexion du marchand fut longue. En effet, il se demandait si l'argent qu'il pouvait gagner avec la proposition du Voyageur serait susceptible de valoir les risques qu'il prenait. Plusieurs jours s'écoulèrent, jours pendant lesquels chacun profita plus ou moins de l'hospitalité de Poroth: Germal apprenait de nouvelles recettes aux cuisiniers, Flenus vendait de l'Or à ses autres contacts proches tout en récupérant des matériaux rares pour ses inventions, Garima et Julnus se fixaient toujours avec ardeur sans que personne ne devine ce qui se passait réellement dans leurs esprits, Hulgon et Faston dormaient à longueur de journée, pendant que Podel comblait ses quelques lacunes avec l'Enspheropedia de Flenus. Cela dura un jour, puis deux, puis trois, puis une semaine, puis même deux.

Pendant tout ce temps, Poroth réfléchissait. Le Toa du Vide avait fini d'étudier ce qui l'intéressait et méditait désormais, en faisant attention à ne pas se réveiller encore une fois deux-cents ans plus tard. Flenus avait épuisé ses stocks et plus rien d'intéressant ne pouvait être converti en Or, l'obligeant à cesser ses activités pour se replonger dans ses notes. Hulgon et Faston avaient tellement dormis qu'ils en étaient presque fatigués, tandis que Julnus et Garima étaient sortis de leurs mutisme et se promenaient discrètement tout les matins. Quand à Germal, bien qu'il était impossible qu'il se lasse quand il s'agissait de ragoûts, il devait bien reconnaître qu'il en avait un petit peu assez que le marchand prenne autant de temps. Il dut cependant attendre encore une semaine pour que la décision de Poroth tombe:


- Marché conclu.
- Ah, tu vois quand tu veux ! Les infos maintenant...
- ... Soit. Déjà, le seul moyen d'accéder discrètement à la planète où vit l'Empereur, c'est de passer par un tuyau tout en vous camouflant en soldats d'élites. Pour ça, pas de problèmes, je peux vous trouver des armures...
- Jusqu'où doit on porter ces trucs ?
- Jusqu'à la planète, de là, même votre déguisement sera inutile. Déjà, il faut que vous sachiez que ce palais est de forme octogonale, et au centre se trouve la demeure de l'Empereur. Chaque partie est protégée par un rempart annulant tout pouvoir élémentaire, et par au moins une centaine de gardes impériaux.
- Et pourquoi ne nous déguiserions-nous pas en gardes impériaux à ce moment là ? demanda Podel.
- Chaque armure est numérotée, et même avec un tel statut, un garde ne peut ni rentrer dans le palais, ni même quitter la planète à vrai dire. Donc si on vous voyait vous balader avec ces armures, vous seriez encore plus en danger. Et puis de toutes façons, il est impossible de s'en procurer ne serait-ce qu'une.
- Tant pis, il nous reste le premier plan.
- En effet. C'est là que les choses sérieuses commencent. Il semblerait que vos récentes déboires avec tout ces soldats ont forcés les gardes à doubler leurs effectifs, ce qui n'a pas pu être fait pour tout les remparts. Ainsi, certains ont même vu leur protection baissée car il était estimé qu'ils ne couraient aucun risque.
- Ne serait-ce pas là un piège ? Après tout, s'ils ont les moyens de doubler leurs effectifs, ils ont les moyens de le faire partout. répliqua Flenus.
- Très bonne remarque. Selon mes sources, des renforts potentiels attendraient dans les remparts que quelqu'un attaque. La solution que je vous propose est donc d'attaquer un des murs protégés à fond...
- Et de nous faire tuer misérablement ? railla Hulgon.
- Mes sources soupçonnent une ruse de la part des gardes, il est ainsi fort probable que ce ne soit que des hologrammes de Lumière par endroits. C'est quasiment confirmé puisque mes associés ayant pu s'aventurer si loin n'ont pas étés attaqués.
- Pour un Empereur qui taxe tout le monde a fond, il m'a l'air un peu sur la paille niveau gardes... remarqua Flenus.
- Disons que former un garde impérial prend des années, et doubler un effectif en plusieurs années n'est pas ce qu'il souhaite.
- Et après ? Une fois qu'on a attaqué un mur et qu'on a éliminé toute présence, on fait quoi ? coupa Faston.
- Oh, et bien, les remparts sont certes hermétiques aux éléments, mais pas à la force brute. Je suis sûr que votre ami Germal peut s'en charger sans problèmes. Dans tout les cas, je ne pense pas que votre plan était d'être discret comme des ombres...
- Dans ce cas, pourquoi nous faire porter des armures de garde ? C'est inutile.
- Les gardes donneront l'alerte et là par contre, le palais sera inaccessible. Ils ont pour habitude de couper l'accès de la planète dès qu'un danger potentiel se présente.
- Je vois. Mais si on les éclate avant qu'ils ne donnent l'alerte ? suggéra Germal.

Un regard de Flenus suffit à lui faire comprendre que cette idée n'était pas envisageable, à son grand dépit.

- Donc, reprit Poroth, une fois le rempart abattu, il vous faudra foncer à travers les couloirs et atteindre le plus vite possible le centre avant que vous ne soyez bloqués par les herses. Ces dernières sont faites d'un alliage bien plus résistant que les remparts, et sont en plus protégées par un bouclier anti-élémentaire.
- En somme, la meilleure chose à faire, c'est que Germal nous porte sur son dos. dit Flenus.
- Oh non ! soupira Podel, se remémorant la façon inconfortable dont ils étaient entrés dans ce système.
- Désolé, mais je ne vois pas d'autres possibilités.
- Ah, c'est vrai que ton ami est très rapide, malgré sa carrure... Et bien, dans ce cas, suivez le plan de Flenus.
- Pourquoi moi... marmonna le Toa du Vide, mais cette fois personne ne l'avait entendu.
- Une fois au centre du Palais, il vous suffira de foncer jusqu'à la salle du trône, et à en découdre avec l'Empereur. Vous devrez agir vite et le défaire très rapidement, car les gardes ne pourront certes pas entrer immédiatement à cause des herses, mais une fois celles-ci relevées, vous risquez d'être submergés.
- Bon ! Donc Podel, Hulgon, Faston et... Julnus, vous vous chargerez de retenir les gêneurs. Germal et moi derrière lui, on va détrôner ce félon !
- Sachez que c'est toutes les infos dont je dispose, et que la dernière aide que je puisse vous proposer, c'est de vous trouver les fameuses armures vous permettant d'aller jusqu'au Palais.
- C'est déjà pas mal, merci Poroth. fit Faston.
- Ah, je vous mets en garde... Flenus va devoir me payer l'Or de suite, et si vous êtes capturés ou tués, en aucun cas je ne serais responsable... Et, bien sûr, vous ne me connaissez pas.
- D'ailleurs, je ne sais pas ce qu'on fait là, et vous ? fit Flenus pour jouer le jeu.
- On attend peut-être des armures ? suggéra Hulgon de façon ironique.
- J'ai entendu dire qu'elles seront livrées ce soir à l'entrée du tunnel Quatre en direction du Palais Impérial. Mais je ne sais pas ce que ça veut dire... Maintenant, sortez. fit Poroth.

Tous s'exécutèrent, et en attendant le soir, Faston suggéra de visiter rapidement la ville. Flenus lui expliqua que si un garde les repérait, toute l'opération serait fichue en l'air, donc tous décidèrent de retourner à l'endroit où ils avaient atterri avec le Magasin Ambulant. Ils pressaient le pas mais de façon discrète, afin d'éviter d'attirer l'attention. Enfin, alors qu'ils allaient arriver, ils purent voir que tout le monde était attiré par un écran géant. Flenus s'approcha discrètement, et put alors entendre clairement:

- Réjouissez-vous ! Notre bien-aimé excellence, notre divin Empereur, est bientôt complet ! Dès ce soir, sa formidable puissance et son esprit surdéveloppé renaîtront véritablement, et sa voix justicière retentira à nouveau ! Acclamons le retour du tout-puissant Empereur !

Flenus évalua rapidement la situation et fit part de ses observations à ses amis:

- Bon, d'après ce que j'ai pu entendre et ce que j'ai pu en déduire, l'Empereur n'était pas encore au sommet de sa forme jusqu'à présent, et par contre, il serait complètement rétabli ce soir. Ça veut sûrement dire qu'ils viennent de le retrouver récemment et qu'il n'était pas encore apte à tyranniser.
- Ça implique que la surveillance va être plus forte... répondit Podel.
- Mais nous n'avons pas le choix. coupa Hulgon, c'est ce soir ou jamais.
- De toutes façons, ce message était rempli de propagande, mais je me demande quand même qui est ce gars...

**
*

Alors que tous réfléchissaient à ce qui les attendaient ce soir, dans un coin reculé du palais, le dernier morceau d'amure blanc d'un prisonnier tomba, révélant une armure noire et violette complètement polie et brillante. Deux yeux qui étaient autrefois bleus s'ouvrirent en rayonnant d'une couleur cramoisie très lumineuse. La folie avait laissée place à un calme presque surhumain. Un être s'approcha de lui, s'agenouilla, puis déclara:

- Vous voila de retour, divin Empereur.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Dim 5 Sep - 20:32

Ouh grosse déception Mad

Je vous boude, na Very Happy (sinon bon chapitre, c'est une série plutôt cool)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Dim 5 Sep - 20:35

La flemme de poster mon avis, surtout que si c'est pour dire tout le temps la même chose. Au fait, vous êtes en train de combattre tellement de Tyran, y a Hidkoc pour vous aider si y a besoin =D Mais je sens que ce tyran-là, y a quelque chose de différent qui va arriver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 6 Sep - 18:06

Je ne dirais rien car le plus infime indice vous aiderait trop... Non, je laisse cette tâche à Flen' Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
PhantomDisaster

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 24
Messages : 1528
Inscrit le : 02/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 6 Sep - 18:42

@Antoinenuva a écrit:
Je ne dirais rien car le plus infime indice vous aiderait trop... Non, je laisse cette tâche à Flen' Very Happy

Tous ceux qui ont lu LoTF peuvent réussir à deviner qui est ce tyran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/profile.forum?mode=viewprofile&u=29 http://www.bionifigs.com/f74-le-blog-de-jetrax147 http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=cyber-ryo
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 6 Sep - 18:49

Je vois clairement pas qui est ce tyran. Je me suis dit qu'il doit être un personnage qui est déjà apparu. Natalos ? Nan je crois pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 6 Sep - 18:57

Non, Natalos est bel et bien mort, et il ne risque pas de réapparaître.

Mais franchement, je pense que c'est à votre portée, pour une fois que Flen' et moi faisons pas un retournement de situation abracadabrant...

En revanche, si vous avez votre idée, gardez-la pour vous. wink

*Ou ouvrez un topic "Investigations sur LoTF >o<*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Ryooo

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 25
Messages : 7547
Inscrit le : 30/08/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 6 Sep - 20:40

! I like this chapter.. Very Good Work.. Congratulation !

-Je viens de débuter aussi LoTF. Bien..très bien. Je me prononcerais plus tard pour un avis plus "pointu" .mais j'aime bien..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forum http://www.bionifigs.com/f139-le-blog-de-talon
Teridax the new UM

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1902
Inscrit le : 27/11/2008
Pays : Univers Matoran

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mar 7 Sep - 17:29

Toujours aussi bien ^^
L'identité du Tyran semble tellement évidente qu'on se demande si ce n'est pas justement pour brouiller les pistes...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-universe.forums-rpg.com/profile.forum?mode=viewprofile&amp;u=112 http://www.les-guerres-de-spherus.com/ http://www.bionifigs.com/f83-le-blog-de-teridax-the-new-um
Irax

avatar

Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé

Masculin Age : 23
Messages : 802
Inscrit le : 01/03/2009
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 8 Sep - 9:27

Intéressant comme chapitre, effectivement l'identité du Tyran crève les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-d-irax-f67/
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 8 Sep - 14:28

Je vois clairement pas qui est le tyran =s Faut que je révise mon LotF moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 8 Sep - 16:48

Ou bien Irax est anormal, ou bien vous faites exprès... XD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Dim 12 Sep - 16:33


CHAPTER IP: VC0704

Après s'être perdus quelques fois et être partis dans la direction opposée à la leur, les six héros parvinrent à trouver l'entrée du tunnel Quatre où était disposé un énorme colis enrubanné. Sur celui-ci, on pouvait lire, écrit en grosses lettres: "Pour les inconnus" .

- ...
- Bonjour la discrétion, souligna Germal.
- Bon, prenez ce paquet et plaçons-nous dans un coin... plus discret, décida Flenus, là je récapitule: Vous ne dites RIEN, absolument rien et vous me laissez parler.

Ceci-dit, il entreprit d'enfiler la lourde armure des gardes. Il se rendit compte alors d'une chose particulièrement gênante, et même deux: il était trop petit et trop faible pour porter une armure d'un tel acabit, et il lui fallut s'y reprendre à trois fois avant de réussir à mettre... Les bottes.
De leurs côtés, Faston, Hulgon et Julnus avaient déjà enfilé leurs armures, tout comme Garima, Germal - qui peina un peu aussi de son côté de par sa grande taille - et Podel. Les armures étaient assez massive et d'un noir profond. Des piques étaient disposés sur chaque épaulette, et le casque, tout aussi noir et bourré de piques, ne laissait voir que les yeux de son porteur.


- Non mais y'a rien à dire, hein, j'aime pas, lâcha Germal.
- Mais tu vas te mettre sale JAMBIÈRE ? hurlait Flenus de son côté.
- C'est une armure de faible, elle est assez petite, et puis franchement, elle est anti-charisme !
- Mais pourquoi ça tient TOUJOURS PAS ?
- Et puis cette épée, là, ajouta Germal en montrant la fine épée courbée qui faisait partie de l'équipement habituel des gardes impériaux, elle est trop petite, et c'est une épée toute frêle !
- GROUAAAAAAH !
- Oui Flenus, on peut l'interpréter ainsi.

Une fois que Flenus eut réussi à mettre son armure, en se coinçant les doigts à maintes reprise, et qu'il eut ajouté des suspensions pour faciliter ses mouvements, ils purent repartir.
Le tunnel numéro 4 les fit traverser l'espace inter-planétaire en une dizaine de secondes, que Germal utilisa pour râler encore un peu contre son déguisement. Arrivés à destination, Flenus se retourna et fit mine à ses compagnons de se taire. Ceux-ci ne l'écoutaient à peine, éblouis par la splendeur de l'énorme château qui prenait toute une face de la planète. Il était fait d'un métal noir et il se dressait dans toute sa grandeur agrémentée de courbes et de piques qui la traversait en son milieu, dans un ensemble à la fois sombre et beau.
Ils avancèrent dans une allée couleur ébène lorsqu'un garde les interpella. Il avait dû les voir de loin et une expression de mécontentement se lisait sur son casque noir.


- Je peux savoir ce que vous fichiez dans la planète n°0 ? On est censés surveiller le PALAIS, nous, pas le reste !
- Tu noteras, sinistre et stupide soldat, qu'un garde impérial a TOUJOURS une bonne raison pour faire ce qu'il fait. En l'occurrence, c'est une mission directe donnée par notre Bienheureux Empereur de retour au palais, donc au lieu de bailler aux corneilles, tu ferais mieux de nous ouvrir la porte.
- Euh... Oui, oui, de suite ! bégaya l'individu, désorienté, sous les regards surpris des autres Voyageurs.

Ils firent quelques pas et le garde entreprit d'ouvrir la porte quand il fit soudainement volte-face.

- Attendez une minute... Depuis quand sommes-nous autorisés à entrer dans le palais ?
- Germal ! Vas-y ! hurla Garima.

Un coup sec contre le crâne du gardien le fit chuter. Germal prit son corps avant qu'il ne tombe au sol et le posa délicatement par terre derrière une des colonnes qui introduisaient le palais.

- Ça devrait pouvoir faire l'affaire, dit-il, fier de son initiative.

Flenus se tapa la tête contre le mur.


- C'était AVANT qu'il fallait être discret ! Maintenant qu'on a franchi l'obstacle on peut y aller ! Si vous ne l'aviez pas remarqué, nous étions observés par une treize espions, plus ou moins bons, placés au dessus du palais.
- Hein ?

Flenus sortit une arbalète et tira sur le haut d'une colonne. Quelques secondes après, un corps s'écroula et fit une chute de quelques mètres avant de s'écraser contre le sol dans un affreux bruit de craquement.

- Pardon douze. Et étant donné que nous sommes repérés et que la porte est juste devant nous, on FONCE !

Germal ne se fit pas prier et défonça le portail couleur ébène devant lui. Ce fut le moment où l'alarme décida de sonner, à leur grand dam. Ses amis ayant été jugés trop lents pour avancer, Germal en porta la majorité, mais laissa Hulgon et Flenus, l'un pour couvrir les arrières et l'autre à sa demande pour "s'occuper" de certains problèmes techniques.
En quelques pas d'une vitesse et d'une puissance faisant trembler le pavé sous ses pieds, Germal parcourut plusieurs salles du palais... Sans passer par les portes bien sûr. Il fut rapidement arrêté par un coup contre sa nuque.


- Qui est le masochiste qui a fait ça ?

Il aperçut une silhouette se mouvant rapidement pour s'enfuir et se servit d'un mur du palais pour l'arrêter. En lui lançant à la figure.
Une immense explosion retentit et le mur se disloqua en plusieurs morceaux. Le fuyant, qui était de dos, se retourna vivement pour faire face à son adversaire. Il portait une armure bleue luisante et noire, et son masque lui rappelait quelque chose. Il n'eut pas le temps de faire un examen que son agresseur avait foncé sur lui. D'un geste rapide, l'Être de Couleur s'empressa d'envoyer bouler les Voyageurs qu'il tenait sur son dos.

Ceux-ci s'écrasèrent contre un mur. Garima, Podel et Julnus furent assommés, et Faston était trop sonné pour comprendre quoique ce soit.


- Oups... Bon, toi, tu viens te battre ? grommela Germal en enlevant son armure de garde.
- Si vous le souhaitez, seigneur maladroit ! répondit l'inconnu avec un sourire critique.

* *
*

Hulgon avait été lâché plutôt rapidement avec cet énergumène de Flenus. Celui-ci se retourna et lui fit un grand sourire. Derrière lui se trouvaient une bonne dizaine de soldats prêts à faire feu.

- Bon, tu es assez balèze pour t'occuper d'eux, non ? Je suis sympa, alors je te relève de ton travail de protection !
- Quel travail de... Attends, tu vas me laisser les combattre tout seul ?
- Allons, Hulgon, commença le premier Voyageur avant d'apercevoir l'air menaçant de son interlocuteur, bon et bien il est temps pour moi de partir je crois !
- On en a pas fin...

Hulgon ne finit pas sa phrase que l'horrible petit personnage avait disparu, le laissant s'occuper de l'équipe de garde seul. Ses doigts firent s'échapper un courant visqueux, dissolvant l'armure de garde qui se trouvait encore sur lui.

- Allons-y alors... soupira-t-il, mais il laissa rapidement apparaître un grand sourire.

Le liquide s'intensifia jusqu'à former d'énormes vagues acides et aussi transparentes que l'eau qui se répandirent sur le sol. Hulgon pataugea dans le liquide corrosif, apparemment sans douleur, et s'approcha tranquillement des soldats qui perdaient peu à peu leurs jambes en hurlant de douleur.

- Allez, on commence la leçon de natation, commença-t-il, mais attention...

Son expression se figea en un gigantesque sourire, et il poussa l'un des soldats qui tomba et commença à se dissoudre sous le regard horrifié de ses compagnons.

- À ne pas boire la tasse ! conclut le Toa d'Acide en envoyant de violents coups de pieds dans les armures de ses ennemis qui se dissolvaient un à un.

Des vagues d'acide continuaient de sortir des mains d'Hulgon, et celui-ci les referma. Une minuscule boule se forma dans chacune de ses paumes, puis il rouvrit ses mains, et les balles flottèrent dans les airs.
Il scruta les environs un instant. Soudain, un soldat jaillit d'une salle, et fonça vers Hulgon.

Pas de chance, le sol avait toujours un PH de 1, et le soldat s'écrasa contre le sol. Son compagnon, qui avait risqué sa tête en dehors de la porte, fut plus prudent , et passa discrètement son arme vers la sortie pour viser le dangereux Toa. Une déflagration passa et l'arme - avec le reste du soldat - fondit en une fraction de seconde.


- Gyahahahahahaha ! Ne sous-estimez pas Hulgon !

Sa seconde boule lui restant dans la main, il décida de relâcher son Pulsar Blast sur le sol, et la mare d'acide prit quelques centibios de plus. La plupart des soldats qui vinrent après s'écrasèrent lamentablement contre le sol. La plupart de ceux qui pouvaient voler grâce à un Kanohi ou leur élément retournèrent à terre rapidement grâce à de petits coups de Hulgon bien sentis. Celui-ci regarda d'un air critique l'architecture du couloir où il se trouvait. Ce dernier, assez étroit, permettait d'aller sur quelques salles. Le sol était visiblement assez résistant pour résister à la corrosion de l'acide répandu partout. Derrière lui, le couloir faisait un demi-cercle comme ouverture du palais. La porte de celui-ci avait déjà été brisée par Germal, et était d'une taille tout à fait convenable. Sa sobriété permettait tout de même aux renforts éventuels d'entrer tranquillement sans se pousser, et surtout sans que Hulgon ne puisse s'en occuper au cas par cas.

* Bon, c'est bien de faire une pataugeoire qui pique, mais celle-ci me demande un peu trop de force, et ça ne va pas arranger mon affaire si je n'économise pas assez de mon pouvoir élémentaire... *

Il décida alors de faire partir le liquide corrosif, afin de ne plus avoir à utiliser de l'énergie pour résister à la dissolution. Celui-ci fut aspiré dans ses mains jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une goutte. C'est ce moment que choisit une escouade pour passer à travers les débris de la porte et pointer leurs fusils sur le psychopathe.

- Ça c'est ballot, quelques secondes plus tôt et vous n'auriez plus eu de petons. Enfin, c'est le hasard de la vie j'imagine, sourit-il en jaugeant leur nombre.
- Fermez-là et plaquez-vous contre le sol, maintenant ! rugit l'officier, fort de son autorité et de sa haute estime de soi-même.
- Oui monsieur !

Ainsi, Hulgon avait reporté l'attention sur lui, permettant aux autres de continuer leur route tranquillement. Il se fit menotter et emmener en prison par toute l'armée.

- Alors, vous m'emmenez où ? Pas dans un horrible demi-cercle aussi grand qu'une île et peuplé par une bande de bras cassés j'espère ?
- Non. Cachots puis exécution, fit un soldat mal assuré devant le personnage.
- J'ai toujours rêvé de visiter des prisons exotiques, conclut-il en souriant.

* *
*

Plaqué contre les murs, Flenus glissait d'un coin à l'autre du palais, en évitant soigneusement de se faire remarquer. Il se cogna régulièrement contre des espions, qui devaient décidément être monnaie courante dans le coin. Ceux-ci passaient leur chemin, apparemment habitués à rencontrer des collègues, même si celui-ci était bizarre, habillé comme un garde impérial. Flenus s'en rendit rapidement compte et délaissa rapidement le lourd équipement qu'il fourra dans son sac sans fond.
Après quelques minutes d'investigation - les espions semblait n'avoir rien à faire de son armure dorée, l'opulence étant l'une des principales caractéristiques des gens du palais - Flenus trouva enfin ce qu'il cherchait: la salle de commande. Pour la trouver, il se fiait au bruit de l'alarme qu'avait provoqué leur entrée... fracassante.

Il ouvrit la porte avec précaution et trouva alors un homme de dos occupé à coordonner les armées en parlant dans le micro d'un casque. Flenus avança tout doucement, referma la porte derrière lui et, une fois qu'il était suffisamment proche, écouta ce qu'il disait.


- Passez le tunnel 4 ! Vous arriverez plus rapidement au palais. Ils étaient au nombre de...
- Désolé mon gars, lui chuchota Flenus, mais ils devront se passer de tes conseils.

Il lui asséna un coup sur la tempe et le jeta hors de la salle. Une fois avoir fermé la porte à clé, et avoir posé quelques pièges - après tout c'est vrai, s'il avait réussi à entrer, c'était parce que personne ne surveillait le surveillant - il observa la salle. Elle était assez petite, mais de nombreux moniteurs étaient installés, permettant de voir à la plus grande surprise de Flenus l'intégralité de la banlieue du palais, c'est à dire des huit planètes entourant la demeure impériale et leur tunnels respectifs. Il y avait de nombreux boutons sur le bureau, et l'intelligence de Flenus combinée à un manuel permit à l'Esprit Voyageur de prendre la relève en un rien de temps. Il remit le casque sur sa tête juste à temps. Une voix retentit dans ses oreilles d'un ton agacé.

- Vous nous recevez ? fit la voix grave et hautaine de son interlocuteur.
- Parfaitement, répondit Flenus en s'efforçant d'imiter la voix du surveillant, mon casque est juste tombé de mes oreilles. Je disais donc qu'ils étaient huit, et que l'un était rentré dans le palais tandis que les autres se sont enfuis. Pas mal leur idée ! Rétorquer de faire partie d'une escouade chargée d'escorter le "messager de l'empereur" pour ensuite se disperser dans tous les tunnels sauf le numéro 4.
- Mais pourquoi le quatre ?
- Si un soldat revenait dans le sens inverse de l'endroit où il venait, ça aurait été perçu assez rapidement, non ?
- Ne prenez pas cet air hautain avec moi, Jehrok, vous n'êtes qu'un vulgaire fonctionnaire je vous rappelle !
- En attendant vous parlez, vous parlez, et l'un d'eux est en train de faire fondre la garde du palais !

La voix hautaine se tut un moment, puis esquissa un grommellement avant de couper la communication. Flenus sourit puis observa les écrans. Hulgon avait fait du bon boulot, mais le laisser aller en prison permettrait de faire une diversion pour Germal et les autres.
Lorsqu'il tourna la tête vers l'écran où l'on voyait Germal, son sourire s'estompa. Tout le monde était K.O. et son ami faisait face à un personnage bizarre.


- Tiens, son masque me fait penser à quelque chose... Bon, il s'en chargera tout seul.

Ceci-dit, il bloqua toutes les issues et se tourna vivement vers l'écran de la salle du trône. La vue de haut empêchait à Flenus de voir l'empereur, mais celui-ci ne faisait aucun mouvement tandis que la garde s'affolait dans tous les sens.
Étonné, il décida d'enlever ses yeux de là. Il tourna sa tête vers les nombreux boutons qui jonchaient le bureau. Parmi ceux-ci et d'après la manuel, il y en avait quelques uns qui permettraient de contrôler le système de défense. Il posa sa main sur une manette qui actionnait une mitraillette dans le vestiaire des gardes, et son sourire revint, avec une dimension hautement sadique.


- C'est l'heure de la prévention d'état de crise signée Flenus ! hurla le Voyageur en appuyant sur le bouton-gachette.

A SUIVRE...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
Rohrak

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 26
Messages : 5459
Inscrit le : 04/04/2009
Pays : Suisse

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 13 Sep - 19:18

un très bon chapitre, c'est toujours saugrenue cette histoire, c'est des fois drole et il y a de l'action. faut vraiment s'appeler chuk norris, enfin non, Germal pour courrire en portant ses potes et en défoncant des murs, aucune armée ne peut résister aux êtres les plus puissant de l'univers.
mais je croyais que Hulgon était un toa lambda controlant l'acide, ou est ce qu'il a appris le pulsar blast?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.war-of-powerfuls.com/profile.forum?mode=viewprofile&u=257 http://www.bionifigs.com/le-blog-de-alexdr-f137/
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 13 Sep - 20:13

C'est là tout le truc ! Hulgon n'est PAS un Toa lambda mais un un Toa spécial (peut-être une explication plus tard) capable de maîtriser plusieurs sortes de Nova Blast et de manière plus régulière !

Sinon, je suis content de ce commentaire... * Et moi qui voulais faire un chapitre sérieux... Nan je déconne Very Happy *



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mar 14 Sep - 19:59

Ah, vraiment satisfaisant comme chapitre. Je suis curieux de connaître l'identité de l'empereur et du guerrier bleu et noir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Irax

avatar

Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé

Masculin Age : 23
Messages : 802
Inscrit le : 01/03/2009
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 15 Sep - 8:43

Super chapitre, je me demande si Hulgon va s'en tirer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-d-irax-f67/
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Dim 19 Sep - 20:25

CHAPTER IP: VC0705

Germal observa avec lenteur son opposant et tenta de comprendre qu'est-ce qui clochait. Son Kanohi lui était tellement familier ! Son ennemi courut alors vers lui, saisissant l'occasion, et tenta de lui asséner un coup, que Germal dévia d'un coup de poing. Il utilisa son autre poing afin de cogner son assaillant. Il vit le masque de celui-ci briller puis une grosse explosion jaillit de nulle part.

- Mais oui ! s'écria alors l'Être des Couleurs, ce Kanohi, je l'avais déjà vu, et pour cause ! Il était un des composants de mon Kanohi d'autrefois... Le Kanohi Explosin !
- ... Pourquoi me racontes-tu ça ? J'en ai rien à faire de ta vie !

Germal accusa le coup. Son Golden Shield à l'épaule s'activa, et il fonça sur son opposant, un Gripho-rapière à la main. L'ennemi riposta d'un coup de dague qu'il sortit d'on ne sait où et qui frappa la pointe de la rapière, faisant dévier l'attaque du colosse.

- Hnng, mais quel est ton nom ?
- ... Tu crois sérieusement que je vais te dire mon nom ? lança le personnage d'un air évident.
- C'est disons... plus pratique pour celui qui écrira nos chroniques.
- Et bien, tu nourris de fortes ambitions, Germal ! Tel doit être son nom, car le Kanohi Explosin a été porté par de rares élus dont ton ancien toi, Garmal. Mais soit, mon nom est...
- ... Oui ? dit enfin Germal.
- Mais tu y crois vraiment en plus ?
- GRAH !

Il chargea son poing en lave et celui-ci fonça indépendamment de Germal sur l'agaçant ennemi. Il profita de cette diversion pour réfléchir à ce qu'aurait fait Flenus dans une telle situation.

* Fuir... Bon, et qu'est-ce qu'il se serait posé comme questions ? Ah ! Il me connait, il doit donc ne pas venir de ce monde... Ou peut-être que si et que notre titre de "Champions inter-universels" n'est vraiment pas éxagéré... *

Le poing de magma volant explosa en mille morceaux, et s'éparpilla dans tous les coins de la salle. Germal esquiva les débris et alla voir du côté de ses amis qu'il avait malencontreusement assommés et récupéra son épée Garima. Avec, il commença des mouvements beaucoup plus rapides vers son assaillant qui les esquivait ou se propulsait à l'aide de son Kanohi pour les dévier.

- Dis moi ton nom !
- Tu as l'air d'y tenir, Germal...
- Disons que la plupart du temps, nos ennemis se présentent avant de se faire laminer.
- C'est peut-être pour ça que je ne t'ai pas dit le mien ! Enfin, tu peux m'appeler par mon surnom si tu veux...
- Qui est ?
- ... J'ai envie de ne pas te le dire juste pour te faire rager, sourit le guerrier.
- Tu veux vraiment mourir ! ATOMISER !

Les mouvements de Germal devinrent ultra-rapides, et une aura colorée apparut autour de lui. Il fonça vers son assaillant qui n'eut pas le temps de riposter et qui s'écrasa contre le mur. Celui-ci s’affaissa contre l'étrange combattant. Germal courut vers les débris et chercha son ennemi dans les décombres. Quand il le retrouva, un peu sonné, il le prit par le col de son armure, le souleva de terre, le plaqua contre un mur et pointa son épée devant lui.

- J'aimerais connaître ton nom avant de mettre fin à tes jours.
- Tu as un sacré problème avec ça... T'as beau trouver des excuses bidon, tout ce que tu veux c'est connaître mon nom... Pourquoi ? Est-ce que c'est dû à un traumatisme de ton enfance ?
- C'est vrai que quand j'étais petit, je n'avais qu'un nom d'expérience débile... Eh ! Je te rappelle que je te menace !
- Bon, appelle-moi... Le Joueur.
- C'est tout ?
- Je t'avais prévenu. Bon, et bien je dois y aller on dirait ! Dommage pour ma mission...

Sans que Germal ne puisse réagir, le Kanohi du Joueur changea de forme jusqu'à devenir un Kualsi. Il disparut alors sans laisser de trace, laissant un Germal très énervé tout seul. Il passa sa colère sur un mur, puis se souvint de la mission.

* Ce gars, là, le Joueur, il a juste eu de la chance de pouvoir s'enfuir... Mais si je le retrouve, je n'aurais pas deux fois la même surprise. *

Sur ce, il prit Podel et le secoua de toutes ses forces afin de le réveiller. Il continua avec le reste de ses compagnons jusqu'à ce que l'équipe puisse reprendre le chemin.

* *
*

Jeté négligemment en prison, Hulgon patientait tranquillement, le poing contre le menton, en écoutant ses deux gardes discuter entre eux, derrière les barreaux.

- ... Il doit avoir l'élément Eau, j'ai cru voir du liquide transparent par terre, commençait l'un des gardes.
- Tu rigoles, tu as vu ses armures toutes fondues ? Il est forcément d'Acide ! répondit l'autre, d'un ton que Hulgon jugeait assez stupide.
- On a des gardes de l'Acide, c'est eux qui ont dû l'amocher comme ça !
- Tu as vu sa couleur ? Noir-vert bizarroïde, tu veux me faire croire que c'est de l'eau ?
- Il a réussi à s'infiltrer au palais, il a sûrement dû changer ses armures, réfléchis !

À l'intérieur de lui, le Toa d'Acide s’esclaffait. C'était l'idiot qui avait raison, et celui qui réfléchissait qui avait tort, et c'était plutôt marrant.

- Bon, il n'y a qu'une façon de le savoir. Eh toi ! cria le garde intelligent à Hulgon, tu es de quel élément ?
- Moi ? De l'élément Pierre, ça se voit pas ?
- Fous-toi de moi...
- Sérieusement ? De l'Eau, mentit Hulgon.

Hulgon avait appliqué l'un des conseils que Julnus lui avait donnés: c'est beaucoup mieux quand vos ennemis ne connaissent pas votre élément. Il laissa le premier garde assommer son collègue à coups de "tu vois je te l'avais bien dit !" et s'intéressa à sa cellule. Elle était très différente de celle qu'il occupait jusque là. Malgré son exiguïté, les murs, les barreaux, son lit, tout donnait une énorme impression d'opulence. On voyait bien que l'Empereur ne manquait de rien.
Il se leva et alla vers son lavabo pour boire de l'eau. Il se ravisa rapidement en se rappelant qu'il était censé maîtriser l'Eau et donc ne pas avoir besoin d'un lavabo pour boire. Il aurait pu tout aussi bien faire fondre les barreaux de sa prison et ses deux gardes avec, mais il aurait été bon pour un second passage en prison, et sans l'effet de surprise cette fois-ci.


* Et en plus j'ai toujours soif. *

Il patienta quelques minutes, quand un soldat écarta d'un geste les deux gardes et ouvrit la serrure. Il mit des menottes au Toa d'Acide et le fit marcher, sans un mot, vers la sortie de la prison. En passant, il vit que les cellules d'ici n'étaient pas souvent utilisées. Hulgon frémit en songeant à la durée de passage en prison moyenne des prisonniers de cet empereur fou.

- Et donc, la suite, ça se passe comment ?
- Simple. Notre Empirisssime Souverain va te torturer en personne, jusqu'à ce que tu nous dévoiles qu'est-ce que tu fais là. Ensuite, nous te trancherons les membres un à un, puis ton tronc, jusqu'à ce qu'on te tue.
- Ah. Ça s'annonce assez divertissant.
- Maintenant tu la fermes, on entre.

Il fit deux gestes de la main aux gardes qui s'empressèrent d'ouvrir la grande porte menant à la salle du trône. Décidément, se disait Hulgon, il n'était pas très causant.
Les deux gardes tentèrent d'ouvrir la porte une première fois, sans succès. Devant le regard noir de leur supérieur, il recommencèrent, puis recommencèrent, mais sans succès à chaque fois. Le supérieur en question se mit alors à hurler d'un ton inquiétant.


- Qu'est-ce qui vous prend bande de dégénérés, vous savez pas ouvrir un simple portail...

Sa phrase fut ponctué par une salve de mitraillette qui perça d'abord son armure puis son casque, et qui le fit finalement tomber à terre. Les deux soldats effarés subirent juste après le même sort. Intrigué, Hulgon se retourna vers la mitraillette encore fumante qui était située sur un coin des murs de la salle il vit la caméra qui se situait à côté.
Le Toa d'Acide fit fondre ses menottes et agita des mains devant la caméra.


- Si tu es un allié, tire sur le portail derrière moi !

Un tir et le portail était agrémenté d'un beau trou fumant.

- Flenus ?

La mitraillette hocha la tête de bas en haut. Soudain, du plafond sortit un casque avec micro et oreillettes. Hulgon le ramassa et le posa sur ses oreilles. Après un petit grésillement, la voix joyeuse de Flenus jaillit dans les oreilles du Toa d'Acide.

- Ah, c'est génial ! Tu sais ce qu'est la toute-puissance ? J'en ai un aperçu !
- C'était donc ça que tu prévoyais ? J'avoue que c'est pas mal... Mais c'est quoi ces trappes qui viennent de nulle part ?
- Des tuyaux reliés à cette salle, et je peux jeter plein de trucs marrants comme de l'huile, ou des boules piquantes ! Demande aux gardes, ils ont adoré ! ... Bref. Germal et les autres arrivent. Derrière ce portail les gardes sont affolés, mais pas l'Empereur. Personne ne devrait vous...

Un garde arriva, fusil en joue, vers le Toa d'Acide. Il n'eut pas le temps d'esquisser un mouvement de plus, car son armure fut trouée d'un seul coup.

- ... Déranger, si vous voyez ce que je veux dire.
- Dis, nous on devait rester en arrière, et finalement on est en avance ! Plutôt comique, non ?
- Ben ouais, ils ont été assez retardés, mais ça n'empêchait pas Germal d'aller trop vite pour que je puisse le contacter. Ce palais est un vrai labyrinthe, donc il s'est perdu deux fois, il a pris son temps, s'est dégusté un ragoût, et a fini par aller sur la bonne route.

Comme pour aller avec sa phrase, Germal arriva en déambulant, traînant Garima en forme d'épée, Podel, Faston et Julnus d'une main. En voyant Hulgon, il s'arrêta, un peu surpris. Il prit soin de déposer ses amis délicatement - cette fois-ci - et alla voir le Toa d'Acide.

- Tu n'étais pas censé rester en arrière ?
- Ben il s'avère que j'ai été arrêté, et conduit jusqu'ici pendant que tu te perdais et que tu prenais du bon temps.
- Comment tu sais ? souffla Germal, l'air embarrassé.
- C'est Big Flenus qui me l'a dit. Envoie-leur des casques !

De la trappe cachée tombèrent cinq casques. Chacun des Voyageurs en prit un, et il purent entendre la voix de Flenus.

- Okay, on va pouvoir parler c'est génial. J'ai pris possession de la salle de commandes du château, ce qui fait de moi le Grand Être du coin. Je vais vous ouvrir la porte, puis je vous supporterais à l'aide des systèmes de sécurité qui sont un peu partout dans ce splendide palace.
- C'est assez réconfortant, je dois dire, murmura Podel.
- Dingue, pour une fois, une idée de Flenus a vraiment été utile ! s'écria Garima d'un ton âcre.
- J'ouvre la porte ! cria Flenus, ignorant parfaitement la Toa-épée.

Julnus et Garima s'approchèrent l'un de l'autre, une détermination de protéger dans l'oeil du premier, une confiance aveugle dans l'autre. Podel, lui, sortit son marteau de son dos et disparut sans crier gare, tandis que Faston tint plus fortement son épée de concentration élémentaire. Hulgon ne fit absolument rien, mais prit un air sérieux, que Germal jugea suffisant comme préparation au combat. Ce dernier laissa tomber sa fille-soeur qui était collée au Toa de la Jungle et changea Gripho en fusil-épée, tout en chargeant l'un de ses poings en énergie.

La porte s'ouvrit, laissant place à une salle vaste et suintante de richesse. Partout des parures, des bijoux, des meubles dorés, que Flenus reconnut comme étant sa marchandise, mais ce qui marquait le plus était la cinquantaine de soldats effarés qui couraient dans tous les sens pour échapper à la mort par fusillade. Deux tourelles de combat étaient en effet placés et faisaient un véritable carnage, écorchant les murs, déchirant les rideaux et brisant en deux les armes disposés sur les murs comme des trophées.
Les six Voyageurs entendirent dans leur casque le rire empreint de folie de Flenus, qui prenait apparemment beaucoup de plaisir à saccager toute la salle impériale.

Mais derrière les soldats qui couraient, on pouvait apercevoir un personnage immobile sur le trône. De lourdes armures noires et bleues étaient placés sur son corps, son casque effrayant était illuminé par des yeux rouges terrifiants, et une immense épée faisait office d'un des bras. Il se leva d'un seul coup, et regarda les nouveaux arrivants.


- Bienvenue.

A SUIVRE


Dernière édition par Flenus le Jeu 30 Déc - 16:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 20 Sep - 20:01

Premier chapitre de VC que je n'ai pas lu avant tout le monde... Et bah je n'ai qu'encore plus apprécié ! Je vous le conseille...

Bah oui quoi, j'allais pas faire une critique négative. >o<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 20 Sep - 20:46

Râh, toujours aussi bien. Mais je veux savoir qui est l'Empereur, ça fait deux chapitres que j'attends de connaître son identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Rohrak

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 26
Messages : 5459
Inscrit le : 04/04/2009
Pays : Suisse

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Lun 20 Sep - 20:50

super chapitre, y a pratiquement personne qui serait capable de faire ce qu'ils ont fait jusque là.
le plus drole c'est dans la salle du trône, tout les gardes courent dans tout les sens comme des dératé et l'empereur, il bouge même pas le petit doigt, soit il est trop dans son monde de luxe, soit il s'en fout royalement des attaquants, soit il les prends vraiment pour des vermines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.war-of-powerfuls.com/profile.forum?mode=viewprofile&u=257 http://www.bionifigs.com/le-blog-de-alexdr-f137/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mar 21 Sep - 18:54

Je ne peux rien dire à ce sujet, je me connais trop bien. Je risquerais de spoiler, et ce serait pas cool... Very Happy

@Mon maître: Je pense que tu va devoir attendre un de plus, connaissant Flen'... Bah oui, il va vouloir me laisser faire le sale boulot de description pour "m'entraîner", qu'y disait... XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 22 Sep - 12:29

Nan, révélation dans le prochain chapitre !

Sinon, j'ai essayé d'améliorer un peu ma façon d'écrire, ça se voit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 29 Sep - 15:34

Notre dose de WC VC de la semaine, on va crevé, NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN pas de chapitre pour la semaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Antoinenuva

avatar

Membre du Panthéon
Membre du Panthéon

Masculin Age : 22
Messages : 8024
Inscrit le : 21/02/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 29 Sep - 15:37

Si si, on a juste été un peu en retard.

Le chapitre arrivera aujourd'hui même, peut-être même maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-antoinenuva-f59/ http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=Antoinenuva
Flenus

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1230
Inscrit le : 04/01/2009
Pays : Ager Magna.

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 29 Sep - 15:37

Je suis déçu par le manque de commentaires... Moi qui toutes les semaines...
*Commencement de la musique triste*
Bon, chapitre.

CHAPTER IP: VC0706

Dans le chaos total se dressait l'Empereur, du haut de sa puissance. Il n'avait pas l'air d'avoir encore la pleine possession de son pouvoir, et le bleu de ses armures vacillait parfois au violet. Il leva son bras droit, celui qui avait été jumelé avec une épée, et celui-ci changea de forme sous leurs yeux. Un mécanisme fit en sorte que la lame se changea soudain en bras complet, identique à celui de gauche.

- J'imagine que pour faire accueillir des amis comme vous, je n'ai pas besoin d'armes ! commença-t-il de sa voix inquiétante, empreinte de folie.

Tous les compagnons étaient sur leurs gardes. Seuls Germal, Garima et un peu Podel commençaient à exprimer un doute. Le Toa du Vide, toujours caché à l'aide de son Kanohi, observa l'individu de fond en comble, afin de comprendre où il l'avait déjà vu.


- Allons, vous ne me remettez pas ?
- Si ! cria une voix venue d'un haut-parleur, si ça peut te rassurer, je t'ai tout de suite reconnu !
- Jehrok, tu as donc aidé Germal et les autres à s'introduire ici ? ... ATTENDS.
- Héhéhé, tu es vraiment toujours aussi stupide, Nero.

L'Empereur, d'abord surpris, se mit ensuite à rire d'un air absolument fou, et ses yeux s'étaient écarquillés en d'immenses cercles de lumière rouge. D'un seul coup, la lame de son bras droit réapparut. Il regarda alors la caméra d'où Flenus l'observait.

- Donc ils t'ont emmené avec eux, malgré ton inutilité ?

Derrière le trône un nouveau rire, plus tranquille, se fit entendre. Flenus sortait visiblement d'une salle contenant des trésors, car il portait sur ses bras quelques parures faites d'or ou de pierres précieuses. En voyant l'air sévère de Germal, il s'empressa de fourrer le tout dans son sac, et passa tranquillement du trône à ses amis.

- Tu n'as plus de gardes, plus de trésor, et plus de sécurité. Je ne suis pas si inutile que ça après tout.
- Pas mal, je le concède.
- Nero... Et Flenus ? objecta Germal, tu n'es pas dans la salle de commandes ?

Ce dernier regarda son ami une fraction de seconde, et fut surpris. Bien entendu, Germal savait pertinemment qu'un Clone avait dû prendre sa place, mais il était en train de faire quelque chose d'impressionant: bluffer. Et avec un aplomb incroyable. Le Voyageur prit sa posture la plus hautaine et se tourna vers son ami.

- Tu es vraiment stupide, Germal, tu sais bien que je peux me cloner !
- Mais... Et le plan ?
- Le plan ? Quel plan ? On s'en fiche du plan !
- Tu ne suis jamais nos plans, c'est à cause de toi que Podel est mort ! reprit Germal d'un air énervé.

La surprise de Flenus se changea en stupeur. Il se reprit et joua son jeu, devant les yeux mi surpris mi amusés par la situation de l'Empereur.
Podel, pendant ce temps, avait saisi là où les deux Voyageurs voulaient en venir. À l'aide de son pouvoir de Kanohi, il alla se poster derrière Nero. Celui-ci était décidément une forme évoluée du Toa ayant perdu la raison d'autrefois. Il émanait une dangereuse aura de chaos, et ses armures étaient devenues encore plus violacées depuis leur arrivée dans la salle.


- Je te rappelle que si tu n'avais pas demandé la charge, tout se serait passé comme prévu !
- Oui, mais toi tu as voulu mener ton petit assassinat tout seul dans ton coin et voilà le résultat !
- La bonne blague, notre plan était déjà complètement oublié depuis que tu as massacré leur première troupe !

Faston et Hulgon allaient renchérir, mais Julnus leur commanda silencieusement de ne rien dire. Dans ces cas-là, il valait mieux se la fermer et écouter. L'idée de la mort de Podel était très bien trouvée, et il ne voulait pas que ses maladroits compagnons ne fassent tout rater. Le Toa de la Jungle posa son regard sur Garima qui le lui rendit avec une confiance absolue. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui, et Julnus en était ravi.
Podel se demanda quand attaquer, et quand se replier. Il laissa finalement tomber, et réapparut en envoyant un bon coup dans le dos de l'Empereur Nero. Celui-ci se retourna après avoir subi le choc et envoya valser le Toa du Vide avec son bras gauche.


- Ah, bien trouvé ! C'est... Germal qui a eu cette idée ? Laissez moi... BWAHAHAHAHAH !
- Oui, j'ai été assez étonné aussi.
- Hnnng.... ruminait Podel, incrusté contre un mur.

Flenus sortit un pistolet et le pointa vers Nero. Il avait créé cette arme durant sa "surveillance" du palais et en était assez fier.


- Mais dites, fit Nero après s'être remis de son fou rire, vous ne vous demandez pas qu'est-ce que je fais ici ?
- Père Nero, raconte-nous une histoire... Non, on s'en fiche complètement.
- Eh pas moi ! opposa Germal. J'aime bien les histoires que racontent nos ennemis !

Nero rit à nouveau, puis se reprit. Il entreprit alors de leur expliquer comment il en était arrivé là.

- Et bien vous savez que j'ai disparu d'ici, bien que je ne sache pas comment et que je me suis téléporté dans la Septuamagnas, amnésique. Pahnex m'a retrouvé, élevé, et puis c'est tout ! Quand je suis revenu, on s'approchait de plus en plus d'ici donc j'ai retrouvé mon ancien corps et je suis redevenu ainsi, avec ma mémoire récupérée !
- Mais euh...
- Voyons...
- Hrrm...
- Germal est déçu, dit ce dernier.
- Je n'avais rien d'autre à vous dire, hein !
- Germal est très déçu.
- Et avant ? Tu te souviens de ta vie d'avant, non ? Alors raconte plutôt ça !
- Hm, et bien je suis un Empereur très puissant, dès que je suis né, j'ai pris le pouvoir et ça s'en tient à là. Après, moi je ne fais que tuer les gens, j'ai une administration très bien organisée, qui s'occupe de tout ce qu'il y a à s'occuper.

Flenus se rendit alors compte à quel point l'aplomb de Nero était étrange. Il discutait avec eux avec une telle normalité que ça en devenait de plus en plus bizarre. Il en eut la confirmation quand un coup de poing l'atteignit en plein visage et le fit décoller quelques mètres plus loin.
Julnus eut comme premier geste de protéger Garima, mais celle-ci s'étant changée en épée, Germal l'avait déjà empoignée. Hulgon se mit seulement à sourire plus intensément. Soudain, une déflagration près du trône attira leur attention. Flenus jaillit alors de celle-ci et se propulsa vers l'Empereur, pour lui envoyer un magistral coup de poing.
Germal en profita. Il envoya d'énormes boules dorées qui touchèrent l'armure de Nero, qui était déjà violette et tenait à présent vers le rouge. Hulgon de son côté commença à charger son énergie en vue d'un Blast.
Faston, effaré, se téléporta et réapparut du casque de Nero, pour lui envoyer une décharge d'énergie de son épée élémentaire.

Nero n'avait rien. Souriant, il regarda Germal et se concentra sur lui. Les autres n'étaient que du menu fretin pour lui, et sa puissance sans cesse grandissante.
Flenus, quant à lui, tira deux fois de son étrange pistolet. Il disparut alors et une balle invisible cogna le casque de Nero, tandis qu'un uppercut le fit voler. Dans un vacarme électrique, une cinquantaine de Clones de l'Esprit Voyageur apparurent.
Germal qui n'y comprenait rien envoya une décharge de couleur sur l'Empereur, qui virevolta sur le côté pour esquiver l'attaque. Nero retomba ensuite au sol sur ses pieds, en attrapant au passage le pied de Faston qui fut rapidement envoyé rejoindre Podel dans les décorations murales.
Julnus, lui, se tint derrière Hulgon, dont le Blast avait fini de charger. Les autres Voyageurs s'écartèrent aussi... Tout comme Nero. Hulgon sourit alors et dit:


- Pour ça ne vous inquiétez pas... J'espère que vous avez tous quelques chose à quoi vous cramponner parce que... Quazar Blast !

Un anneau se forma autour de la main tendue de Hulgon. Celui-ci devint de plus en plus gros, et commença à briller d'une lumière intense, comme l'intérieur de cet anneau. Soudain, une énorme boule d'acide, de couleur transparente et par côté verte sortit doucement de l'anneau et resta en suspens dans les airs.

- C'est ça que j'aime avec les Quazar Blast. On sait jamais ce qui va sortir...

La boule avança doucement vers Nero, qui la regarda un instant. Il tenta d'aller vers le côté, mais l'acide se déploya devant lui pour l'en empêcher. Amusé, Nero fonça à travers l'amas d'Acides et ne reçut aucun dommage. Il déploya néanmoins son énergie afin de faire purement et simplement disparaître le Quazar Blast, puis il terrassa un Hulgon surpris par la simplicité de la contre-attaque.
Julnus, à découvert, invoqua son Kanohi Magna, masque des éléments qui se mit à luire. Soudain un énorme tremblement de terre vint ébranler la planète entière. Le sol se craquela dans le palais qui s'écroula devant des habitants ébahis. Julnus leva alors la main, quelque peu épuisé par l'utilisation de son Kanohi, et le sol se fendit juste en dessous de Nero pour l'entraîner vers les profondeurs du noyau. Il s'écroula malheureusement juste avant, épuisé par l'effort.


- Argh, s'écria Flenus, tout le monde est mis K.O un peu trop vite à mon goût...
- Tu peux pas les mettre à l'abri ? demanda Germal.
- Je vais voir ce que je peux faire...

Quelques clones attrapèrent Hulgon, Faston, Podel et Julnus pour les emmener en dehors des ruines du château. Les autres Clones de Flenus sortis de la Foudre regardèrent tous Nero, avant de se disperser autour de lui. Son armure avait désormais une teinte violette rougeâtre, très inquiétante et qui collait de plus en plus avec ses protections noires.
Quelques clones allèrent aider les blessés tandis que les autres partirent sans plus d'explication. Flenus observa un instant celui qui avait été autrefois leur ami et soupira. Il n'était plus le Toa déterminé et entêté d'autrefois. Il était désormais complètement ravagé par le chaos, qui déterminait non seulement ses mouvements mais aussi ses pensées. Il n'avait pas l'air d'être capable de garder une idée en tête bien longtemps, et non plus par bêtise mais par folie.
Une chose était sûre, il aimait beaucoup plus ce Nero-ci que celui d'avant.

Germal larda Nero de coups, avant de s'éloigner en faisant un saut sur le côté et en tirant des jets élémentaires. Il fonça de nouveau sur l'Empereur qui paraît avec peine les attaques furieuses de ce barbare. L'Être des Couleurs avait déjà actionné sa Color Form et son Kanohi brillait d'une lueur intense. L'intégralité des ruines du château se changea soudain en or massif. Nero, étonné, regarda sur les côtés puis fit un saut en arrière... Juste avant que deux pics dorés venus des décombres du sol ne l'embrochent. Il eut du mal à esquiver la pierre qui arriva par derrière. Celle-ci le cogna et se brisa en morceaux. Ce furent ces morceaux qui agrippèrent le tyran alors qu'ils étaient changés en lianes. Nero fut mis au sol et les lianes se changèrent en or.

Mais ses armures étaient devenues rouge sang.

Les lianes faites d'or se décomposèrent purement et simplement. L'Empereur se releva et brandit sa lame vers Flenus. Tous les Clones qu'il avait invoqués revinrent vers lui. Cela faisait une bonne centaine de doubles de Flenus, car certains avaient été invoqués bien avant cela et s'occupait d'autres choses dont Flenus n'avait pas jugé important de prévenir ses amis.
Parmi les Clones, il y avait ceux qui étaient avec Hulgon, Faston, Podel et Julnus, qui avaient réapparu en même temps que les autres.


- Allez, récupère tout ça et va-t-en, dit calmement Nero avec un grand sourire.

Il pointa son épée sur chaque Clone avec une vitesse impressionnante, et ceux-ci disparurent un à un, laissant les Voyageurs seuls.
Et en moins de temps qu'il n'en fallut pour comprendre ce qu'il s'était passé, les sept héros furent propulsés hors des ruines du château, hors de la planète, hors du système solaire.


A SUIVRE...


Dernière édition par Flenus le Jeu 30 Déc - 17:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-flenus-f79/
John_ee

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 23
Messages : 5955
Inscrit le : 19/10/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 29 Sep - 16:28

Je l'avais complètement oublié ce Nero. Bah, bon chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-de-john_ee-f50/
Irax

avatar

Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé

Masculin Age : 23
Messages : 802
Inscrit le : 01/03/2009
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Mer 29 Sep - 17:16

Nero? Ah ben tiens j'y avait pas pensé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionifigs.com/le-blog-d-irax-f67/
jala

avatar

Ambianceur Confirmé
Ambianceur Confirmé

Masculin Age : 21
Messages : 791
Inscrit le : 07/10/2007
Pays : France le jour, et SovietBU la nuit ...

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 ! Jeu 30 Sep - 22:53

Ah ? Moi je me disais que y aurait du Nero quelque part, mais après ...
Sinon bon chapitre, super comme d'hab', si j'avais pas terminé mon chapeau avant, je serais encore entrain de le manger ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.war-of-powerfuls.com/u23-
Contenu sponsorisé





Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 !

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 7 !
» [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 8
» [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 3 !
» [Fan-Fiction] Vortex Chronicles, Chapitre 4
» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 9: La Guerre des Vortex - Part II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: Fans-Fictions-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales