AccueilS'enregistrerÉvènementsCalendrierPublicationsRechercherAccueilGalerieFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Agora, la légende.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Dim 4 Juil - 23:46

Chapitre 1

Un autre monde. Une autre planète. Une autre dimension.
Une ombre se forme, contemplant le palais. L'ombre commence alors sa route. On ne voit rien de cet être noir, à part sa longue cape et sa capuche qui lui cache la tête. Il a attendu longtemps ce moment. Le moment où il reviendrait ici, dans ce palais. Le moment de sa vengeance.
L'ombre lève les yeux. Des gardes patrouillent. C'est la nuit, il n'y a qu'eux qui sont là. Et ce ne sont pas de simples gardes qui pourront vaincre l'Ombre.
Cette dernière marche lentement. Contrairement à n'importe quelle personne censée, elle ne se cache pas. Elle continue sa route sans prêter la moindre attention aux gardes. Si ils ne sont pas assez sage pour s'écarter, alors ils mourront. Quel importance ?
Pauvre garde. Il ignore qui est l'être qui se dressent devant lui. Alors il lui fait courageusement face, assez confiant de lui.
- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ?
L'être noir ne prend même pas la peine de lui répondre. Il lève le bras et agrippe le garde par la gorge, et il serre, il serre de toute ses forces. Puis il lâche. Le garde tombe mollement sur le sol, la gorge broyée par la puissance de l'être noir.
Tout être normal aurait alors pris la fuite, sachant que d'autres gardes allaient arriver. Mais l'être noir ne s'en inquiéta pas. Il continua sa route.
Les gardes trouvèrent sa trace très rapidement, et comme leur malheureux compagnon décédé, ils barrèrent la route à l'être noir, lances pointées vers lui. L'un des gardes cria.
- Vous ne passerez pas ! Vous...
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une flèche jaillit de nul part et lui traversa le ventre, le tuant sur le coup. Un deuxième garde regarda, bouche ouverte, yeux horrifiés, son compagnon. Son air terrifié fut le dernier de sa vie, car l'ombre se glissa dans son dos et lui plante une épée dans le corps. Deux des trois derniers gardes furent tués dans les temps qui suivirent.
L'être noir marcha jusqu'au troisième, aussi terrifié que les autres. Il était assez petit, et l'ombre le dépassait d'une tête environ. Elle ne le tua pas tout de suite, comme attendant quelque chose. Le garde arriva à parler.
- C'est impossible, ça ne peut pas être...
Il ne put pas achever sa phrase car une lame invisible venait de lui trancher la tête. Cette dernière roula jusqu'aux pieds de l'ombre, qui, avec un geste de mépris, l'écarta d'un coup de pied. L'être noir ne s'attarda pas plus et continua sa sombre route...
Jusqu'à que, enfin, il arrive devant une grande et noire porte. Non, pas une porte, mais la Porte. Celle qui gardait le plus grand trésor de Spherus Magna. Un trésor que l'ombre convoitait depuis des millénaires. Le trésor qui lui permettrai d'accomplir sa vengeance et son rêve.
L'être noir charge sa puissance. Il aspire la vie. Il est le Seigneur de la Faim. Toute vie, tout particule vivante est anéantie, attirée et "dévorée" par l'être noir. Enfin, celui-ci rassemble toute cette puissance en un rayon d'ombre si puissant qu'il anéantis la Porte. Le Seigneur de la Faim est presque à son but. Devant lui se dresse un vide, un énorme vide, un gouffre. Et, au-dessus de ce gouffre, trois ponts qui mènent à un cercle au centre du gouffre. Et là, se trouvent le trésor suprême. Le trésor du palais. Celui que tous avaient convoités. Mais que personne n'avait volé.
Le Seigneur de la Faim approche. Et il se souvient alors. Il se souvient de ces compagnons. Les Quatre Infernaux. Les Quatre Exilés. Les Quatre Rejetés.
Et lui, lui est le dernier des Quatre. Les trois autres ont étaient enfermés dans des pierres maudites, cachés dans le monde entier. Lui aussi il avait été enfermé, mais un des Toa Jira, un certain Esperon, l'avait libéré par erreur. Et il l'être noir s'était jeté sur son âme et l'avait dévorée, avant de prendre possession de son corps.
L'être noir était maintenant dans le cercle. Là, il y avait un autel, et sur cet autel, une amulette. L'amulette de Scaphandre, la cité des Étoiles, la cité des Étoilés. Si l'amulette de Scaphandre était le dernier souvenir d'un peuple et valait beaucoup de widgets (c'est pourquoi elle est beaucoup convoitée), elle n'avait pas véritablement de pouvoir. Non, ce n'était pas le pouvoir, mais la clé de ce pouvoir. La prophétie ne dit-elle pas que quand les Quatre seront réunis et que le Ragnarok sera retrouvé, leur vengeance pourra enfin être accomplie ?
L'amulette de Scaphandre était un GPS. En vérité, il existait, il y a plus de quatre mille ans, lorsque Scaphandre existait encore, beaucoup d'amulette, une par famille. Ces amulettes permettaient de sentir le mal et ainsi d'éviter bon nombres d’ennuis. Et quel est la source de mal la plus puissante de l'univers ? Celle des Quatre. Ainsi était le plan de l'être noir: d'abord retrouvé ses frères et les libérer grâce à l'amulette, puis retrouver le Ragnarok...
L'ombre, ou le toa Esperon, saisis l'amulette de Scaphandre et la contempla un bref instant. Après quoi, il la rangea. Il ne l'utiliserai que plus tard, bien plus tard...Car cela faisait deux mille ans qu'il sommeillait dans une pierre, et en deux mille ans il ne doutait pas que le monde avait changé. Pour pouvoir manipuler des imbéciles et avoir une chance de réussir son but, il devrait se renseigner sur ce nouveau monde qu'était Spherus Magna.
L'être noir rebroussa chemin et enleva son long manteau. On voyait désormais bien clairement le toa Jira du feu Esperon, mais une chose le différenciait du Esperon normal: la fumée noire qui sortait de ses yeux. L'être noir était en route pour sa vengeance, et rien ni personne ne pourrait l'arrêter...du moins, c'est ce qu'il croyait.





Dernière édition par Agora le Dim 6 Nov - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
djimy

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 22
Messages : 1030
Inscrit le : 06/09/2008
Pays : T'as qu'as me chercher!

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Lun 5 Juil - 11:05

Eh ben, ça promet! Sauf un petit truc:"relevâmes" c'est pas du singulier ça...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?m=djimy
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Lun 5 Juil - 13:14

Chapitre 2

Jamais Awenas, Toa Neraya de l'Air, n'avait vu une telle agitation. Les gens courraient, totalement fous, alors que les Skralls tiraient. Jamais ils ne les avaient vu aussi nombreux, plus depuis la chute de Tuma, et, plus tard, de Celantus. Allons, allons, revenons en arrière, deux heures plus tôt, alors que les toa Jira faisaient une effrayante découverte...
Depuis longtemps, les criminels affluaient sur Spherus Magna. Bien moins puissant que pendant la mythique époque du Makutaverse ou même avant, mais plus nombreux. En deux-cent ans, des siècles et des siècles de guerre n'avaient pu s'effacer, et bien qu'une paix est été instaurée, elle était extrêmement fragile. Hors, pour évider que cette paix se brise, il y avait les Toas.
Ils étaient les héros du passé, les gardiens des éléments. Cependant, les héros Toas actuels avaient une vie d'un côté plus tranquille que leurs ancêtres, de l'autre plus difficile.
Tout d'abord, les nouveaux Toas n'avaient pas à avoir une guerre contre des êtres maléfiques les bras. Cependant, ils avaient une paix à protéger, et, malheureusement, ils étaient peux nombreux. Nul ne sait pourquoi, mais le nombre de Toa a baissé. Pas tué sur le champ de batailles, non, nous parlons là du nombre de Matorans se transformant en Toa.
Pour que la transformation soit possible, il y a un outil indispensable: la pierre Makoki (exception faîtes des Toa Mata et Inika, mais ils sont morts depuis bien longtemps désormais). Hors, cette dernière s'est raréfiée, et les rares qui ont étaient trouvés sont généralement gardées par un Rahi, ou même plusieurs, vorace(s). Et les Turaga ne voulaient pas se risquer à perdre des Toas dans un tel cercle vicieux.
Ainsi, les Toas étaient rares. Alors qu'il y a longtemps il y avait une dizaine d'équipes Toas pour chaque île Matoran, désormais, il n'y avait plus que cinq équipes en tout: Jira, Hoyen, Neraya, Sinatu et Keroïn (ici classés du plus puissant au plus faible). Les Jira furent affectés à Metru-Nui, les Hoyen à Voya-Nui, les Neraya à Mata-Nui, les Sinatu à Karda-Nui et les Keroïn n'eurent pas vraiment d'îles, aidant celle alors dans le besoin.
Cependant, Jira et Neraya avaient du se rassembler. En effet, les Skralls (ayant survécu à la mort de Tuma et vivant en petit groupes) sont désormais plus nombreux et multiplient les attaques. C'était la cause de la venue des Jira sur Mata-Nui: découvrir ce qui se tramait derrière tout ça. Car nul n'oubliait Celantus, l'un des pires criminels depuis la fin de Teridax. Il avait rassemblé les Skralls et avait lancé de gigantesques attaques. Les cinq équipes avaient du se réunir pour le vaincre. C'est pourquoi les Jira, alarmés par les attaques, craignant un retour de Celantus, quittèrent Metru-Nui (qui, pendant-ce temps, était protégé par les Keroïn) pour Mata-Nui. A peine arrivé, ils se mirent en chasse.
Les Neraya se divisèrent en deux groupes chargés de surveiller les deux sites qui avaient étés attaqués par les Skrall: Ko-Koro et Onu-Koro. Heleryn, Toa Neraya du Feu, Yisa, Toa Neraya de la Foudre et Barthelem, Toa Neraya de la Roche étaient allés à Onu-Koro. Awenas de l'Air, Joril de Pierre et Bellina de Glace s'occupaient, eux, de Ko-Koro. Et ils avaient bien fait: quelques heures après le départ des Jira pour traquer les Skralls, ces derniers attaquèrent Ko-Koro. Et c'est ainsi qu'Awenas, Joril et Bellina se retrouvaient entraînés par une foule désespérée, cédant à la panique, tandis que les Skrall encerclaient le village. C'était le chaos.
Awenas se tourna vers Joril.
- Mon frère, calme les villageois, mets-les en sécurité ! Bellina et moi allons nous occuper des Skrall.
- Compris Awenas. Je ferais de mon mieux.
Alors que Joril partait accomplir sa tache, Bellina se tourna vers Awenas, furieuse.
- C'est mon village ! C'est à moi de les protéger !
- Bellina, je suis désolé mais tu es dans ton environnement, là. Tu peut faire plus de dégâts que Joril, je pense.
- Si tu le dis.
Et les deux Toas allèrent à la rencontre des Skralls.
Awenas dégaina son long katana, tandis que Bellina sortait une cimeterre et un bouclier. Les deux compères firent face aux Skralls, montés sur des Skirmix. Un des Skrall, qui semblait être un des chefs du groupe, s'avança. Il avait une voix sombre et lugubre.
- Écarte-toi, Toa, avant que je ne t'écrase la tête !
Awenas avait un sens de l'humour assez particulier, et était le "rigolo" du groupe, mais pour une fois, il ne rétorqua rien et fronça les sourcils. Ainsi, il ne répondit pas et se contenta de pousser un cri de guerre et de bondir sur le premier Skrall venu. Bellina ne tarda pas et le suivit avec bravoure. Le chef des Skrall eut un air méprisant.
- Je vois. Skrall, concentrez-vous sur les Toas ! Encerclez-les !
- Chef, il y en a un autre là-bas !
- Je sais, et il ne nous échappera pas ! Compagnie 257, allez à l'attaque du Toa et tuez le plus de Matorans possible !
La "compagnie 257" obéit et une vingtaine de Skrall se rangèrent puis fondirent sur Joril et les Ko-Matorans. Bellina fit mine de les poursuivre, mais Awenas l'en dissuada.
- Laisse, ceux-là sont pour Joril.
Bellina eut un soupir mais obéit. Rapidement, les deux Toas furent encerclés par une cinquantaine de Skrall. Et parmi eux, le chef. Bellina et Awenas se mirent dos-à-dos, prêt à combattre.
La Toa de Glace regarda le chef des Skrall avec fureur.
- Qui es-tu ?Qui t'envoie ? Qui ose défier le peuple de la glace ?
- Mon nom est Zyrkan, tandis qu'à mon chef...Son nom est Nyx, l'Esprit Maudit.
- Nyx ?
Bellina regarda Awenas avec une expression incrédule. Awenas lui rendit son regard. Tout les deux ignoraient qui était donc cet Esprit Maudit. Zyrkan, les voyant ainsi, eut un ricanement malveillant.
- Vous ne le connaissez pas, hein ? Eh bien il est vrai que son nom n'est pas aussi connu que celui de Celantus, mais ne vous inquiétez pas, il le sera bientôt...
- C'est ce que nous verrons !
Zyrkan eut un autre ricanement. Puis, après son fou rire arrêté, tout sourire quitta son visage et il fronça les sourcils. Un Skrall se rapprocha de lui.
- Chef...?
- Tuez-les.
- A vos ordres.
Et Zyrkan disparut derrière ses sbires, alors que le cercle se refermait toujours un peu plus sur Awenas et Bellina. Ces derniers se préparèrent au combat. Et l'instant fatal arriva: le Skrall engagèrent le combat. L'un d'eux se jeta sur Bellina. La Toa de Glace esquiva rapidement et lui glissa un coup de cimeterre entre les omoplates. Les autres morts suivirent rapidement avec cette première, Bellina parant, esquivant et contre-attaquant avec une vitesse incroyable. Awenas lui, se contentait de trancher, trancher, trancher. Contrairement à Bellina, dont la technique était (parer, esquiver et contre-attaquer), Awenas lui se contentait de frapper avant l'adversaire. Les cadavres pleuvaient donc autour de lui. Cependant, les deux Toas surent qu'ils seraient bien vite surpassés par le nombre d'ennemis. Ils décidèrent d'utiliser leurs pouvoirs.
Bellina commença la première. Un nombre important de Skrall se jeta sur elle. Avec un sourire sadique sur les lèvres, elle fit jaillir des pics de glaces du sol. Les Skrall s'empalèrent dessus avec des cris de douleurs. A son côté, Awenas continuait de trancher, mais en accélérant sa vitesse. Ainsi, il tuait plus d'ennemis que normalement. La victoire semblait enfin sourire aux Toas. Mais en vérité...
Nul n'aurait pu imaginer ce qui se passa ce jour-ci, et qui, pour les mois et années à venir, bouleverserait une nouvelle fois l'univers Bionicle.





Dernière édition par Agora le Mar 8 Nov - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Dim 6 Nov - 18:21

UP !

La fiction reprend et les premiers chapitres seront édités dans les heures/jours qui suivent !
EDIT: chapitre 1 édité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Mar 8 Nov - 23:01

Chapitre 2 édité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
P.O.K.E.R

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 19
Messages : 470
Inscrit le : 17/08/2011
BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Mer 9 Nov - 11:56

j'aime bien l'univers de ta fic


Fight the fire with your fists
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Mer 9 Nov - 18:54

Chapitre 3

Toa Cyrus, toa du Multi-élément, parra le coup de Zankhiro.
Bien loin des Toa Neraya combattant avec fureur les Skrall, Cyrus lui, un jeune débutant, avait, avec l'aide de deux autres Toas, Milo et Fandarz, retrouvait la trace d'un criminel assez dangereux, un assassin du nom de Zankhiro. D'après les recherches effectuées sur le criminel, Zankhiro serait un ancien Toa ayant massacré son équipe avant de s'exiler et de devenir déserteur. Tout aurait pu s'arrêter là si Zankhiro n'était réapparu quelques mois plus tôt, et ce en massacrant des familles entières.
Les cinq équipes toutes occupés, les Toas débutants (ou sans équipe, indépendant) furent envoyés, malgré leur inexpérience, à la recherche de Zankhiro. Ce fut finalement le groupe de Cyrus, Milo et Fandarz qui avait trouvé le criminel et le combattait désormais.
Zankhiro avait l'avantage d'être plus âgé que les trois Toas et les menaient donc assez facilement. En revanche, les pouvoirs élémentaires du déserteur s'étaient peu à peu effacés avec le temps, et si il maîtrisait encore son pouvoir, il y excellait bien moins qu'avant. Pour combler ce vide, il se servait d'une épée géante, Keltora. Et c'est cet épée qui menait la vie dure à Cyrus.
Le rêve de Cyrus avait été de faire partie des Toa Jira, qu'il estimait grandement, ou des Neraya. Il n'avait jamais rencontré les Hoyen, mais les descriptions qu'on faisait d'eux (froids, foubes, agiles) lui faisait penser à des assassins, et il se méfiait d'eux. De tout les toa Jira, Cyrus estimait Esperon plus que tout. Esperon était adoré de tous, c'était le grand défendeur de Spherus elle-même. "Le plus grand héros depuis Tahu", disaient même les Turaga. Pourquoi donc était-il si aimé ? Les causes sont nombreuses: aimable, protecteur, amusant et autres. Pour tous, il était le nouveau héros. Celui qui ne tomberait jamais. Cyrus aurait aimé l'avoir comme maître...
Le hurlement de Milo sortit Cyrus de ses pensées.
- Argh...
Keltora venait de s'enfoncer dans le poitrail du Toa. Milo s'écrasa en arrière, mortellement blessé, du sang coulant de sa plaie au ventre. Zankhiro leva Keltora et s'apprêta à l'achever, mais Fandarz intervint, et parra le coup qui aurait pu être fatal à Milo.
- Je ne te laisserais pas faire !
- Ce n'est pas un rejeton de Toa qui me vaincra aussi facilement, rétorqua Zankhiro.
Il répliqua aussi avec Keltora, et Fandarz se retrouva vite surpassé. Cyrus intervint à son tour, dégainant un sabre. Cependant, avant-même qu'il puisse blesser Zankhiro, ce dernier se retourna et lui donna un violent coup de poing. Cyrus tomba en criant de douleur.
- Pathétique.
- Ne le touche pas !
Sling. Coup d'épée. L'arme de Fandarz s'enfonce dans le bras droit de Zankhiro. Le déserteur ne crie pas, mais fonce les sourcils. De son bras valide, il saisit le Toa à la gorge et le plaque dos contre le mur. Zankhiro saisit Koltera et s'apprêta à tuer Fandarz, mais Milo réagit in extremis: il utilisait ses pouvoirs de protection.
Une bulle de glace se formait autour de Fandarz. Le Toa du feu, profitant de cette protection, se dégagea de l'emprise de Zankhiro. Il fit alors jaillir un cercle de feu d'où jaillit une colonne de flamme. Zankhiro était au milieu de cette colonne, grognant de douleur. Fandarz se releva avec difficulté et eut un petit rire.
- Tu es à ma merci maintenant. Commençons l'interrogatoire. Je vais faire clair, réponds correctement à toutes mes questions et je réduirai la température de ces flammes. Ne réponds pas et j'augmente la température jusqu'à que tu ressembles plus à un tas de boue qu'à un Toa. Est-ce clair ?
Cyrus se releva, sabre en main, et aida Milo à se relever. Zankhiro tentait de fuir le cercle, mais il y avait comme des barrières l'empêchant de fuir. Furieux, le déserteur commença à frapper...avec Keltora. Fandarz eut un grognement de douleur. Esperon ou Heleryn auraient sans doute pu tenir pendant trois bonnes heures comme ça, mais Fandarz, malgré ses qualités qui faisaient de lui l'un des apprentis Toas les plus puissants, ne pourrait pas tenir longtemps face à un ennemi tel que Zankhiro. C'est pourquoi après être allé aider Milo, Cyrus se rapprocha de Fandarz. Pour vaincre Zankhiro, ils devraient unir leurs pouvoirs. C'était le seul moyen.
Zankhiro lui, encouragé par le grognement de Fandarz, continua de frapper avec rage et détermination. Il ne fut pas beaucoup de temps pour qu'une faille se crée. Le bout de Keltora apparut aux yeux terrifiés de Milo et Cyrus. Fandarz eut un cri de douleur, comme si on lui tranchait le coeur. La douleur était atroce. Fandarz tomba à genoux. Il se mourrait.
Milo posa une main sur l'épaule du Toa du feu. Cyrus fit de même. Les trois Toas se liaient entre eux, comme pour former un pansement contre la plaie. Celle-ci se referma alors aussitôt. Fandarz rugit, un air de fureur sur lui. Il augmenta la température.
- Argh...
- Réponds à mes questions ! Qui t'envoie ? Pourquoi tous ces meurtres ? Réponds !
- Nyx, répondit Zankhiro entre deux grognements de douleur. Il s'appelle Nyx. J'ignore quel est son but. Il m'a juste payé pour effectuer ces meurtres, rien d'autres !
- Menteurs !
Fandarz augmenta la chaleur. Zankhiro tituba. Sa vue se brouillait...Il s'écroula de chaleur. Alors que Fandarz allait lui porter le coup final, Cyrus intervint.
- Je pense qu'il dit la vérité.
- Oui, renchérit Milo. Je ne sens aucune trace de mensonge dans ces dires. Et je pense qu'il est suffisamment blessé.
- D'accord, fit Fandarz. Je persiste cependant à dire qu'il est dangereux.
Fandarz fit se dissiper le cercle. Mission accomplie. Milo marcha vers le déserteur et s'empara de Keltora alors que Zankhiro voulait la prendre. Cyrus, méfiant, pointa son sabre vers le déserteur.
- Bouge pas.
Fandarz eut un sourire joyeux, alors que Milo contactait les forces de défense pour venir les aider à transporter un dangereux criminel. Le Toa du feu expliqua son air joyeux devant Cyrus, qui le regardait sans comprendre.
- Je pense qu'avec une mission comme ça, on va enfin pouvoir être affecté à une équipe Toa !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Jeu 10 Nov - 19:30

Chapitre 4

Une caverne, quelque part sur Mata-Nui...
Un guerrier noir tomba à terre, foudroyé. Devant lui, sur son trône de cristal, il y avait un chevalier en armure noir, une gigantesque et tranchante épée à ses côtés. Il était Nyx. Et il était furieux.
Zankhiro, l'un des ses meilleurs guerriers, avait été vaincu. C'était fâcheux...M'enfin. Nyx avait autant de guerrier qu'il voulait. Et il procédait toujours de la même façon pour en avoir: tout d'abord, il les trouvait, puis les narguait, pour finalement les défier. Le vainqueur du défi devrait avoir l'autre pour serviteur. Evidemment, tous ignoraient que Nyx était une Ombre, une entité malfaisante, et qui, en plus, avait une épée maudite et terriblement puissante: Sanctorya. Généralement, il finissait ses combats avec une de tes techniques, "les chaînes de l'enfer": des chaînes sortaient du sol et immobilisaient l'adversaire. Et si il résistait encore, Nyx le frappait avec Sanctorya.
Sanctorya était une épée étrange, venue d'un autre monde. Nyx lui-même ignorait que c'était les Quatre, dont l'étrange être noir, qui avaient crée cette épée. Il l'ignorait mais il s'en fichait. Il l'avait trouvé, elle était à lui. Mais si Sanctorya donnait pouvoir et puissance, ce n'était pas son vrai but...
Non, les Quatre l'avaient crée pour aspirer la puissance. En effet, si elle rend plus puissant, l'épée absorbe petit à petit la puissance puis la vitalité de son porteur. Ainsi, Nyx était devenu une créature immonde et ténébreuse, un tas d'os ne tenant que grâce à son armure. Mais ses rêves de gloire et de conquête n'avaient pas disparu. Seulement, Nyx savait qu'il faiblissait, et craignait qu'il ne meure si il intervenait directement. C'est pourquoi il recrute des "hommes de mains", tel Zankhiro, pour faire le sale boulot à sa place. Et le fait de savoir qu'ils échouaient lamentablement n’enrageait.
Nyx regarda le messager qui venait de lui apporter la nouvelle, agenouillé.
- Alors comme ça, Zankhiro a été capturé ?
- Oui maître.
- Et il a parlé...Il a parlé ! Zankhiro ne doit pas divulguer d'autres informations.
Le messager fronça les sourcils. Une goutte de sueur perla sur son frond.
- Vous voulez dire...Dois-je envoyer les Traqueurs de l'Ombre ?
- Oui.
Le messager trembla. Les Traqueurs de l'Ombre. Une guilde secrète, une guilde de mercenaires. Des assassins professionnels. Les Traqueurs de l'Ombre étaient rares mais puissants, et maîtrisait un art élémentaire encore plus rare, les Xijun, qui leur permettait de jouer avec les ombres. Tout le monde craignait les Traqueurs. Comme signe de reconnaissance, ces derniers portaient de longues toges noires avec un masque...Tout le monde connaissait les Traqueurs, mais personne n'en avait encore vu un sans son masque.
Le messager partit alors. Une fois hors de vue, Nyx appela quelqu'un.
- Nyardeen ! Viens ici.
Une ombre apparut alors, au côté de Nyx. L'ombre avait pour nom Nyardeen. C'était un Traqueur de l'Ombre confirmé, le meilleur selon Nyx.
- Nyardeen, mon fidèle...J'ai senti quelque chose.
- Quoi, maître ?
- Une présence encore plus puissante et ombreuse que moi. Elle est arrivée il y a trois jours, en même temps que la disparition d'Esperon...
- Vous pensez que ce sont Eux, maître ?
Nyx eut un sourire, mais Nyardeen ne put le voir, le visage de son maître caché sous un heaume d'argent.
- Oui. Je l'ai senti.
- Cela vous effraie, maître ?
- Non. Mais je veut savoir si c'est vraiment un d'entre Eux. Et je veut aussi savoir si de quel façon le toa Esperon est-il mort...de Sa main, ou d'une autre façon.
- Vous pensez donc qu'Esperon est mort ?
- J'en suis convaincu. Je ne sens plus l'aura pourtant puissance du toa Jira de feu. Reste à savoir si son corps est possédé par l'un d'Eux. Ta mission, Nyardeen, sera ceci.
- Je m'en acquitterai, mon maitre.
Et le Traqueur disparut comme il était arrivé, désormais en chasse d'un Toa de feu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Ven 11 Nov - 13:06

Chapitre 5

Le Toa du feu Esperon était de retour. Mais, si il paraissait normal, personne, à part Nyx, ne pouvait se douter qu'à l'intérieur de son âme il y avait un des Quatre.
Mais cessons de l'appeler être noir ou autre, car la présence obscure réfugiée dans l'âme d'Esperon avait pour nom Nerezon. Et il était l'une des entités les plus puissantes de tout les temps. Pourtant, il n'était pas un Makuta. Ces derniers combattaient par folie, lui combattait par vengeance. Par vengeance et par envie d'un monde nouveau. Et, pendant que Nerezon gardait une main sur l'amulette de Scaphandre, il regardait ce monde, ce Spherus Magna, cette terre. Et Nerezon se surprit à l'apprécier. C'était un véritable monde, pas un monde mort comme Scaphandre. Pas un monde trop monotone à son goût. Non, Spherus était un monde qui avait enduré de nombreuses fois la guerre. Et cela plaisait à Nerezon.
Il ignorait toutefois que Nyardeen le Traqueur était à sa poursuite, tout comme il ignorait qu'il n'était pas totalement passé inaperçu. Nyx l'avait senti. Et si il n'était pas aussi puissant que Nerezon, Sanctorya, elle, pourrait, éventuellement, tué l'ancien Étoilé.
Le Traqueur avait utilisé le Xijun pour se téléporter vers la présence détectée par Nyx, et il s'était également servie du Xijun pour remonter le chemin de puissance laissé par les pas d'Esperon. Ainsi, Nyardeen n'était plus très loin de Nerezon. Le Traqueur fut très impressionné par un tel pouvoir. Celui-ci était chaud, et plus Nyardeen se rapprochait de Nerezon, plus il brûlait. Il arriva même un moment où le Traqueur dû arrêter sa technique Xijun qui lui permettre de sentir la puissance, car il aurait fini brûler tellement Nerezon était puissant.
Au bout d'un moment, le faux toa du feu se rendit compte qu'on le suivait. Il profita de la forêt pour se cacher. Nerezon voulait voir qui le pister. Peut-être pourrait-il en apprendre plus sur Spherus ? En tout cas, la technique de l'ancien Étoilé marcha: ne sentant plus la présence brûlante, Nyardeen du s'arrêter et chercher son adversaire, lequel se prépara au combat.
Nerezon jaillit de derrière un arbre et dégaina un long poignard.
- Ah ! Je savais bien qu'on me suivait...
Nyardeen se retourna et vit Esperon avec son poignard. Le Traqueur ne s'inquiéta guère et dégaina une hache.
- Qui es-tu ? Je ne suis pas dupe, tu n'es pas un Toa.
- Tu as raisons, je suis bien plus puissant que ce que tu appelles Toa.
- Puis-je savoir à qui j'ai l'honneur ?
- Voyons, les poursuivants d'abord !
Soit, puisque le faux toa voulait connaître l'identité de Nyardeen...Ce dernier resta tout aussi menaçant, hache pointée vers Esperon qui lui non plus ne paniquait pas.
- Je suis Nyardeen, Traqueur de l'Ombre de niveau de puissance 7, maître du Xijun, envoyé pour découvrir qui se cache lâchement devant le masque d'un Toa.
- Très bien, Nyardeen, puisque c'est comme ça que tu te nommes. Nous allons tout de suite voir si tu es aussi "puissant" que tu ne l'insinues.
Et Nerezon chargea. Il ne voulait pas utiliser ses pouvoirs obscurs comme dans la tour où reposait l'amulette, il préférait simplement utiliser les pouvoirs de ce "Toa Esperon" qu'il avait tué. Ainsi, au début, Nyardeen, célèbre pour avoir tué un grand nombre de Toa, eut l'avantage. Il se méfiait cependant, car il savait que Nerezon était beaucoup plus puissant qu'il ne voulait le laisser penser en utilisant des pouvoirs de feu.
Le combat faisait rage.
Nyardeen donna un féroce coup de hache à Esperon qui l'esquiva avec facilité. Le faux toa donna un coup de poignard que Nyardeen évita. Le Traqueur se résigna à utiliser le Xijun, et commença une technique meurtrière. Avec un poignard, il fit un cercle avec deux autres petits cercles à l'intérieur. Cela ressemblait à un visage. N'importe qui aurait intervenu alors, mais Nerezon voulait voir un peu la puissance de Nyardeen, ainsi que le "Xijun" dont il avait parlé. Nyardeen resta immobile un petit moment, puis des rayons rouges ressemblant à des câbles se plantèrent sur ses tout ses bras, des mains aux épaules. Nyardeen aspirait la rage, la colère des alentours.
Puis, il planta ses deux bras dans les petit cercles, les brisant avec facilité. Il ne les retira pas et aspira cette fois l'énergie terrestre. Nerezon allait intervenir, lassé du spectacle, quand il vit que le sol se fissurait autour de lui.
Quelques minutes plus tard, Nerezon était piégé sur son bout de terre qui, grâce à pouvoir du Xijun, sortit de son emplacement et commença...à léviter. Nyardeen retira ses bras, épuisé, et regarda le morceau de terre où se trouvait Esperon s'envoler.
Sachant que le morceau retomberait au bout d'un moment et le tuerai, Nerezon se résigna à utiliser ses pouvoirs de l'ombre. Il étira ses bras d'une petit dizaine de mètres sous les yeux stupéfiés de Nyardeen et accrocha ses bras dans la terre. Le morceau de terre ne pouvait plus s'envoler, et alors que le faux toa forçait de plus en plus, il redescendit. Quand Nerezon ne fut plus qu'à deux ou trois mètres du sol, il sauta, prit le rocher et le lança sur Nyardeen.
Celui-ci eut juste le temps d'utiliser une technique de bouclier Xijun qui lui sauva la vie. Le morceau de terre se brisa en deux. Nyardeen était épuisé.
"Il est vraiment très puissant. Nyx ne sait pas tromper: une entité très puissante le contrôle."
Rester une question, simple mais importante: cette entité était-elle plus ou moins puissante que Nyx ? Si c'était le second cas, Nyx aurait tôt fait de le recruter. Mais il semblait que le premier cas était plus plausible que le second selon Nyardeen. La technique Xijun qu'il avait effectué était réputée pour son efficacité. Et Esperon l'avait contré. Sans réelles difficultés.
Nyardeen hurla.
- Mais bordel, qui es-tu ?
- Tais-toi et concentre-toi !
Nerezon chargea une nouvelle fois. Il dégaina l'épée de feu Esperon et donna un violent coup à Nyardeen, qui, sortant son sabre, para avec facilité. Le duel continuait. Esquivant un autre coup de Nerezon, Nyardeen essaya une nouvelle technique: il sauta et fit tourner sa jambe droite jusqu'à que de l'ombre s'y attache. Après quoi, il fondit sur Nerezon, qui, en éclatant de rire, se contenta de faire un pas vers la gauche.
Nyardeen percuta le sol avec violence, projetant de la terre et des roches autour de lui. Il tournait toujours, envoyant de plus en plus de rochers qui étaient eux-mêmes de plus en plus gros.
Mais Nerezon les esquivaient, il marchait littéralement sur eux. Le fait que ces attaques n'atteignent pas le faux Esperon énerva Nyardeen qui s'entêta. Nerezon, se lassant du spectacle, rassembla toute la puissance d'Esperon.
- Il est temps de te montrer un peu de mon pouvoir, Nyardeen !
Nerezon rassemblait l'énergie d'Esperon. Toute cette énergie le fit doubler de volume et changer de forme: là où il y avait un Toa se dressait un dragon menaçant.
Nyardeen releva la tête, les yeux écartés de frayeur. Si ce n'était que le pouvoir d'Esperon, qui n'était rien apparemment face à l'intrus, alors qu'elle était le pouvoir de l'entité ? Il préféra ne pas imaginer. Dans un rugissement effroyable, Nerezon rugit et de sa gueule sortit des nuées de flammes, qui allaient droit sur Nyardeen...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Reildar

avatar

Recrue Dynamique
Recrue Dynamique

Masculin Age : 23
Messages : 351
Inscrit le : 15/08/2010
Pays : Dans l'anti-matière

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Dim 13 Nov - 23:59

Bon chapitre Agora, j'aime beaucoup cette fic'




Si quelqu'un arrivait à prouver que les crapauds sont des grenouilles, alors toutes les maladies

transmissibles par les crapauds n’existeraient plus et cela permettrait de sauver pas mal de monde

(il faut dire que les maladies seraient alors transmissibles par les grenouilles... C'est pas forcément mieux...)

C'est échanger un mal contre un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agora

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 20
Messages : 1817
Inscrit le : 27/06/2010
Pays : Mars, avec des petits aliens verts !

Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Lun 14 Nov - 22:33

Chapitre 6

Un autre lieu, un autre combat.
Onu-Koro, cité sous la terre.
Une cité jamais autant sous l'emprise de la bataille.
Heleryn de Feu planta sa longue épée et transperça la gorge d'un Skrall se rapprochant un peu trop près. Les Skrall de Nyx avaient attaqués sur deux fronds différents, preuve de leur nombre. Mais Heleryn s'en fichait: il se contentait de se battre, de tuer, d'exterminer.
Un éclair déchira Onu-Koro, suivi par des hurlements de douleur. Heleryn sourit. Yisa. Son amour secret et malheureusement innacessible. La Toa Neraya de la Foudre. Et, un instant plus tard, un cri de guerre. Rire cette fois. C'est Barhelem, le Toa Neraya de la Roche. Le meilleur ami d'Heleryn. Tout deux de grands Toas. Et des compagnons d'aventures sans égaux.
Mais alors qu'Heleryn, Yisa et Barthelem brillaient sur le champ de bataille, une ombre se pointait, contemplant la bataille. Un général Skrall, comme Zyrkan, au service de Nyx, mais bien plus puissant que Zyrkan. Un ennemi bien connu d'Heleryn et des autres Neraya, ainsi que des Jira...un ennemi sans pitié et bien connu.
Ce même ennemi dévala la colline, sur son Skirmix royal (un gros Skirmix plus puissant que la moyenne), armé d'un fléau. Heleryn le vit alors, les yeux exorbités, épée à la main. Et une grande peur saisit le Toa du feu.
- Celantus ! Toi !
Le fléau lui percuta le ventre et le Toa du feu tomba en arrière, mortellement blessé. Du sang lui coula de la bouche. Il en crachait des torents, et une vilaine plaie lui avait défoncé l'estomac. Celantus, car c'était bien lui, continua en laissant son vieil adversaire presque mort derrière lui. Il se dirigea cette fois vers Yisa.
Mais la Toa de Foudre aperçut le cadavre d'Heleryn, et elle comprit qu'un grand danger la menaçait désormais, elle et Barthelem. Alors, comme mue par un réflexe, elle sauta sur sa gauche. Une seconde plus tard et le fléau de Celantus l'aurait écrasé.
Yisa fit face à son vieil ennemi.
- Celantus. Alors finalement tu es bien de retour.
- Eh oui Yisa. Mais malheureusement, je n'ai plus le contrôle suprême...Nyx m'a vaincu.
- Qui ?
Celantus eut un sourire ricaneur, alors que Yisa semblait trembler de peur.
- Nyx. Le Porteur de Sanctorya. Mon maître. Mais cessons de bavarder, tu veut ? Heleryn est mort. C'est ton tour maintenant...
Evidemment, Celantus autant que Yisa ne pouvait pas savoir que derrière, Heleryn, malgré le fait que le sang l'étouffait, n'était pas mort et se relevait peu à peu. Yisa ignorant ce détail, elle avait les larmes aux yeux. Si certes elle n'éprouvait pas de sentiments amoureux pour Heleryn, il avait toujours été un bon ami et un compagnon...un frère. Mais Yisa refusa que ses sentiments la submergent. Elle était la toa de la Foudre. La toa de la colère ! Heleryn serait vengé. Elle s'en fit la promesse et chargea Celantus en hurlant de rage et en dégainant une double lame.
Celantus esquiva le coup et contre-attaqua avec le fléau, mais d'un habile coup de double lame, Yisa trancha l'arme en deux. Désormais inutilisable, Celantus balança le fléau et tira une morgenstern. Au loin, Barthelem, ignorant le combat, continuait de protéger un maximum de Matorans, tuant une bonne dizaine de Skrall. Comme Joril, Barthelem était un féroce guerrier, pas un gros nounours.
Yisa enfonça sa double lame dans la chair du Skirmix de Celantus. La créature poussa un cri de douleur puis se cabra, envoyant son maître valdinguer, pour finalement recevoir un deuxième coup au niveau de la trachée, décapitant la créature qui tomba en avant. Celantus, furieux d'une telle humiliation, se releva. Derrière lui, Heleryn tentait d'en faire pareil, mais le sang coulait trop et lui sa vue le brouillait. Mais il ne cessa pas d'essayer. Il tenta d'appeler Barthelem à l'aide, mais quand il tenta de parler, du sang jaillit à la place de paroles, et l'empêcha de pousser le moindre petit mot.
Celantus fit tourner sa morgenstern. Yisa fondit sur lui avec sa double lame, mais l'arme ne fit qu'effleurer le géant. La Toa de Foudre n'eut par contre pas le temps de parer un coup de morgenstern. Elle sauta néanmoins à plat ventre, et un coup qui aurait pu lui être mortel évita les parties vitales. Cependant, la jambe droite de Yisa était déchiqueté, écrasée. Seuls des soins intensifs pourraient la soigner. Et elle n'était pas prête de les avoir...Celantus se rapprocha de sa victime, désormais immobile. Il sourit. Après Heleryn, Yisa. Si la Toa lui en avait fait voir de toutes les couleurs, il l'avait vaincu.
Yisa tenta de s'enfuir en rampant, mais Celantus posa son pied sur sa proie, l'empêchant de se mouvoir davantage. Il eut un ricanement.
- Enfin, nous arrivons à la fin du chapitre que je préfère: "La mort de la Toa de Foudre" ! Bon, je dois avouer qu'il y a aussi "La mort du Toa de Feu" et du "La mort du Toa de Roche", mais quel importance ?
- Tu ne t'en tireras pas comme ça, Celantus...
- Peut-être ! Mais j'aurai au moins la satisfaction d'avoir au moins deux des six Toa Neraya morts !
Et, dans un cri de victoire, il saisit sa morgenstern et frappa. Il eut un hurlement de douleur, mais de qui ?





Dernière édition par Agora le Mer 16 Nov - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figurines-lego.com/le-blog-de-agora-f118/
Ryooo

avatar

Légende
Légende

Masculin Age : 26
Messages : 7547
Inscrit le : 30/08/2008
Pays : France

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Mar 15 Nov - 17:28

C'est Tout bonnement réjouissant ! J'ai avalé ces chapitres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bionicle-rpg-destin.forumactif.org/forum http://www.bionifigs.com/f139-le-blog-de-talon
BIONICLE

avatar

Membre d'Élite
Membre d'Élite

Masculin Age : 17
Messages : 1221
Inscrit le : 13/06/2011
Pays : france

BIONICLE
Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende. Mar 15 Nov - 17:31

Les chapitres défilent a une vitesse impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Message(Ancre) Sujet: Re: [Fan-Fiction] Agora, la légende.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fan-Fiction] Agora, la légende.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Agora, la légende.
» [Fan-Fiction] La légende du dragon vert
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» [Fan-Fiction] Vous devez inventer avec votre imagination !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIONIFIGS - Forum :: ENTRE FANS :: Fans-Fictions-

BIONIFIGS
Guides & Règlement
Actualités
Communauté
Concours
Association
FIGURINES D'ACTION
Les Univers
Les Produits
Cultures
Revues Photos
La Boutique

ENTRE FANS
Expos & Rencontres
MOC & Refonte
Fans-Arts
Fans-Fictions
Projets
AUTRES
Annuaire des Blogs
Section Vidéos
Jeu de Rôles
Espace du Staff
Archives

CYBERCAFÉ
Présentation des Membres
La Taverne
Le coin LEGO
Marques Concurrentes
Vos Suggestions


HERO Factory, BIONICLE, Legends Of CHIMA, Knights Kingdom, Exo-Force, Slizer et les autres licences thématiques de ce site sont des marques déposées du Groupe LEGO®, qui soutient lors d’actions ponctuelles certains évènements et concours de BIONIFIGS.com, support indépendant des fans francophones depuis 2006. Aucune reproduction du contenu présent sur l'ensemble des pages de BIONIFIGS ne peut être effectuée sans accord explicite du titulaire des droits ou des administrateurs. Thèmes graphiques par Exo-6, compléments CSS et Javascript par maxim21.

BIONIFIGS est une association loi 1901 déclarée au Journal Officiel de la République Française — Mentions légales